Couple ouvert, relation libre, polyamour... toutes les réponses à vos questions !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 10 février 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 10 février 2018
    Dernière édition: 16 février 2018
    ----- Publicité -----
  2. laulau972

    laulau972
    Expand Collapse

    "
    Ça peut être fou d’imaginer se réjouir parce que son mec a couché avec une autre fille, qui l’a fait jouir comme jamais. Mais c’est possible ! Car après tout, il a « simplement » passé un agréable moment lui ayant procuré des sensations positives…

    "


    Ca me paraît pas fou du tout
    au contraire
    par contre mon copain c'est pas le même délire...

    On a été séparé un moment, connaître se qu'il s'est passé pour lui pendant ce temps m'a fait "plaisir" d'une certaine manière de savoir qu'il a connu d'autres gens, d'autres personnalités etc...

    l'inverse n'est pas vrai

    et j'ai encore du mal à comprendre pourquoi
    il est pas du genre à mettre des mots sur des sentiments donc je ne suis pas prête de savoir
    surement cette volonté de "posséder la personne"
    + le fait de savoir/pouvoir détacher amour et sexualité
    un amour profond "pour la vie" pourquoi pas, face à des plaisirs et envie du quotidien
    bref...
     
    yuyunaâ, Phetdalla, babooz92i et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Lioncourt

    Lioncourt
    Expand Collapse

    J'ai déjà été en relation libre,
    On s'aimait passionnément mais vivant à quelques heures et impossibilité de se voir régulièrement nous nous étions accordés de voir d'autres personnes, que nous serions fidèles sentimentalement mais que comme nous étions capables de séparer sexe et amour tout ce qui était physique ne posait aucun soucis, et puis si nous pouvions épargner à l'autre les détails des papillonnages c'était pour le mieux.

    Par contre après je suis sortie avec un monogame pur et dur et quand il a su que ma relation précédente était libre il s'était persuadé que je le tromperait, que je n'avais rien a faire de la fidélité ou que je m'ennuierais.
    Alors que pour moi chaque relation est unique, je ne suis ni monogame ni libertine, mais j'ai des relations monogames et d'autres libertines. C'est variable selon la personne en face, ses convictions, nos envies, etc. Mais une fois qu'on s'accorde sur notre type de relation je m'y tiens, et ce n'est pas parce que j'ai eu d'autres expériences que la monogamie ne me plait pas ou que je la vois comme un fardeau. Au contraire il y en a que je n'aurais jamais pu partager et où autre chose que de la monogamie ne m'aurait pas du tout plu haha

    Et d'un autre côté, je n'ai jamais eu de situation où ça se présentait mais je pense que j'aurais du mal à vivre le polyamour (et par extension la polygamie), je partage le physique mais les sentiments je les veux que pour moi, na! :rire:.
     
    Eclaireur, Etp, Shay'n et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. pikalovescoke

    pikalovescoke
    Expand Collapse

    C'est très intéressant de lire ce type d'explications sur un type de relation que je n'arrive pas du tout à imaginer ^^
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    C'est viscéral entre mon copain et moi: il est à moi et je suis à lui, sur tous les plans et on est heureux que quand on est l'un avec l'autre (on se sent tous les deux incomplet quand on est pas ensemble).
    Quand je parle comme ça, on dirait que ça fait 1 mois qu'on est en couple alors qu'on est en couple depuis 7 ans XD
     
    Etp, BulleColoree, NanaCoubo et 14 autres ont BigUpé ce message.
  5. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    J'entame tout juste une relation libre et "bizarrement", je ne ressens aucune jalousie, et je ne me vois pas mettre des limites du style "ok tu couches mais pas de sentiments", ou autre. En fait j'ai une approche assez "radicale" de la liberté, pour moi mettre des limites ça revient à imposer quelque chose à l'autre et ça va à l'encontre de ce que je ressens. Après pour l'instant ça reste assez théorique pour moi (enfin, je ne sais pas de son côté :cyclope:), et je fais face à une difficulté inattendue : me laisser la liberté à moi d'aller voir ailleurs... Je me sens coupable de donner de l'attention à d'autres personnes ou d'envisager des rencontres, c'est vraiment étrange.
    Mais en même temps le fait de savoir que je peux avoir des coups de coeur pour d'autres me tranquillise beaucoup, en entamant une nouvelle relation j'avais peur de me retrouver enfermée (Team Relation Longue à chaque fois ...). Là c'est "simple", sans pression, on s'aime mais on ne se "possède" pas.

    Je trouve très positif que la relation libre se démocratise, pas pour dire que c'est "la meilleure solution à tout" (pas du tout !) mais pour qu'on sache qu'il y a d'autres modèles que celui de la monogamie. On est tous différents et c'est normal qu'on ait tous des façons différentes d'appréhender le couple. Je pense que c'est générateur de beaucoup de souffrances de faire croire que la monogamie est la seule voie possible. Ça convient parfaitement à certaines personnes, tout comme la relation libre ou autre relation non-monogame convient à d'autres. :free:
     
    #5 Pinceau_, 10 février 2018
    Dernière édition: 10 février 2018
    Kiha, BulleColoree, Asticot d'ivoire et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    Hello @Mymy

    Je reviens sur les définitions que tu donnes. Deux d'entre elles ne sont pas exactes et s’emmêlent un peu les pinceaux.

    Je m'attarde plus sur la définition de polygamie, la polygamie inclue la notion de mariage, ou au moins d'union légitime.
    Un polygame est une personne qui contracte plusieurs mariages simultanément avec différentes personnes. Il y a vraiment une notion de formalité et de solennité des relations. Et c'est interdit en France (pour pleins de raisons, valables ou pas).


    Pour le polyamour: Je me repose plus sur la définition qui est donné dans la vidéo et de mes "connaissances" sur le sujet.
    Tu imposes dans ta définition que les 2 personnes sont polyamoureuses (et par conséquent que les 2 personnes soient dans plusieurs couples), mais il peut n'y a voir qu'une seule personne de polyamoureuse dans le couple, voir même qu'elle demande la fidélité de ses autres compagnons/compagnes.

    Ce n'est pas parce qu'il n'y a qu'une seule personne dans le couple a être polyamoureuse que l'on tombe dans la polygamie.

    Je sais pas si c'est clair, mais vraiment c'est des notions qu'il est important de séparer.

    (Typiquement je suis contre la polygamie, alors que le polyamour ne me pose pas le moindre problème).
     
    Eclaireur, Etp, sophiebrld et 13 autres ont BigUpé ce message.
  7. La Burgravine

    La Burgravine
    Expand Collapse

    Si je peux rebondir sur ton commentaire @Loup Noir, le polyamour est selon sa définition "officielle" une question d'éthique, et c'est ce qui le distingue de la polygamie : dans le polyamour, toustes les partenaires sont libres de nouer des relations sexuelles et/ou amoureuses avec d'autres alors que dans la polygamie, une seule personne a le droit d'avoir plusieurs partenaires (donc quand tu dis qu'un-e poly pourrait exiger la fidélité de ses autres partenaires, pour moi, ça se rapproche dangereusement de la polygamie...). Dans le couple monogame, enfin, aucun-e des partenaires n'a le droit d'aller "voir ailleurs".

    Cependant, les situations peuvent être similaires : c'est la question de la liberté qui tranche. Des polyamoureux-ses peuvent être "monogames de fait" (bien que libres, ils n'ont pas d'autres partenaires) ou bien ressembler à première vue à une forme de polygamie, si l'un-e des partenaires a plusieurs amant-es alors que l'autre non.

    Du coup, je ne suis pas d'accord avec le fait qu'il peut y avoir des monogames impliqué-es dans des relations polyamoureuses : si le polyamour est une éthique, alors accepter qu'un-e amoureux-se ait d'autres partenaires, c'est déjà être polyamoureux-se (certain-es de mes ami-es disent "polyacceptant-e" mais je trouve que ça fait un peu "sous-poly" alors je ne l'emploie pas trop). Il y a plein d'exemples de relations polyamoureuses où certain-es des partenaires n'éprouvent pas, ou pas toujours, le besoin d'aller voir ailleurs, cela ne fait pas d'eux des monogames.
     
    Etp, Lioncourt, BulleColoree et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    @La Burgravine
    Je trouve passionnant et très enrichissante ton explication sur le polyamour, notamment cette question d'éthique que tu mentionnes. Genre accepter que l'autres soit polyamoureux, fait de toi un polyamoureux de fait: BOUM idée transcendante.

    Donc pour enrichir ma définition du polygame (par rapport au polyamoureux) en plus de la notion de mariage simultané avec différentes personnes (donc là uniquement définition juridique) il y a la notion d'exclusivité uniquement d'un coté (sur le plan moral).
     
    Andreea-64, Lioncourt, yuyunaâ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    C’est vachement interessant comme article. J’avoue que moi je me demande comment les non-monogames arrivent à jongler entre plusieurs personnes qui requiert une attention particulière. Déjà que je galère à entretenir mes amitiés en plus de ma famille sans parler des études/boulot et d’eventuel enfants, ça m’impressionne vraiment.
     
    zazouyeah, Aenor, B_elette et 8 autres ont BigUpé ce message.
  10. Shiho

    Shiho
    Expand Collapse

    Quand je vois les gens souffrir autour de moi parce qu’ils ont été trompés par leur partenaire, je ne peux pas m’empêcher de me dire que c’est dommage que l’exclusivité sexuelle soit le contrat de base et qu’il soit souvent inenvisageable d’y déroger :dunno:

    Parce qu’en soit, si les précautions sont prises niveau MST, ma foi... si tu rentres de bonne humeur, quelle importance que tu aies fait du sport, vu un film ou baisé ? :red:

    C’est bien que les mentalités évoluent à mon sens :)
     
    Poisson Rose, melpoup, crousti_28 et 10 autres ont BigUpé ce message.
  11. pikalovescoke

    pikalovescoke
    Expand Collapse

    Par contre là, je ne vois pas le rapport :/ Si tu souffres car ton partenaire a couché avec quelqu'un d'autre, tu ne vas pas souffrir moins si le contrat de base était la polygamie, enfin je pense. Tu souffres car l'autre a été attiré par quelqu'un d'autre que toi et a été plus que proche de cette personne, pas parce qu'il a "rompu le contrat". Enfin dans mon cas, ce serait la même souffrance que je sois en une relation libre ou non avec mon copain pour cette raison :/ (et c'est pour cette raison que je ne veux pas d'une relation libre d'ailleurs ^^ Il y aurait une si grande probabilité qu'il se rende compte qu'il y a beaucoup mieux que moi, autant pas tenter le risque. :/)
     
    Widsom, schizophrenia, BulleColoree et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. Poacée

    Poacée
    Expand Collapse
    Keep yourself alive.

    @Loup Noir Pour la polygamie, ça dépend sous quel point de vue on l'envisage.
    Ce terme existe aussi en biologie comportementale pour désigner la situation d'espèces animales chez qui un individu s'accouple avec plusieurs partenaires différents lors de la même saison de reproduction. Cette situation est divisée en deux cas: La polyandrie (une femelle + plusieurs mâles, qui n'ont chacun que cette femelle), et la polygynie (un mâle avec plusieurs femelles, typiquement la situation du harem des gorilles). Si tout le monde se reproduit avec tout le monde en toute liberté, on parle plutôt de promiscuité sexuelle.

    Du coup moi ça ne me choquait pas du tout de voir le terme "polygamie" employé pour les humains... bah dans le même sens que pour les autres animaux, sans forcément la notion de mariage derrière.
     
    Lioncourt, yuyunaâ et MissDodo ont BigUpé ce message.