Démission et besoin d'en parler...

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Lise87, le 9 mai 2017.

  1. Lise87

    Lise87
    Expand Collapse

    Bonjour tout le monde!

    Je culpabilise, j'ai démissionné d'un boulot au bout de 10 mois car j'étais incapable de supporter ma chef, réaction puérile n'est-ce pas?

    Vous savez lors d'un entretien d'embauche, l'employeur veut connaître le feeling qu'il aura avec le candidat et inversement. Je n'avais pas eu le feeling pour ma responsable mais les primes étaient conséquentes alors j'ai accepté le poste... Pour l'argent... Au sujet de ma chef la fille avant moi sur mon poste qui changeait simplement de service pour un autre poste m'a juste dit "Elle peut être cool, elle peut être garçe. C'est une chef quoi."

    L'ambiance de la société également était.... faussement bonne... Une ambiance est très difficile à décrire, c'est un ressenti. Je n'ai pas le ressenti d'une forte cohésion d'équipe et compte tenu de la nature de mon poste je n'avais pas d'équipe, c'était moi et ma responsable, tous les jours, l'une à côté de l'autre.

    L'alchimie avec les gens est une chose assez nébuleuse, soit ça prend, soit ça ne prend pas, les mois ont passé, j'apprenais à la connaître, je ne supportais pas sa négativité, elle faisait "femme très blasée", pour les ponts, les vacances, je n'avais pas mon mot à dire c'est elle qui choisissait et je prenais les restes. Ok, c'est m'a chef, elle est dans ses droits...

    A côté de ça j'avais peu de contacts avec les équipes, je me sentais seule bien que je m'entendais bien avec tout le monde, mais le contact était très superficiel, on discute sans vraiment apprendre à se connaître, je devenais de plus en plus tristoune. J'avais besoin de rire, de plaisanter, j'avais besoin de plus de liens.

    Mon travail était très bien et je le faisais efficacement mais le rapport avec ma chef se détériora insidieusement, on était poli l'une envers l'autre mais c'est tout, nous n'avions aucune affinités mais nous devions faire avec, je pense qu'on le savait toutes les deux. J'avais l'impression d'aller au travail avec une chape de plomb, je commençais à pleurer le dimanche soir à l'idée de la revoir, ce n'était pas un coup de blues mais juste les premiers signaux de ma profonde tristesse.

    Elle est partie une semaine en vacances, je me sentais bien, légère, libérée d'un rôle que j'avais de plus en plus de mal à jouer, le rôle de l'employé qui apprécie de travailler tous les jours avec sa responsable à côté d'elle 7h par jour.

    Elle est revenue de vacances et je ne sais pas ce qui m'est arrivée, j'ai pété un plomb, le lundi, mardi, mercredi j'ai passé les midis à pleurer dans ma voiture, et le soir j'étais en pleine crise d'angoisse, mon copain ne me reconnaissait plus, j'étais recroquevillée dans un coin de la salle de bain en pleurant et en répétant que je n'en pouvais plus. Je ne me voyais plus revenir là bas, mon médecin m'a arrêté jeudi et vendredi, je me sentais déjà un peu mieux.

    Après bcps de réflexions j'ai posé ma démission et je suis en arrêt le temps du préavis. Je culpabilise d'en être arrivée là, je suis paumée professionnellement et émotionnellement.

    Enfin merde quoi je ne suis pas la seule au monde à travailler avec un chef qu'il n'apprécie pas! D'autant plus qu'elle ne m'a jamais harcelé ni diminué, elle n'était pas sur mon dos. Une partie de moi voulait continuer à y travailler pour la qualité de vie que j'aurais pu avoir avec les primes que proposaient la société et une autre partie a complétement craqué.

    Pourquoi je suis comme ça? Pourquoi je ne suis pas capable de prendre sur moi? Un tas de gens supportent des chefs 10 fois pires que la mienne. Sachant que maintenant je vais me mettre en difficulté financièrement et surtout face à de nouveaux recruteurs qui prendront sûrement contacts pour des prises de références et n'aiment pas le mot "démission" de la bouche d'une candidate.

    Sorry pour la grosse lecture et merci de me laisser vos avis et témoignages, ça pourrait m'être utile et/ou réconfortant ;)
     
    Bloomen, LadyNightstalker, Mindala Jinka et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. Alien_or

    Alien_or
    Expand Collapse
    Moi c'est Alien(tiret du 8 )or, l'autre Alien(tiret du 6)or doit me détester à force d'être citée à ma place ;')

    Alors l'argument du "il y a pire ailleurs, de quoi je me plains ?" est à bannir absolument. Si la situation ne te convenait pas - pire que ça elle te rendait malade visiblement - tu as bien fait de partir, point. Aujourd'hui on ne travaille plus uniquement pour gagner sa vie, on a aussi besoin d'y trouver du sens. Et ça passe par ses missions bien sûr, mais aussi par son environnement. Ta situation (financière notamment) risque effectivement d'être compliquée dans les semaines, les mois à venir, mais être libérée de ce qui te pesait est bénéfique au final. Ça te laisse l'occasion de faire le point sur ce qui s'est matérialisée passé dans cette boite...
    Je te souhaite de retrouver vite ton énergie pour réaliser de nouveaux projets :cheer:
     
    Garden a BigUpé ce message
  3. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    @Lise87 : tes doutes et tes questionnements sont compréhensibles, mais clairement tu n'étais pas dans une situation de travail normal. Et peut-être que quitter ton boulot sera pour le mieux pour toi.
    Tu le dis toi-même : une partie de toi souffrait de ce travail. Même si tu n'arrives pas à trouver cette souffrance légitime, elle est réelle. Peut-être que tu vas avoir envie de faire un travail sur toi, pour comprendre ce qui t'a amenée à te sentir si mal avec ta cheffe, mais tu n'aurais pas pu faire ce travail en étant constamment en état de détresse psychologique.
    Un tas de gens le font, et finissent en burn out, en dépression, ou développent des TMS sans savoir pourquoi... Peut-être que tu as bien fait, peut-être que tu as sauvé ta santé physique et psychologique en partant.

    C'est sûr que financièrement ça va être dur, mais là encore, ta santé était peut-être à ce prix.
    Je n'ai pas vraiment de conseils pour la recherche d'emploi, n'hésite pas traîner sur les forums emploi de Madmoizelle, tu pourras y trouver des conseils de mads plus expérimentées en la matière. En revanche, je ne peux que te recommander de prendre du temps pour toi, de reconstituer auprès de tes proches le lien social et les relations humaines qui t'ont fait défaut dans ton boulot.
    Je te souhaite beaucoup de courage.
     
    LadyNightstalker a BigUpé ce message
  4. LadyNightstalker

    LadyNightstalker
    Expand Collapse
    à l'ouest

    @Lise87 tu as bien fait de partir! D'après ton texte, ce n'était pas seulement une question de rapport avec ta cheffe, mais un contexte global qui ne te plaisait pas, puisque tu n'avais pas vraiment de rapport avec les autres de l'entreprise. Et d'après ce que tu dis, tu recherches un poste avec des contacts sympa avec tes autres collègues :) Pour moi, c'est un tout, tu n'étais pas dans le bon contexte, et tu le vivais mal, et donc tu as bien fait de partir! Peu importe que ça te mette en difficulté ou non, tu n'allais vraiment pas bien et donc tu ne pouvais pas continuer comme ça. Donc tu as fait le bon choix, et tu vas t'en sortir pour la suite! Ce n'est pas parce que c'est plus compliqué que c'est impossible :)
     
  5. Lise87

    Lise87
    Expand Collapse

    Merci pour vos réponses, je vais mieux et mal à la fois, je suis contente d'être partie mais je suis inquiète d'être au chômage et les angoisses qui vont avec (peur de ne pas retrouver du boulot, de ne plus valoir grand chose), je dois prendre mon mal en patience.
     
    LadyNightstalker a BigUpé ce message
Chargement...