Comment mieux répartir les tâches ménagères quand l’autre s’en bat les steaks ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 10 mai 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 10 mai 2017
    Dernière édition: 7 juin 2018
    TrustMe I'm a (al)chemist a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. clesdesonges

    clesdesonges
    Expand Collapse

    Si le mien disait "nan mais tu pouvais demander" mais c'est pas le cas. Quand je lui demande il ne le fait pas. Pourquoi ?
    Pour la simple raison que Mônsieur travaille toute la journée et qu'il ramène l'argent à la maison. Parce que je bosse de chez moi, je tente de monter ma boite, donc l'agent n'est pas au rdv mais le travail oui.
    Heureusement que j'ai une très haute tolérance au bordel :langue:

    Tout ça à cause d'une éducation tournée patriarcat et autour de l'argent ... C'est je crois notre plus grosse prise de tête au quotidien.
     
  3. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    La courtisane aux pivoines

    #3 Aska, 10 mai 2017
    Dernière édition: 10 mai 2017
    Shadowsofthenight, Lord Griffith, Prelude et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. JBinDAplace

    JBinDAplace
    Expand Collapse
    Safe and Holy

    Mon Dieu, mais ça paraît si simple, de se poser autour d'un verre, et d'en discuter entre quatre yeux. Cependant, dans les faits, ça marche pas toujours. Je suis en couple avec une fille, et ce n'est pas pour autant plus simple. La répartition me semblait évidente quand nous avons emménagé ensemble, il y a un an et demi. Je faisais les papiers, et passait tous les coups de fil, et elle faisait la vaisselle. Pour le reste, on était censées s'occuper équitablement des tâches ménagères. Sauf, que sa tolérance au bordel est telle, que même ranger le linge propre dans sa commode est un drame. Alors j'ai commencé à faire ce que vous suggérez dans votre article: chacun son bazar. Le problème c'est que dans un espace de vie à deux, avec une envie de famille derrière, ben, je me heurte à un mur, il a fallu que j'insiste pendant trois mois pour qu'elle enlève les bouteilles d'eau vides qui stationnaient au pied de son côté du lit (3 packs de 6x1,5L, sans pack, lol! je ne sais aps comment elle pouvait sortir du lit...), ce qu'elle a enfin fait, mais sans même passer un coup d'aspi, ou de lingette par terre... Et, à chaque fois que je lance le sujet, même gentiment, ça part en engueulade. *soupir* Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas, car je ne sais pas quoi faire, pour que cette chose censée aller d'elle même, prenne place sans éclats de voix. LOL.
     
    #4 JBinDAplace, 10 mai 2017
    Dernière édition: 10 mai 2017
    CercleBlanc, Sinistre Lombric, Lord Griffith et 8 autres ont BigUpé ce message.
  5. flo-wine

    flo-wine
    Expand Collapse

    Cet article et la publication d'Emma font tellement d'écho à mon quotidien!
    D'ailleurs si je pouvais avoir quelques conseils de la part des Madz...
    Pour vous résumer la situation mon chéri et moi vivons ensemble depuis presque 1 an, nous n'avons pas d'enfants. Il a un boulot très prenant : soit il est en déplacement toute la semaine, soit il part à 7h, rentre à 19h et doit encore gérer des dossiers pendant 1h. Moi je travaille à mi temps sur 2 emplois et j'enchaîne entre des semaines de 9h à 30h.
    Je gère donc les tâches ménagères et le quotidien et c'est normal que ce soit proportionnel à notre disponibilité.
    Le problème pour moi est que je fais partie des personnes plutôt laxistes sur le ménage; et c'est mon chéri qui va m'enguirlander en voyant le bazar! Ce que je ne supporte pas car selon moi si je suis la personne responsable des tâches, j'ai au moins l'avantage de pouvoir décider comment et quand les faire sans me faire commander! (Je vous rassure je ne vis pas la crasse absolue)
    De plus, mon cher et tendre aura lui tendance à mal faire ou ne jamais finir ce qu'il a commencé... il supporte aussi mal les critiques...
    Qu'en pensez vous?
    Je voudrais également équilibrer un peu plus les missions de chacun mais j'ai toujours l'excuse du travail prenant et fatiguant. Je crains que le jour où il aura plus de disponibilités il sera trop habitué à me laisser gérer...
     
    Erinnern, Shadowsofthenight, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. liseul

    liseul
    Expand Collapse

    Super article, le pire avec cette histoire de charge mentale c'est qu'il me semble assez difficile d'"obliger" quelqu'un à penser aux tâches ménagères:hesite:, à part peut-être ne plus rien faire jusqu'à ce que l'autre commence à y penser ( je ferais surement ça si je me retrouve dans cette situation car j'ai une très grande résistance au bordel:taquin:).
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Erinnern, Shadowsofthenight, zazouyeah et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Efe'

    Efe'
    Expand Collapse

    J'ai lu la bd hier, en la trouvant tres tres juste (globalement, j'adore ce que fait Emma).
    Cet aprèm, en rentrant du boulot épuisée, avec mon fils à gérer dans la voiture, je pensais à l'arrivée à la maison ou comme d'habitude, il allait falloir changer le bébé, donner le biveron, aller faire les courses... Parce que chéri n'y pense jamais... alors que lui ne bosse pas aujourd'hui..
    En arrivant: courses faites (manquait juste le lait pour notre fils), et de lui meme, il a fait le change et le biberon.
    15min Apres, il m'a avoué avoir lu la bd^^ merci emma^^
     
    Erinnern, Spill, Anandryne et 46 autres ont BigUpé ce message.
  8. Chamu

    Chamu
    Expand Collapse

    Le problème dans les couples (que je constate aussi avec mes parents) c'est que les hommes ont une vrai capacité d'inertie. C'est à dire que quand ils ne veulent pas ils ne font rien et forcement la pression monte parce que répéter une fois puis deux... bref , on finit par se le faire.
    Alors qu"une fille va le faire de suite pour "s'en debarasser".

    Sinon il faudrait mettre des posts it partout dans la maison ou l'appartement avec "Penser à étendre le linge" etc pour "demander" à l'autre de faire les choses.
    Mais (pour moi en tout cas) le dialogue n'a jamais marché (pour ma mère non plus d'ailleurs). Quoi que je dise, gentiment ou pas, sois l'autre se bute sois il ne fait rien .... J'espère qu'on reussira à changer ça !
     
  9. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    Hm le problème peut avoir des causes différentes. Soit on peut avoir quelqu'un qui s'en moque, soit quelqu'un qui s'en moque pas mais avec un niveau d'exigence différent et si le plus pointilleux ne supporte pas qu'on ne soit pas aussi pointilleux, ou qu'on ne fasse pas les choses à sa manière, ça peut vite devenir difficile.

    Du coup, je suis bien d'accord avec la solution "chacun son bordel" couplé au fait de faire le ménage ENSEMBLE pour se motiver mutuellement. Je ne vois pas d'autre solution, à part ça.
    Après, je peux comprendre qu'on puisse se laisser aller, notamment après une dure journée de travail. C'est humain. Mais il faut réussir à trouver un équilibre... autant que faire se peut...
     
    Margay, Ploouf et Bloomen ont BigUpé ce message.
  10. melumelo

    melumelo
    Expand Collapse

    J'ai lu la bd hier soir et je me reconnais totalement.

    Le fameux "fallait demander" ou "j'avais pas vu", ou encore "si t'as besoin d'aide tu m'appelles" alors qu'il est en train de traîner sur son smartphone.

    Un été chez moi ça a fait tilt. J'étais en vacances depuis une semaine et je gardais les enfants. Nous devions partir en vacances dans deux jours et il venait d'avoir ses congés. Et bien à aucun moment il ne s'est occupé de gérer la bouffe, les valises des enfants etc. La veille au soir, il s'est vaguement occupé de sortir ses affaires A LUI UNIQUEMENT (en partant du principe que tout serait propre bien sûr) et quand j'ai pété un câble, il a mollement tenté quelques justifications du style "tu fais les choses avant moi" ou alors "tu m'avais pas dit qu'il fallait le faire". :scream:
    Avant de se rendre compte tout penaud qu'il avait un comportement de gamin dépendant et pas d'adulte autonome.

    Depuis, il a reconnu qu'en fait il se reposait sur moi inconsciemment et qu'il considérait qu'il faisait sa part quand il "aidait", ce qui était déjà vachement plus que les hommes de sa famille, plutôt du genre à prendre l'apéro à table pendant que les femmes préparaient le repas et géraient les enfants. :mur::mur:


    On a pris l'option femme de ménage, ce qui ne fait que déplacer le problème ; mais pour ma part j'ai tout de même changé d'attitude. Si je pars en week-end ou en déplacement sans lui, je ne prends pas sur moi toute l'organisation en mon absence comme je le faisais avant.

    En revanche, j'ai toujours pas trouvé le système pour qu'il se rende compte de lui-même des choses à faire dans la maison sans que je le lui dise :sweatdrop: . Toujours pas trouvé de système non plus pour qu'il arrête de faire traîner les choses, ce qui parfois nous pénalise si je ne m'en occupe pas (prendre des billets de train par exemple).

    C'est tout un conditionnement à défaire!

    Dernière chose : moi je comprends le titre. Bien entendu que le conjoint ou la conjointe dans ce cas ne s'en bat pas les steacks, mais quand on a l'impression de tout gérer et qu'on en peut plus, la petite phrase du style "fallait me le dire" ça donne vraiment l'impression que la personne en face n'en a rien à foutre et nous laisse couler par égoïsme.
     
    Erinnern, lyra-bee, Babitty Lapina et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Leinea

    Leinea
    Expand Collapse
    Mégère en chaleur et en liberté

    C'est malheureusement un des grands sujets de discorde avec mon copain ... je lui ai d'ailleurs envoyé le lien de la BD :)
    On en discute régulièrement, je lui dis que j'ai l'impression de passer pour sa mère à force de lui répéter ce qu'il y a à faire. Pourtant ça me semble évident, ça se voit qu'il y a de la vaisselle à faire, que le sol est sale, qu'il y a du linge à laver. J'avais tenté pendant un moment de ne plus rien toucher et de laisser voir, mais il a une tolérance à la crasse bcp plus élevée que la mienne ...

    Il me dit qu'il fait des efforts, et je veux bien l'entendre, mais au bout de 3 ans de vie commune, c'est vraiment pas assez. Par exemple, il est en charge de la poubelle à la maison. Et ça se voit quand ça déborde quand même, mais non, je suis obligée de lui dire. Le planning des repas de la semaine nous concerne tous les 2 mais je pourrais laisser passer le temps et ne pas parler des courses et il finirait par ouvrir le frigo le soir venu en me disant "on mange quoi ce soir ?" ... Alors que moi, je sais quand on a plus rien de prévu à manger, c'est intégré dans ma routine.

    J'ai essayé de mettre en place un planning de ménage avec chaque jour quelque chose à faire et d'alterner les jours, mais ça ne convient pas à monsieur qui préfère faire quand il se sent et quand il a envie. Sauf que moi, ça reste sous mes yeux et que je vois que ça n'est pas fait et je suis obligée de lui rappeler.
     
    melumelo, Lord Griffith, Sinistre Lombric et 2 autres ont BigUpé ce message.
  12. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse