Confessions d'une trouillarde - Hippie Jack

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 4 septembre 2012.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. Unicornana

    Unicornana
    Expand Collapse
    GameuZ of Thrones

    Ça c'est moi (presque toi) :

    La peur de souffrir (du coup je tente rien, comme ça au moins j’suis tranquille).
    La peur de décevoir le monde entier aussi.
    La peur que tous mes amis me détestent en secret.
    La peur d’être jugée dans la rue.
    La peur de passer pour une idiote à chaque fois que je parle à un autre être humain.
    La peur de foirer tout ce que j’entreprends.

    Merci pour ton article :langue:
     
  3. LouiseC.

    LouiseC.
    Expand Collapse
    Liberté Égalité Beyoncé

    Je me reconnais aussi :hello: En tous cas Jack je voulais te dire un grand merci pour tous ces super articles qui font du biennnn, tu gères :rockon:
     
  4. nilujettte

    nilujettte
    Expand Collapse
    Nail Polish Addict !

    Je ne suis pas une grande flippée de la vie, mais je suis sur le point de changer complètement d'orientation, de mode de vie, de boulot, 'fin, de tout quoi, alors ton article m'a vraiment fait du bien...

    Opération positive attitude : je ne vais pas rater ce put*$ù^; de concours, je vais réussir à faire une traction, je vais tout déchirer, et je serai fière comme un coq. Et j'ai pas peur de ce qui va se passer ensuite. Du tout. Presque. Pas.
     
  5. kasilla

    kasilla
    Expand Collapse
    Guest

    Je me reconnais aussi pas mal dans ta description... et j'ai peur que cela soit assez fréquent malheureusement.

    Nous vivons dans un monde qui nous malmène chaque jour, où les bons moments sont trop rares et souvent emprunts de cette fameuse angoisse "Est-ce que ça va durer ?" qui gâche tout.

    Ce phénomène est aussi certainement accentué par le fait que nous sommes tous des trouillards, peur d'être jugé, de s'engager, de décevoir... et les trouillards n'aident pas vraiment (voir pas du tout) les autres trouillards.

    La solution ? Nous prendre un peu par la peau des fesses par moment et nous forcer à faire des choses, aller vers les gens, prendre des décisions, tenter de se construire un avenir même si ça fait peur... parce que mine de rien, comme dit ce foutu adage "Qui ne tente rien n'a rien".

    Et pour ce qui est de l'amour, à la fois tellement indispensable mais source de tant de déceptions, c'est aussi valable car (attention je sort une autre expression à 2 balles) "Mieux vaut avoir aimé et perdu, que ne jamais avoir aimé".

    Sur ces paroles un poil trop philosophe pour la neuneu que je suis, je retourne me goinfrer de clopes et de chocolat XD

    Et encore merci miss Jack, c'est con à dire, mais s'apercevoir qu'on n'est pas seul(e) à se prendre la tête, ça permet de relativiser... un peu.

    K.
     
  6. jack-le-black

    jack-le-black
    Expand Collapse
    Guest

    merci Jack (les Jack sont les meilleurs :langue:) tes articles sont toujours super, vraiment, en tant qu'angoissée de la vie j'en redemaaaaaande !

    Les filles qui ont la frousse comme ça, je vous recommande vraiment la SOPHROLOGIE. C'est une technique facile de détente-relaxation-visualisation qui aide à être dans l'instant présent et à ne plus s'angoisser pour les choses à venir (examen,etc..) je viens de commencer et je me sens déjà mieux, j'appréhende mieux le stress.

    Et une petite phrase qui m'aide à relativiser quand j'angoisse pour un concours ou une audition: c'est du futur, donc ça n'existe pas. J'imagine les pires situations ,mais ce ne sont que des pensées, ça N'EXISTE PAS ;) donc....pourquoi s'angoisser pour quelque chose d'irréel?

    Bon ok c'est facile à dire...mais un jour le zen sera NOTRE hahaha :rockon:
     
  7. Selenicereus

    Selenicereus
    Expand Collapse
    Allons-y, Alonso !

    Je me reconnais beaucoup dans ton article... Et je suis un peu comme toi, j'ai commencé à avoir ces petits trucs pour me booster !!

    (genre pour prendre l'ascenseur flippant dans lequel je suis restée coincée une demie-heure le jour de mon emménagement, il me faut beaucoup de contrôle de soi... Pour éviter d'hurler ou d'avoir un pouls à 180 parce que je trouve que les étages ne défilent pas assez vite)

    Je me sens moins seule en tout cas...

    Oh, et juste pour que tu stresses moins, si tu te fais virer d'ici, je fais une manifestation et je pourrirai la vie de Fab jusqu'à ce qu'il ait envie de se noyer dans ses toilettes :d
     
  8. Furie Nocturne

    Furie Nocturne
    Expand Collapse
    Expecto patronum !

    J'ai lu ton article en pensant "héééé, mais c'est de moi dont elle parle !" Je me sens donc moins seule ! Et qui dit rentrée, dit résolution : ADOPTONS LA POSITIVE ATTITUDE :cheer:
    (et carpe diem !) ;)
     
  9. Zout

    Zout
    Expand Collapse
    mmmh?

    Hooo, juste au moment où j'étais en train de flipper un peu sur la totalité de ma vie que bien sûr je suis en train de foirer parce que c'est pas possible autrement, je tombe sur cet article. ouf ça fait du bien :d.
    C'est marrant je passe un période où je me sens un peu coincée dans tous les aspects de ma vie (flip sur la famille, envie de changer de ville mais pas thunes, coincée par une thèse qui n'avance pas) j'apprends à expérimenter ce que tu décris comme " respirer et laisser les pensées se bousculer dans ma tête" un peu comme " ok les filles vous êtes là en arrière fond, je vous entend grogner mais en attendant je me démarre un petit Civ4/ un BreakingBad/fumer une clope" ca marche pas mal :d

    Merciii
     
  10. Carolyna

    Carolyna
    Expand Collapse
    Musique Addict

    MERCI :hugs:
    Je me reconnais beaucoup dans ton article. J'ai passé le cap de la réorientation d'études, et demain, rentrée donc je flippe un peu. Mais ton article m'a détendue :)
    Jack Parker, je t'aime:fleur:
     
  11. Dberry

    Dberry
    Expand Collapse
    Insomnies bonjour.

    Non mais Jack Parker : je suis FAN de tes articles de hippie Jack bordel.

    Je suis LA stressée de la vie, à n'en pas dormir de la nuit malgré les médocs (insomnies depuis que j'ai 5-6 ans quoi).

    Entre :
    - la peur que ma mère meure (ou même simplement qu'elle soit déçue de moi (j'ai 22 ans, allô)),
    - la peur de vomir, d'avoir 40 de fièvre et des microbes en tout genre,
    - la peur de partir loin,
    - la peur des bêbètes / chiens & co
    - la clostrophobie (les ascenseurs etc, très peu pour moi merci)
    - la peur de mon avenir,
    - la peur des gens, tous les jours, de ce qu'ils pensent, même quand j'achète une foutue baguette de pain (non mais sérieux, la nana elle voit passer 300 personnes par jour, mais je suis persuadée qu'elle va se dire "c'est quoi ce maquillage mal mis ?! Pourquoi elle a l'air timide ?" etc.)
    - Et puis le must du must : je viens de commencer mon job de prof des écoles en alternance et j'ai peur des mômes, nanmétouvabieeeen.

    => Résultat : je passe non stop pour la rabat-joie de service qui ne sait pas s'amuser (à part sous dose d'alcool dont on taira la quantité) et je veux que ça change !!

    Je vais suivre tes conseils à la lettre, je sais pas si ça va changer ma vie du tout au tout, mais ça ne pourra pas me faire de mal !
    Merciii :free:
     
  12. Pépouze

    Pépouze
    Expand Collapse
    J'ai fait une tache de fraise molle sur ma cravate laide...

    En fait ça va, je me disais "Je suis une grosse trouillarde, faut que je change quand même, tout le monde se fout de moi", mais je me rend compte que mes peurs à moi sont "palpables", c'est pas des angoisses psychologiques. Moi j'ai juste peur du noir, des insectes (oui, la coccinelle ça compte), des bébés, peur de me blesser et donc d'avoir mal, peur de la pluie, peur de l'eau en général d'ailleurs, peur de la hauteur, de l'orage, des monstres sous le lit etc... Donc en fait, quand je vous lis, bah je suis plutôt contente d'être ce genre de trouillarde haha
     
Chargement...