Comment branler une bite ? Guide pratique pour soirée réussie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 21 mai 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    Je suis du genre bien vulgos quand je parle à mes proches mais là j'avoue que le titre me gêne grave... D'habitude vous êtes plus subtiles et drôles sur madz. C'est pas parce que vous parlez de sujets décomplexants que vous devez balancer un gros registre familier sur vos lecteurs.

    Le prochain titre c'est "comment bien enculer un cul" ? XD
     
    Zirbu, polpjulie, Thanaë Telrúnya et 71 autres ont BigUpé ce message.
  3. PtitePixel

    PtitePixel
    Expand Collapse

    Perso je vois pas ce qui a de choquant dans le titre ! Je vois les gens qui s'offusquent sous les commentaires. Vous auriez préféré comme titre "Comment caresser l'organe reproducteur masculin" ? Appellons une bite une bite et une branlette une branlette ^^ Fin c'est ptête moi qui trouve que c'est pas choquant #mybad
     
    crousti_28, dreydrey, Thedreaming et 20 autres ont BigUpé ce message.
  4. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    @PtitePixel Chacun sa sensibilité et c'est cool de faire avec tout le monde :) Les Josée l'Obsédée qui sont hilarants parlent de sexe avec tellement de talent par exemple !

    Et d'ailleurs, pour moi, utiliser des termes vulgaires éloigne le vrai but, c'est parler de sexe comme c'est vraiment, avec les termes neutres et scientifiques que personne n'ose dire.
    Quand j'étais au lycée, avec une copine, on disait chatte et bite à tout va, mais on se faisait la réflexion qu'on arrivait pas à dire pénis, pubis ou vagin sans que ça nous fasse mal à la bouche et on riait encore avec plus de gêne pour les choses plus poussées : testicules, glaires, ovulation, etc etc... On disait même que ces mots étaient moches et sonnaient mal.
    C'est encore compliqué pour moi de dire librement "vagin" et "clitoris" alors que je dis chatte tout le temps. C'est peut-être très personnel hein et je suis seule dans ce cas.
     
    #4 Imago, 21 mai 2017
    Dernière édition: 21 mai 2017
    yuyunaâ, Choufleur4, loxlady et 21 autres ont BigUpé ce message.
  5. Sinistre Lombric

    Sinistre Lombric
    Expand Collapse

    @Imago merci ! Je venais faire le même type de commentaire sur le titre, me disant que j'allais encore passer pour une emmerdeuse, ça me rassure de voir que ça ne vient pas de moi !
    J'sais pas un sobre "masturbation du pénis, mode d'emploi" aurait très bien fait l'affaire, pourquoi ce besoin de vulgarité ? C'est censé être drôle ?
    Je ne veux même pas lire l'article, le titre m'a refroidie.

    Edit : mauvaise formulation, ça n'était pas inclusif, mes excuses :)
     
    #5 Sinistre Lombric, 21 mai 2017
    Dernière édition: 21 mai 2017
    Blutig, PlumeRouge, PrincessMey et 28 autres ont BigUpé ce message.
  6. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    @Sinistre Lombric "Masturbation masculine" est un peu réducteur pour les personnes non masculines dotées d'un pénis ;) Tant qu'à être précis dans les termes du titre, autant y aller jusqu'au bout, et dire simplement "pénis", je pense.

    Pour le côté vulgaire ou non, j'imagine que c'est un style assumé.
     
    Adybou, polar-o-ids, Laurent-Olivier et 8 autres ont BigUpé ce message.
  7. sirius

    sirius
    Expand Collapse

    Je vais passer pour la coincée rabat-joie de service mais je ne comprends plus vos titres Madmoizelle. Enfin plutôt si... c'est juste un titre "putaclic", pour racoler le max de clics sur votre page et je suis déçue encore une fois. Que cet article existe ici, pas de problème, c'est de l'éducation sexuelle joyeuse, mais je suis déçue par la façon dont ils sot relayés sur Facebook et titrés, à l'image de l'article "Comment devenir un bon coup" ou je ne sais plus quoi. Enfin voilà je suis désolée mais je vais arrêter de vous suivre sur FB parce que l'évolution du site ne me correspond plus ou alors je deviens une vieille bique aigrie peut-être ...
     
    Kaeya, Blutig, MSDS et 36 autres ont BigUpé ce message.
  8. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    C'est vrai que ça pose question : pourquoi est-ce que le sujet du sexe amène toujours le registre de la vulgarité ? Est-ce que y a un autre sujet où on s'autorise autant à être vulgaire ?
    Vous avez deux heures :lunette:
     
    Zirbu, Kaeya, Blutig et 41 autres ont BigUpé ce message.
  9. Illyria

    Illyria
    Expand Collapse
    C'est pas que c'est pas drôle. C'est que c'est pas une blague. [Arthur à Merlin]

    Mais qui diable a décrété un jour que le mot "bite" était vulgaire?
     
    Thepatate, Zirbu, Napoléon. et 31 autres ont BigUpé ce message.
  10. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    J'avoue que le titre de la publication me gêne... Surtout à l'heure où elle a été publiée, j'ai failli m'étouffer avec mes miel pops :yawn: parler de branlette et de bite pendant le petit dèj c'est hard :rire:

    Pourquoi toujours emprunter un registre vulgos pour tout ce qui traite de sexe ?
     
    Colonel Mustard, Querencia, Pinceau_ et 19 autres ont BigUpé ce message.
  11. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    @Illyria De par leur utilisation avec le temps il y a des mots de registre différents pour désigner un seul et même concept. On peut partir en croisade contre ça mais je n'en vois pas l'intérêt, les registres de langue sont intéressants parce que on a des mots différents à utiliser selon le contexte et leur utilisation a un sens.
    Être vulgaire avec le sexe dans un article à visée pédagogique a sûrement un sens mais je ne le comprends pas !
     
    doudouillitsa, Gargouillette, Locke et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. Dame de lotus

    Dame de lotus
    Expand Collapse
    La pensée ne doit jamais se soumettre

    D'habitude j'aime pas tellement ce genre d'article parce que c'est facile d'en oublier la spontanéité (vous voyez ces gens qui ont l'air un peu empruntés, essayant de réagir à une situation en appliquant les 10 étapes lues on ne sait où, tellement appliqués qu'on voit presque la recette s'imprimer sur leur front ?), mais bordel, je retiens le demandez-lui de guider votre main :worthy:.

    C'est basique quand on y réfléchit, mais c'est vraiment une idée brillante (récemment j'aurais été bien heureuse qu'elle me traverse l'esprit, je sais pas, ça marchait pas des masses alors que d'"habitude" c'est ok, et j'étais un peu démunie :lunette:)

    (sinon bite, pas bite, branler, pas branler... qu'est-ce que le vulgaire ? quelle est son origine ? "bite", mot vulgaire dans son essence, ou par tabou ?) (ce sont de vraies questions)
     
    Freehug, LisaouasiL, Le-Nonox et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...