Des profs lisent des tweets méchants de leurs élèves

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 11 mars 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Ayla-

    Ayla-
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Aaaah les réseaux sociaux. Je suis bien contente que ça n'existait pas à mon époque.

    Là, je suis dans le groupe FB de mon ancien lycée, et sous prétexte qu'il est privé, les gens se lâchent et balancent des horreurs sur leurs anciens profs. Ils n'ont pas grandi depuis cette époque apparemment.

    Ca donne envie de faire des captures d'écran.
     
  3. Skyforged

    Skyforged
    Expand Collapse
    Different mom of different children

    Lorsque j'étais en classe de seconde, un de mes camarades a été définitivement exclu du lycée pour avoir insulté et diffamé un professeur sur son skyblog (oui à l'époque c'était skyblog...), sans parler de la plainte que le professeur bafoué avait déposé à la gendarmerie contre le dit élève.

    Les paroles s'envolent, les écrits restent... surtout sur internet.
     
  4. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    Ca me touche d'autant plus que j'y ai été confronté récemment: une de mes élèves a fait passer un mot ( elle l'a fait old school) en classe, disant qu'en gros j'étais un monstre ( des prodiges de grossophobie) et que je ne devrais pas vivre; quand on lui a demandé de m'écrire une lettre d'excuses, elle a majoritairement écrit que "tout n'était pas faux" et que je n'avais qu'à pas ramasser le papier et violer sa vie privée... Et je me sens coupable malgré tout.
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  5. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Ma pire hantise: Devenir prof et pouvoir lire les horreurs que pourraient écrire mes élèves!!

    J'admire l'initiative générale et celle de ces profs en particuliers. J'ai juste l'impression qu'il ne l'ont pas tous franchement bien pris :d gare aux fesses des auteurs de ces tweets qui pourraient éventuellement être repérés.

    Franchement les gens (les d'jeuns d'autant plus) vous n'avez pas encore compris qu'Internet n'est pas anonyme? Que les écrits restent trèèèèèèssss longtemps? Non mais... si vous avez des horreurs sur votre prochain en réserve gardez les dans votre tête, on peut pas encore lire dans les pensées ;) jouissons de cette liberté là!
     
  6. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    On en arrive à une période intéressante de l'histoire d'internet qui s'affirme non plus comme parenthèse hors de tout contexte mais bien comme lieu public.
    A ce titre des questions d'anonymat, de respect de la vie privée, de législation, vont se poser de plus en plus et ne seront plus jamais considérée comme accessoire à la façon d'un statut MSN critiquant un prof.
    Va t on devoir instaurer une surveillance de type policière ?
    Va t on devoir adapter notre législation ? Notre constitution ?
    Facebook sera t il une cadre d'identité virtuelle où donner notre vraie identité sera nécessaire pour naviguer par la suite sur le web, abandonnant l'anonymat ?
    Le web non officiel, ces plateformes servant notamment aux terroristes et pédophiles mais aussi à des hackers épris de liberté vont ils se développer pour le grand public ?

    En tout cas il est loin le temps où un skyblog pouvait rester anonyme entre trois potes qui faisaient tourner l'URL et où les conversations messenger était copié-collé pour rapporter une rumeur, maintenant facebook transpose ça à l'échelle du lycée instantanément…

    Si ça permet de punir les commentaires racistes et injurieux tant mieux. Mais la liberté d'expression telle qu'elle s'est développée sur le net est elle tout simplement compatible avec un quelconque contrôle des autorités publiques ?
     
  7. Miaou-nerys

    Miaou-nerys
    Expand Collapse
    Un chat dans un corps de gonzesse.

    Je trouve ça super ! En plus ils le font avec pas mal d'humour ! J'ai l'impression que le but est plus de faire réfléchir les élèves, et non de les disputer. Que les jeunes réalisent la trace qu'on laisse sur internet, et qu'on a une responsabilité par rapport à ces contenus !

    Bien joué les profs, bon exemple d'un enseignement intelligent :)
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  8. AriaMoriarty

    AriaMoriarty
    Expand Collapse

    Les profs aussi sont des êtres humains et ont des sentiments. Les mots font mal, à eux aussi.
     
Chargement...