Concours « Le rôle de ma vie » : viens nous raconter ton plus beau moment !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mircea Austen, le 7 août 2014.

  1. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

  2. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    C'est horrible mais j'ai absolument aucun moment qui me vient... même en cherchant bien :shifty:
     
  3. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    Je vais raconter un moment professionnel parce que ça fait bien écho au titre français du film 'le rôle de ta vie".

    Il y a deux ans, l'Education Nationale me mute dans un poste fractionné : chaque jour dans une classe différente. Pour moi c'est la douche froide. Puis au fur et à mesure, comme toujours je prends goût à enseigner même si c'est en pointillés, je m'habitue.

    Un jour, j'entends un "Maîtresse Ziggie, Maîtresse Ziggie" très enjoué quasiment hystérique qui vient du couloir , j'ai un moment d'arrêt en me disant que cette voix ne provient pas d'un de mes élèves mais qu'elle m'est étrangement familière. Et là, par la porte, je vois passer une tête, et je vois un enfant me courir dessus en disant "Ha je savais que c'était toi Maîtresse"  me faire des bisous et s'accrocher à ma taille.

    Cet enfant T., d'une famille précaire, baladé de ville en ville, c'est un des élèves de ma première année d'enseignement, une année magique dans une ZEP très défavorisée. Le voir courir vers moi avec un bonheur non feint, un sourire accroché aux oreilles... rien qu'en l'écrivant j'en ai les larmes aux yeux. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ce que ça représente pour moi de voir cet enfant de 7 ans se rappeler de moi alors qu'à l'époque il n'en avait que 3, m'appeler toujours Maîtresse comme si je l'étais pour lui à vie.
    Le moment de grâce étant quand il m'a dit : "tu te rappelles quand on était à l'école ? C'était trop bien ! Desfois j'y pense encore..." ses bras enroulés autour de moi en me regardant d'e bas avec un grand sourire. Comment te faire chialer devant tes élèves qui ne comprennent pas pourquoi. C'est pour des moments comme ça que je fais ce travail.
     
  4. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    Avec du recul j'ai eu pas mal de beaux moments. Alors ou ma vie est génial ou ( et je pense que c'est plutôt cette possibilité), j'ai vécu des choses tellement terribles, que ça m'a vraiment permis d'apprécier les beaux moments.


    Un moment dont je me souviendrais toute ma vie.
    Tous les étés depuis que je suis partie faire des études, mon père venait me chercher début juillet en voiture et on embarquait mon ordinateur, et d'autres trucs, puis de paris on descendait à Montpellier. On y allait toujours en début d'aprèm pour qu'en pleine nuit on passe à Millau. Et à chaque fois qu'on faisait ce voyage, on s'arrêtait pas loin du viaduc, et on se posait sur une aire 'autoroute ou on regardait les étoiles avant de repartir. Ce petit moment il est magique. Ce moment nous montre à quel point c'est petit et à quel point nos problèmes sont petits, et en plus je suis avec mon papa, qui sans aucun doute la personne que j'aime le plus au monde, c'est mon meilleur ami.
     
  5. nobilie

    nobilie
    Expand Collapse
    Testeuse d'oreillers, toutes gammes confondues.

    Je me souviens très bien de ce moment, même si je n'ai pas la date exacte.

    C'était vers l'été 2011, à l'époque j'avais un travail qui ne me plaisait pas où je m'ennuyais beaucoup, avec une ambiance horrible et j'étais limite en dépression à cause de ça. Mon copain de l'époque le savait et un soir il est passé avec des potes en voiture à mon travail et il m'a dit "viens on va chez Mathias", un super ami qui a une maison à la campagne éloignée de tout avec piscine, on s'est baigné, on a fumé quelques joints et on est rentrée dans la nuit. Sur le retour, dans la voiture, c'était magique, la musique "4H30" de Danger s'est mise à passer, les lampadaires éclairaient en ryhtme l'interieur de la voiture, la musique n'était ni trop forte ni trop basse, les autres parlaient et rigolaient et moi j'étais à la fois présente et dans mon monde, riant de temps à autre. Pour la première fois j'ai eu le sentiment d'être au bon endroit au bon moment, avec les bonnes personnes.
     
  6. paulette_

    paulette_
    Expand Collapse
    Guest

    Levé de soleil en Chine. Toutes les rues calmes, alors qu'habituellement ça claxonne non stop ! J'etais seule et je me suis dis "je suis minuscule (oui parce qu'il y avait des gigantesques monuments, a Shanghai) et je suis seule à l'autre bout du monde". C'etait un sentiment bizarre : un peu de peur, beaucoup de joie, et de fierté. Avec tous ces chinois qui faisaient leur Tai-Chi. Juste magnifique ! Je me suis sentie à la fois grande et minuscule.. C'etait juste beau.
     
  7. Matwo

    Matwo
    Expand Collapse

    Je pense que l'un des plus beaux moments de ma vie était la veille de mon départ de Paris.

    C'était affreusement triste parce que je partais franchement à reculons, parce que je n'avais pas le choix.
    Et puis je me suis retrouvée dans ce bar en bas de chez moi avec mes meilleures amies. Et on avait beau avoir le moral dans les chaussettes ce soir là, je ne sais pas comment mais il en est sorti quelque chose d'assez fabuleux.

    C'était peut être l'alcool, peut être que parce que quand nous sommes ensemble on se sent toutes uniques, belles et drôles. Peut être que c'était parce qu'on était sur la table centrale du bar et qu'on avait l'impression d'être un cliché de série américaine, ou juste parce qu'on ne voulait pas passer la soirée à déprimer.
    Mais ce soir là l'osmose de ce petit groupe de fille a tellement fonctionné que je suis rentrée le cœur gonflé d'amour, pour elles, pour moi et pour cette ville.
    Et avec cette merveilleuse sensation que mon départ n'était pas du tout une fin. Bien au contraire.


    J'aurais aimé être là, à Paris ce soir malgré tout.
    (le jeu de mot non subtil rend ce texte gnangnan à souhait!)
     
    #7 Matwo, 7 août 2014
    Dernière édition: 7 août 2014
  8. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    C'est assez intime pour moi alors je le mets en spoiler


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  9. Myka

    Myka
    Expand Collapse
    Moving to the right direction...

    J'ai aussi pas mal de beaux moments dans ma vie, genre quand j'ai rencontré mon homme, vu ma petite cousine pour la première fois, remangé des frites après deux mois au Danemark ou eu mes diplômes... Mais MA RENCONTRE AVEC JOSH GROBAN fut trop cool ! C'était imprévu, osé (je suis déficiente visuelle et pour une fois, j'en ai un peu abusé) et il était gentil ! Plus petit que moi mais bon, j'étais quand même timide. Si timide que j'ai pas osé lui demander un bisou. Mon seul regret...
     
  10. lueure

    lueure
    Expand Collapse
    bouing bouing

    mon voyage à New York, c'était magique. à force de voir des films qui s'y passent j'ai eu l'impression de tout connaître par cœur. Le premier jour on a pris le métro du queens pour ressortir direct à Manhattan, en sortant de là et me retrouver au cœur de ces gratte ciel; j'en ai pleuré :shifty:

    Sinon il y a eu des nuits blanches passées sur une terrasse à regarder les étoiles et refaire le monde. oui c'était pas mal et j'en garde de très bons souvenirs
     
  11. NoG

    NoG
    Expand Collapse
    Je suis une princesse licorne, et je le vis bien!

    Un des plus beaux moments de ma vie, c'était il y a voilà presque 5 ans. Fraîchement débarquée en Belgique pour un SVE, lors de l'On arrival training, avec une trentaine d'autres jeunes de 18 à 30 ans, tous rassemblés autour d'un feu de camp lors d'une magnifique soirée à chanter, danser et boire comme si nous nous connaissions depuis toujours alors qu'on ne s'était tous rencontrés que 2 jours avant. Cette soirée reste gravée à jamais dans nos mémoires et nous y pensons tous encore avec nostalgie, car elle nous a permis de tisser des liens entre nous qui sont toujours là malgré la distance et le temps.
     
  12. N'hamster

    N'hamster
    Expand Collapse

    C'est fou comme on se rappelle plus facilement des pires journées que des plus belles. Mais j'ai quand même un très beau souvenir.
    Lorsque j'étais en CM2 je suis partie avec ma famille à Madagascar pendant deux semaines. On avait réussi à remplir une valise de matériel scolaire (crayons, cahiers, trousses, sacs,etc.) qu'on avait récolté dans mon école.
    Sur place alors qu'on descendait dans le sud de l'île (à l'époque la Nationale 7 qui part de la capitale pour descendre jusqu'au sud de l'île était une piste par endroit) on s'est arrêté dans une école de brousse (au fin fond de la campagne malgache si vous voulez) où tous les enfants du coin de 5 à 17 ans se retrouvaient dans une seule et même classe. Lorsqu'on est arrivé nos bras chargés de cahiers, de stylos etc. tous les visages se sont illuminés. Les sourires étaient jusqu'au oreilles et tous nous remerciaient du fond du coeur. La maîtresse en pleurait et remerciait le ciel de nous avoir envoyé.
    On a fait une photo avec tous les enfants et la maîtresse, ils ont tous l'air tellement heureux que je pense que ça restera mon plus beau souvenir.
    Ce sentiment d'avoir fait quelque chose de vraiment bien et de vraiment utile (parce que les dons d'argent là bas ça ne sert à rien). Je pense pas qu'il y ai de plus beau sentiment. C'est peut-être de l'auto-satisfaction mais je m'en fiche, je suis heureuse de l'avoir fait.
     
Chargement...