Comment renouer des liens avec sa famille

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 16 décembre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

  2. sasadu27

    sasadu27
    Expand Collapse
    "I love how life does that. Things you never imagine happening... and once they do, you can't imagine life any other way."

    Super article !

    Il résume bien les situations familiales compliquées et la difficulté de la réconciliation !

    Je pense qu'il y a beaucoup de monde de nos jours que l'on trouve fâché avec telle ou telle personne de sa famille.
    Je connais bien la situation avec mes demi-frères et sœurs qui sont fâchés avec mes parents et par conséquent avec moi. (quand on a 4 ans on n'a pas vraiment notre mot à dire hein... -_- )
    il y a 2 ans, après 18 ans sans nouvelles de leurs part j'ai contactée mes demi-frères et ma demi-sœur avec plus ou moins de succès. Certains n'en avaient rien à faire, d'autres ne voulaient pas du tout avoir à faire avec mes parents (notre père en commun) et restaient sur leur garde mais l'un d'eux, le plus jeune (A.) a choisi la voie de la réconciliation !
    Je me suis parfois demandée si ça valait vraiment le coup que je les contacte et fasse autant d’effort pour si peu en retour (très peu de messages et ces derniers étaient vagues). Mais rien que pour A. qui à choisi de comprendre que je lui écrivait en mon nom et pas sous la tutelle de notre père et a également fait le choix de se réconcilier avec notre père suite à cela je ne regrette rien !
    D'un autre côté mon demi-frère par ma mère (M.) refuse tout contact, peu importe à quel point j'essaie de lui faire comprendre que je veux seulement savoir comment il va, ou même juste savoir pourquoi il ne veut pas de moi dans sa vie. Il refuse la communication.

    Comment savoir à quel point il faut laisser l'autre partir ?
    Comme dis dans l'article : quand est-ce qu'il faut "abandonner" ?

    Personnellement je pense que je suis encore loin d'en être capable pour M. avoir été proche de quelqu'un pendant 12 ans puis en être séparé d'un coup d'un seul c'est difficile à accepter. Il m'est impossible d'abandonner l'idée que mon grand-frère de mes 12 ans est toujours quelque part et qu'avec un peu d'efforts j'arriverais à l'atteindre et lui faire comprendre que renouer avec moi ne veux pas forcément dire renouer avec tout mon entourage et abandonner ses convictions.

    Ce n'est pas facile de se réconcilier avec sa famille mais quand on fini par y parvenir le résultat en vaut le coup !

    Merci pour cet article
     
Chargement...