Comment se (re)mettre à la lecture

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 8 août 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. lolo13cle

    lolo13cle
    Expand Collapse

    Alors voilà mon problème c'est pas que je n'aime pas lire, au contraire j'adore, j'emprunte toujours plein de livres à la bibliothèque, j'en achètes plein aussi... Mais depuis que je suis entrée en seconde, je n'ai plus lu aucun livre en entier, que cela soit pour mon propre plaisir ou par obligation, je n'arrive plus... Je n'ai lu aucune fin depuis 6ans...
    C'est un peu bizarre je crois, il y a d'autres dans le même cas ?
     
  3. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    Je témoigne qu'on peut perdre l'habitude de lire même quand on adore ça. Au lycée, en filière littéraire en plus, j'avais quasiment arrêté de lire par plaisir ? le mélange des lectures obligatoires et du fait que ça n'allait pas fort à l'adolescence. J'avais l'impression que l'activité préférée de mon enfance était devenue ennuyeuse. Et puis je me suis remis les pieds à l'étrier en tombant sur un coup de coeur, la saga de L'Assassin royal de Robin Hobb, et depuis je n'ai plus arrêté et j'ai retrouvé tout mon plaisir ! (Je viens de terminer Le Trône de Fer et je suis en bonne voie dans Hunger Games, dont j'ai avalé le premier tome en 48h.)
     
  4. Shield

    Shield
    Expand Collapse
    Guest

    "Si seuls les best-sellers trouvent grâce à tes yeux, réfléchis-y à deux fois : c’est toi qui crée cette distance entre Harry Potter, Hunger Games et la « littérââââtûûûûre »".
    Merci pour cette remarque, je suis une éternelle agacée du débat (bidon) "plutôt classique ou plutôt pop culture?".

    Et les 10 droits du lecteurs de Pennac sont super cool! J'ajouterais aussi le droit de gribouiller, surligner ou écrire sur le bouquin :cretin:

    Par contre, en ce qui concerne le chapeau de la partie "lire, c'est relou", toutes les Madmoizelles que je connais un peu aiment (beaucoup ou follement) lire! Y a des contre-exemples dans la salle? :shifty:
     
  5. lueure

    lueure
    Expand Collapse
    bouing bouing

    quand j'étais petite (:vieux:) je lisais jusqu'à 5 romans par semaine. Et puis internet est arrivé.. et les revues de cinéma. et du coup j'ai arrêté de lire des "vrais" livres.

    ce n'est que récemment, en voyant mon copain lire autant que j'ai décidé de m'y remettre mais sans faire n'importe quoi . j'ai redéfinis (avec lui) ce que j'aimais comme genre, comme époque, comme épaisseur. résultat je me rend compte que j'aime la science fiction/anticipation :) . et depuis j'ai du lire 5/6 romans en quelques mois et je reprend goût c'est merveilleux :paillettes:
     
    #5 lueure, 8 août 2014
    Dernière édition: 8 août 2014
  6. melaaya

    melaaya
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis un peu dans le même cas; je sors d'une terminale L et je n'ai probablement jamais aussi peu lu. Il y a ce côté "lectures obligatoires" qui m'a sûrement un peu ralentie, mais pourtant j'adore toujours autant lire. Quand je suis à fond dans un livre, je n'ai pas spécialement envie d'arrêter. Par contre, à partir du moment où je le referme, je ne sais pas quand je m'y remettrai.

    Ça me démoralise un peu à vrai dire parce qu'avant je lisais énormément, ça m'arrivait de finir des gros bouquins en 2/3 jours mais désormais ça traine sur plusieurs semaines souvent!

    Il y a aussi le problème que je me suis enfermée dans une sorte de fainéantise/ addiction qui fait que lorsque je suis sur mon PC, je m'en détache pas même si j'ai rien de spécial à faire dessus. Et je vais par exemple "préférer" regarder le dernier épisode de ma série en cours plutôt que de ressortir mon bouquin.

    Ça m'énerve sérieusement parce que j'ai une liste de livres que j'ai vraiment envie de lire, mais j'ai l'impression d'avoir relégué cette activité au rang secondaire... :/
     
  7. Whouhouhou

    Whouhouhou
    Expand Collapse
    Vsio budet khorosho !

    J'ai toujours aimé lire, mais j'avais un peu de mal à trouver le bon moment, le bon bouquin, ... Et puis j'ai dégoté mon combo idéal : liseuse + métro (j'ai un assez long trajet pour aller bosser, direct, et où je peux m'asseoir....). Résultat je suis devenue complètement accro à Proust ! :shifty:
     
  8. Laetitis

    Laetitis
    Expand Collapse
    Nostalgia freak

    Ex-personne n'aimant pas lire ... Merci à ma prof d'anglais de cette année qui m'a rendu le goût de la lecture ! (en plus, elle lit Madmoizelle :yawn: meilleure prof du monde!)

    Cet article est tellement vrai, en réalité sans le savoir j'adorais lire : les RPG et les jeux d'histoires bourrés de texte j'adorais ça... mais je fuyais les livres comme la peste : merci le collège et les romans chiants obligatoires à lire!

    Grâce à cette prof j'ai réalisé que les livres amenaient parfois à une réflexion, parfois au rêve d'une vie immaginaire et parfois à l'apprentissage de l'histoire/des valeurs ... Et purée mais c'est intéressant : tout ces genres, ces milliers de livres s'offrent à moi :oo:

    Du coup je lui ai demandé une liste de livre "classiques" intéressants qu'il faut absolument que je lise !

    Vive la lecture ! <3
     
  9. lulucastagnette

    lulucastagnette
    Expand Collapse

    Meme probleme depuis que j'ai internet, j'ai arrete de lire. Et ca fait aussi 5-6 ans environ.

    J'ai l'impression que ma capacite de concentration  a beaucoup diminue, ca me demande un vrai effort de me concentrer plus de 10 minutes sur un livre, meme si par ailleurs je passe le plus clair de mon temps a lire des rapports et des papiers au boulot - mais vite, c'est l'effort d'imagination et de reflexion qui a diminue.

    C'est un peu triste, internet apporte de l'information mais ne "nourrit" pas de la meme facon.
     
    Mukru a BigUpé ce message
  10. melaflo

    melaflo
    Expand Collapse

    C'est exactement ce que je ressens! Après le bac L et une année en lettres modernes j'ai totalement arrêté la lecture. Ce n'est plus comme à l'adolescence et je regrette ces moments de lecture.
     
  11. Marcelline P.

    Marcelline P.
    Expand Collapse
    Aérodynamique comme une madeleine.

    C'est marrant, mais je prépare l'agrégation de lettres modernes en ce moment et je remarque à quel point ma vitesse de lecture change lorsqu'il s'agit de lire un bouquin "pour les cours" ou au contraire un bon vieux bestseller des familles (Hunger Games, ASOIAF, etc.) !
    Toutefois, je n'irai pas jusqu'à dire que les lectures obligatoires ont un caractère extrêmement rébarbatif qui puisse aller jusqu'à rendre la lecture désagréable par ailleurs (comme le ton de l'article le laisse penser et comme certains commentaires semblent le dire). Je pense que c'est un gros raccourci pratique pour justifier la flemme ordinaire qu'on porte tous plus ou moins en nous. Plutôt que s'en prendre aux éternels Balzac, Zola ou Corneille -qui ont bon dos-, il faudrait peut-être prendre le temps de se demander pourquoi ces auteurs sont au programme. Parce que dans le genre vacherie, on pourrait faire bien pire.
     
  12. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Aaaah je suis trop comme toi!
    J'espérais secrètement que cet article me donnerait des recettes magiques pour réussir à poursuivre mes livres mais c'est vrai que je ne suis pas concernée par ces cas.

    Contrairement à toi, j'ai quand même fini quelques livres mais depuis plusieurs années mais ce n'est pas la majorité! Et puis je ne lis presque plus, je n'arrive pas à m'y mettre en fait.
    J'avais déjà parfois ce tic de ne pas aller au bout avant, il y a des bouquins que j'ai adoré mais je n'ai jamais fini. Typiquement, les gros bouquins du style Guerre et Paix ou je ne suis même plus sûre d'avoir lu Harry Potter 7 en entier.
    A l'époque, je ne finissais pas certains bouquins car j'aimais l'ambiance et j'avais un peu "peur" de la fin. Je ne voulais pas quitter les personnages, pas risquer de les voir mourir, faire durer le plaisir... Je commençais un autre livre en me disant que je pouvais garder le suspense comme ça un peu plus longtemps et... je ne revenais jamais au premier. Mais à l'époque, c'était surtout les derniers chapitres je crois.

    Maintenant, je n'arrive même pas à aller jusqu'à la moitié du bouquin dans une extrême majorité des cas. Il faut que le bouquin soit particulièrement prenant et ne dépassant pas une certaine taille pour que mon attention soit captée jusqu'au bout.
    Autrement, je perds patience rapidement, c'est comme si au bout d'un moment je pensais "bon je crois que j'ai fait le tour du truc, il ne va pas se passer grand-chose de plus, pas la peine d'aller plus loin". Si le bouquin est moyen ou que le style ne m'éblouit pas, j'ai beau me forcer, je n'arrive absolument pas à passer les premiers chapitres, je n'ai pas la patience d'attendre que les événements se développent, surtout si quelque chose est annoncé dans le résumé et qu'au bout de 30-50 pages ça n'est toujours pas arrivé.
    Et même si le sujet m'intéresse, si je n'accroche pas à 200%, ma patience finit par se lasser. Et je ne sais absolument pas comment retrouver la patience et l'envie d'aller jusqu'au bout.
    Parce que trouver un livre méga-passionnant c'est finalement assez rare et je sais bien que parfois l'intérêt peut arriver au bout de 100 pages, qu'il ne faut pas se fier au tout début. J'ai déjà sauté des passages entiers pour m'obliger à finir des livres parce que je n'arrivais pas à continuer si je m'astreignais à tout lire. Je me demande si ce n'est pas un "tic" de mes années de fac où je ne pouvais pas décemment lire de A à Z tous les articles et bouquins universitaires nécessaires à mes recherches. Mais la plupart du temps, même sauter des passages ne suffit pas, je n'arrive pas à "reprendre prise" sur un autre morceau de l'histoire.

    En plus, j'ai des problèmes de sécheresse des yeux depuis quelques mois et je sais que l'ordi n'aide pas. Or j'ai pas de lecteur de DVD donc tout est sur mon ordi : le boulot, les films, Internet, j'apprends même les langues en ligne etc. Le seul truc qui me permettrait de m'éloigner de l'ordi quand je suis chez moi en dehors de discuter avec mes colocs, ce serait de lire. Mais voilà, c'est pas l'activité qui me distrait le plus du coup :sad:
    Je ne sais pas comment faire :sad:
     
    #12 MorganeGirly, 9 août 2014
    Dernière édition: 9 août 2014
Chargement...