Question (pas si) con Comment jouer correctement un personnage racisé en JdR/RP ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Etp, le 26 mai 2017.

  1. Etp

    Etp
    Expand Collapse
    Angel Bunny knows what is going on here.

    Bonjour.

    Avant tout, je voudrais préciser que je ne veux l'avis que et uniquement de personnes concernées, donc racisées et subissant les oppressions elles-mêmes.

    Je suis un role-player de longue date, à la base uniquement sur forum, et désormais également en GN mais surtout en JdR sur table. Généralement, quand je crée un personnage en JdR sur table, je joue avec jusqu'à sa mort (sauf situations particulières, comme par exemple un JdR qui n'a jamais été reconduit), donc mes personnages me tiennent sur des campagnes longues. Depuis le début de ma carrière de rôliste j'ai joué des personnages des deux genres binaires (grosso-modo 15 femmes et 7 hommes), de sexualités hétérosexuelles et bisexuelles, cis, blanc•he•s (ou non-humains donc ça ne compte pas), valides sauf 2, jeunes (moins de 40 ans) sauf 4, de classe sociale basse/paysanne/ouvrière/servile (au moins 8 ), moyenne/artisan/militaire (au moins 4) et riche/noble/intellectuelle (au moins 4) . Mon féminisme et ma conscience politique s'étant développé•e•s ces dernières années, j'essaye aujourd'hui de jouer des personnages plus divers... notamment du fait que mon entourage n'est pas forcément féministe, pas forcément déconstruit, et pas forcément conscient des problèmes de manques de représentation dans la fiction, et notamment en JdR.

    Une amie féministe a lancé il y a un mois et demi un JdR basé dans l'univers de Firefly. Firefly est une série TV américaine de science fiction dont le concept peut se résumer par : des cowboys dans l'espace, dans un monde où les cultures américaines et chinoises (les 2 puissances de l'ancien monde qu'est le nôtre) se sont fondues ensemble. Les oppressions économiques/classistes sont, je dirais, plus exacerbées que dans notre monde. Les oppressions raciales se sont un peu calmées mais existent encore : si, sur le plan économique et politiques, les personnes racisées sont bien représentées et présentes partout dans l'espace public, des commentaires sont faits dans un épisode d'une femme noire à un homme noir, la première enjoignant le second à "arranger ses cheveux" (crépus) car ils ont fait peur à une fille blanche, qui s'est mise à hurler en le voyant... Les oppressions sexistes sont au même stade que dans notre monde dans les années 2000. Je crois que les oppressions homophobes/biphobes ont disparues, car je n'ai vu aucun regard ou commentaire négatif lorsque des personnages ont des relations homosexuelles/bisexuelles. Il existe une instance très sélective nommée la Guilde des Compagnons, n'admettant que les jeunes filles et jeunes hommes des familles les plus riches et prestigieuses, et qui sont formées comme étant un mélange des hétaïres (ces femmes grecques très savantes et cultivées, invitées à de nombreuses réceptions, prostituées entièrement libres de choisir avec qui elles couchent, et qui sont maîtresses absolues de leur sexualité) et des geisha. Les Compagnons et Compagnes sont, dans Firefly, extrêmement bien perçues par la haute société car connues comme des dames (il y a moins d'hommes que de femmes dans leurs rangs) très raffinées, très cultivées et dont la compagnie se paye à prix d'or, et qui sont entièrement libre d'accepter ou refuser des clients. Les classes sociales plus basses (donc classe moyenne incluse) qui ne peuvent pas s'offrir leurs services sont plus mitigés à leur sujet : dans la série, on voit le héros slutshamer Inara, une Compagne qui voyage avec le groupe et qui est montrée très positivement ; le pasteur qui voyage avec eux n'est pas ravi d'apprendre qu'Inara est Compagne ; et le médecin de bord est carrément gêné en l'apprenant mais après il s'en fiche. J'adore ce concept de Compagne, malgré l'aspect classiste, car c'est une des rares visions positives à la télévision des prostitué•e•s comme étant des personnes libres, qui choisissent ce qu'elles font de leur corps et de leur sexualité, et qui sont valorisées.

    C'est donc dans cet univers que j'ai crée mon personnage, Zamora Sissako (d'après le cinéaste Abderrahmane Sissako, dont j'apprécie le travail, mais elle n'a rien à voir avec lui). Et le fait de jouer ce personnage m'a fait me poser des questions sur ma légitimité à le jouer, en tant que personne non-concernée, ayant des privilèges blancs.
    Je vous présente rapidement Zamora : c'est une jeune femme diplômée de la Guilde des Compagnons, fille d'un couple d'investisseurs, qui est fan d'Inara (la Compagne rebelle qui a vécu une histoire d'amour torride avec un pirate) et qui décide d'acquérir un Firefly (type de vaisseau très rétro utilisé pour transporter à la fois des passagers et du bétail) pour partir vivre des aventures aux quatre coins de la galaxie, et ne pas rester bloquer toute sa vie entre la Guilde et ses parents qui la sortent un peu comme une bête de foire aux cérémonies parce que c'est tellement cool d'avoir une fille Compagne quand on est président du fonds d'investissement Sissako&Co. Zamora est noire. Elle est musulmane pratiquante, profondément pacifique, bien intentionnée et parfois hypocrite du fait de ses bonnes intentions (par exemple, elle use de mensonges éhontés pour se sortir de situations embarrassantes, mais en essayant de se convaincre elle-même que si c'est pour la bonne cause ça passe) mais parfois classiste "émerveillée" (oh, ils font comme ça ceux qui n'ont pas les mêmes moyens que moi ? comme c'est amusant !). Elle n'a aucune conscience des réalités - par exemple elle se lance pour le hobby dans des activités de détective privée, et débarque dans le bureau du parrain de la mafia d'une des planètes avec une toute petite escorte dont un garde du corps qui connaît trèèèès bien de quel genre de personnage il s'agit et qui a des sueurs froides à chaque fois qu'elle ouvre la bouche (et je crois que seuls mes jets de dés ont fait que c'est passé quand même et qu'on est pas tous morts ce jour là x)), notamment des réalités économiques (le coût de la vie lui est complètement inconnu). Elle devient condescendante quand elle se sent en difficulté dans un débat.

    LE POUR => Je trouve qu'il y a beaucoup, beaucoup trop peu de personnages racisés non asiatiques dans les JdR. Dans l'imaginaire collectif occidental, si on ne précise pas la couleur des personnages c'est qu'il est blanc par défaut, dans les univers de fantasy les Noir•e•s n'existent purement et simplement pas.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    LE CONTRE=> Je n'ai pas construit Zamora comme un personnage noir. Juste comme un personnage. Sauf que je me pose la question : est-ce que je devrais ? Est-ce que je devrais davantage penser aux problématiques que cela implique, d'être noire (même si riche) dans une société qui conserve au moins du racisme latent ? Est-ce que ce n'est pas insultant pour des personnes racisées que l'on crée des personnages racisés sans avoir complètement conscience de tout ce que ça implique ? On pourrait dire "oui mais on peut s'inventer être quelqu'un d'autre sans savoir tout ce que ça implique, c'est ça le JdR, incarner quelqu'un d'autre", sauf que les problématiques qu'encontrent les personnes noires sont réelles, dans notre vrai monde, et les mondes de JdR se comprennent dans un contexte : le nôtre.

    Voilà. Si des personnes concernées ont le temps ou l'envie de me répondre, j'aimerais bien savoir ce que vous en pensez. Si des personnes blanches commentent, j'aimerais bien que ce ne soit pas pour essayer de justifier le fait que vous jouiez vous-mêmes un personnage noir, parce que vous êtes dans le même bateau que moi du coup, et je veux savoir ce qu'en pensent les personnes qui sont noires dans mon cas, et racisées en général pour tous les autres cas où on pourrait jouer des personnages qui peuvent vivre leurs oppressions.
     
    Lamproie a BigUpé ce message
  2. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    Je n'ai pas trop compris ce dont tu parle. Tu utilise beaucoup d’abréviations donc pour les gens qui ne sont pas de ce milieu ça n'aide pas-du-tout.
    Tu dis,
    Au vue du contexte, oui. Donc renseigne toi.

    Il y a les veilles permanentes où tu peux lire ce que s'est que d'être racisés dans des pays où le peuple dominant est blanc et où la colonisation et l'esclavage est passé dire bonjour. Il y a internet, des groupements afro-féministe, noirs militants qui se battent pour se faire entendre quant à leurs revendications, des sociologues noirs. Bref, il y a de quoi faire franchement.
     
    Babitty Lapina, Etp, AreCNE et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Etp

    Etp
    Expand Collapse
    Angel Bunny knows what is going on here.

    En fait non, il ne s'agit pas de "jouer un•e Noire", mais jouer un personnage qui en occurrence est noir•e. Je me posais cette question parce que dans ce même JdR, dans lequel toutes les personnes qui jouent sont hétéros sauf moi, tous les personnages sont pans - donc pas de l'orientation sexuelle des gen•te•s qui les jouent et je me disais que par rapport aux autres JdR dans lesquels je joue, c'est très rare d'avoir des personnages non hétérosexuels et je trouvais ça bien d'avoir une équipe plus inclusive sur le plan de l'orientation sexuelle. Comme nos personnages n'ont pas d'existence réelle, c'est pour moi et seulement sur ce plan qui me concerne comme si on avait fait un livre dans lequel il y avait plein de personnages queer, et je me dis souvent que même si les auteur•ices sont hétérosexuels, iels pourraient quand même ajouter quelques persos non hétéros. Mais bien entendu sur les questions de racisme on ne peut pas tout calquer pour faire des analogies, et malheureusement je n'ai pas trouvé sur internet d'articles sur le JdR et le racisme. Enfin si, mais pas sur les joueurs de JdR et le racisme hors blagues. J'ai trouvé énormément de choses sur le racisme au sein d'univers de JdR (comme Warhammer), au sein de la communauté (blagues racistes, etc), mais justement, rien sur la création de personnages non blancs par des blancs, non hétérosexuels par des hétérosexuels, non valides par des personnages valides.
    Et en effet j'ai donné beaucoup de termes techniques ; c'est que j'espérais avoir l'avis d'autres joueurs et joueuses de JdR racisé•e•s et de leur point de vue sur la question. Mais bien entendu je vais ici clarifier :

    JdR : il s'agit de jeux de rôle sur table. Un maître du jeu (MJ) raconte une histoire dans lequel ses joueurs (PJ), contrôlant les actions de différents personnages, évoluent. On crée une histoire à plusieurs, si vous voulez, à l'oral.

    RP : même principe, se fait souvent sur forum et sans nécessairement de MJ. Plusieurs personnes, incarnant des personnages différents, racontent une histoire par écrit en complétant à chaque fois l'histoire que la personne précédente a commencé à raconter, en se calquant sur son personnage.

    GN : Grandeur Nature. Il s'agit de JdR, sauf qu'au lieu d'être assis autour d'une table, on joue, comme des acteurs, pendant un certain temps. On incarne un personnage dans un environnement précis, et il s'agit de toujours imaginer comment ce personnage réagirait et agirait.

    Le personnage dans le JdR : il ne s'agit pas de se jouer soi-même (il y a des gen•te•s qui le font cependant), mais d'incarner une personne qui a son propre vécu, sa propre psyché, ses propres goûts, son propre physique. La création de personnage de JdR est très similaire à la création de personnage de roman. Pour la question que je posais, on peut également l'élargir à "un•e auteur•ice non-racisé•e peut-il faire d'un personnage racisé le héros de son roman ?".
    Sur le "pourquoi je veux faire ça" : à la base, comme je l'écris, c'est parce qu'on joue en full cast blanc•he et que ça me dérange. Dans notre groupe de 6 de Warhammer (pas Firefly donc) il y a 2 personnes racisées... et leurs personnages sont toujours blancs. Je peux pas les en blâmer, parce que dans notre société pratiquement tous les modèles d'héroïque-fantasy et de SF sont blancs, et de toute manière ça serait extrêmement déplacé que j'aille leur dire ce qu'iels doivent faire. Mais du coup ici il faut voir le JdR comme une série ou un livre dont la caste serait full blanche. Ce que je trouve très dérangeant - et il y en a énormément. Donc même si ça "part d'une bonne intention", bien entendu, ça ne justifie pas une action qui est raciste et bien entendu si vous me dites que quelque soit la raison ou la manière de jouer/créer un personnage ça ne passe pas, je vais arrêter de jouer ce personnage.

    Je suis bien d'accord sur la fétichisation des personnages asiatiques, et je relevais aussi ce point dans mon message.
    Sur les personnages non valides : dans un JdR Star Wars j'ai joué une jeune fille qui était censée devenir Jedi mais qui se fait blesser presque mortellement lors d'une mission, ce qui lui vaut des mois de rééducation et la perte de toute fluidité de mouvement, des difficultés à se déplacer et une constitution très faible par la suite. Du coup elle doit trouver une autre voie "professionnelle", disons, et devient une Consulaire archiviste (donc pas dans le combat) qui compense sa fragilité physique par un esprit aiguisé - et de très bonne dispositions à la force (ce qui techniquement correspondait à troquer tous mes points d'Agilité et de Constitution en des points d'Intelligence supplémentaires). Il s'agit de ne pas toujours jouer des personnages constamment en bonne santé... car les héros d'histoires qui sont des gen•te•s tous beaux et belles, tous valides, minces, hétérosexuel•les, blanc•hes, jeunes, je trouve ça lourd. Parce que du coup c'est comme si les gen•te•s faisaient dans leur tête "un héros ou une héroïne ne peut qu'être tout ça". C'est le raisonnement que j'ai eu jusque là et il est visiblement étonné :/

    Bien entendu, sur les Asiatiques, je suis vraiment désolé d'avoir mis tout le monde dans le même sac. J'ai toujours vu ce terme utilisé pour désigner les personnes asiatiques-descendantes et j'utilisais "Asiatique" pour désigner les personnes descendantes surtout d'Asie du sud et de l'est du coup, mais c'est vrai que du fait j'oubliais toutes les personnes indiennes ou sri lankaises par exemple, qui sont aussi asiatiques :/ Je suis en train de chercher sur internet le terme correct pour désigner les personnes que j'aurais désigné avant comme "racisées asiatiques d'Asie du sud et de l'est", qui ne vivent pas (je suppose) exactement les mêmes oppressions que les autres personnes d'Asie. J'ai trouvé "Jaune" (utilisé par une personne concernée de manière ironique donc je ne sais pas si c'est très pertinent comme appellation politique) et surtout Asiatique :/ Je suis vraiment désolé, je vais chercher davantage.

    J'édite pour la personne juste au-dessus à laquelle j'ai pas répondu du coup : nos MJ nous demandent des images de personnages et beaucoup de forums aussi. Bien sûr cela est caduque en GN.

    Edit 3 : je ne joue jamais 2 fois le même perso sur des univers différents. Chaque perso que je crée appartient à un contexte très particulier qui serait caduque sinon. Par contre on fait de longues campagnes, donc le perso va pas changer tant qu'il ne meurt pas
     
    Chocapiix a BigUpé ce message
  4. Etp

    Etp
    Expand Collapse
    Angel Bunny knows what is going on here.

    "Si tu veux plusieurs profils, pourquoi ne pas chercher à créer une équipe inclusive ?"
    Dans notre équipe Firefly carrément, surtout qu'il reste 1 place. Les séances sont toutes irl (chez moi en fait parce que le studio du mj fait 9m2 et que c'est paq possible d'avoir six personnes pendant une partie de 8h chee soi) et pour avoir de nouveaux membres... on demande à la dernière personne qui nous a demandé de nous rejoindre et à qui on a ait dit non parce qu'on était déjà 5 si elle veut toujours venir. C'est que des personnes qu'un•e d'entre nous connaît dans ses groupes d'amis immédiats, et justement j'avais demandé à l'un des membres s'il pensait pas qu'on devrait élargir à d'autres personnes aussi pour que l'équipe soit plus inclusive. On va pas se mentir, on est tou•tes très casaniers et on connaît pas grand monde (en tout pour tout, irl et ig compris, je dois parler à max 15 personnes sans mes parents et mes soeurs) donc perso j'ai vite fait le tour des personnes que je connais si elles me disent que le jdr ou le concept ne les intéresse pas (les 2 personnes racisées qui jouent avec moi à Warhammer par exemple qui aiment pas la sf donc ont pas voulu répondre Firefly). Comme je sors pas dans des soirées (parce que j'aime pas ça) je rencontre pas grand monde non plus. Après le type à qui j'avais demandé son avis m'avait aussi dit quelque chose de juste : oui mais on va pas faire du forcing dès qu'on voit une personne non blanche pour qu'elle vienne faire du jdr avec nous. Mais du coup c'est le serpent qui se mord la queue (et c'est pas de la faute des racisé•e•s mais bien des blancs et de notre approche pas du tout inclusive de la pop culture) : le jdr c'est considéré comme un truc de blanc•hes, donc surtout des blancs veulent venir, donc c'est considéré comme un truc de blanc•he.

    Dans notre équipe Warhammer ça ne règle pas le problème puisque comme je disais les personnages des 2 personnes qui peuvent être visés par le racisme dans la vraie vie sont systématiquement blancs (enfin tous ceux qu'ils ont joué pour l'instant l'étaient, ils ont choisi des images de personnages blancs), à cause du manque de représentation de non-blancs dans la culture pop héroïque fantasy / sf qui font que du coup quand on se trouve dans un univers d'héroïque fantasy les gen•tes imaginent par défaut leur perso blanc :/

    Sur tout le reste je suis d'accord avec toi, par rapport à l'instrumentation : c'est ce que ma question cherchait à mettre au clair et tu y as bien répondu. Merci aux autres aussi d'avoir pris le temps de me répondre d'ailleurs :)
     
Chargement...