Démission CDI pour reprise d'études

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Nacht, le 19 août 2016.

  1. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    Bonjour,

    Sauriez-vous me dire comment se passe une démission d'un CDI dans le cadre d'une reprise d'études ?

    J'ai trouvé quelques info par-ci par-là, mais j'aimerais bien avoir des témoignages de personnes ayant fait la démarche :)
     
  2. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    Tu peux expliciter ta question? Au niveau de Pôle Emploi, de l'école, de ton employeur?
    Ou donner un contexte plus clair?

    :fleur:
     
  3. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    Désolée, ma question est effectivement très vague !

    J'ai terminé mes études et obtenu mon diplômé en septembre 2014. Après quelques hésitations et un petit CDD, j'ai décroché un CDI à la mi-2015. Tout se passe bien dans mon emploi, j'ai de bons rapports avec tout le monde (supérieur hiérarchiques et collègues), mais je ne me sens finalement pas à ma place (besoin et envie de réorientation complète).

    J'ai contacté une école pour éventuellement reprendre mes études à la rentrée 2017. L'école propose de faire un BTS en un an en alternance. Je devrais avoir un rendez-vous en septembre pour discuter de mon projet avec la directrice de formation.

    Je n'ai rien entrepris d'autre que de me questionner sur ma réorientation (dans quoi me réorienter, où, quand...).

    Du coup, effectivement :
    • côté emploi : combien de temps faudrait-il m'y prendre à l'avance pour poser ma démission ? Est-il possible pour moi de demander une démission "à l'amiable" ?
    • côté Pôle emploi : si je reprends effectivement mes études l'année prochaine, est-ce que je suis susceptible de toucher des indemnités/allocations ?
    • côté école : je ne sais pas encore si la formation est payante, mais si elle l'est, Pôle emploi peut-il m'aider ?

    Merci :fleur:
     
  4. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    Effectivement c'est plus clair comme ça ^^

    Emploi : lorsque tu donnes ta démission le préavis dépend de ton contrat ou de ce qui est mentionné dans la convention collective. C'est généralement entre 1 et 3 mois.
    Tu peux demander à ton employeur de réduire ce préavis mais il n'est pas obligé d'accepter. Tu as des dispositions qui font réduire le préavis dans certains cas (genre rapprochement de conjoint, force majeure qu'il faut prouver, etc).
    Attention toutefois, la démission étant volontaire tu ne peux pas prétendre à recevoir des aides de pôle emploi tout de suite. Tu peux tenter la rupture conventionnelle mais dans ton cas je ne pense pas qu'il la lâcherait, j'ai l'impression que les ruptures conventionnelles sont difficiles à obtenir... La rupture conventionnelle à la différence de la démission te permets de t'inscrire à Pôle Emploi et de recevoir les aides.

    Pôle Emploi : alors là ça se corse! Si tu poses ta démission tu n'as logiquement pas le droit de prétendre aux ARE (aides au retour à l'emploi). Le dossier peut être examiné seulement au bout de 4 mois et ce n'est pas dit qu'ils acceptent de t'indemniser. Après tout c'est toi qui a volontairement quitté ton emploi. C'est là où la rupture conventionnelle est intéressante, c'est qu'elle te permet de t'inscrire et d'être indemnisée.
    Tu peux demander à Pôle Emploi de t'aider à financer ta formation dans le cadre d'un projet personnalisé et tes ARE se transforment en AREF. Mais il n'est pas dit qu'il acceptent de financer ta formation (frais d'inscriptions etc) mais juste de te permettre de conserver tes allocations chômage. Il faut pour ça être inscrite en tant que demandeur d'emploi.

    Ecole : J'ai un peu répondu au-dessus. Ceci dit si tu es en alternance tu as donc un contrat de travail, donc un revenu. Pôle emploi, s'il te verse des allocations, peut "compléter" ces revenus s'ils sont inférieurs à l'allocation calculée pour qu'ils l'atteignent.
     
    Elyden et Sloppy ont BigUpé.
  5. Sloppy

    Sloppy
    Expand Collapse
    Introvertie dominatrice qui se mêle de tout

    Comme l'a dit @Aleynia , tu peux tenter la rupture conventionnelle : celle ci t'ouvrirait les droits d'allocations pendant ta recherche d'emploi (mais il me semble qu'avec le statut étudiant, tu n'as pas droit à ses aides).

    Pour la rupture conventionnelle, prends toi s'y à l'avance, c'est une procédure qui n'est pas très compliqué mais un peu lourde administrativement. En gros, n'attends pas le début de ton préavis :taquin:.
    Si tu as de bonnes relations avec tes collègues et tes N+, tu peux commencer à tâter le terrain (sont ils au courant de ton projet ?). Mais cependant, la rupture conventionnelle n'est pas un "du" et ils peuvent simplement te dire non :neutral:.

    Au niveau des revenus, si tu as plus de 25 ans, renseigne toi pour le RSA aussi.
     
    Elyden a BigUpé ce message
  6. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    @Nacht J'ai oublié une chose! C'est @Sloppy qui m'y a fait pensé! Tu n'auras à priori plus le statut étudiant, souvent après une interruption d'études supérieure à 2 ans tu ne peux plus l'avoir (ça dépend des établissements mais tous ceux que j'ai croisé c"était comme ça). Tu dépendras de la formation continue.
     
  7. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    Merci beaucoup pour vos réponses !

    J'ai plusieurs questions par rapport à ce que vous avez pu écrire :
    • Savez-vous s'il y a des "inconvénients" pour l'employeur à signer une rupture conventionnelle (perte d'argent, perte de temps...) ?
    • Concernant Pole emploi, si je comprends bien, je peux être demandeuse d'emploi sans toucher d'allocations, mais en ayant peut-être l'opportunité d'obtenir des aides financières pour ma formation ?
    • J'ai été en alternance durant mes précédentes études, et je pense effectivement que je serais en formation continue si je devais les reprendre en alternance. Savez-vous ce que cela change ? J'avais retenu que les étudiants sont un peu plus payés dans ce cas-là, mais que les entreprises doivent dépenser davantage, et donc que trouver une alternance est moins évident.
     
  8. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    @Nacht La rupture conventionnelle est un peu coûteuse pour l'entreprise qui doit dans ce cas te verser des indemnités, etc.

    ll est peu probable que Pôle emploi t'aide à financer une formation, généralement les formations financées sont celles de quelques mois qui permettent directement d'entrer sur le marché du travail dans des secteurs porteurs.

    Pour le changement de statut étudiant lorsque j'étais en formation continue à la fac je devais régler l'intégralité de mes frais d'inscription. Là où les étudiants en formation initiale ne payaient que 200e j'en payais 1000... Par contre je ne réglais pas la sécurité sociale étudiante.
    EDIT : sauf cette année où je me suis inscrite en M1 et où j'ai payé que 167€ alors que les autres payaient plus (avec la sécurité sociale étudiante):frotte:

    Concernant l'alternance, effectivement ça revient plus cher à l'employeur car il me semble qu'il doit te payer au moins 80% du smic si ce n'est pas le smic. Donc les charges sociales qui vont avec.
    Ceci dit tu as d'autres avantages à embaucher une personne plus vieille, il ne faut pas hésiter à le leur rappeler !
    Genre, que tu connais la valeur du travail, tu as de l'expérience, etc etc.
     
    #8 Aleynia, 19 août 2016
    Dernière édition: 19 août 2016
    Taina. et Sloppy ont BigUpé.
  9. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    Merci beaucoup pour toutes vos réponses.

    Je vais bien étudier toutes les possibilités qui s'offrent à moi (reprise d'études à distance, passage d'un concours en candidat libre, démission du CDI au "profit" d'un CDD à l'issue duquel je pourrais peut-être toucher des allocations, etc.).
     
    Taina. a BigUpé ce message
  10. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    @Biousse merci pour l'information :) Je me doute que cette de démarche pourrait être risquée, ce serait vraiment si une occasion en or se dessinait.
     
  11. Elyden

    Elyden
    Expand Collapse
    Anciennement "Probation Worker Killer" mais toujours team Misfits!!

    @Nacht

    Je rejoins tout le monde essaye la rupture conventionnelle c'est une négociation, donc à toi de préparer un peu les avantages pour ton employeur pour qu'il l'accepte. Par contre en effet tu peux négocier plus que "au moins l'indemnité légale de licenciement" mais en fonction "du plus" ton ARE (si tu y a droit) sera versée dans un certains délai.
    Par rapport à l'indemnité tu peux jouer dessus comme tu as environ 1 an d'ancienneté, c'est pas grand chose dans le code civil, mais faut voir ce que prévoit ta convention collective.

    @Taina. en fait le délai de 15 jours de rétractation, c'est avant la DIRECCTE, les parties signent, elles ont 15 jours pour se rétracter, et si elles ne l'ont pas fait l'une des deux transmet le document à la DIRECCTE qui a 15 jours pour se prononcer ;)

    Je te laisse ce lien où tu a un bon résumé de la procédure, des délais etc...
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19030
     
    Taina. a BigUpé ce message
  12. Nacht

    Nacht
    Expand Collapse
    Sourire intérieur

    J'ai questionné une ancienne collègue qui a démissionné pour reprendre ses études pour savoir comment cela c'était passé pour elle. (Elle avait plus d'ancienneté que moi (2 ans et demi) mais sur la fin elle n'y mettait plus du tout du sien, donc pas exactement la même situation.) J'aviserai en fonction de sa réponse :)
     
Chargement...