Comment voyager à moindre frais et en faire son mode de vie - un an après

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 28 septembre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    J'adorerai faire un voyage comme ça, ça a l'air extraordinaire, mais un an c'est long ! Je suppose qu'il faut aussi partir avec la bonne personne ...

    J'ai déjà fait un mois sur la route 66 à dormir dans une voiture, le sentiment de liberté est incroyablement intense, mais par contre sur la fin, j'avais de vrais coups de blues (même pas tant à cause du sommeil que de l'hygiène ... y'avait pas de baignoire dans la voiture :yawn:)
     
  3. Black Kiss

    Black Kiss
    Expand Collapse
    Avoir cours le samedi, c'est pas cool.

    C'est mon rêve de vivre en nomade et quand je vois ce témoignage j'ai envie de me donner à fond !

    En plus c'était en Asie, l'endroit qui me donne le plus envie (avec les longues routes américaines)...

    Après c'est vrai qu'il y faut beaucoup de chance quand même, pouvoir faire son boulot à distance, avec un compagnon de voyage "stable" (pas le genre qui te donne envie de le trucider à coup de valises) (c'est pour ça que je veux partir seule à la base) et aussi tomber sur des bonnes personnes...
    Mais ce sont des épreuves qu'il faut savoir affronter parce qu'on peut les avoir aussi sans voyager.

    Le Wwoofing me donne vraiment envie !!

    J'ai hâte de voir la suite ?
     
  4. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Dommage que certains métiers ne prêtent pas au travail à distance...

    Mais cet article me rend nostalgique de mes stages à l'étranger, deux de mes meilleurs moments ces dernières années. Je veux voyageeeer (mais engagée 3 ans pour une thèse, oups)
     
  5. 1337

    1337
    Expand Collapse
    Guest

    J'adore quand on émet un tel jugement et qu'on se targue de faire preuve d'ouverture d'esprit et d'avoir une attitude positive. :erf:

    Quand je lis ce genre de témoignage, je me dis qu'on a vraiment pas la même notion de liberté en voyage. Et c'est aussi ça qui devrait faire la richesse des échanges sur le sujet... dommage que bien souvent, ça soit une course à celui qui saura mieux que l'autre ce qu'est le Vrai Voyage comme dans cette intro.

    Dans tous les cas, je suis contente pour la madz si elle apprécie son expérience, et qu'elle ait pu se donner les moyens de parvenir à réaliser ses envies de voyage :happy:
    Peut-être qu'on se croisera un jour sur la route !
     
    #5 1337, 28 septembre 2014
    Dernière édition par un modérateur: 28 septembre 2014
    we-love-emma et Gia_Juliet ont BigUpé.
  6. AnaisGib

    AnaisGib
    Expand Collapse
    Euphorique

    Bonjour à toutes et merci d'avoir pris le temps de commenter mon article :)

    Je suis désolée de voir que certaines d'entre vous ont compris ce témoignage comme une leçon de vie, c'était bien loin de mon objectif initial. Je souhaitais simplement partager mon expérience pour tenter de donner du courage à des personnes qui avaient envie de se lancer mais qui n'osaient pas trop et pour partager les astuces que j'ai utilisées pour voyager (et qui ont marché).

    Je ne cherche vraiment pas à me faire mousser ou à montrer que j'ai réussi. La réussite est évidemment très subjective et je souhaite à toutes les Madz de trouver ce qui les rend heureuses et d'en profiter à fond.

    Pour le travail en ligne, effectivement c'est une activité que j'ai démarré justement pour pouvoir voyager. Je travaillais dans le commerce international et j'ai dû trouver un moyen de financer mon voyage donc je me suis lancée dans le freelance. Je l'explique plus dans mon premier article si ça vous intéresse.

    Pour le reste, je vous remercie d'avoir partagé vos impressions sur ce petit récit et je vous invite à consulter mon blog ou à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

    Bisous
     
    stl44 a BigUpé ce message
  7. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Je pense sincèrement que l'effet « donneur de leçon » de cet article, qui perso ne m'a pas choqué mais que je comprends, est dû à une maladresse de style plutôt qu'à une volonté intrinsèque ^^

    C'est parfois délicat de comprendre comment un texte va être reçu, surtout quand on parle de quelque chose d'aussi personnel et complexe au final, parce que c'est une expérience très vaste et très marquante que le voyage et quand on tente de le résumer on a ce petit côté exalté qu'il est dur de réfréner et de bien transmettre. 

    Longue vie à vos projets de voyage :P
     
  8. Zébule

    Zébule
    Expand Collapse
    Je navigue en toute détente

    A chaque fois qu'il y a un article de ce genre, il y a beaucoup de réactions négatives complètement désabusées, et ça m'attriste beaucoup.

    Je ne vois pas vraiment où est la "chance" dans la démarche d'Anaïs, si ce n'est la chance qu'on a pour beaucoup d'entre nous : vivre dans un pays riche qui nous permets d'avoir un pouvoir d'achat relativement important quand on part dans une bonne partie des pays du monde.

    En fait, à chaque fois que quelqu'un veut montrer un mode de vie différent sur Madz, la plupart des commentaires sont du genre "nan mais c'est pas possible, elle a juste eu de la chance et puis c'est condescendant". Franchement, ça sent un petit peu la jalousie je trouve.

    Bref, bon courage pour la suite :)
     
    stl44 et Lilmivaness ont BigUpé.
  9. Colibri_

    Colibri_
    Expand Collapse

    Justement ce qui me turlupine dans ce genre d'articles ce sont les commentaires de cette nature (sans vouloir offenser personne, c'est réellement quelque chose qui me fait tiquer :fleur:).
    Pourquoi se sentir offensé par le mode de vie des autres ? Ce n'est pas parce que notre interlocuteur a trouvé son mode de vie, et qu'il l'exprime avec emphase, parce qu'il est heureux, parce qu'il a pu faire quelque chose qui a fait sens pour lui que ça induit nécessairement que notre mode de vie n'est pas le bon et qu'on fait nécessairement fausse route. Que l'on est un vain mouton qui n'a conscience de rien. Qu'il faudrait à notre tour remplir son sac à dos, prendre le train sans but précis pour se découvrir.
    Les phrases types "Partons. Découvrons" ne sont pas des injonctions juste des conseils, des témoignages. Et quand bien même ce serait des injonctions de la part de notre interlocuteur, son point de vue ne nous détermine pas quand même. Ce n'est pas parce qu'il pense qu'on fait fausse route qu'on fait forcément fausse route.
    Pour moi c'est important de prendre du recul. Puisqu'on sait que ça ne nous convient pas, pourquoi s'en sentir offusqué (?).

    Autre chose qui me fait tiquer (:P) c'est cette phrase "Non on a pas tous le choix".
    Si je trouve le concept de perpétuel "libre choix" un peu radical puisqu'il impliquerait que l'on a au fond que ce qu'on mérite, qu'on a pas assez voulu, pas assez saisi sa chance. Pour moi c'est également un "travers" (je ne trouve pas d'autre mot) de basculer dans une certaine forme de déterminisme à base de "certains n'auront jamais le choix". (Souvent en mentionnant Bourdieu).
    Parce que certes notre choix est biaisé, orienté par notre condition matérielle, par nos capacités financières, également par nos ressources morales (on a pas tous conscience des choix qui s'offrent à nous) pour autant je pense que dans une certaine mesure, à un degré plus ou moins grand en fonction des personnes, on dispose d'une part de libre arbitre. Et c'est qui à mon sens d'ailleurs fait notre humanité et nous différencie des autres.
    Avec de bonnes armes (une certaine marge financière - pas forcément conséquente - et un socle social ne serait ce qu'un peu solide) je pense que si on a le choix. Que ce choix comporte des risques mais que c'est un choix quand même.
    Même si ce n'est pas une injonction "tu dois faire comme moi" il est bon d'avoir conscience qu'on peut avoir le choix, que tout ne repose pas sur la chance. On a aussi la capacité de provoquer sa chance.
     
    #9 Colibri_, 28 septembre 2014
    Dernière édition: 28 septembre 2014
    Lilmivaness a BigUpé ce message
  10. 1337

    1337
    Expand Collapse
    Guest

    @zebule  je ne vois pas pourquoi ça serait de la jalousie, je voyage à peu près comme il me plait. Même si ma manière de faire est très différente de la madz.

    C'est simplement de l'agacement, parce que beaucoup trop de voyageurs (et probablement moi inclus, ne nous leurrons pas :cretin:), se sentent obligés d'ériger leur modèle comme celui à atteindre, comme la meilleure manière de faire.  Alors que ce serait tellement plus agréable si on se prenait tous par la main en essayant de comprendre que différent ne veut pas dire meilleur/moins bien et si on parlait pour soi sans faire de son expérience des principes généraux. :free:


    Mais bon, je vais prendre un crayon un carnet, je vais essayer d'écrire sur mes voyages et on verra si j'arrive à éviter les écueils que je dénonce :cretin:

    Après pour la chance, je suis assez d'accord, disons que tout dépend du milieu dans lequel on nait tout de même et de son capital de départ (quand on galère déjà à se vêtir, se loger, se nourrir, même en France, je pense qu'il ne reste plus beaucoup d'énergie pour penser à autre chose), mais ça conditionne beaucoup la prédisposition au voyage quand même. edit:  oui, en fait, @Iaoranamoana le dit en une phrase et beaucoup mieux que moi.

    Mais, une fois le socle de base solide, oui c'est une histoire de choix.
    Le choix avant le départ : économiser, sacrifier d'autres choses, parfois pendant longtemps. Le choix sur place, la manière de voyager, la durée, le degré de confort. En fait, le choix de se donner ou non les moyens d'arriver à atteindre son  but.
     
    Gia_Juliet a BigUpé ce message
  11. P'tit Crounchy

    P'tit Crounchy
    Expand Collapse
    Waiting for the stars.

    Du courage d'être partis comme ça, surtout à l'heure actuelle avec tout ce qui se passe dans notre monde (quoique ça a toujours été le bordel). J'aurais personnellement eu trop peur que mon couple ne tienne pas, peur du viol, d'un enlèvement, me retrouver dans un endroit glauque ou pire, me faire décapiter.
    (quelle horreur... :sad:)
     
  12. Zébule

    Zébule
    Expand Collapse
    Je navigue en toute détente

    En fait je comprends l'agacement de certaines, parce que l'impératif du voyage est effectivement très fort dans notre société. Dans les études on nous incite à nous "internationaliser" sans vraiment savoir ce que ça veut dire et si c'est réellement enrichissant (en vrai on veut surtout qu'on soit capable de travailler dans des environnements "multiculturels" pour répondre aux exigences de la mondialisation, donc on a surement vu plus enrichissant). Et les pubs pour les voyages sont partout, on voit partout des gens qui ont l'air de passer leur vie en voyage, dans le luxe en plus. Je pense par exemple à certaines blogueuses renommées.

    Et, on est d'accord : pour beaucoup de gens, ça relève de la chance. Ce sont des gens riches, et souvent parce qu'ils sont ou ont été aidés par leur famille.

    Mais justement il me semble que la Madz qui témoigne ici n'est pas dans ce cas. Elle a fait des sacrifices, vit dans une certains précarité. Donc c'est différent.

    Sinon @Aphropunk l'histoire des deux couples dont tu parles moi j'ai déjà vu ça aussi mais je le vois comme un mécanisme de défense de la part du "couple1". Voir les autres qui se préparent un avenir assez sûr, qui mettent de l'argent de côté etc... ça peut faire peur par rapport à sa propre situation moins stable. Donc on se rassure en se disant, oui mais bon nous on profite de notre jeunesse !
     
Chargement...