Comment j'ai compris que le jeu vidéo n'était pas que « pour les mecs »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 28 décembre 2015.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Amél Lie

    Amél Lie
    Expand Collapse

    Le sujet me parle carrément :taquin: Mes parents avaient pas trop les moyens quand on était jeune d'acheter des jeux vidéos (et puis leur crédo c'était "MAIS VAS JOUER DEHOR!!!" alors on a jamais de console, mais on y jouais chez nos cousins. Donc il y a une semaine, à 22 ans et des patates j'ai craqué :puppyeyes: je viens de m'acheter ma première console, une gamecube avec les jeux auquel j'adorais jouer chez mes cousins :unicorn::free:
     
    Joye_ et Chib's ont BigUpé.
  3. Siannah

    Siannah
    Expand Collapse
    .

    J'ai eu la chance d'avoir des parents joueurs de jv. Ils ont acheté la NES quand on était petit, ils jouaient tous les deux le soir à Mario et on les regardait discrètement au lieu d'être au lit ^^. Ils ont joué aux mêmes jeux que nous, histoire de savoir ce qu'on aurait entre les mains, nous aider si on restait bloqué et surtout parce qu'ils adoraient ça autant que nous. Aujourd'hui encore à 55 ans passés, ils jouent toujours : ma mère n'aime que Final Fantasy et mon père adore tout ce qui est aventure, survival-horror, rpg. Je suis contente de pouvoir me dire que mes goûts jv viennent d'eux. Que c'est grâce à eux que mes frères et sœur et moi avons connu les FF, Tomb Raider, Resident Evil, Silent Hill, Mario, Zelda et plein de jeux dont la licence n'existe plus aujourd'hui. En contrepartie, c'est moi qui fait découvrir des jeux à mon papa dorénavant, et ça fait mouche à chaque fois ^^.

    Il faut aussi savoir que jamais mes parents ne m'ont acheté pour moi ou ma sœur des jv estampillés "pour fille". Déjà par manque de moyens mais aussi parce qu'ils trouvaient ces jeux très concons. Quand on commence à véritablement jouer toute seule à la console avec FFVII, Zelda Ocarina of Time ou Tomb Raider, c'est pas avec un jeu mal branlé tout rose que ta fille sera comblée. De plus, avec tout ça, j'ai grandi avec 3 frères. J'ai donc développé quasiment les mêmes goûts qu'eux rayon jv. Ils ont ramené des jeux à la maison que les parents n'auraient pas songé à acheter comme les Baldurs sur ps2, Warcraft 3 et WoW. Et jamais, au grand jamais, ils ne m'ont dit : "Nan, joue pas à ça, c'est pas pour toi". On a pas été élevé façon fille d'un côté, garçon de l'autre. On était 5 enfants donc mes parents ne pouvaient carrément pas faire des cadeaux différents à chacun, acheter des jeux "genrés". On a bien eu de la dinette et des poupons mais on y jouait autant qu'aux jv. Et mes frères jouaient avec nous souvent : si on jouait au Playmobils dans leur belle maison, eux amenaient des méchants bonhommes ou créaenit une invasion zombie ^^, on jouait à Mario Kart ensemble, à Tekken ensemble. Donc je dis merci à mes parents de nous avoir élevé comme ça, grâce à eux je suis passée à côté des jv rose bonbons et je n'ai jamais eu honte de jouer.
     
    Joye_, Peace&Love&It;3, Nerys_L et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. mlle_lee

    mlle_lee
    Expand Collapse
    Cinéfille en puissance

    Ma toute première console fut une Atari. Du genre une vieille que mon père avait chiné, avec un joystick et un unique bouton rouge, et je l'adorais !!! Je jouais à Pong et à Pacman pendant des heures !

    Sinon, je n'ai jamais ressenti ce problème de genre dans le jeu vidéo, parce que très vite, j'ai eu un ordinateur et mes parents m'offraient des jeux Disney, ou encore d'autres jeux (Tomb Raider, Rayman, Need for Speed, Rollercoaster) J'avais un Joystick, une manette, même un volant à un moment donné ! Jeux de gestion, jeux de voitures, jeux de plateforme... Il y en avait vraiment pour tous les goûts ! J'ai aussi eu la chance d'être élevée loin des stéréotypes. On en parlait récemment avec ma mère, j'avais un garage à voiture ET des barbies, et ça ne posait de problèmes à personne.

    Ensuite, j'ai découvert les jeux vidéo consoles avec mon meilleur ami de l'époque qui avait une Nintendo 64, qui reste pour moi LA console. Je le regardais des heures jouer à Zelda : Ocarina of time (parce que 1. je savais pas gérer ce jeu 2. il était pas très prêteur) Des après-midi à jouer à Mario Kart, ou Mario Party, ou Super Smash Bros... J'étais un peu nulle, mais mon pote n'a jamais mis ça sur le compte de "T'es une fille." C'était vraiment très, très cool. Après, j'ai eu la mienne, et j'étais trop contente. Encore aujourd'hui, j'ai une Wii (mais je n'y retrouve pas le plaisir de la N64), une DS et une PS2. C'est mon coloc ensuite qui m'a fait découvrir Nathan Drake et Uncharted (mon jeu préféré <3), The Last of us, Red Dead... Vive le chômage qui m'a fait terminer ces jeux en un temps record, alors que pourtant, je suis pas super douée. D'ailleurs, c'est ça que j'adore. Le plaisir de jouer, même si mon niveau est un peu bof. Je sais pas contrôler une caméra, je sais pas viser, je meurs beaucoup beaucoup, mais je suis tellement contente de terminer un niveau ! C'est un kiff que je n'ai encore retrouvé dans aucun média. En plus maintenant, je connais mes goûts, je sais ce qui va me plaire (genre tous les jeux de Naughty Dog)

    Bref, aujourd'hui je ne joue plus trop parce que mon coloc est parti XD mais je me tiens encore vachement au courant des news de jeux vidéo, parce que c'est un univers que j'adore, et dans lequel un jour j'aimerais peut-être travailler, qui sait ? J'adore en parler avec mes potes, avec les gens que je rencontre, qui sont parfois un peu étonnés que j'en sache autant !

    Blabla, pardon pour le racontage de life. Mais en écrivant tout ça, je me rends compte que le jeu vidéo a tenu une belle place dans ma vie !
     
    ChansonMuette, Peace&amp;Love&It;3, Nerys_L et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. LoveSalander

    LoveSalander
    Expand Collapse
    Mélange instable

    C'est intéressant d'aborder ce sujet mais je n'ai pas le même vécu. J'ai commencé à jouer assez tôt avec divers jeux pour enfants sur l'ordinateur et quand j'ai eu 9 ans (1999) :cretin: mon père nous a acheté la PS 1. Mon père aime beaucoup les jeux vidéos, il y joue toujours à 56 ans passé :P du coup j'ai pas eu le discours comme quoi les jeux vidéos sont diaboliques mais vu que j'abusais un peu, il devait me mettre des restrictions pour que je fasse mes devoirs :rire: Je me souviens avoir reçu à Noël des jeux PS dit "pour filles" style Barbie, que j'avais bien aimé mais j'avais une majorité de jeux d'actions et je n'y ai jamais vu un problème. Bon il faut dire que j'étais un peu dans ma bulle donc je pense que j'ai été relativement insensible aux publicités genrées vu que je ne me suis jamais dis que tel jeu n'était pas pour moi. Mais j'imagine que d'avoir des parents qui ne m'ont jamais interdis d'aimer des jeux parce que je suis une fille, a fait que je ne me suis jamais posée la question.
     
    Grand Mère Feuillage, PousseMoussue et Kirjava ont BigUpé ce message.
  6. initials_bb

    initials_bb
    Expand Collapse

    J'ai également commencé très tôt avec la Méga Drive et la Master System (oui on était très Séga chez nous).

    Après le jeu vidéo pour moi reste massivement considéré "pour les hommes". J'ai eu le cas ce week end avec une cousin qui m'a balancé "de toute façon, c'est bien un truc de mec". Donc je me suis trouvée à argumenter comme quoi pas du tout, et que c'était un stéréotype qui collait à la peau.
    Des nanas aussi peuvent jouer à Call of Duty, et c'est loin d'être rare. J'ai pris l'exemple de CoD car c'est ce qui peut parler aux non gamers.
     
    Grand Mère Feuillage a BigUpé ce message
  7. Kirjava

    Kirjava
    Expand Collapse
    I'm in the middle of some calibrations.

    Comme beaucoup apparement, ce sont mes parents qui m'ont transmis le goût du jeu vidéo. Ils avaient la PS1 et avaient toutes sortes de jeu, de Silent Hill aux Final Fantasy VII et VIII, en passant par Rayman, Resident Evil... J'ai un peu grandi avec une manette dans la main, j'adorais ça (et j'adore toujours ça), et jamais mes parents ne m'ont traité différemment parce que j'étais une fille. On jouait beaucoup à des jeux de combat avec mon frère et certes, je prenais toujours le personnage féminin qui se battait en string rose mais je kiffais mettre par terre des gros combattants plein de muscles et des extra terrestres :lunette: J'adorais autant les jeux d'action que les jeux girly à base de petits poneys, mais mon jeu préféré était Pokémon et j'y ai passé des centaines d'heures (au moins), j'avais même un cahier avec des autocollants à coller dedans si tu attrapais le Pokémon correspondant, et tu avais quelques lignes pour écrire un truc sur lui, je leur inventais des caractères et des histoires :yawn:

    Aujourd'hui, je suis une grosse joueuse de RPG (qui permettent pour la grande majorité de jouer un personnage indifféremment masculin ou féminin, ça ne change rien à ses capacités et son histoire, et c'est cool, parce que je préfère jouer un personnage féminin), mais je joue aussi à des FPS (Bioshooock :jv:) et à des jeux d'actions classiques comme Tomb Raider, Uncharted, The Last of us (<3)... J'adooore les jeux vidéos, ils permettent de concilier histoire, images, musique, jeux d'acteurs (omg j'aime tellement les voix des doubleurs), et je ne comprends pas pourquoi c'est si mal vu d'adorer ça :gonk: D'autant plus quand tu es une fille :gonk:

    Parfois, mon père regarde d'un air dubitatif l'écran quand je découpe en morceaux un monstre et me lance un "tu as des goûts bizarres pour une fille", mais c'est le premier à m'acheter des jeux dans cette veine et à adorer les trucs un peu glauques :yawn:

    (Mais du coup c'est assez étrange, parce que je préfère jouer des filles , du coup le fait d'être moi-même une fille a une influence sur ma manière d'appréhender les jeux, alors que je crie partout que les joueuses ne sont pas différentes des joueurs, donc voilà, c'est assez paradoxal :lunette:)
    (et je joue à des jeux qui ont un public quand même très féminin, notamment les jeux Bioware, qui proposent entre autres des romances très abouties, ce qui a un côté "féminin" (bawi les histoires d'amour :drama:), et les jeux genre CoD ou Fifa je n'y joue que avec mon copain (et une bière à portée de main, histoire de renforcer le cliché :troll:), du coup voilà, je ne sais pas trop qu'en penser :hesite:)

    (Ceci était un beau pavé de racontage de vie désolée :lol:)
     
    #7 Kirjava, 28 décembre 2015
    Dernière édition: 28 décembre 2015
    Peace&amp;Love&It;3, Nerys_L, LoveSalander et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Elesia

    Elesia
    Expand Collapse
    Ex-Otaku et Sorcière des plaines de l'éducation numérique

    J'ai commencé à jouer aux jeux vidéo très jeune, aux alentours de 6-7 ans, lorsque mes parents m'ont offert le premier Tomb Raider sur PS1. C'en est suivi Final Fantasy VII qui est - subjectivement - le meilleur jeu de l'univers. Mes parents n'ont jamais été totalement opposés aux jeux vidéo. Ma mère jouait beaucoup à une époque. Elle adorait les Tomb Raider, la saga Syberia et attend toujours une suite à Beyond Good and Evil :d Dans le même temps, je lui ai fais découvrir ICO et on attend toutes deux de pied ferme le futur projet de Fumito Ueda, The Last Guardian.
    Mon père en revanche, bien que non opposé aux jeux vidéo, était pile dans la tendance : à avoir que les jeux vidéo, ça rend un peu idiot et violent. Puis, il y a un an, je lui ai fais découvrir The Last Of Us et ça été une vraie claque pour lui. Lui qui considérait les jeux vidéo soit comme des trucs débiles ou violents s'est rendu compte que c'était un média capable de faire pleins de choses, comme raconter une histoire et donner vie à des personnages crédibles. Bon il reste quand même fondamentalement opposé à pas mal de types de jeux comme les jeux de guerre.

    La parenthèse "famille" étant faite, passons à l'idée de l'article. Oui les jeux vidéo ont toujours eu une connotation masculine même si l'arrivée d'héroïnes comme Lara Croft a fait un bien fou à toutes les petites filles qu'on était de voir une nana super badass et forte. Mais majoritairement, on se retrouve à incarner des personnages masculins. Pour le reste, je n'ai jamais été intéressée par les jeux "pour filles" et personne n'a eu l'idée de m'acheter des jeux de ce type. Bon déjà parce que c'est souvent un peu naze, carrément macho dans l'esprit et qu'en plus, passé 10 ans, on ne peut plus jouer à ces trucs. Pour autant, les jeux vraiment masculins 'faire la guerreuh" me n'ont jamais intéressé : j'ai toujours préféré les jeux d'aventure et les RPG qui sont généralement mixtes. Bon on a souvent un héros plus qu'une héroïne mais on retrouve moins cette ambiance masculine que dans d'autres genres.

    En revanche, même si c'est pas du tout mon type de jeux j'ai pas mal d'amies qui jouent à des jeux pour "mecs" comme GTA, Call of Duty etc.
     
    Nerys_L a BigUpé ce message
  9. Zizouzou

    Zizouzou
    Expand Collapse
    Je s'appelle Groot.

    Ouiii j'ai commencé les jeux vidéos avec mon premier amoureux il y a 1 ou 2 ans et depuis j'adore ! J'ai donc commencé sur xbox 360 et je compte bien m'en acheter une bientôt. Je joue aux jeux de courses genre mario kart, j'adore les assassin's creed, red dead redemption, injustice, life is strange... Je suis pas fan des jeux genre call of duty parce que j'arrive pas trop à manier les manettes.

    Mais c'est vrai que j'aurais jamais imaginé aimer autant ça ! Je critiquais beaucoup les jeux auxquels jouaient mes cousins d'ailleurs, en y repensant j'ai un peu honte d'avoir été aussi critique envers eux.
    Je trouve que c'est tellement genré pour les garçons que c'est un peu compliqué de s'imaginer y jouer. J'ai même l'impression de m'être auto-censurée pendant des années.
     
    Nerys_L a BigUpé ce message
  10. AngryChicken

    AngryChicken
    Expand Collapse
    Geronimoooooo!

    J'ai commencé avec la Méga Drive (Sonic :d ) quand je devais avoir quoi, 7-8 ans? Et puis j'ai eu la PS1 où j'ai commencé avec Spyro, Crash Bandicoot, Tomb Raider (le vieux dans le frigo dans le 2 :lalala:), et puis ma vie a changé avec Final Fantasy VII.

    Comme j'étais victime de harcèlement scolaire et que je n'avais pas d'amis, c'était un peu mon échappatoire. J'avais l'impression de ne déranger personne et de vivre de belles aventures. J'avais droit à des réflexions de ma mère "mais tu es une fille, fais un peu autre chose, lis par exemple c'est plus intéressant" ou "tu es vraiment un garçon manqué", "ça rend violent c'est à cause de ça que tu t'énerves"... J'aimais bien lire aussi, mais j'avais envie d'autre chose par moment et comme les activités incluant d'autres enfants n'étaient pas possible dans mon cas vu que j'étais l'enfant la plus détestée de ma classe... ça limitait les possibilités. Quand au fait que j'étais souvent énervée et révoltée, c'était à l'école qu'il fallait chercher la raison,...

    Après, au collège et au lycée, ça s'est passé beaucoup mieux, mais j'aimais toujours jouer à la console. D'ailleurs j'avais des amis qui adoraient ça aussi, ça créait des liens. Et aujourd'hui à 27 ans, j'aime toujours autant les jeux vidéos :dowant: Ma mère s'est fait une raison, et quand le nouveau FF7 sortira, j'investirai dans la PS4 (pas maintenant, je suis en train d'écrire une thèse, si je me lance là-dedans c'est foutu :cretin: ). D'ailleurs quand j'en ai parlé avec des collègues récemment, on m'a regardé avec des yeux ronds, apparemment ils ne s'imaginaient pas que c'était mon truc...

    Avec mon amoureux on est quand même bien branchés jeux vidéos, mais lui était plus Nintendo et moi plus Playstation. Donc on a pu découvrir pas mal de trucs ensemble! Et aujourd'hui, quand on joue à Call of Duty, j'adoooore lui faire des coups en traître :troll:! Comme quoi on peut très bien être fan de jeux vidéos et attendre impatiemment la sortie d'une nouvelle palette Urban Decay. Ca m'énerve vraiment de voir que le marketing est genré à ce point. Les catalogues de jouet avec le côté rose pour les filles (avec les poupées, les dînettes et compagnie) et bleu pour les garçons (jeux vidéo, voitures etc.), ça me choque énormément.
     
  11. a3107crzec

    a3107crzec
    Expand Collapse

    J'ai eu de la chance, mes parents ne m'ont jamais rien dit lorsque je passais du temps sur ma Gameboy. Au contraire, c'est ma mère qui m'avait proposé de m'en acheter une pour noël (une rose bien entendu). Je suis ensuite passé à la Nintendo (noire, visiblement le rose m'avait gonflée ^^) et là encore tout ceux que je connaissais au collège en avait une. Je me souviens lors de notre voyage en Angleterre en 3ème, pratiquement tout le monde jouait à Mario Kart ensemble dans le bus, c'était fun.
    Maintenant j'ai une xbox, on me fait quelques remarques sur mes call of duty mais au final je joue beaucoup moins qu'avant.
     
  12. Hannah-Scarlett

    Hannah-Scarlett
    Expand Collapse

    J'adore vraiment cet article, et j'adore Lise :jv:
    Perso j'ai commencé à jouer quand je devais avoir 7-8 ans je pense... Mais ça restait des jeux dits "de fille", genre Nintedogs. J'ai eu absolument toutes les DS, ma famille a toujours accepté que j'aime les jeux vidéos et me les as offertes sans problemes.
    La grande passion de ma vie c'est pokémon... Je l'ai découvert en primaire avec Diamant et Perle, et même aujourd'hui je ne m'en lasse pas (ma maman m'a offert Saphir alpha pour mes 17 ans ^^).
    En arrivant au lycée, j'ai commencé par fréquenter les "geeks", majoritairement des garçons mais pas que. J'ai compris que c'était avec eux que j'étais bien, et pas avec ceux qui organisaient des fêtes de fous. Parmi les geeks j'ai rencontré mon copain actuel, qui joue avec moi dès qu'on en a l'occasion, c'est le bonheur. C'est ce groupe d'amis (ainsi que mon grand frère chéri) qui m'ont poussé à jouer à League of Legends (mp si vous voulez m'ajouter :cretin:) et j'adore ^^ mon gros problème reste que je ne suis pas très douée pour les jeux en général... Mais bon, l'important c'est de s'amuser!
    Sinon, je voulais soulever le fait d'être une fille qui joue... J'ai assisté à deux types de réactions, que j'appellerai 1:"épouse moi" et 2:"retourne à la cuisine". La 1 est heureusement la plus courante: j'ai eu la chance de tomber sur des gens ouverts qui trouvaient ça cool de partager les mêmes passions que moi. Cependant, on reste stigmatisée : non, ce n'est pas parce que je suis une fille gameuse que je suis la femme de ta vie... J'ai aussi une personnalité au dela de ça, et ce n'est pas en m'offrant des skins sur LoL que je sortirai avec toi. Par contre si tu me plais, je veux bien "Zelda & chill". J'ai aussi des potes qui disent que je ne suis pas "une vraie fille". Généralement je le prends avec humour ^^
    La réaction 2, "retourne à la cuisine" est plus rare, mais on croise souvent des filles ou garçons qui nous accusent d'etre de "faux geeks" (voire "fake geek girl"), pour se faire remarquer... N'importe quoi. Je veux dire, et si je fais des blagues sur les cartons de Snake sans avoir joué à Metal Gear c'est grave? Non, c'est un univers qui m'intéresse, voilà tout. J'aime les jeux, même si je n'y consacre pas ma vie. J'aime cet univers et sa communauté. J'aime mon casque micro eu a Noël même si je ne m'en sers pas plus de 6 heures par semaine. Depuis quand on a des règles pour être considéré comme gamer? C'est un club privé?
    Bon et enfin je conclurai cette réponse en disant que l'univers geek en général, c'est là où j'ai trouvé ma place, où je me sens bien, pas ou peu jugée, où j'ai mes vrais amis et pour rien au monde je ne laisserai tomber ça <3
     
    Joye_, Nerys_L, Ariel rebel et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...