Comment j'ai arrêté de dire que j'étais une fille (et pas une femme)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 17 mai 2017.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Polaire a BigUpé ce message
  2. Kakotille

    Kakotille
    Expand Collapse

    Réaction de mon copain en lisant cet article : « Marrant ! Moi j'ai énormément de mal à dire femme aussi ! Mon problème, c'est que quand je dis "femme", je visualise toutes les expressions "femme battue", "femme au foyer", etc. du coup, je me force, parce que "fille" c'est infantilisant, mais ça fait bizarre quoi… »
     
    renharde, Shadowsofthenight, Laoragwen et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Capillotractée

    Capillotractée
    Expand Collapse
    Meh.

    J'ai 26 ans, et je ne me sens toujours pas adulte, alors je dis fille. Ça me surprend toujours autant quand les gens (type vendeurs/ses) me disent "madame". Je suis encore étudiante, je vis seule, alors oui j'ai certaines responsabilités d'adulte, mais je suis encore loin d'en être une. En vrai je pense aussi avoir ce refus de devenir adulte, parce que ça a l'air chiant, ils ont beau dire le contraire des fois, quand je les vois au naturel j'ai pas envie d'être dans leurs baskets. Et quand mes amis/es commencent à faire des projets d'adulte type enfants-maison je commence à avoir de l'urticaire.
     
    renharde, Catsounette, GangstaMerguez. et 14 autres ont BigUpé ce message.
  4. Moguni

    Moguni
    Expand Collapse
    Moguni Vas Normandy

    J'ai 26 ans et demi, et je ne dis pas de moi que je suis une "femme". Pour expliquer, quand ça me concerne moi, je trouve ça très présomptueux... Alors de temps en temps, je coupe la poire en deux et je me surprends à dire que je suis "une jeune femme". Ça me paraît déjà plus crédible.
    Un jour, j'arriverais à dire que je suis une femme. Mais là où on voit qu'on est bien bien conditionnées par la société, c'est que je me sentirais en droit de dire que je suis une "femme", quand j'aurais "réussi ma vie", que j'aurais un boulot stable.
    Triste mais vrai pour moi...
     
    renharde, Blumeen, Linckane et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. shigurette

    shigurette
    Expand Collapse
    N'a pas envie de te faire plaisir

    J'ai été un peu déçu par l'article, parce que je m'attendais une réflexion autour du fait que la société parle facilement des "filles" (comme dans "nouslesfilles", t'es pas une fille comme les autres...) au lieu de "femmes" limitant ainsi le statut d'adulte aux femmes. :dunno:
     
    Eternity-, Chloé P., Roonie et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Gss.y

    Gss.y
    Expand Collapse

    Article intéressant !
    J'ai 30 ans et je ne me considère toujours pas comme une femme, mais je ne me considère plus comme une fille. Ma féminité n'étant pas très développée, ça n'aide pas ! Et dans mon esprit femme est synonyme de maman, femme de 40 ans qui a réussi dans la vie, femme qui s'habille avec des vêtements classes, etc. En gros pour moi, une femme c'est presque une Dame.
    Alors maintenant, j'ai dû mal à m'identifier à un "genre" dans la société !
     
    Blumeen, Chouette-Culotte, Wink Dowo et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    Je remarque que le mot "femme" ne me vient pas naturellement pour me désigner, mais tout comme je n'utilise pas le mot "homme" pour mes amis... Donc dans mon cas, ce n'est pas parce que je m'infantilise en temps que personne de sexe et de genre féminin, mais parce que "homme" et "femme" sont des mots qui paraissent peut-être trop sérieux, trop éloignés de moi.
     
    Grumpy Bunny, yuyunaâ, renharde et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. RosEstivale

    RosEstivale
    Expand Collapse

    Moi aussi je me sens beaucoup plus "fille" que "femme", mais personnellement ça ne me fait pas me poser de questions existentielles... J'ai 24 ans et j'assume totalement ma personnalité un peu gamine. L'image de l'adulte tel que la société nous la présente ne m'attire pas beaucoup, et je ne vois pas en quoi ce serait un problème ;) Acceptez-vous les madz :)
     
    Blumeen, Gargouillette, Moguni et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Fleur d'oranger*

    Fleur d'oranger*
    Expand Collapse

    Je n'utilise pas le mot femme non plus parce que pour moi c'est lié à la sexualité. Ca signifie faire l'amour et je ne l'ai jamais fait. Pourtant j'ai 27 ans.
     
    yuyunaâ, Blumeen, Chouette-Culotte et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Je ne me considère plus comme une "fille" et pas encore comme une "femme". Pareil que @Moguni : je me ressens "jeune femme".

    Dans "femme" : j'entends de la confiance en soi, une vie installée : travail, amour, famille, ... Pas forcément tous les points, mais une forme d'assurance.

    "Jeune fille", à mes yeux, c'était mes études post-bac.

    Pour moi, "jeune femme", c'est le début de l'acceptation de soi, de l'épanouissement, de l'ouverture. C'est l'affirmation de soi. Je me sens mieux dans ma peau, dans mon corps et dans ma tête, dans ma vie. C'est pas encore le top, mais je sais que je tiens le bon bout et je commence à être contente de la personne que je deviens. J'ai du recul sur ce que j'ai traversé, une certaine bienveillance vis-à-vis de la personne que j'ai été et j'ai confiance en ce que je vais devenir, mais si ça fait un peu (beaucoup) flippé.

    @Fleur d'oranger*
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Blumeen, Chouette-Culotte, Gargouillette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. naadi

    naadi
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'avais tendance à penser il y a très longtemps qu'on devenait femme une fois qu'on avait des relations sexuelles, mais aujourd'hui j'ai 25 ans, je suis mariée, j'ai un bébé et j'ai toujours du mal à utiliser ce terme pour me définir ! J'ai l'impression que "femme" ça me vieillit ^^
     
    renharde, Kalikali et Gargouillette ont BigUpé ce message.
  12. Leviosa

    Leviosa
    Expand Collapse
    Je ne suis absolument pas une spécialiste, je prends juste plaisir à m'exprimer sur ce qui me plait

    Wow, c'est dingue, je suis en contradiction totale avec toutes les madz qui ont posté ici !
    Je vais avoir 18 ans et, même si ça peut paraître comme présomptueux, je me considère comme "femme". Je ne parle pas toujours de moi en ces termes mais souvent mes amis ou certaines personnes de mon entourage le font, et je m'en sens flattée. Je suis très fière d'appartenir au genre féminin (ça peut paraître ridicule, je sais... mais on est tellement habituées à devoir en avoir honte que je préfère m'en targuer !) et même si j'ai conscience de ne pas encore être adulte en terme de mode de vie (je passe tout juste mon bac cette année...), je me sens "femme" biologiquement et physiquement, et puis dans la tête aussi. Je sais que je deviens adulte, que je vais sûrement encore beaucoup changer et évoluer dans les années à venir mais qu'une certaine partie de ma construction est malgré cela déjà bieeen entamée.

    Je suis toujours vexée quand on parle de moi en disant "jeune fille" ou "mademoiselle", je trouve ça assez infantilisant... (comme quoi, les mots sont terriblement relatifs !) Je suis fière de pouvoir être évoquée en tant que "femme" ou que des inconnus m'appellent "Madame" lorsqu'ils doivent s'adresser à moi... C'est flatteur, ça me donne l'impression d'être déjà adulte, indépendante, ça me responsabilise, et c'est vraiment quelque chose que je recherche. Je lis souvent des témoignages (comme au-dessus) au contraire de personnes qui ne veulent pas qu'on les considère comme adultes, malgré la vingtaine passé... Je lis peu de gens pensant comme moi. :dunno: C'est dommage... Mais du coup, je trouve ça assez drôle que moi, qui ne suis même pas encore majeure, sois fière d'acquérir une certaine indépendance et d'être considérée "adulte" (un monde que j'ai toujours envié) aux yeux des gens, alors que je ne le suis même pas encore au niveau de la loi... tandis que des gens qui s'approchent de la trentaine refusent l'étiquette d'adulte !

    On pourrait pousser toute une réflexion autour de "Quand devient-on réellement adulte / femme/homme ?", c'est vraiment intéressant ! :d Merci pour cet article, Sophie !
     
    Lala Piriou, yuyunaâ, renharde et 7 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...