Défendre la liberté sexuelle ne nous oblige pas à accepter les violences sexistes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 9 janvier 2018.

  1. La Rédaction

    La Rédaction
    Expand Collapse
    Entité omnipotente. Ou presque.
    Membre de l'équipe

    Burial, Whitemountain, Syloene et 6 autres ont BigUpé ce message.
  2. Biousse

    Biousse
    Expand Collapse

    Merci pour l'article, j'ai pas eu le temps de tout lire, juste le début, je continuerai à la sortie du boulot :)
    Mais j'ai eu la meme réaction que vous :lol:
     
    Narcissa, Mélielouloute73, Jumimosa et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tankli

    Tankli
    Expand Collapse
    Punk bunny

    Aïe... Quelle tristesse cette tribune. Enfin, concernant les autres femmes qui y ont participé je ne peux pas m'exprimer, mais concernant Catherine Deneuve, ce n'est pas la première qu'elle se montre extrêmement décevante (cf Polanski).
    En tout cas cet article était nécessaire, superbement écrit, et très puissant, merci de l'avoir écrit.
     
    Sarah-in-Wonderland, Agutti, Kmarlou et 32 autres ont BigUpé ce message.
  4. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Mange trop de chocolats de Noël

    "Je ne veux pas, en revanche, porter la responsabilité d’être un objet de désir, juste parce que je suis une femme dans une société patriarcale. C’est beaucoup trop lourd à porter."

    Merci merci merci :fleur:
    C'est un bel article et ça fait chaud au cœur.
     
    marjo5, Agutti, Kmarlou et 25 autres ont BigUpé ce message.
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Souvenons nous que Catherine Deneuve a été l'une des 343 signataires en 1971 du manifeste “Je me suis fait avorter” qui a beaucoup compté dans la bataille livrée par les femmes pour obtenir le droit à l'avortement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_des_343.

    Et c'est effectivement triste et décevant de la retrouver là.
     
    Lord Griffith, Agutti, Narcissa et 18 autres ont BigUpé ce message.
  6. AxlR

    AxlR
    Expand Collapse

    Ma foi j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article malgré que je ne pense pas que cette longueur fût nécessaire. Non pas que ça soit inutile hein', ce que j'ai lu dans cette tribune : nous desservons notre cause. A croire que dès que un.e ou des féministes font mouches, ielles desservent leur cause. J'ai envi de dire à ces femmes : alors croyez-vous que si d'autres ne s'étaient pas engagé auparavant, vous occuperiez votre place actuelle ? A écouter certains discours, on dirait que les féministes d'avant étaient des femmes brillantes et courageuse et celle d'aujourd'hui des écervelé.e.s. Enfin bref, je donne uniquement mon avis et clairement, leur tribune est ridicule, vide de sens, et égocentré. Voilà ^^
    Je reprécise quand même que j'ai beaucoup aimé l'article sur MadmoiZelle.
     
    Bistou Nouche, Lily Lou, Narcissa et 22 autres ont BigUpé ce message.
  7. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Comme par hasard, ce sont des femmes qui sont utilisées pour nous poignarder. Je n'accorde de toute façon aucune crédit à ces femmes qui défendent des pédophiles et des violeurs.
     
    nanais26, Marie Requin, alansmithee et 61 autres ont BigUpé ce message.
  8. Madorlina

    Madorlina
    Expand Collapse

    En voilà une belle contre-tribune ! Merci ! ♥
    C'est pour ce genre d'articles que je ne peux me résoudre à totalement délaisser MadmoiZelle. Qu'il y en ait beaucoup d'autres !
     
    marjo5, Mawrcan, Althéa Vestrit et 11 autres ont BigUpé ce message.
  9. cerizz'

    cerizz'
    Expand Collapse

    Je relève ce passage de ton post parce qu'il a fait naître chez moi une réflexion plutôt intéressante (Enfin. Je crois. :ninja:)

    Est ce que ce n'est pas justement exactement ça le problème?
    Que chaque epoque considère (pas que pour le feminisme, je pense que ça peut s'appliquer pour tout les combats sociaux) que les figures du passé ont déjà fait le boulot, qu'ils étaient formidable, et que tout va bien maintenant, et que du coup, les gens qui continuent de se battre sont juste des emmerdeurs?
    Mais que du coup les "emmerdeurs" d'hier sont les grandes figures d'aujourd'hui, et les "emmerdeurs" d'aujourd'hui sont les grandes figures de demain?

    Edit : Pardon pour l'abus de "du coup" :happy:
     
    Hikari78, Dysnomia, Kmarlou et 38 autres ont BigUpé ce message.
  10. Mélusine94

    Mélusine94
    Expand Collapse
    La place d'une femme est dans la Résistance

    J'ai quelques soucis à pointer:
    Oui il y'a des personnes qui sont traumatisées par des agressions sexuelles. On crée des des stratégies d'évitements, parfois il y'en a qui deviennent agoraphobe, développent des blocages dans leurs vie sentimentale / sexuelle.
    Cette tribune nie ces traumatismes, elle balaye tout ça d'un c'est pas si grave alors remettez vous.
    De plus la tribune n'exprime pas des craintes concernant le fait que les femmes soient considérées comme des proies. Elle nie carrément le système d'oppression, le patriarcat et le machisme. Tout ça se sont les inventions des méchantes féministes qui veulent anéantir les zhômes.

    Ensuite je souhaite revenir sur cette citation:
    "Et je comprends cela ; n’ayant moi-même pas un rapport intime au sexe, je m’en fiche si un collègue me parle de son dernier resto ou de sa dernière levrette.

    Quant au genou, au baiser, au message, le tort n’est pas, n’a jamais été d’essayer. Le tort est de ne pas écouter le refus, de ne pas le respecter, de ne pas, même, lui laisser la possibilité d’exister.

    Quand le « non » peut signifier « perdre son emploi », « voir sa carrière s’interrompre », quelle valeur le « oui » a-t-il, au fond ?"

    Encore une fois je trouve que cela n'a rien à voir avec le fait d'avoir un rapport intime/ pudique avec sa sexualité. Ce genre de commentaire, de remarques dans le cadre du travail sont utilisés à foison lorsqu'une / des femmes sont présentes dans ce contexte. Elles sont perçues comme menaçantes, non à leur place donc on les renvoi à leur "place supposée" qu'est celle de l'objet sexuel. C'est un moyen de les rabaisser, de leur nuire et de s'en débarrasser. ( Ces phénomènes ont été étudiés en Sociologie). Cela constitue une violence car nous ne sommes alors par reconnu-es comme des êtres humains mais comme des objets de satisfactions sexuelles à disposition.


    Pour la drague "maladroite" ou le droit d'importuner (que j'assimile au droit d'harceler). Tu dragues pas quelqu'un, tu ne touches pas quelqu'un sans estimer que cette personne d'une manière ou d'une autre a émis un consentement. La drague ça ne se fait pas tout seul !!! Sauf que dans cette drague lourde et le droit d'importuner notre avis, notre consentement on s'en branle. On doit juste se taire et subir parce qu'on devrait être contente quand même hein qu'un mâle nous "valide". :sick:

    Les personnes qui ont rédigé, signé cette tribune n'ont pas peur du puritanisme, elles ont peur de la remise en cause de leur système, mode de pensées auquel elles se sont conformées depuis des décennies pour la plupart. On appelle ceci le phénomène des femmes de droite et effectivement comme il est expliqué: elles ont préférait renoncer, ne pas lutter contre la patriarcat car elles estiment que c'est impossible.

    Quand au phénomène Balance ton Porc. Ce n'est pas un hasard si pour la première fois où on prenait la parole avec une telle ampleur cela s'est fait sur les réseaux sociaux. Nous ne sommes pas écoutées, prises au sérieux par nos proches, nos ami-e-s, nos familles, par la police, l'Etat alors il restait quoi pour se faire entendre ? Les réseaux sociaux: pour se sentir moins seul-e-s, pour pouvoir être enfin entendu-e, compris-e, pour que les gens reconnaissent que ce qu'on a vécu c'était pas normal, qu'il y'avait des choses à régler urgemment dans ce phénomène dont l'ampleur est social et non anecdotique.
    C'est la société qui nous a poussé à créer Balance Ton Porc en dernier recours, il convient de ne pas l'oublier.

    Très peu de gen-tes ont peur d'être taxé de sexiste, les gen-tes ont plus peur d'être qualifié de féministe...

    Cette tribune n'exprime pas la volonté d'accepter l'autre y compris dans la menace qu'il peut représenter. Elle nie les violences faites aux femmes parce qu'elles sont des femmes...Elle exprime la volonté de rester vivoter dans notre merveilleux monde patriarcal et surtout de bien fermer sa mouille à l'avenir.
     
    Faye Valentine, Hikari78, MissMachine et 94 autres ont BigUpé ce message.
  11. Cleos

    Cleos
    Expand Collapse

    @cerizz' c'est exactement ça et c'est bien pratique : on peut se prétendre grand défenseur des droits humains en déformant les propos citant des figures du passé tels que Simone Veil ou Martin Luther King, qui eux ont mené "les vrais combats" (comme si ceux qu'ils menaient étaient aujourd'hui totalement réglé *lolilol*), et en rappelant à quel point ils étaient pacifiques et qu'ils demandaient leurs droits bien gentiment (lolilol, acte II) tout en dénigrant ceux qui luttent aujourd'hui, avec leurs combats inutiles et leur façon de faire vraiment pas gentille!
    Ca permet de se donner une bonne conscience/image tout en n'ayant pas à se remettre une seconde en question, c'est drôlement pratique dis donc. :)

    Sinon rien à redire sur l'article, j'adhère totalement. :)
     
    Agutti, Lily Lou, just_in_case et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. BruteEpaisse

    BruteEpaisse
    Expand Collapse
    Je me promène.

    Mettre sur le même plan Johnny Depp, qui même s'il me révulse n'a pas été condamné, et Polanski et Cantat, respectivement violeur pédophile et meurtrier, comment dire... ça va ou bien? Non je ne veux pas voir ces mecs en couverture de magazines ou loués pour leur talent dans les médias. Qu'ils continuent leur carrière dans leur coin comme leur manque de décence les y autorise mais j'en ai marre de cette indulgence des médias les concernant.
    Quand à cette tribune de 100 meufs inquiètent de plus se faire draguer... le même discours, toujours la même confusion entre la drague et le harcèlement comme si les victimes qui ont témoigné étaient trop connes pour savoir faire la différence.
    Hé non je vais pas défendre le droit à l'erreur ou l'accident de drague, quelle blague, moi jamais je ne permettrait des mots déplacés ou de toucher le genou d'un mec qui m'intéresse. Et pour avoir été draguée la majorité du temps par des garçons respectueux, normaux quoi, je peux assurer a ces dames qui ne connaissent visiblement que les mains au cul comme approche que ça ne rend pas la vie moins belle d'être face à des êtres humains cortiqués et pas des abrutis virilistes qui se prennent pour des caricatures d'acteurs machos des années 50.
    Que tant de femmes soient terrifiées par la prise de parole féministe et surtout qu'elles se trompent à ce point sur leurs intentions... Non défendons le droit des mecs de nous harceler, insulter, violer "par accident ou maladresse" plutôt que d'accorder plus de 10 min d'attention à la première avancée dans la lutte contre les violences. C'est vrai quoi, des milliers d'années de domination masculine sans remise en question, mais oulala ça fait 2 mois qu'on parle du problème, vite inquiétons nous des terribles conséquences et du fameux " retour du puritanisme " dont on nous rabâche les oreilles depuis 20 ans en pointant l'exemple américain et le mythe du " Aux USA une femme et un homme seuls ne peuvent pas prendre l'ascenseur seul a cause de l'ombre menaçante des plaintes pour harcèlement sexuel". Sans blague, l'affaire Weinstein a bien prouvé le vide de ce genre de ménage de fin du monde qu'on nous agite sous le nez non?
    Heureusement que Twitter existe, heureusement que BalanceTonPorc existe, vous croyez que si les femmes avaient pas remué toute cette merde on en parlerait aujourd'hui ? Comme le disait une twittos, de toute façon quand tes une femme et que tu parles de tels sujets, quoique tu dises, qu'elle que soit ton attitude t'aura tjs tort.
    Tu dénonce pas dans la minute? Pourquoi t'as attendu aussi longtemps? Tu serais pas opportuniste?
    Tu dénonce tout de suite? T'es une menteuse, tu dis ça pour attirer l'attention sur toi.
    Tu donnes pas les noms? Ouais c'est parce que c'est du pipeau, pense aux autres femmes, tu es complice si tu dénonces pas.
    Tu donnes les noms? Calomnie! Tu veux salir ce mec, c'est de la délation, les heures les plus sombres de notre histoire.
    Voilà quoiqu'on dise ça ira jamais. Parce que le problème n'est pas le puritanisme ou la peur que les femmes soient a jamais victime. Le problème c'est qu'on arrive pas a admettre qu'on ne vaut pas mieux que tous ces pays d'Afrique ou du Moyen-Orient ou d'Asie qu'on pointe du doigt, a raison, pour leur violences sexuelles et le traitement infligé aux femmes. Et au fond on se rend compte avec horreur qu'en France c'est mieux, mais pas tellement. Alors on se protège l'esprit comme on peut avec une tribune de merde qui conforte dans l'idée que ça n'arrive qu'aux autres, que ces nanas n'ont pas compris, elles confondent, elles mélangent tout, les hommes ne sont pas mechant ils sont justes maladroit calmez vous!
    On pourra faire des articles dont tu parlais au début de celui ci Mymy. Mais pas maintenant, pas encore, pas quand pendant que des femmes privilégiées regardent de haut celles qui morflent, y'a des viols systématiquement non jugés, des violeurs condamnés à du sursis et des violeurs pédophiles qui s'en tirent parce qu'une fille de 11 ans peut être déclarée consentante a une relation avec un trentenaire. Merde, qu'elles ouvrent les yeux ces femmes et qu'elles voient la réalité qui existe pour toutes celles qui subissent ces violences.
    Je suis en colère. Parce que cette tribune montre qu'à chaque petit pas fait dans la bonne direction, des centaines de bâtons dans les roues apparaissent en réaction.
     
    Bobbie in the Sky, Faye Valentine, Hikari78 et 87 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...