Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

Derniers spectacle ou pièce de théâtre??

Sujet dans 'Culture Générale' lancé par AnonymousUser, le 8 octobre 2009.

  1. Il y a déjà un sujet pour échanger nos impressions sur les dernières expos mais je n'ai rien trouvé pour les pièces de théâtres ou les spectacles!

    Ce serait bien que l'on mette ici les trucs sympas auxquels on a assisté, des ptites critiques ou alors ce qui nous fait envie.... Il y a un milliards ce choses qu'on ne soupçonnent pas et généralement c'est moins cher qu'un ciné!

    Bon pour le coup, le dernier que j'ai vu date un peu mais comme ça passe toujours j'en parle quand même: c'est le Roi Lion au théâtre Mogador, c'était vraiment un moment agréable, les décors sont grandioses, on en prend plein la vue. Seul Bémol, les paroles des chansons sont légèrement modifiées et c'est un peu perturbant quand on veut chanter hakuna matata :d
    ça pour le coup c'est cher, mais on s'y rendant un peu à l'arrache les soirs de début de semaine c'est possible d'avoir des places à 10? si le théâtre n'est pas complet ;)
  2. Hop, je remonte !
    J'ai donc vu dernièrement -attention, la plupart ne passent plus, sauf les derniers- (je viendrai donner des détails plus tard, si je peux):

    - Philoctète (réécriture de Sophocle par JP Siméon) au Théâtre de l'Odéon (avec Laurent Terzieff :heartbeat:, très bien)
    - Les Jeux de l'Amour & du Hasard de Marivaux au Théâtre Gérard Philippe (pas mal)
    - Mary Stuart de Schiller au TGP aussi, j'ai trouvé ça plutôt bof.
    - Le Roi Lear 84/7 à la Cartoucherie, absolument nul, je reviendrai développer !
    - Oncle Vania de Tchékoff à Bobigny en russe sur-titré, génial !
    - Les Possédés de Dostoïevski aux Amandiers à Nanterre, euuuh. Ca a duré 6h et très honnêtement, c'était au moins 3 de trop pour moi :/
    - L'avare à la Comédie Française: mise en scène très classique mais au final j'ai bien aimé (surtout pour Podalydès)
    - La Grande Magie de De Filippo à la C.Française aussi, j'ai adoré ! Podalydès excellentissime et puis j'ai découvert De Filippo, très bonne surprise. Décors fabuleux également.
    - Les Joyeuses Commères de Windsor, à la Comédie Fr. encore: bof bof, j'ai trouvé qu'ils en faisaient des tonnes, heureusement qu'il y avait Benjamin Jungers (pour mes yeux) et Catherine Hiegel (qui joue merveilleusement bien)

    A venir: "Mystère Bouffe" à la Comédie Fr. et "Les naufragés du fol espoir" à la Cartoucherie, j'ai hâte !
  3. Ruby

    Ruby Enceinte d'un pack de Kro

    Idem. Je rajoute que j'ai vraiment beaucoup ri, et aussi, que je trouve que les actrices de cette pièce avaient un niveau bien inférieur à celui des acteurs! Il n'y a que Dominique Constanza qui avait un jeu vraiment à la hauteur, les actrices qui jouaient Elise et Marianne (désolée, je ne me souviens plus de leurs noms) étaient exaspérantes, et en ce qui concerne Marianne, à la limite de la nullité.
    Mais Podalydès rattrape facilement le tout: quel génie en Harpagon!
  4. La Cagnotte d'Eugène Labiche au théâtre du Bateau feu. J'ai bien ri, les acteurs étaient excellents. Mais parfois, un peu trop long.
  5. La dernière que j'ai vu c'est Le siècle sera féminin...ou pas au théâtre du Gymnase (bonne-nouvelle).
    C'est une bonne comédie, on s'est marrés et on en demandait pas plus. Les acteurs sont globalement bons (surtout celui qui joue lionel) sauf Doc Gynéco qui est une véritable catsastrophe, j'ai même eu de la peine pour sa partenaire, ça devait être vraiment pénible de lui donner la réplique!!

    Demain je vais voir le Quatuor au théâtre des variétés, je reviendrai pour commenter!
  6. Gros gros big up pour le Quatuor
    Par contre, si tu as déjà vu les précédents spectacles, ne t'attends pas à voir de la nouveauté, ce sont pour la quasi totalité des reprises. Rien de nouveau sous le soleil, mais c'est toujours aussi drôle et bien fait, moi je ne m'en lasse pas !

    Dernièrement, les 39 marches[​IMG] au théâtre La Bruyère, une pièce tirée du film d'Alfred Hitchcock, où les 150 personnages sont joués par 4 acteurs
    C'est à mourir de rire, même si je pense avoir loupé pas mal de références, à cause de ma méconnaissance de la filmographie d'Hitchcock.
  7. Wayzea

    Wayzea Ridonkeylus

    Ça remonte à un an! Mon dieu, rien que d'y penser... C'était Looking For Mister Castang de et avec Edouard Baer.
    C'était plus que bien, j'ai adoré. Faut dire qu'il prêchait une convaincue, c'était du tout cuit avec moi. Je l'aime.

    C'était au Théâtre Marigny, la grande classe.
    J'aurais adoré lui dire deux-trois mots mais le sort en a voulu autrement... :shifty:
  8. Hop, je rajoute Le Couronnement de Popée dont je reviens à l'instant, de Monteverdi. Il passe en ce moment au TGP à St-Denis et je n'ai qu'une chose à dire, courrez-y ! C'était mon presque baptême d'opéra et j'en ressors absolument enchantée, la mise en scène de Christophe Rauck est merveilleuse.
  9. Spleen

    Spleen Trop de boulot

    J'ai vu récemment Miam Miam de et avec Edouard Baer et j'ai adoré! J'ai énormément ri, la fin était un peu plus molle, mais je le recommande vivement! Je rigole encore de certains dialogues!
  10. Gavanza

    Gavanza C'est quoi un statut ?

    J'ai vu Jackie. Une pièce mise en scène pour le théâtre de Poitiers. Sur la vie de Jackie Kennedy et son rapport à la mode, et son influence sur les femmes de son époque. La liaison Kennedy-Monroe est aussi abordée. Un duo de comédiennes alternent entre jeu, danse, chanson pendant 1h30. Elles ne sont que deux mais y'a beaucoup de choses à voir. Une télé, des images projetées sur une toile au fond de la scène; une des femmes qui dit son texte, l'autre qui danse totalement nue, c'est difficile de tout voir et de tout écouter. La danseuse n'est pas spécialement convaincante dans ses répliques, mais l'autre comédienne rattrape cette lacune. Intéressant. Créatif. Drôle parfois. Caustique souvent.
  11. Petit focus sur Le Quatuor au Théâtre des Variétés que j'ai donc vu hier soir!
    C'est un spectacle musical très original avec 3 violonistes et un violoncelliste qui font un peu les andouilles sur scène. Ils chantent (très bien d'ailleurs), ils dansent et font des grimaces.

    C'est très sympa, il y a des moments vraiment étonnants. je ne donne pas plus de détails sinon je vais gâcher le suspens!
  12. Amarcord

    Amarcord Stiamo sbagliando tutti !

    Manon Lescaut de Puccini à l'Opéra de Lyon. J'ai beaucoup aimé la mise en scène, ce décor et ces costumes inspirés des années 30, avec cette gare qui m'a tout de suite fait penser à la Gare Saint Lazare de Monet. Puis l'orchestre dirigé par l'admirable Kazushi Ono, voilà quoi, c'est le top, même si je n'ai pas trop accroché à l'opéra en lui-même, qui reste trop mélodramatique à mon goût. Il y avait une espèce de linéarité dans l'expression des émotions, du coup ça décollait jamais (en même temps, quand ça touche pas de près ou de loin à la folie et au mysticisme, ça me transporte pas ! -question de goût). Sauf la scène où Manon doit embarquer pour l'Amérique, ses plaintes qui se mêlaient à l'appel des femmes destinées à être exilées, là oui, il y avait du bon pathétique.
  13. Appris par corps
    Dans ce spectacle deux hommes se font face et mettent à l'épreuve leur relation.
    Ils nous entraînent dans les tumultes de l'intime, là où les liens deviennent indéterminés, là où se nouent les frontières de la mort et de l'amour.
    Au travers des mouvements se joue une relation humaine intense et fragile qui en empruntant à la danse, au théâtre et au cirque se fait l'écho de la Nature, le main à main constituant un langage en soi, une sorte de cryptophasie qu'il s'agit de sonder pour en comprendre l'alphabet sensible.
    C'est une histoire de fraternité où deux solitudes à jamais unies portent leurs luttes, leur espérance, leur dépendance quasi gémellaire.
    Ce duo acrobatique est un appel à s'unir, à assumer sa solitude au-delà de nos différences. (Arnaud Anckaert)

    Je ne peux rien ajouter d'autre. C'était simplement fabuleux, intense, complice.
    Je le conseille vraiment à qui peut le voir.
  14. Déversoir
    La contorsionniste Angela Laurier raconte, par le corps, une histoire familiale difficile.
    En fait, il y avait un grand écran pour projecteur et elle projetait donc des vidéos où son père, sa mère parlent de son frère, schizophrène que l'on voit aussi sur les vidéos.

    Je n'ai pas trop apprécié. J'avais plus l'impression de regarder un documentaire à la télévision sur des cas familiaux que d'être au théâtre.
    Mais j'ai quand même été émue à certains moments, surtout quand son frère arrive sur scène. Ça fait bizarre.
  15. Amarcord

    Amarcord Stiamo sbagliando tutti !

    Kikan shonende la compagnie de danse contemporaine japonaise Sankai Juku. Alors au départ, j'étais très enthousiaste à l'idée de voir une chorégraphie basée sur le butô, une danse qui m'a toujours intriguée ; j'avais vu quelques images du spectacle, et ça m'avait paru très onirique, il y avait quelque chose de sombre et de mystérieux à la fois, des visages nus, complètement rasées, à l'allure plus spectrale qu'humaine, entamant des danses reptiliennes avec un ralenti époustouflant.
    J'ai pas été trop déçue, si ce n'est que la lenteur n'était pas poussée à l'extrême ; il m'arrivait quelquefois de décrocher, certains passages étant un peu chiant et répétitifs à la fin, mais voilà, après ça reste quelque chose de très insolite et de nombreuses choses m'ont échappée, tant elles étaient bourrés de symboles d'une culture que je méconnais. Et j'aime bien être dans ce flou, ça me donne une liberté d'interprétation et à la fois l'envie de découvrir autre chose.

    Le lendemain, je suis allée voir Blackbird de Stavisky. A ma plus grande surprise, je n'ai pas méprisé la pièce, ni maudit la fadeur et la vanité du théâtre contemporain ; certes, la pièce était fade, mais je sentais que derrière ces dialogues dictés par le lieu commun il y avait quelque chose de plus fort, qui, là aussi, m'a échappée. Je ne saurais toujours pas me faire un avis définitif de ce que j'ai pensé de cette pièce, mais je sais que je n'ai pas gardé un sentiment négatif de ce que j'ai vu.

    Avant hier, j'ai écouté les six suites pour violoncelle à l'Opéra, interprétées par Peter Wispelwey. C'était beau, c'était précis et à la fois tellement abstrait, oh c'était divin. Et puis, il a joué deux fois le Prélude à la suite n°1, rien que pour ça, j'ai kiffé.