Comment mieux répartir les tâches ménagères quand l’autre s’en bat les steaks ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 10 mai 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    TrustMe I'm a (al)chemist a BigUpé ce message
  2. clesdesonges

    clesdesonges
    Expand Collapse

    Si le mien disait "nan mais tu pouvais demander" mais c'est pas le cas. Quand je lui demande il ne le fait pas. Pourquoi ?
    Pour la simple raison que Mônsieur travaille toute la journée et qu'il ramène l'argent à la maison. Parce que je bosse de chez moi, je tente de monter ma boite, donc l'agent n'est pas au rdv mais le travail oui.
    Heureusement que j'ai une très haute tolérance au bordel :langue:

    Tout ça à cause d'une éducation tournée patriarcat et autour de l'argent ... C'est je crois notre plus grosse prise de tête au quotidien.
     
  3. Nyxi

    Nyxi
    Expand Collapse

    L'article aurait pu être intéressant si le titre avait été plus travaillé et "réaliste" du genre : comment concilier des degrés d'exigence différents concernant les tâches ménagères ?
    J'ai pas d'enfants donc je vais parler que des tâches ménages, vaisselles, cuisine etc. Je passe rarement l'aspirateur, pas tant parce que je suis bordélique (ça c'est la conséquence) mais parce que si je le fait, j'y passe 3 heures pour que ça soit nickel chrome ET surtout passer l’aspirateur me fait mal au dos. La semaine dernière, mon appart ressemblait plus à Tchernobyl qu'à un lieu de vie habité donc j'ai décidé de faire le ménage. Mon chéri m'a proposé son aide, je lui ai proposé de passer l'aspi pendant que je rangeais le bordel. Résultat, mon exigence élevé à fait que j'ai pas supporté la façon dont il passait l'aspi (pas assez bien à mon goût), je lui ai pris des mains en l'envoyant faire la vaisselle. Je me suis tué le dos et je suis resté bloquée pendant 4 jours. Et la vaisselle qu'il a faite, j'ai rien dit mais je la trouve mal faite. En fait, comme il fait rien à ma façon, c'est mal fait. Et c'est un truc que je constate chez ma soeur, ma mère et mes grand-mères.

    Malgré tout, je trouve que j'ai fait des progrès sur le sujet grâce à mon travail psy sur mon schéma d'exigence élevée et par mon atelier d'affirmation. Avant, je me mettais à ranger en pestant en moi-même sur le fait que mon compagnon faisait rien tout en me disant que comme on vit pas ensemble, il avait pas à faire le ménage. Maintenant, je me dis que vu le temps qu'il passe chez moi, il peut bien participer et que si je souhaite de l'aide, je dois la lui verbaliser. Il n'a jamais refusé, au pire, il m'a demandé s'il pouvait finir sa partie. Me reste à accepter que sa façon de faire le ménage est tout aussi valide que la mienne (et ça, c'est dure ! :sweatdrop:)
     
    Shadowsofthenight, Margay, Cariboux et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    Le titre est un peu un raccourci/une simplification de la BD non? J'ai adoré la lire et je trouve que l'intérêt de l'analyse c'est precisement que l'autre (le mec du coup à ce qu'on comprend) ne s'en bat pas à proprement parler mais que le patriarcat a rendu ce déséquilibre bien plus insidieux que ça et que quand bien même l'autre ne s'en bat pas les couilles, le schéma patricarcal se reproduit. Comprendre ça c'est tout l'intérêt non?
    Exemple: moi je m'en bats les ovaires de la vaisselle, mais c'est juste que je m'en bats les steaks et c'est pas cool pour mon autre mais ça n'a aucune portée analytique autre que "bah tiens Cilece elle s'en bat les steaks de la vaisselle". Ici, pas du tout!

    Edit: en fait en lisant le post de @Nixy je me dis que ce titre prête effectivement à confusion: soit on a une analyse genrée sur la portée du patriarcat dans la gestion du foyer soit: comment vivre avec un bordélique (cf le titre) :yawn:
     
    #4 Cilece, 10 mai 2017
    Dernière édition: 10 mai 2017
    Spill, Shadowsofthenight, Lord Griffith et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    “Vous voulez du courage ? Ayez déjà de la volonté.”

    #5 Aska, 10 mai 2017
    Dernière édition: 10 mai 2017
    Shadowsofthenight, Lord Griffith, Prelude et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. JBinDAplace

    JBinDAplace
    Expand Collapse
    Safe and Holy

    Mon Dieu, mais ça paraît si simple, de se poser autour d'un verre, et d'en discuter entre quatre yeux. Cependant, dans les faits, ça marche pas toujours. Je suis en couple avec une fille, et ce n'est pas pour autant plus simple. La répartition me semblait évidente quand nous avons emménagé ensemble, il y a un an et demi. Je faisais les papiers, et passait tous les coups de fil, et elle faisait la vaisselle. Pour le reste, on était censées s'occuper équitablement des tâches ménagères. Sauf, que sa tolérance au bordel est telle, que même ranger le linge propre dans sa commode est un drame. Alors j'ai commencé à faire ce que vous suggérez dans votre article: chacun son bazar. Le problème c'est que dans un espace de vie à deux, avec une envie de famille derrière, ben, je me heurte à un mur, il a fallu que j'insiste pendant trois mois pour qu'elle enlève les bouteilles d'eau vides qui stationnaient au pied de son côté du lit (3 packs de 6x1,5L, sans pack, lol! je ne sais aps comment elle pouvait sortir du lit...), ce qu'elle a enfin fait, mais sans même passer un coup d'aspi, ou de lingette par terre... Et, à chaque fois que je lance le sujet, même gentiment, ça part en engueulade. *soupir* Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas, car je ne sais pas quoi faire, pour que cette chose censée aller d'elle même, prenne place sans éclats de voix. LOL.
     
    #6 JBinDAplace, 10 mai 2017
    Dernière édition: 10 mai 2017
    CercleBlanc, Sinistre Lombric, Lord Griffith et 8 autres ont BigUpé ce message.
  7. flo-wine

    flo-wine
    Expand Collapse

    Cet article et la publication d'Emma font tellement d'écho à mon quotidien!
    D'ailleurs si je pouvais avoir quelques conseils de la part des Madz...
    Pour vous résumer la situation mon chéri et moi vivons ensemble depuis presque 1 an, nous n'avons pas d'enfants. Il a un boulot très prenant : soit il est en déplacement toute la semaine, soit il part à 7h, rentre à 19h et doit encore gérer des dossiers pendant 1h. Moi je travaille à mi temps sur 2 emplois et j'enchaîne entre des semaines de 9h à 30h.
    Je gère donc les tâches ménagères et le quotidien et c'est normal que ce soit proportionnel à notre disponibilité.
    Le problème pour moi est que je fais partie des personnes plutôt laxistes sur le ménage; et c'est mon chéri qui va m'enguirlander en voyant le bazar! Ce que je ne supporte pas car selon moi si je suis la personne responsable des tâches, j'ai au moins l'avantage de pouvoir décider comment et quand les faire sans me faire commander! (Je vous rassure je ne vis pas la crasse absolue)
    De plus, mon cher et tendre aura lui tendance à mal faire ou ne jamais finir ce qu'il a commencé... il supporte aussi mal les critiques...
    Qu'en pensez vous?
    Je voudrais également équilibrer un peu plus les missions de chacun mais j'ai toujours l'excuse du travail prenant et fatiguant. Je crains que le jour où il aura plus de disponibilités il sera trop habitué à me laisser gérer...
     
    Erinnern, Shadowsofthenight, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. liseul

    liseul
    Expand Collapse

    Super article, le pire avec cette histoire de charge mentale c'est qu'il me semble assez difficile d'"obliger" quelqu'un à penser aux tâches ménagères:hesite:, à part peut-être ne plus rien faire jusqu'à ce que l'autre commence à y penser ( je ferais surement ça si je me retrouve dans cette situation car j'ai une très grande résistance au bordel:taquin:).
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Erinnern, Shadowsofthenight, zazouyeah et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Efe'

    Efe'
    Expand Collapse

    J'ai lu la bd hier, en la trouvant tres tres juste (globalement, j'adore ce que fait Emma).
    Cet aprèm, en rentrant du boulot épuisée, avec mon fils à gérer dans la voiture, je pensais à l'arrivée à la maison ou comme d'habitude, il allait falloir changer le bébé, donner le biveron, aller faire les courses... Parce que chéri n'y pense jamais... alors que lui ne bosse pas aujourd'hui..
    En arrivant: courses faites (manquait juste le lait pour notre fils), et de lui meme, il a fait le change et le biberon.
    15min Apres, il m'a avoué avoir lu la bd^^ merci emma^^
     
    Erinnern, Spill, Anandryne et 46 autres ont BigUpé ce message.
  10. Narcissa

    Narcissa
    Expand Collapse
    Et vous, vous m'racontez pas votre petite journée?

    Shadowsofthenight, BastetAmidala, Aska et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Chamu

    Chamu
    Expand Collapse

    Le problème dans les couples (que je constate aussi avec mes parents) c'est que les hommes ont une vrai capacité d'inertie. C'est à dire que quand ils ne veulent pas ils ne font rien et forcement la pression monte parce que répéter une fois puis deux... bref , on finit par se le faire.
    Alors qu"une fille va le faire de suite pour "s'en debarasser".

    Sinon il faudrait mettre des posts it partout dans la maison ou l'appartement avec "Penser à étendre le linge" etc pour "demander" à l'autre de faire les choses.
    Mais (pour moi en tout cas) le dialogue n'a jamais marché (pour ma mère non plus d'ailleurs). Quoi que je dise, gentiment ou pas, sois l'autre se bute sois il ne fait rien .... J'espère qu'on reussira à changer ça !
     
  12. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    Hm le problème peut avoir des causes différentes. Soit on peut avoir quelqu'un qui s'en moque, soit quelqu'un qui s'en moque pas mais avec un niveau d'exigence différent et si le plus pointilleux ne supporte pas qu'on ne soit pas aussi pointilleux, ou qu'on ne fasse pas les choses à sa manière, ça peut vite devenir difficile.

    Du coup, je suis bien d'accord avec la solution "chacun son bordel" couplé au fait de faire le ménage ENSEMBLE pour se motiver mutuellement. Je ne vois pas d'autre solution, à part ça.
    Après, je peux comprendre qu'on puisse se laisser aller, notamment après une dure journée de travail. C'est humain. Mais il faut réussir à trouver un équilibre... autant que faire se peut...
     
    Margay, Ploouf et Bloomen ont BigUpé ce message.
Chargement...