Comment relativiser après un échec

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 23 juin 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Yeah-Yette

    Yeah-Yette
    Expand Collapse

    Cet article juste après le bac de physique-chimie... Est-ce un signe ? :rire:
     
    Saucisson. a BigUpé ce message
  3. Mellowdrame

    Mellowdrame
    Expand Collapse
    Rêveuse à plein temps

    Après lecture de cet article, une citation (mon leitmotiv!) me revient:
    "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute" (Confucius)

    L'échec c'est pas facile à vivre, mais en tout cas, j'en ressors grandie à chaque fois.:top:
     
    Lord Griffith a BigUpé ce message
  4. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    Carrément ! Mais en même temps, il faut se préparer à l'idée qu'il arrive un jour parce que c'est presque inévitable : plus on monte dans la cour des grands, plus on se retrouve face à des gens qui assurent bien fort de leur côté, et arrive forcément un jour où on n'est plus le meilleur. Et plus ça arrive tard, plus la claque est dure à encaisser.
    Ceci dit, je croise à fond les doigts pour toi ! :cheer:
     
    Fate, Riko, Saucisson. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Article très pertinent, merci Sophie Riche :fleur:

    Pour ma part j'ai jamais connu beaucoup d'échecs, et en fait c'est pas forcément "bon" puisque le jour où je me suis plantée ça a fait très, très mal (raté le permis deux fois). Parce que niveau études et amour c'était beau : jamais redoublé, concours du premier coup, couple durable... Et c'est vrai que le jour où j'échoue j'ai du mal à me relever.

    Mais personne n'est pas parfait, et c'est normal de rater ! Puis faut dire que cette peut de l'échec c'est "très français" (il y a ce Tedx Talk très intéressant sur le sujet)
     
    Lord Griffith, Hikari78, Chocossisson et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Mercredie.

    Mercredie.
    Expand Collapse

    Dans deux jours j'ai mes résultats de concours est-ce une coïncidence? :halp:
    Je les aient déjà loupés et j'aimerais vraiment réussir cette année!

    C'est vrai qu'un échec nous montre à quel point on peut tenir à des choses! En tout cas je croise les doigts pour vous les filles! :pray:
     
    Lord Griffith et Hikari78 ont BigUpé.
  7. Hélénaturelle

    Hélénaturelle
    Expand Collapse
    Une vie sabbatique

    Je viens de prendre conscience de l'appellation de ce cher Jon Snow en français : Jean Neige :rire::rire: J'en peux plus !!!
     
    Lord Griffith, Soph Qui Peut, Tapioca et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Chocossisson

    Chocossisson
    Expand Collapse

    ''ça nous fait réaliser comme certains trucs qu’on n’imaginait pas aussi importants le sont en réalité à nos yeux''
    Mais tellement...
    @Tapioca , tout comme toi; avant de rater mon code de la route, je ne connaissais pas l'échec... Du coup, bah on s'effondre. Alors que bon, le code... Depuis, j'ai connu quelques échecs nettement plus douloureux, mais au lieu de m'apprendre à relativiser sur la vie, j'ai l'impression que cela n'a fait qu'augmenter la pression que je m'inflige a chaque échéance... :sweatdrop:
     
    Annbonny et Lord Griffith ont BigUpé.
  9. Soph Qui Peut

    Soph Qui Peut
    Expand Collapse
    And after the storm, I run and run as the rains come And I look up, I look up, On my knees and out of luck, I look up.

    Facile à dire tout ça...
    Échouer semble en effet faire parti de la vie de certaines personnes, notamment moi ! CAPES externe : échec. 4 ans plus tard : CAPES interne : échec (en 2014), cette année CAPES interne : échec. Quand tu échoues à un concours, ce n'est pas forcément chose aisée à vivre, au contraire, plus qu'à un examen, un concours ne te permets pas forcément de relativiser ton échec après-coup ! Tu te dis que tu l'auras jamais, qu'on veut pas de toi, que t'es nulle.
    Certes, obtenir ce putain de concours de merde CAPES Interne, pour enfin être titulaire et enseigner en tant que prof certifiée, est devenu un objectif, mais il est assez chaud patates à réaliser.
    Donc moi, oui j'ai honte d'échouer à chaque fois, oui ça fait chier, pour soi et pour les gens qui croient en nous, parce qu'on s'est investis corps et âmes (vraiment) dans une épreuve ou un dossier pour lequel on est même pas sélectionnés, on nous met une note sans que l'on puisse en avoir le détail, bref, échouer ben moi perso ça me fout bien les boules et rien ne changera jamais ça tant que j'gagnerais pas !
     
    Nock, map040192, ithiliell et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...