comment avez-vous commencé à écrire ?

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par AnonymousUser, le 6 août 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Simple curiosité de ma part, je me demande comment les Madz (qui postent régulièrement leurs textes ou non) ont commencé à écrire. Quand, où, pourquoi ? Quels ont été vos premiers écrits ?

    Voilà, à vous les studios !! :cretin:
     
  2. ninicracra

    ninicracra
    Expand Collapse
    4.8.15.16.23.42

    hé!!

    Je vois que je ne suis pas la seule férue d'écriture par ici! Comme toi, j'ai commencé à écrire toute jeune! Je pense que j'écris plus ou moins depuis toujours, même si la qualité laisse à désirer (il y a 15ans comme il a deux jours mouhahaha).

    C'est au collège que j'ai vraiment creusé cette passion, en écrivant plusieurs romans d'une cinquantaine de pages manuscrites chacun! Il y avait une sordide histoire d'ange dans un hospital, un échange de lettres d'amour auprès d'un réverbère, une minable histoire d'ado qui devient princesse ET chanteuse (ouais...Cette daube s'appellait "Hip Hop au Buckingam Palace..."argh.), et un truc dont je suis encore assez fière, "Histoire d'un centenaire", retraçant la vie d'une homme du XXe siècle...

    Bref, j'ai beaucoup évolué à travers ces écrits, qui étaient accompagnés de nombreux dessins et poèmes.

    C'est ce qui m'a mené à mon parcours 100% littéraire.
    Au lycée, suite à des "soucis affectifs", j'ai ouvert un blog où j'ai commencé à écrire très librement...je ne me suis plus arrêtée, et je continue ici.

    Pour moi, écrire est vraiment vital. J'ai commencé à vraiment écrire à une époque où j'étais seule face à l'effondrement de ma famille, et je sais aujourd'hui que ce sont les mots qui m'ont sauvé la mise à cette époque, que ce sont eux qui m'ont éduquée à partir de mes 10ans. Sérieusement!
    J'ai comme projet d'envoyer quelques un de mes textes pour une éventuelle publication...

    Voilà pour mon racontage de vie! D'autres Madz inspirées?
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai commencé presque dès que j'ai su écrire. A 8 ans j'ai lu sans le comprendre le Journal d'Anne Frank et j'ai commencé le mien, après quelques explications de ma mère (je ne comprenais pas très bien pourquoi "Kitty" ne répondait jamais et où était l'intérêt d'écrire à quelqu'un qui n'existait même pas).

    A la même époque, j'ai écrit un court roman (ou une longue nouvelle) d'aventures, un peu à la Robinson Crusoë, une histoire d'île et de solitude et de survie. J'ai aussi écrit un conte avec une famille de renards et une histoire d'espionnage. A chaque fois, mon ?uvre était photocopiée et distribuée à ma famille.

    Vers 13 ans, j'ai écrit une nouvelle sur une adolescente qui se suicide et finit par regretter son geste alors qu'il est déjà trop tard et qu'elle agonise ; je l'avais fait lire à une seule personne : ma très jeune prof de français, qui est toujours une de mes amies aujourd'hui, presque dix ans après. Elle avait été très positive et très encourageante, et j'avais poursuivi avec des histoires fantastiques, un style que je n'aime plus du tout écrire depuis.

    Vers 17 ans j'ai écrit plusieurs pièces de théâtre, j'en ai mise en scène une avec mes amis. Depuis, j'ai écrit plusieurs choses mais j'ai de plus en plus de mal à finir. J'envie mon enfance et mes premières années d'adolescence, l'écriture était mon principal loisir et plaisir et je n'avais aucun mal à trouver l'inspiration et à terminer tout ce que je commençais. J'écris toujours assez, j'ai toujours plusieurs nouvelles en cours, mais j'ai souvent du mal à les finir et, quand elles le sont, j'ai du mal à ne pas les reprendre et les corriger cent fois. Je poursuis aussi toujours le journal commencé quand j'avais huit ans, mais ça ne compte pas vraiment à mes yeux.
     
  4. mel147

    mel147
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Cool, un espace écriture ici, je n'avait pas vu, va falloir que je regarde ça de plus près!
    Pour ma part j'ai commencé très tôt, vers 7 ans environ, j'écrivais des textes pseudo humoristiques que je lisais lors des repas de famille devant tout le monde, plutôt craignos quand j'y repense...:Pooh:
    Mais ce n'est véritablement qu'au collège que je me suis mise à l'écriture. Un jour comme ça, pouf, je me suis assise et j'ai laissé mes doigts pianoter sur la page blanche de word. Ca ne m'a pas quitté depuis!
    J'avais un peu près trois romans et pas mal de nouvelles en finalisation sur mon pc, jusqu'à ce qu'on me vole mon ordi, merci merci (et ma sauvegarde extérieur avait planté 3 jours avant :scream:).
    Depuis je n'ai pas le courage de ré-attaquer 7 ans d'écrits en tout genres, arggf, un jour peut-être !
    J'avais eu un gros coup de blues à ce moment là :crying:, mes écrits (c'est con à dire je sais) c'était un peu comme une partie de moi-même.
    Voilà pour moi.
     
  5. vainora

    vainora
    Expand Collapse
    ROOAAAAAAAR

    J'étais en CP & je me rappelle avoir écrit l'histoire d'un éléphant qui était triste parce qu'il n'avait pas d'amis à sa taille, & qui en rencontrant un troupeau d'éléphants méchants s'est finalement rendu compte que ce n'est pas parce qu'on se ressemble physiquement qu'on est fait pour être amis.

    Je suis restée très longtemps fille unique, alors j'ai toujours adoré écrire des tas d'histoires, mais c'est sûrement ma prof de français de 6ème qui m'a donné envie d'écrire plus sérieusement.
    J'avais une assez bonne moyenne & elle me prenait souvent à part pour me conseiller des livres (dont La Mort d'Olivier Bécaille, de Zola, que je considère comme ressortant du génie, & dont j'ai fait un court-métrage récemment) ou me proposer des sujets de rédaction..

    A cette époque je voulais même faire de l'écriture mon métier. Puis un méchant monsieur m'a dit que "non, ce n'était pas un métier, juste un passe-temps", & je me suis tournée vers le reportage & le cinéma. Ce qui en soi n'est pas un mal, mais qui à l'époque m'a rendue très triste.
     
  6. Madamenépala

    Madamenépala
    Expand Collapse
    Excitée du bulbe

    Quand j'étais en CM1 j'avais une amie passionnée de manga (ouai ouai déjà) et qui savait super bien dessiner, j'ai voulu faire comme elle et créer ma propre BD, mais comme à l'époque je dessinais encore des patates en guise de corps pour les personnages j'ai arreté au bout de 6 vignettes ...

    Puis j'ai recommencé un an plus tard en me disant que j'écrirais l'histoire d'une de mes amies imaginaires (oui c'est mieux de créer un passé à ses amis imaginaires si on veut avoir de longues conversations avec eux), puis au fur et à mesure, j'illustrais mes bas de page, parce que je trouvais (et trouve toujours) qu'un roman avec des illustrations illumine davantage le texte qu'il illustre.
    Puis j'ai arrêté avec le dessin, et continué d'écrire plein de petites nouvelles que je ne finissais jamais sur mes amis génialissimes (toujours imaginaires).

    Je ne me suis plus jamais arrêté... et j'ai même repris le dessin :chat:
     
Chargement...