Dans le monde du foot pro, « l'homophobie est la norme »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 1 mai 2013.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Hum.

    Même si de manière générale je suis contre le "coming out obligatoire" parce que le genre et l'orientation sexuelle sont pour moi des critères bien plus que secondaires, j'avoue que là, je suis quand même pas mal interloquée.

    Le fait de ne pas vouloir signer la charte parce que "ça n'existe heureusement pas" me donne juste envie de faire un facepalm géant.

    Le football est quand même le sport numéro 1 en France, et il y a TELLEMENT de supporters, que de voir ne serait-ce qu'un joueur de temps en temps avec un bracelet, un truc marqué genre "it's ok to be gay", ça ferait réfléchir sans doute pas mal de monde.

    Le soucis, c'est que c'est un super cercle vicieux, et que celui qui portera le bracelet sera traité de tapette.


    Note : c'est pas exclusivement réservé au foot.
    Si je peux me permettre de citer David Douillet "On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes." 
     
    #2 Lafastod, 1 mai 2013
    Dernière édition: 1 mai 2013
  3. Vaniiiille Chocolat

    Vaniiiille Chocolat
    Expand Collapse
    Feel good

    Les footballeurs sont homophobes car on ne leur parle jamais de cette question, ils ont souvent été en centre de formation à partir de 12 ans, où ils ont fait que du foot....Je citerais Kobe Bryant (joueur des Lakers) à la suite du coming out du joueur de NBA d'hier:"Proud of @jasoncollins34. Don't suffocate who u r because of the ignorance of others" Je pense que cette homophobie est une véritable ignorance, c'est donc les instances du foot qui sont à blamer...
    Au rugby il y a eu une réflexion car Gareth Thomas un joueur Gallois (100 sélections dont 14 en tant que capitaine) a dévoilé son homosexualité, le monde lui avait consacré un article:http://www.lemonde.fr/sport/article/2009/12/19/gareth-thomas-legende-du-rugby-gallois-devoile-son-homosexualite_1283259_3242.html
    Mais je serais intéressée de connaître le même sondage sur le monde du foot et sur le monde du rugby.
     
  4. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    Ha mais ça vous surprend de la part de gens qui ne savent pas aligner trois mots à l'écrit comme à l'oral, qui méprisent les gens qui les font vivre (supporters) autant que ceux qui les ont amenés là (entraîneurs)?
    De la part de gens qui s'insultent sur un terrain à coup de "fils de pute" "pédé" "va niquer ta mère"?
    De la part de gens qui gagnent de quoi sauver des millions de personnes dans le monde mais à la place collectionnent des bagnoles de merde?
     
  5. Lena.in.Wonderland

    Lena.in.Wonderland
    Expand Collapse
    A reconstruire.

    Honte sur ces ignorants. Je n'ai rien de plus à ajouter.
     
  6. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Pourquoi ça ne m'étonne pas ? :erf:
     
  7. Annie D'Astrée

    Annie D'Astrée
    Expand Collapse
    Blurry mind // Neat goals

    Mais ils sont pas tous comme ça! :gonk:

    Ne tentons pas d'échapper à un cliché en tombant dans un autre. Mon frère est footballeur professionnel, et certes il n'est pas célèbre mais il ne collectionne pas l'attirail du beauf inculte (Il travaille dans l'Art à côté, ca doit jouer), est extrêmement poli et ne s'est jamais battu dans un match (c'est pas faute d'avoir été provoqué.). Oui des cons y'en a un paquet dans le foot mais sans tomber dans le facile argument du "Comme partout" n'oublions pas que ce ne sont pas les plus.. Brillants qui sont mis en avant.

    C'est pas contre toi :) C'est juste que ca me fatigue de toujours devoir expliquer que non, mon frère c'est pas un fascite homophobe qui bosse dans le BTP et se tape des putes de 16 ans...

    PS: Il entame un Master2, donc pour l'écrit et l'oral il se débrouille ça va :cretin:
     
  8. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    @annie-dastree : oui j'attendais une réponse comme la tienne!
    Je sais bien qu'ils ne sont pas tous comme ça, mais faut avouer que leurs "représentants" mettenet bien à mal l'image du sport. D'ailleurs tu le dis aussi :P

    Et ton frère, il pourrait pas donner des cours particuliers à Ribéry? :P
     
  9. Kamanette

    Kamanette
    Expand Collapse


    Totalement d'accord avec toi annie-dastree, faut arrêter le cliché du footballeur = gros débile, et du "on leur demande juste de taper dans un ballon, pas d'écrire un bouquin". Le football, c'est comme partout: il y a des cons, et des malins.

    Mon copain a essayé l'été dernier de mettre à mal ce cliché en faisant un documentaire sur footballeur belge, plutôt connu (surtout à Liège, où il jouait à ce moment là). Et c'est en assistant au tournage que je me suis dit "eh ben, la plupart des gens qui me tiennent des discours footeux=débile sont en fait peut-être bien moins intelligents, éduqués et tolérants que ce type là!"

    Bref, pour aller au delà du cliché football=bande de débiles, je vous conseille son docu ;) (http://www.youtube.com/watch?v=BDMB48GT4Js)

    Et puis sinon, après avoir parcouru l'étude, j'avoue que je ne suis pas hyper convaincue par leurs conclusions et leur analyse de résultats: par exemple aucune mention du lien entre origine socio-économique des sujets et homophobie (je me plante peut-être mais à mon avis il doit il y avoir des études qui mettent le doigt là-dessus). Ou encore le fait de qualifier des opinions d'hostiles envers l'homosexualité car la moyenne est de 3 sur une échelle de 5 me parait assez absurde. Le 3 représentant l'opinion neutre par excellence dans leur échelle entre tout à fait d'accord et pas du tout d'accord (celui qui ne veut pas vraiment donner son avis cochant souvent la case du milieu, c'est d'ailleurs pour ça qu'on conseille souvent dans ces échelles de fonctionner en éradiquant toute position neutre, grâce à un chiffre pair)

    Enfin voila, avant de leur jeter la pierre, je serais curieuse de voir une autre étude menée, grâce à des entretiens par exemple, qui permettent de bien mieux cerner des opinions que des questionnaires (surtout à questions fermées -_-")
     
  10. T.K.

    T.K.
    Expand Collapse

    J'avais dans mes connaissances plusieurs footballers qui évoluaient dans le centre de formation d'un grand club. Je ne les ai jamais entendu tenir des propos homophobes par contre j'avais remarqué qu'il y avait une mentalité commune et propre à beaucoup de ces jeunes des centres de formation. Ils avaient une philosophie de vie un peu particulière et une image du rôle de l'homme et de la femme par exemple très personnelle et ça, je ne le retrouvais pas chez des les garçons de mes autres cercles de connaissance. Alors il ne faut pas non plus mettre tout le monde dans le même panier mais ce que je veux dire c'est que lorsque tu vis depuis très jeune quasi exclusivement avec des garçons et que tu es séparé de ta famille, peut être que dans ce cocon là se développe une certaine mentalité. Quand tu n'es qu'entre mecs, dans un milieu sportif, de compétition, certaines valeurs sont peut être plus mises en avant et seraient peut être difficilement conciliables avec les "valeurs" que semble prôner l'homosexualité. On le voit lorsque dans l'article on dit "les gays ne s'intéressent pas au football", c'est un cliché. Et donc si même le patron des patrons, Jean-Pierre Escalette, a cette mentalité, comment enseigner aux jeunes la tolérance, l'ouverture d'esprit et comment démonter les clichés?

    Alors je le redis PAS de généralisation, tous les footballers ne sont certainement pas homophobes, et d'ailleurs l'étude le montre aussi dans un certain sens. Je dis juste que les conditions dans lesquelles ces jeunes évoluent sont peut être plus favorables au
    développement d'une aversion pour l'homosexualité.
     
  11. MamieCaro

    MamieCaro
    Expand Collapse
    fresh out of cookies

    Très intéressant comme étude !

    Dommage qu'on n'ait interrogé que des hommes... Le foot - et l'homophobie - au féminin existent aussi, et ç'aurait été intéressant de comparer les résultats... Peut-être pour une prochaine étude ?
     
  12. Joon

    Joon
    Expand Collapse

    Je me demande si ça n'est pas lié à la vie en communauté entre hommes en centre de formation, dans les vestiaires (donc ce serait la même chose dans tous les sports de haut niveau ou à l'armée).

    Je m'explique : sont-ils réellement homophobes ou ont-ils une crainte/gêne d'avoir quelqu'un de potentiellement attiré sexuellement par eux.
    Evidemment les homos ne sont pas plus obsédés que les hétéros, donc auraient-ils les mêmes réactions si une femme partageait leur intimité?

    J'ai une amie très proche lesbienne et transgenre (elle est née femme mais ne se sent pas femme ni totalement homme, elle a fait une mamectomie et bientot une hystérectiomie mais n'ira je pense pas plus loin), et bien elle ne se sent à l'aise dans aucun vestiaire, ni celui des femmes ni dans celui des hommes. Et je connais pas mal d'homos mal à l'aise dans les vestiaires.
    A la base quand ces lieux ne sont pas mixtes c'est pour se retrouver entre personnes ayant le même sexe donc se sentir moins gêné de montrer son corps, ou pour éviter toute tension sexuelle en supposant que tous le monde est hétéro?
     
Chargement...