Comment gagner le cœur de vos beaux-parents ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 4 novembre 2015.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Marie-Lee

    Marie-Lee
    Expand Collapse

  3. ChatRoux

    ChatRoux
    Expand Collapse

    J'ai toujours l'impression que ce "mythe" de l'opposition avec ses beaux-parents est culturel. J'entend par là que pour plein de gens, c'est un principe de s'opposer au compagnon de son enfant, et inversement, aux enfants de s'opposer à leurs beaux-parents.
    On voit ça dans toutes les œuvres et j'ai des amis qui me racontent leurs mésaventures familiales : souvent, les parents désapprouvent avant même de connaitre la personne.
    Et ça me parait totalement absurde, mes parents ont toujours accueilli chaleureusement mes amis/petit amis ou ceux de mon frère. De même quand j'ai rencontré la famille de mon copain, tout le monde était très chaleureux et sans à priori (ce qui semble logique quand on ne connait pas quelqu'un non ?).
    Je suis perplexe.
     
    Esther, Lord Griffith, Antigonedream et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Baguy

    Baguy
    Expand Collapse
    Maestro Miyagi

    J'ai adopté la technique du "je préfère ne plus voir ta mère" après une grosse dispute avec ma belle mère. Après tout, avoir une relation avec quelqu'un ne veut dire qu'on s'entendra forcément bien avec la belle famille. Il faut faire la part des choses. En l'occurence, ma belle mère m'a offensée et depuis je préfère éviter de la voir, mon copain est d'accord avec mon choix, donc tout roule. Je vois son père tous les weekend mais sa mère non, faut pas pousser ! :scream:
     
  5. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Je pense qu'il manque quand même une donnée vachement importante : de quel pays on parle? Parce que les attentes des beaux-parents vont être complètement différentes selon les cultures, et je parle pas juste de culture occidentale/non-occidentale. Par exemple, je pense que les Américains trouvent ça plus "normal" lorsque les parents s'immiscent dans la relation de leurs enfants que les Français.
    Dans certains pays, les beaux-parents conçoivent leur gendre/bru comme principalement le partenaire de leur enfant mais dans d'autres, ils le perçoivent avant tout comme une addition à la famille en général. C'est-à-dire que leur enfant n'est plus le seul concerné puisqu'il ramène un extra dans la famille, et s'il n'est plus le seul à avoir son mot à dire, ça change pas mal la relation qu'on va développer.
    Je crois que le monsieur qui a fait cette recherche travaille à Chypre? Mais il a fait son étude sur des gens de quelles origines?
     
    BloodyBambi, Antigonedream et Oh ont BigUpé ce message.
  6. Ivich

    Ivich
    Expand Collapse

    Hummm... Comment gagner le coeur de vos beaux-parents ?... En leur arrachant de la poitrine :twisted:

    Pour ma part, lorsque j'ai présenté mon copain à ma famille, qui est mon tout premier copain, mes parents et mon petit frère l'ont tout de suite accepté, ils ont été super chaleureux et lui ont tout de suite fait une place dans la famille.

    En revanche quand je suis arrivée dans celle de mon copain pour qui j'étais également la première, ça a été une toute autre histoire. Déjà sa grande soeur avant même de me rencontrer disait que j'étais un plan Q ou d'autres gentillesses et il a fallu 4 ans pour qu'elle réponde juste à mes "bonjour". Elle ne me parlait jamais et disait à mon copain dans mon dos que j'étais une grosse vache sans personnalité, je suis toujours restée zen et cordiale. Elle s'est adoucit sous la pression car elle a compris que son frère n'irait plus la voir si elle continuait d'être aussi infecte avec moi. Apparemment elle m'aurait perçue comme une intruse dans la relation très forte qu'elle avait avec son frère. Quant à ses parents, son père ne me parlait jamais non plus (mais bon il ne parle pas à personne donc ça ne vient pas forcément de moi ^^) et sa mère me considérait comme une croqueuse de diamants. Peut-être parce qu'on n'est pas du même niveau social, je ne sais pas trop... Mais bon avec sa mère ça allait, j'acceptais qu'elle me considère comme étant inférieure à elle. Puis une fois il y a eu une grosse dispute et là je suis devenue la nana qui voulait éloigner son fils d'elle (alors que je passais mon temps à arrondir les angles), que j'en avais après son argent, que j'étais une profiteuse. Bref, j'ai mis un terme à tout ça et à part récemment où j'ai fait l'effort pour mon copain de les revoir après des mois (d'ailleurs ils se sont comportés comme des salopiauds) je ne les revois pas et c'est plus que cool ! (sauf pour mon copain mais à un moment l'égoïsme a des vertus).

    Donc pour les beaux-parents, même avec les meilleures techniques, s'ils ont décidé d'emblée de ne pas vous aimer et ne font jamais l'effort de voir vos qualités, et bien il vaut mieux se rappeler que ce n'est fort heureusement pas avec eux qu'on sort !
     
    elisabellissima, Oh et Baguy ont BigUpé ce message.
  7. WinterFaye

    WinterFaye
    Expand Collapse
    *I'm the dust in the wind*
    Ambassadrice de Ville

    Mes parents n'ont jamais été désagréables avec les garçons que je leur ai présenté (bon en même temps il n'y en a pas eu 50 !). Mais mon père les intégrait tout de suite et faisaient tout pour qu'ils se sentent à l'aise. Ma mère est plus introvertie mais elle ne leur a jamais fait de réflexion.

    Mes beaux-parents, c'est une autre histoire !
    J'ai l'impression que c'est souvent les mères qui ont un problème de lâcher prise. On est forcément perçue comme allant faire du mal à leur petit amour alors elles montrent les dents.
    En tout cas, cela fait maintenant 8 ans que je subis les remarques (pas franchement sympathiques), les mesquineries et les "vous ne connaissez rien à la vie" de ma belle famille MAIS aussi de mes "beaux grands-parents" (je sais même pas si ça existe XD).
    Il parait que c'est moi qui refuse de m'intégrer. En même temps, qui aurait envie de se prendre des "ho ta robe est très jolie.... mais avec 20kg de moins ce serait mieux"? Ou être délibérément prise en photo pendant qu'on dort sous prétexte que "c'est marrant et ça fait des souvenirs"?
    Leur parler et leur expliquer que je n'apprécie pas ? J'ai déjà essayé et ça ne sert à rien. On va dire que j'ai un peu tout essayé niveau technique pour arrondir les angles, rentrer franchement dedans ou les ignorer... Mais non, rien ne fonctionne.
    Bref, je considère vivre un enfer et pourtant j'y vais pour faire plaisir à mon mari... Je serre les dents pendant que j'y suis, je ne dis rien, j'encaisse et je regarde l'absence totale de réaction de mon compagnon qui se comporte comme s'il avait 10 ans.

    Enjoy !
     
    Oh a BigUpé ce message
  8. Luna-Frog

    Luna-Frog
    Expand Collapse
    "Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser."

    Ici...

    Tout va bien.
    Avant on laissait un peu indifférent (Mr Frog étant à l'opposé de son père dans son style musical (metal) qui a très longtemps influé son physique (cheveux looongs, treillis, rangers... il est moins "marqué" maintenant avec le boulot) que son papa n'aimait pas du tout.
    Il s'est aussi distancé de ses parents et à très vite pris une certaine indépendance plus jeune.
    Mais sans être en mésentente/guerre ouverte. C'est juste distant.
    Donc je pense que ça a peut être joué sur le début de relation quand je suis arrivée, ça a pris plus du temps que si il avait eu une relation plus proche avec eux.
    Mais jamais eu de soucis.
    Et puis je suis tombée enceinte et le déclic s'est fait chez tout le monde ! En 9 mois j'ai trouvé plus vite qu'avant mes aises, on discutait plus aussi. Notre petit garçon est né il y a 3 semaines tout pile ! Il a tout changé et je trouve ça super : je textote avec ses parents (les miens sont loin alors quand j'angoisse, doute je me tourne vers eux, Je donne aussi des nouvelles de Grenouille etc...).
    On a de bonnes relations avec tout le monde :)
     
    Lafastod et Oh ont BigUpé.
  9. Morgause

    Morgause
    Expand Collapse

    Je suis avec quelqu'un depuis un peu plus de 2 mois. On a une certaine différence d'age et j’appréhende fortement la rencontre avec les beaux-parents.... :ninja:
    Enfin j'ai le temps mais ça me stresse beaucoup. Surtout sachant que c'est le dernier à ce mettre en couple, qu'il est très proche de ses parents et que voila, lui a une bonne situation et moi... et bien je suis une étudiante fauchée haha
    Enfin j'ai déjà rencontré ses frères et ça c'est bien passé. Alors je verrais bien avec ses parents... mais ça me stresse quand même énormément (je suis pas à l'aise avec ce genre de chose!! :sweatdrop: )
     
    Oh a BigUpé ce message
  10. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    AAAAh, LE sujet.

    Franchement, dans ma première relation sérieuse mes beaux parents ont été géniaux,et je les remercie du fin fond de mon petit coeur.

    Vu que je suis lesbienne, mes parents n'ont jamais JAMAIS accepté mon exe. Elle venait tranquilou à la maison, ils l'aimaient bien, et puis le jour de "LA" révélation, ils ne voulaient plus en entendre parler et elle n'avait plus le droit de rentrer.
    Donc quand elle a décidé de l'annoncer à ses parents, on flippait un peu beaucoup qu'ils le prennent mal et qu'on soit sérieusement dans la mouise.

    Maiiiiis non.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Muwglyk, elisabellissima, Cornélie et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. Antigonedream

    Antigonedream
    Expand Collapse
    If this is to end in fire, then we should all burn together...

    Je pense aussi que c'est quelque chose de très culturel.
    J'ai vraiment l'impression que certaines personnes s'impose inconsciemment des relation chaotiques avec leurs belles-familles/ gendres/ bru...

    Perso ça se passe très bien avec ma belle famille, mais un peut moins avec ma famille vis à vis de mon maris... Ma technique personnelle: j'ai tenté le "polie et aimable" tout simplement vu que j'étais la seule des 3 pièces rapportées à faire cet effort, ça a bien marché :yawn:
    Bon même si je sais que je les agaces un peut à être désinvolte et bordelique, j'essaie de faire des efforts quand je suis chez eux mais chez moi, c'est une autre histoire...
     
  12. Cassandrah

    Cassandrah
    Expand Collapse
    ainsi sois-je

    Sujet intéressant !
    J'ai l'impression parfois qu'il y a une dimension culturelle, comme le souligne ChatRoux. Dans beaucoup de romans classiques, il y a une opposition entre le choix du gendre/belle-fille et les parents (du côté de la littérature française : Eugénie Grandet de Balzac, La Nouvelle Héloïse de Rousseau... ou anglaise : Les Mystères D'Udolphe Ann Radcliffe, La Dame du Manoir, Anne Brontë, certains romans de Jeanne Austin... ) pour des raisons qui ne sont (généralement) plus valables aujourd'hui dans notre société...

    Et même si l'on ne sort pas avec la famille ou les amis du conjoint(e), c'est toujours difficile de se sentir rejetée ou exclue (ne serait-ce qu'au moment des fêtes ou autres réunions familiales).

    Je viens bientôt passer quelques semaines chez mes beaux-parents à l'étranger, et pour le moment je communique bien avec ma future belle-mère. Elle me semble amicale, et on se trouve des points communs (comme la cuisine) pour se découvrir et se rapprocher. Il faut que la volonté vienne des deux côtés, ce n'est pas seulement au "nouveau partenaire" de se faire accepter mais à la famille de faire un vrai effort pour l’intégrer s'il y a des projets d'avenir.

    Comme dis MorganeGirly, c'est vrai que les Américains sont souvent plus centrés sur la famille, donc pour moi c'est important d'être à l'aise avec mes beaux-parents, tout en conservant mon indépendance (il y a des réflexions que je n'accepterais pas) car je n'ai pas envie que mon fiancé se sentie "tiraillé", même sans se l'avouer.
     
    ChatRoux et Lafastod ont BigUpé.
Chargement...