Démotivation à la fac ...

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Abécédaire, le 25 mars 2013.

  1. Abécédaire

    Abécédaire
    Expand Collapse
    Excited

    Coucou les madz,
    je vous écris ici car je suis dans une période de ma vie ou je considère que je ne fais que de la merde. Je m'explique. Je suis tout juste majeure et j'ai eu la mauvaise idée de partir habiter seule. Depuis c'est le gros bordel, je mange à pas d'heure (J'ai quand même pris 7 kgs en mangeant que de la merde, outcch...) , je me lève tard, et je n'ai aucune organisation. Ce qui m'embete le plus c'est que je ne me lève pas. Vraiment. Pas d'appel en cours + passion dodo + une tendance à se laisser emporter = ce qui fait que je me lève parfois à 10h ... en semaine !
    Ca va par période, parfois je suis beaucoup plus cadrée. J'ai toujours eu un manque d'organisation mais là il se voit de manière flagrante. Je m'y prends comme ça marchait pour moi au lycée a savoir les révisions sur le tard. J'en suis réduite à rater 5 jours de cours pour un devoir prévu depuis 3 semaines. J'ai raté mon premier semestre, j'ai non seulement peur du redoublement mais de continuer sur cette voie. J'ai déjà raté sciences po, j'ai déjà gaché mes 3 années de lycée en ne foutant rien alors que j'aurai pu partir à l'étranger...
    Bref, quand je fais le bilan de ce que j'ai raté par procastination / flemme, j'ai mal. Je me dis que le temps passe vite. Que j'ai déjà fichu en l'air 3 ans. J'ai de (grosses) capacités. Les seules fois ou je travaille (peu) je réussi à obtenir des 14,15 sans souci (j'ai une excellente mémoire et je pige vite). Mais je suis feignasse au possible ... et sans mes parents ni personne pour me surveiller, je n'arrive pas à me reprendre...

    Any advice ? :crying:

    P.S : ah oui, si vous vous demandez comment j'occupe mon temps, je peux passer des heures à regarder des vidéos youtube et des séries.
    Je n'ai jamais été autant dégradée intellectuellement / moralement / physiquement
     
  2. Abécédaire

    Abécédaire
    Expand Collapse
    Excited

    Le problème c'est bien ça. C'est que je ne sais pas ce que je veux. Je n'ai pas de réelle passion. J'aime beaucoup la mode, depuis mes 13 ans. Mais je ne me sens pas de faire ça de ma vie. Ca reste trop "aléatoire". Du coup je me dit qu'avec le droit toutes les portes me restent ouvertes. Je pourrais toujours repasser sciences po, mais je suis encore en train de bousiller mes chances. J'ai raté bac +0 (je ne suis meme pas allée au concours), trop tard pour bac +1, et le niveau de bac +2 est très élevé. Donc j'ai peur.

    Si je parle de l'étranger c'est que plus jeune j'étais réellement studieuse (première de ma classe...). Avec des meilleures notes j'aurai pu être aux états unis, là, actuellement (ce que va faire mon petite frère d'ailleurs...).
    Je pense que pendant le lycée j'ai peu à peu appris etre dans la médiocrité. Maintenant ça me fait rien. Avant je pleurais de rage pour une note en dessous de 15.
    J'aime tout ce qui est dans l'intellect... mais tout ça est supplanté par la flemme qui me bouffe la vie.
     
  3. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    Bonjour,

    Je me reconnais assez dans ce que tu dis. Moi aussi je fais pareil même si je ne suis pas allée aussi loin. Ce semestre ci, j'avais tous les jours cours à 12h et impossible de me lever avant 10h30/11h parfois. Pendant les vacances, je trainais jusqu'a 13h/14h. Me sortir de mon lit était une vraie épreuve. Et ca te fout en l'air au final : aucune motivation, aucune envie, l'impression d'être nulle et se dire de toute façon, je bosse pas c'est pour ca que j'y arrive pas etc ...

    Je ne dirais pas que ca va super bien mais ca va un peu mieux. J'ai essayé de prendre des "résolutions". Bon déjà, je suis en stage ( et dieu sait que j'ai eu de la chance parce que j'ai cherché au dernier moment) et du coup ça structure ma journée (obligée de me lever donc), ca aide. Ensuite, je pense que le bien être dans la tête passe aussi par le bien être dans ton corps. Je mangeais n'importe comment avant et j'ai décidé de me reprendre en main : je cuisine, j'essaye de manger sain je ne suis pas du tout au régime, je mange ce qui me fait plaisir et si je mange des chips c'est pas grave mais de manière général, j'essaye de manger plus de fruits (smoothies ^^) etc. Je détestais cuisiner avant et maintenant j'aime bien, tout en restant dans des choses simples.
    Ensuite, prendre soin de ma peau. Pareil, avant je faisais pas gaffe maintenant si. Sans être dans les extrême.
    Dans la vie quotidienne, j'essaye de me donner des objectifs du genre que mon appart' soit à peu près clean régulièrement (pendant les partiels de ce semestre c'était affreux, j'avais honte, je me suis "plus jamais"! )

    C'est con, mais je travaille sur les rythmes scolaires et j'ai lu l'avis de l'acédémie de médecine et ca dit clairement que lorsqu'on a un rythme de vie décalée, ca peut mener à la dépression, à des insomnies, de l'échec scolaire...
    Je me dis qu'il faudrait que t'essayes de retrouver un rythme "normal", te forcer à eteindre l'ordi/la télé plus tôt (il faut le faire petit à petit sinon tu seras pas habituée)

    Et peut être trouver des activités à côté : aide aux devoirs pour les enfants, famille d'accueil pour des animaux, alphabétisation, accompagnement de personnes agées (n'importe quoi, tant que ca te motive) et puis sortir : ciné, théatre, expo, ou t'inscrire dans un club de sport?

    Aussi, moi je fais des listes quand j'ai des trucs à faire, le fait de pouvoir barrer quand c'est fait ça me soulage et sans ça j'ai vraiment du mal à m'activer ! (même pour des trucs tout con du genre faire une prise de sang!)

    Et perso, j'aime bien mes études mais je me demande qu'est ce que je vais faire avec; et ça démotive...

    Mais courage !!!
     
  4. Devka.

    Devka.
    Expand Collapse
    Back in business, bitch

    Je suis un peu perplexe face au décalage entre le titre du topic et ce que tu expliques. Le premier annonce que tu es larguée à la fac alors que pour moi, c'est une simple conséquences parmi d'autres. Je m'explique : tu dis toi-même que tu prépares Sciences Po deux fois, l'année dernière et cette année, et au final "c'est trop tard", tu n'y vas même pas. J'ai un peu de mal avec cette conception du travail. Tu ne prépares pas le concours alors, tu l'envisages simplement. Je sais pas, après avoir galéré pendant des mois, engrangé des tonnes d'informations, s'être informée, avoir bossé, je trouve que la moindre des choses, le moins que tu puisses faire pour toi c'est te pointer aux épreuves ne serait-ce que pour avoir la satisfaction de te dire "je l'ai enfin fait, c'est fini". Ce que je veux dire avec cet exemple, c'est que tu ne vas pas jusqu'au bout des choses, tu ne te bats suffisamment, tu n'affrontes pas les choses, et l'échec possible que ça induit. Je sais pas comment tu peux garder foi en tes capacités en agissant comme ça, tu te caches trop, tu ne te dis pas "ok j'ai foiré le semestre, je me bats pour le second", tu te dis "ok j'ai rien branlé mais quand j'ai un PEU bossé, j'ai eu 15." Mais si t'as eu un 15 dans le semestre, si t'as X moyenne, ça change que dalle tu vois ? Si tu veux réussir, il faut avant tout que tu arrêtes de te complaire dans des idées fausses, dans le "c'est dur mais si j'avais bossé, j'aurais été prise".
     
  5. Tracy Jacks

    Tracy Jacks
    Expand Collapse
    suckcess

    Je t'inviterai d'abord juste à faire attention à la manière dont tu formules ton problème. Gardes bien à l'esprit que parmi les filles qui vont te lire, il y en a qui préparent/passent de grands concours comme Sciences Po etc., et qui risquent d'êtres carrément irritées de lire quelque chose qui ressemble à "J'ai plein de capacités, j'étais première de la classe en 4ème, les concours si j'avais bossé un tout petit peu je les aurai eux les doigts dans le nez, mais j'ai préféré regarder Games Of Thrones". Hahaha nom d'un chien, pitié, pitié, non.


    Non, de grands concours comme ça, ce n'est pas qu'une affaire de "capacités". Ca aide, c'est certain, mais c'est surtout énormément de persévérance, de courage, de confiance en soi (mais ça je pense que tu l'as, y'a pas de souci). Et de chance, un peu. Un gloubi boulga assez monstrueux, au final.


    Plus on avance dans la scolarité plus le rythme est ardu, il est donc naturel que les études secondaires puissent être déroutantes pour certaines, qu'elles aient des "capacités" ou non (je déteste VRAIMENT ce mot). Je ne suis personne pour remettre en question ta souffrance à la fac, personne. C'est pourquoi je ne saurais que je te conseiller d'envisager les autres voies possibles.


    Je pense à la classe prépa par exemple. La classe prépa, aka "l'élite de la nation" (ahem) c'est parfait pour les élèves studieux, pleins de grandes aspirations, et qui supportent/aiment/ont besoin qu'on les prenne constamment par la main dans leurs études. Là bas tu y trouverais tout l'encadrement qui paraît te manquer actuellement.

    Tu ne te ferais que du mal à continuer à te morfondre. Rien de bon ne peut en sortir. Essaie de te trouver des études au rythme adéquat qui te motivent un minimum, et prends l'air motivé des jeunes actifs que montrent les pubs pour les banques.

    Courage dans cette entreprise.
     
    #5 Tracy Jacks, 2 avril 2013
    Dernière édition: 2 avril 2013
  6. yayatralala

    yayatralala
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    TU N'ES PAS SEULE!!!

    Alors instant bisounours pour nous donner du courage:test

    Sinon, trouve-toi un job, tu seras plus active=)
     
  7. Ultra Boulette

    Ultra Boulette
    Expand Collapse
    Against the odds, we choose to fight !

    C'est vrai que lorsqu'on arrive à la fac, on a tellement de libertés que ça peut devenir difficile de se cadrer.
    Comme dit précédemment, c'est peut-être le système de la fac qui ne te convient pas. As-tu songé à te ré-orienter ? Je pense par exemple à un BTS, qui est assez bien encadré et qui demande beaucoup de travail personnel. Ca pourrait te permettre de te "forcer" à te lever et à travailler je pense.

    En tout cas bon courage, tu t'en sortiras :bouquet:
     
Chargement...