Des filles en école d'ingé - Épisode 5 : la préparation aux exams

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 10 février 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. deynees

    deynees
    Expand Collapse
    Végétarienne & Optimiste Guest

    Je n'accroche pas du tout avec les vies de ces filles en école, alors que, parallèlement j'attends avec impatience les articles sur la vie pro d'Almira. :ordi:

    Mystère !
     
  3. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    Probablement parce que tu n'es pas au même stade dans ta vie. Je suppose que ces articles sont plus destiné aux lycéennes...
     
  4. Nettle

    Nettle
    Expand Collapse
    Don't blink.

    L'histoire de la fille qui est à Epita fait remonter en moi des souvenirs de mon ancienne école :yawn:
     
  5. deynees

    deynees
    Expand Collapse
    Végétarienne & Optimiste Guest

    En effet je n'avais pas pensé a ça !
     
  6. DrowningLorelei

    DrowningLorelei
    Expand Collapse
    The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    Oui, enfin, l'EPITA c'est une grosse blague... si tu n'as pas les partiels tu auras les rattrapages qui sont 10 fois plus faciles... Ils ne veulent pas perdre leurs poules aux oeufs d'or. C'est typiquement le genre d'école que tu payes pour avoir ton diplôme. Il suffit d'y mettre 50 000 euros en 5 ans et puis pouf, tu as un master, même sans bosser et en étant complètement attardé !
     
  7. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Sujet intéressant, surtout quand soi-même on sort de partiels, ça a pas l'air bien différent de la fac.
    Je découvre le concept de PEG, ça a l'air bien sympa :) J'apprends aussi qu'après le bac, on peut avoir des cursus qui proposent des cours de soutien, je ne savais pas que ça existait, c'est chouette.

    Par contre j'ai trouvé l'intro de l'article un peu longuette: je pense qu'on sait toutes ici ce qu'est une évaluation/un partiel: j'aime bien le style de l'auteur d'habitude mais là on dirait vraiment que ces 7 (!) lignes ne sont là que pour caser des bons mots / comparaisons-chelou-qui-font-rire (d'habitude ce genre de chose est mieux intégré dans les articles je trouve)
     
  8. Styxounette

    Styxounette
    Expand Collapse
    Ohohohohoh


    Ah ah, mon école d'ingénieur aussi c'est un peu (beaucoup) comme ça. :lol: Mais même si c'est vrai ce sont des choses qu'on préfère taire car :
    1) Tes parents payent, et tu ne veux pas qu'ils comprennent qu'ils payent pour du vent et un bout de papier. Aussi, grosse culpabilité de les avoir embarqués là dedans.
    2) La réputation d'un école sur un CV ça fait tout. Si tu décries ton école, non seulement ça te desservira mais ça desservira également tous les étudiants qui te suivront.
    3) Bien trop souvent on a idéalisé l'école dans laquelle on allait entrer. On y est pas allé pour glander. Quand on y entre et que les illusions tombent, il est difficile d'admettre qu'on a fait une erreur. Erreur qu'il est, de toute façon, impossible de corriger. Alors on glorifie son école auprès des autres.

    Mais c'est sûr que d'un autre côté tu entretiens le cercle vicieux, aussi longtemps que tout le monde se taira, des élèves continuerons d'y aller, et le directeur de l'école continuera de se faire des couilles en or sur leur dos...
     
  9. Myniloly

    Myniloly
    Expand Collapse
    Who's that girl ?

    O.o épouse moi. Tu as un tel recul sur ta situation, tu es la première étudiante privée que je rencontre à adopter un tel pragmatisme (même sur ce forum, bien que je n'aie pas lus tous ces messages).
     
Chargement...