Comment j'ai compris que maigrir n'allait pas me rendre heureuse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 21 septembre 2017.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    Black Phillip a BigUpé ce message
  2. Ewillyon

    Ewillyon
    Expand Collapse

    Je comprends parfaitement toi la madz qui a écrit cet article ! (Honnêtement j'aurai écrit la même chose à certains détails près).

    Ça peut paraître bête, mais c'est vrai, on maigrit on voit auprès des autres qu'on devient plus désirable mais en vrai, on est perdue. J'ai perdu pas mal mais pas assez (niveau santé je parle), mais je ne me sens pas spécialement "mieux". C'est triste à dire mais je suis encore dans l'obsession du "je veux changer" qui est en réalité "je dois maigrir parce que comme ça je me sentirai mieux", alors qu'on sait que ça changera pas notre situation actuelle -j'ai honte de le dire-. Ça changera juste la situation dans laquelle on est face aux autres : la société quoi.

    Maigrir ne devrait pas être une fin en soit, mais un choix que l'on fait. Je veux maigrir pour moi, les autres regardez votre Q. Mais c'est malheureux à dire, et surtout c'est une problématique de ces dernières années, on vit dans un culte qui n'est pas réel, celui de la minceur et encore pire : celui de descendre au 36. Et ça la société elle est en extase devant, combien de fois j'ai entends "elle est trop bonne" parce qu'elle était mince et "elle est moche" parce qu'elle faisait un 42 ou plus.
    La société n'aide pas non plus, les régimes draconiens, les "recettes" miracle, livres où l'on vend une méthode dite "non-régime" alors qu'il y a des restrictions -régime = restriction(s) alimentaire-. Comme quoi le but de chaque femme est d'être et rester mince, comme ça elle rentre bien dans le moule et sera heureuse.
    D'ailleurs les hommes ne sont pas touchés par ça mais plutôt doivent rester "discret" parfois sur leurs choix, par exemple, ceux qui aiment les filles "rondes" bah c'est dans des soirées "closes". (après y a ceux qui assument et ceux qui non, limite ce sont des relations "cachées" et après ils te demandent de faire du sport et te pousse à maigrir consciemment ou non).

    Tout ça pour dire que, bonne chance à la madz qui a écrit cet article, j'espère que ça s'arrangera au niveau familiale, et que quoiqu'il arrive toutes les filles sont belles peu importe dans quelle taille elles rentrent ! :hugs:
     
    ChansonMuette, MAAAL, Black Phillip et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. Hudson Saul

    Hudson Saul
    Expand Collapse

    C'est fou, j'ai vécu la même chose : grandi en étant persuadée d'être une baleine depuis la primaire (spécial BigUp à Anthony qui m'avait demandé si j'étais enceinte en CM1), j'ai fait une dépression d'un an et ai atteint l'obésité à 20 ans.
    J'ai perdu 40kg en 4 mois de stage à l'étranger pour la simple et bonne raison que j'avais pas les moyen de m'acheter de la bouffe donc le rêve "je partirai en vacances et à mon retour je serai bonasse" s'est littéralement exaucé.
    Et là les "potes" mecs qui d'un seul coup veulent te pécho, les gens plus polis, plus avenants, la séduction en soirée qui n'est même plus un jeu parce que j'ai plus à tchatcher il suffit d'être là et se laisser faire
    Et là : le dégoût de toutes ces personnes, la dépression qui ne part pas, les études qui ne s'arrangent pas et mon incapacité à aimer ce corps que je reconnais pas...

    Aujourd'hui je lutte pour me maintenir à un poids qui me permette de profiter de toutes les fonctionnalités de mon corps, j'ai fini tant bien que mal mes études et lutte quotidiennement pour me reconnecter à moi même, chose que je n'avais au final, jamais vraiment fait

    Une de mes amies est encore dans l'attente de la perte de poids pour s'épanouir. Je suis dans le désespoir de pas pouvoir l'aider...

    Un conseil : pour toutes celles qui se sentent comme ça : n'attendez pas de perdre connaissance de sous nutrition à l'étranger pour vous rendre compte qu'il y a des façons plus simple d'être heureuses, perdre des hanches ne fait pas perdre le pessimisme (punchline de la fin *drop the mic*)
     
    Ju-, ChansonMuette, MAAAL et 20 autres ont BigUpé ce message.
  4. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Big up à la madz de cet article =)

    Chez moi les régimes ça ne marche pas, j'aime trop manger pour ça. Donc, le mieux que je puisse faire c'est un rééquilibrage alimentaire et bouger un peu. C'est ce que je fais.... enfin surtout pour le premier XD (J'suis une feignante du sport... limite il faudrait que je sois accompagnée pour qu'on me dise "Allez viens on y va"... besoin de motivation lol). Niveau alimentation, je ne suis pas difficile et j'évite de plus en plus les produits industriels et je privilégie le bio (les mauvaises langues diront que le bio n'est pas à 100% bio mais c'est mieux que le reste).

    J'ai du faire une rééducation à cause d'un accident il y a deux trois ans.... donc ouais j'ai perdu. Mais ma vie n'a pas changé pour autant, les gens n'ont pas spécialement remarqué que j'avais perdu et les seules critiques que j'ai eu c'étaient celles de ma mère. "Oh ben t'es mieux comme ça".... je dois prendre ça comment ?

    J'essaie de perdre petit à petit sans me priver et sans vouloir me fixer un idéal pour les beaux yeux des autres.

    Ah d'ailleurs => :stare:
    Ceci était ma tête ce matin quand j'ai allumé la TV et suis tombé sur un TVachat vantant les mérites d'une ceinture pour faire les abdos et pour avoir une taille de guêpe...
    Et ça => :scream:
    Ceci était dans ma tête à ce moment là me disant "Mais lâchez nous le lard avec vos ceintures à la con ! A quand des émissions sur le fait d'accepter notre corps tel qu'il est et que tout les corps sont beaux bon sang de bonsoir !!!"
     
    ChansonMuette, Black Phillip, VertCarotte et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Fauvette à lunettes

    Fauvette à lunettes
    Expand Collapse

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Hakanai Hime, Quiet., Mandorle et 12 autres ont BigUpé ce message.
  6. Ewillyon

    Ewillyon
    Expand Collapse

    Je comprends et je compatis, big up d'ailleurs parce que pareil = partie à l'étranger = kilos perdue parce que bah, pas de thunes !

    Perso ce qui a été déclencheur c'est : médicaments (pour un pb qui n'a pas marché mais merci les effets secondaires) et cible pendant tout mon collège et début lycée de mes chers camarades qui prenaient à cœur leur rôle, me traitant physiquement (que ce soit physique ou sur le fait que j'étais ronde). Maintenant, quand t'as les séquelles qui te collent à la peau (te sentir toujours moche, changer mais ne jamais t'accepter, ne pas te sentir attirante = adios ma confiance en moi, de se sentir parano (des gens rigolent autour de moi ? je vais marcher plus vite parce que ça devait forcément être sur moi) etc.), peu importe les gens, le démon qui nous court après c'est nous avec notre ombre.
    C'est d'ailleurs triste de savoir qu'on peut aussi "facilement" être pris(e) pour cible, et que ça nous "détruise" pendant très longtemps.
    Surtout que même si on fait des trucs après on se demande 'est-ce que c'est pour moi que l'ait fait ?" et le très célèbre "est-ce que c'est vraiment moi ça ?".
     
    ChansonMuette, yuyunaâ, Vicomtesse Patata et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Calliopea

    Calliopea
    Expand Collapse

    Pareil, je pense :/
    J'ai pris "beaucoup" de poids à l'adolescence et j'ai vraiment vécu dans le mythe "quand j'aurais perdu du poids tous mes problèmes seront résolus".
    Jusqu'à cette année où grosse dépression + accident de voiture, du coup, perte de poids très rapide. Après, j'ai continué à perdre mais je pense que c'était plutôt dans ma tête. Au début, j'ai très mal vécu les gens qui me félicitaient sur ma perte de poids parce que j'avais envie de leur dire "tu es en train de me féliciter sur ma putain de dépression mais merci" et puis au bout d'un moment quand vraiment TOUT LE MONDE me le disait j'ai commencé à y prendre goût et à limite parler que de ça. J'ai récupéré des affaires que je ne mettais plus parce que ça me serrait trop et j'ai commencé à flotter dans tous mes vêtements. C'était la partie "sympa". Au bout d'un moment, par contre, j'ai arrêté de maigrir (j'ai pas spécialement grossi, je suis arrivée au bout je pense de cette période) et là j'ai commencé à angoisser et à me dire que si je redevenais ronde les gens allaient arrêter de m'aimer (Big Up à ma mère pour les "je t'aime bien comme ça"). Au même moment, une amie m'a avouée qu'elle était en train de développer un gros trouble alimentaire donc ça m'a bien fait prendre conscience que je ne devais pas entrer moi aussi dans le cercle vicieux du sport à haute dose et du fait de peu manger.
    Depuis, je vais beaucoup mieux et j'arrive à m'accepter comme je suis ou à ne pas (ou en tout cas moins) me focaliser sur mon poids. J'ai encore des réflexes quand je saute un repas ou quand je fais du sport où je me dis "peut être que je vais maigrir, ça y est" avant de me rappeler que c'est fait et que non, cela n'a pas résolu tous mes problèmes.
    Je raconte ma vie pardon mais sinon, sur le sujet, il y a un très bon épisode de My Mad Fat Diary (très bonne série mais qui gratte un peu des endroits sensibles) où le personnage principal se rend compte que son amie qui est belle et mince a elle aussi des problèmes et que tout n'est pas résolu grâce à son physique.
     
    zazouyeah, ChansonMuette, MAAAL et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. liseul

    liseul
    Expand Collapse

    très bon article, ça me rappelle un moment de mon adolescence, je me trouvais trop grosse et je me disais que tout irait mieux en maigrissant. Un jour j'étais dans les vestiaires et il y avait une fille vraiment complexée, presque en pleurs qui parlait à son amie de ses complexes alors qu'elle devait faire du 34 et que c'était une fille que j'enviais beaucoup et c'est là que je me suis dit qu'être mince n'était pas forcément la solution pour être bien dans son corps.

    Ce qui m'énerve le plus, c'est tous les gens qui te félicitent quand tu maigris, d'abord on ne sait jamais pourquoi les gens ont maigris (dépression, cancer...) et en plus ça donne le sentiment qu'avant on était grosse, moche. Une de mes amies sort de sa 1ère année de médecine et ça a été très dur pour elle, elle ne va vraiment pas bien, elle est épuisée, elle a des plaques de boutons à cause du stress, elle perd ses cheveux et elle a aussi perdu beaucoup de poids alors qu'elle était déjà mince, et la seule chose que les gens trouvent à faire c'est la féliciter alors qu'on voit bien qu'elle va mal. Et le pire c'est que maintenant elle a vraiment peur de reprendre ce poids qu'elle ne voulait même pas perdre au début à cause des réflexions et du regard des autres:erf:
     
    zazouyeah, lafillelabas, TennanTen et 11 autres ont BigUpé ce message.
  9. Miranna

    Miranna
    Expand Collapse

    Mais oui :stressed: !!!! "t'as vu ELLE elle a perdu du poids" (non dit : "contrairement à toi"), "ah t'as vu c'est bien elle a perdu du poids", "elle est mieux comme ça", "c'est BIEN":mur:... Mais non c'est pas forcément bien, ça l'est si elle l'a voulu mais c'est tout... Ahah, tu as mis le doigt sur ce qui m’énerve le plus ^_^ :sweatdrop:... Comme si c'était un but ultime dans la vie de tout le monde... que perdre du poids c'est bien et en prendre c'est le mal absolu :twisted: !
    Mais lâchez nous ! (bon je vais gueuler toute seule devant mon pc quelques minutes maintenant ^^ :bomb:)

    Et courage à toutes (trop maigres, trop grosses, bien mais il faudrait surtout pas changer...) :boxing::jv::boire::top:
     
    lafillelabas, liseul, TennanTen et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Ahn

    Ahn
    Expand Collapse


    Je déteste tellement ça!!!! Pendant l'hiver ma mère a eu une méga grippe et à perdu beaucoup de poids. Après ça, tout le monde lui disait qu'elle avait bonne mine parce qu'elle avait maigri... Elle a été malade a pas pouvoir manger et on lui dit qu'elle a bonne mine!!!!
    C'est avec des réflexions à la con comme ça que pour moi être en bonne santé est devenu être mince (peu importe le moyen). Du coup, je rêvais de devenir anorexique et de chopper la gastro pour arriver à maigrir :mur:
    Faut vraiment arrêter d'assumer la vie des gens à partir de leur physique...
     
    lafillelabas, liseul, TennanTen et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Mais c'est tout à fait ça ! Il y a deux ans je me suis cassé la jambe et avec la reeducation j'ai perdu beaucoup de poids. Et ma famille à passé son temps à dire "Oh mais c'est super t'as maigri, t'es mieux comme ça, t'es toute jolie"..... merci de me dire qu'avant j'étais grosse et moche --'


    Mais vas y gueule devant ton PC t'as bien le droit de pousser un coup de gueule devant tant de connerie XD
    Mais c'est bien effectivement un point qui m'insupporte aussi ><
    Puis faire du 32 ou du 34 ou du 36 ne rend pas forcément heureux, une amie faisait du 34, elle avait des soucis de santé qui faisait qu'elle n'arrivait pas à grossir. Du coup elle n'arrivait pas à s'habiller, elle était constamment fatiguée et n'en était pas heureuse. Et depuis qu'elle suit un rééquilibrage alimentaire pour prendre du poids elle fait une taille 38 et se sent superbement bien.
    Le plus important c'est de se sentir bien dans son corps.

    La connerie des gens me sidère...
     
    Ahn, narvali14, Shadowsofthenight et 2 autres ont BigUpé ce message.
  12. Ayrshire

    Ayrshire
    Expand Collapse

    ah mais tellement!!!

    moi j'ai alterné enfance maigrichonne --> entre 20 et 25 ans bim + 30kg --> perte de poids due à la reprise du sport.... mais soyons honnêtes, j'étais aussi littéralement bouffée par mon boulot d'alors, avec le recul, c'est plutôt ça le déclencheur de la perte de poids... le sport, c'était un des moyens que j'avais trouvé pour exorciser mon mal être, me défouler.

    je me souviens mais teeeellement des amis qui te regardent différemment! genre, avec 10kg en moins, tu deviens plus désirable, plus intéressante. on te dit que tu as bonne mine et que tu es rayonnante, alors que ça a été une des périodes les plus compliquées de ma vie, je ne peux pas croire que j'étais rayonnante. je ne suis pas si bonne actrice. et c'est terrible, parce que d'un côté, c'était très flatteur d'entendre que j'étais une bonnasse standard... mais de l'autre, non je n'étais pas heureuse.

    je vous le donne en mille, quand j'ai retrouvé une situation plus agréable, j'ai retrouvé mon poids supérieur... et nom de dieu qu'est-ce que je me sens mieux..! alors je n'ai plus de compliments sur ma bonne mine, c'est vrai. mais j'ai le sentiment que c'est mon vrai moi. et puis j'ai continué le sport, mais j'ai choisi un sport de contact, où mon physique, c'est ma force, et où c'est valorisant d'être costaud.

    et puis j'ai fait un peu de tri dans mes amis aussi ;)
     
    just_in_case et ChansonMuette ont BigUpé.
Chargement...