Des cours de prostitution proposés en Espagne

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 24 septembre 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Je suis un peu comme ça là. :oo:
     
  3. Lowiiie

    Lowiiie
    Expand Collapse
    Accro au rose, au ski, a la montagne, a Hello Kitty, a Britney et à la vie.

    Je suis aussi un peu -beaucoup- comme ça :oo:.
     
  4. JaneB

    JaneB
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Des cours de sex-toy donc. Tout va bien.
     
  5. Peutwishia

    Peutwishia
    Expand Collapse

    Si on peut apprendre quelques règles de sécurité (informations sur la contraception, la protection contre les MST et voire même des cours d'auto-défense) aux jeunes femmes qui voudraient se prostituer de toutes façons, pourquoi pas.
     
  6. Akela

    Akela
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    En fait ce que l'article de Rue 89 disait c'est que la question c'est de savoir s'il y a proxénétisme ou pas (car ça c'est illégal en Espagne, pas la prostitution) - et ils ont décidé que non, mais sûrement parce qu'ils n'ont pas de preuves. Et c'est ça quoi, dans l'éventualité où je me tournerais vers ce genre de "carrière", j'aurais trop peur de tomber dans un réseau avec ce genre de formation... :neutral:
    En tout cas c'est l'idée que je m'en fais, ça fait vraiment réseau de prostitution légalisé quoi :-/
     
  7. Wanderer

    Wanderer
    Expand Collapse
    Be a good baby, do what I want

    Putain, je vais vomir :sick2:
    Au 21ème siècle on est encore capable de choses pareilles... :scream: :mad: :tears: :mur: :eek: :non: :bomb: c'est à peu de choses près ma réaction.
    Ma foi en l'humanité est déjà perdue depuis longtemps, m'enfin ça fait quand même mal à mon p'tit coeur sensible de voir ça...
     
  8. orenistale

    orenistale
    Expand Collapse
    Guest

    Sur le principe je ne pense pas qu'il y ait de quoi s'offusquer! Et je trouve même que c'est une bonne idée. Ce n'est certainement pas le cas de toutes les prostituées, mais il y en a une part qui aime son métier que cela vous plaise ou non. A être considéré comme un métier autant l'être jusqu'au bout avec une véritable formation. Ce serait sans doute mieux tant niveaux qualité que sécurité.
     
  9. Nanaelim

    Nanaelim
    Expand Collapse
    Je suis un Bernard-L'Hermite du Flux!

    Moi le truc qui me fait halluciner c'est de faire payer 100e la formation... Parce que si ya une formation "pratique" cc'est un peu bizarre de faire payer pour ça... Fin bon... :oo:
     
  10. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    oula quand j'ai vu le titre j’espérai que c'était des "cours" pour informer les travailleuses à propos de choses utiles comme quelles associations peuvent les aider, comment reconnaître les premiers signes d'une mst, où récupérer gratuitement des capotes... enfin des trucs pour les aider à s'en sortir ou à limiter les risques mais là..... o_o
     
  11. Apaloosa

    Apaloosa
    Expand Collapse

    Même si c'est du second degré, je trouve ta comparaison blessante pour les prostituées, parce que contrairement aux dealers :
    - elles ne font rien d'illégal
    - elles ne nuisent ni aux personnes, ni à la société dans son ensemble

    Cette formation paraît un peu étrange, mais après tout ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée, elle peut faire partie des petites choses qui finiront à terme par dédiaboliser la prostitution.
     
  12. Dreambreaker

    Dreambreaker
    Expand Collapse

    J'ai du mal avec le principe quand même... Bon, si ça permet à ces femmes d'avoir des appuis au cas où elles rencontreraient un problème dans leur métier par la suite, pourquoi pas, mais j'ai quand même un doute. C'est peut-être un métier comme un autre, mais ça me dérange quand même dans la mesure où.. non, je n'arrive pas à le voir comme un métier "ordinaire" - de même que par ailleurs, on en parle tant sur le forum. On compare pas prostituée et boulangère, quoi.
    "Salut elle fait quoi ta maman ?
    - Elle forme des futures prostituées !
    - Ah ouaaaais ? Ca veut dire que elle aussi c'est une prostituée ?
    - EH TA GUEULE J'VAIS T'TUER T'INSULTE PAS MA MERE".

    Bon ok, ça part dans tous les sens ma réactions, mais je suis perplexe, et autant je trouve qu'il faut encadrer la prostitution (je suis pour la légalisation et la chasse au proxénétisme, qui pour moi s'apparente à de l'esclavage), mais là c'est trop quoi. En créant cette formation, l'espagne pousse un peu des femmes à franchir le pas, à se dire "je n'ai pas d'argent, c'est la crise, je vais suivre une formation", et c'est donc un choix qu'elles font non pas par goût, parce qu'elles y voient quelque chose de "bien", de positif, mais parce qu'elles n'ont pas le choix.

    D'ailleurs, ce cours est-il ouvert aux seules femmes, ou aussi aux hommes ? Y'a-t-il une limite d'âge ? de poids ? des critères physiques comme les mensurations ?
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Rosa020
    Réponses :
    0
    Affichages:
    198
  2. adeolivia31
    Réponses :
    0
    Affichages:
    522
  3. Domila
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1441
  4. Hannais
    Réponses :
    6
    Affichages:
    3120
  5. Stellou
    Réponses :
    40
    Affichages:
    3839