Comment dépasser la mort de son hamster grâce à… la philosophie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 8 septembre 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    En fait, le problème est plus profond que ça : on n’aime pas penser à la mort parce qu’elle nous pose une question terrible à laquelle nous n’avons pas de réponse, surtout si nous ne sommes pas croyants : « Pourquoi existe-t-il quelque chose, plutôt que rien ? ». On appelle ça la contingence : ce dont on pourrait, en gros, se passer.

    Nous compris


    Ca j'aimerais bien avoir la réponse. Ca m'expliquerait le fait que l'on continue de se reproduire et du pourquoi on ne se suicide pas tous pour abréger (vu que de toute façon on va mourir et qu'on pourrait ne pas exister ça ne changerait rien).
     
  3. Clodwiga

    Clodwiga
    Expand Collapse

    Bonjour,

    Petite erreur de vocabulaire concernant le bouddhisme :
    Le Samsara désigne le cycle de réincarnations que l'on trouve dans l'hindouisme, le jainisme et le bouddhisme. La renaissance dans un état plus ou moins élevé dépend de la rétribution des actes (le karma).
    L'arrêt du de ce cycle des réincarnation (par des moyens très variés selon les époques et les courants religieux)permet la libération, l'extinction totale, que l'on désigne couramment sous le terme de Nirvana.
     
  4. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Malheureusement la source de mon erreur ce trouve dans des livres de philo occidentale, ce qui te montre bien que  nous en avons encore beaucoup à apprendre ! Donc merci pour ton aide,  je corrige aussitôt !

    edit : oh bah, ça a été fait !

    @gringo

    C'est la question à un millions de doctorat :P
     
  5. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Je suis sincèrement désolée mais j'ai eu du mal à accrocher à l'article.

    Alors, peut-être que c'est le soir et que je ne comprends plus tout, mais il y a trop d'aller-retour entre l'humour et le sérieux, ça a vraiment brouillé ma lecture. Je trouve que pour un sujet aussi grave et intéressant, il aurait été plus pertinent de faire une série d'articles (ne serait-ce que trois ou quatre) pour présenter la mort selon la philosophie, et d'approfondir les choses. D'autant plus que je suis sûre que @mirceaausten s'y connait très très bien et saurait nous expliquer tout ça avec beaucoup de pédagogie :fleur:
     
  6. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Les critiques constructives permettent de progresser, j'ai voulu tenter un truc, merci de m'aider à m'orienter pour la suite ! 
    Si tu as des remarques plus précises j'en tiendrais compte !
     
  7. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    J'ai bien aimé cet article moi ! Même la tête encore un peu dans le brouillard, les touches d'humour m'ont permis de ne pas décrocher. :lol:

    Perso je crois que la mort ne me fait pas peur, tout le monde meurt, et puis ensuite y'a rien, alors je vois pas trop pourquoi on devrait s'en faire.

    C'est marrant car hier soir je me suis endormie sur ces pensées : qu'est-ce qui est grave dans le fait de mourir ? Les autres sont tristes, on "abandonne" les gens qui nous sont proches, mais pour la personne qui décède, c'est juste... "rien". Le néant. C'est peut-être ça qui inquiète ? Le fait de s'imaginer "le néant", c'est un peu vertigineux.

    Mais j'avais lu une citation de Dumbledore (:lol: :vieux:) qui m'avait beaucoup plu sur la mort justement : "Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus !".

    En plus malgré mes croyances, ou plutôt l'absence de croyances, j'ai quand même envie de savoir ce qu'il y a derrière... :hesite:
     
  8. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Je viens de relire ton article, et en fait, ce qui m'a fait décrocher une ou deux fois ce sont les petits apartés dialogués (le dernier était top, c'était un très joli de ne pas clore l'article :yawn:)  ... surtout qu'il y avait déjà pas mal d'humour dans le corps du texte (la blague du cereal killer :pray:). Voilà ! Des bisous :fleur:
     
Chargement...