Des "bons" parents

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Wesley, le 30 mai 2006.

  1. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Hi !

    On lit souvent, dans les bouquins genre "Top Famille" et compagnie, que les "bons" parents n'existent pas : qu'en pensez-vous ?? Est-ce un mythe, ou est-ce que ça peut exister ?
    Si pour toi ils existent, comment doivent-ils être ?

    Sur une échelle de "bons", "moyens" et "mauvais", où mettrais-tu tes parents ?
    Quels sont leurs aspects positifs ?
    Qu'est-ce que tu aurais aimé de différent ?

    (attention, je parle de "bons", pas "parfaits", hein ! ;) )
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour moi les parents parfaits n'existent pas car tous les hommes et toutes les relations entre hommes sont complexes. Ensuite il y en a qui s'en sortent bien mieux que d'autre, mais de là à dire qu'il existe de "bons parents" c'est trop idéaliste. Et puis en plus, les bons parents n'existent que dans leurs relations avec leurs enfants...on peut être bourré de bonnes intentions, des bonnes idées, si l'enfant n'a pas les mêmes ça ne fonctionne pas !

    Mes parents se comportent plutôt bien à mes yeux, on a de vraiment bons rapports, mais bien sûr y a des choses qui m'énervent beaucoup chez eux et je leur trouve plein de défauts.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'répond pas à tout, hein :d
    Je dirais que des bons parents dans le genre parents idéaux, ça n'existe pas, nul n'est parfait, mais il existe quand même des parents très biens :-D (Je sais, je ne suis pas particulièrement claire).
    Ca serait les parents impliqués pour les enfants mais pas trop collants, compréhensifs mais pas trop gentils, sèvères mais pas trop non plus ... Bref.

    Les miens sont moyens, en fait ça dépend ! Ma mère s'intèresse à ce que je fais, respecte mes choix (mon végétarisme par exemple), mais modère quand elle juge que c'est nécessaire (elle m'a interdit le végétalisme par exemple). Elle suit ce que je fais, ce à quoi je m'intèresse, m'écoute, et tout, mais elle est pas trop collante genre elle met son nez partout dans mes affaires. Par contre, mon père est assez injuste avec moi et mon frère, incapable d'arbitrer les conflits et tout, et ne s'intèresse pas du tout à ce que nous faisons, genre il va pas aux spectacles de fin d'année du frangin, ne sait pas trop ce que j'aime ou pas, etc. Par exemple c'est ma mère qui choisit mes cadeaux d'anniv' ou de Noël parce que c'est elle qui sait ce que j'aime, alors que lui le découvre quand il voit les achats !
    Cela dit, il s'occupe de pourvoir à mes besoins, est à ma disposition pour m'emmener au lycée à des horarires diffèrents, pour m'emmener chze des amies et tout, il est respectueux, ne me frappe pas ou ne me punit pas injustement, donc je ne peux pas dire qu'il soit un père mauvais et tout, mais simplement il ne s'intèresse pas à moi.

    Donc ma mère est plutôt du genre bonne mère, vraiment, même si j'ai parfois des discussions assez vives avec elle ; mon père est dans la catégorie moyenne ...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Si pour toi ils existent, comment doivent-ils être ?
    Je ne crois pas savoir vraiment répondre...


    Sur une échelle de "bons", "moyens" et "mauvais", où mettrais-tu tes parents ?
    Sur une échelle de 10, ma mère serait à 7. Et mon père.. à.. 1.

    Quels sont leurs aspects positifs ?
    Ma mère, elle me fait confiance, me laisse sortir, accepte beaucoup de choses (homosexualité par exemple...). Bon mon père, on dira qu'il n'en a pas.

    Qu'est-ce que tu aurais aimé de différent ?
    Chez ma mère, peut-être qu'elle comprenne mieux ma passion pour la musique, et tout ce qui s'y rapproche. Et puis quelle arrête certaines choses.


    Mon père, j'aurais juste voulu qu'il m'aime ne serais-ce qu'un petit peu.
    J'aurais juste voulu qu'il m'embrasse une fois, qu'il me dise autre chose que ce qui me fait penser que je suis une vraie nulle. Qu'il accepte mes passions, bien quelles soient coûteuses (accordéon, et équitation.). Et qu'il arrête ces remarques désobligeantes.
     
  5. ainsi-soit-je

    ainsi-soit-je
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Y a pas de modèle de bon ou mauvais parents, tant qu'ils font l'effort de s'occuper de leur gamin du mieux qu'ils peuvent j'estime que c'est déjà bien

    j'pense aussi que le gamin joue un grand rôle, un gamin qui veut pas écouter bon ou mauvais parent il écoutera pas...

    et les miens, bah ma maman j'la met tout en haut d'l'échelle parce que même si on s'engueule même si elle a des défauts elle est exceptionnelle

    et mon père, j'apprend juste à le connaitre c'est un peu délicat
     
  6. Mae

    Mae
    Expand Collapse

    Les parents parfaits n'existent pas :d

    Les miens, attentifs, globalement présents, mère qui ne travaille pas donc relativement présente, père complètement dans la lune (enfin dans son boulot) et qui ne s'occupe pas spécialement de moi, mais bon on s'entend très bien même en étant peu proches, et ça me convient. Donc on va dire que ça c'est les aspects positifs, plus toutes les libertés qu'ils me laissent (et qu'ils m'ont laissées assez jeune), que ce soit choix (plus ou moins quand même), rythme de vie, voyages seule chez des gens qu'ils ne connaissent pas etc, 'fin c'est une véritable confiance et c'est très agréable tout de même... Et puis autres aspects positifs, la culture, l'ouverture au monde, le respect, bref des valeurs humaines.

    Ce que j'aurais aimé de différent, une communication, je crois qu'ils ne connaissent pas même le mot, les deux sont extrêmements secrets (et le pire c'est que seuls ils me disent "oui ben tu sais bien que ton père/ta mère ne parle pas" youhou ben tiens), et quand ils disent des trucs ils s'y prennent très mal, c'est assez désastreux et je l'ai vécu/ le vis mal, ça remet en cause la confiance à vrai dire. C'est de la pudeur poussée à l'extrême et un renfermement sur soi, ils ne se disent pas tout à eux non plus, ou alors plus tard, je trouve ça dommage, plus encore que de cacher des choses à leurs enfants ou à leurs proches...
     
  7. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Les "bons" parents n'existent pas : qu'en pensez-vous ?? Il y a de plus ou moins bons parents, forcément, maintenant, il y a un âge ou on se retrouve plus ou moins en confrontation avec nos parents, donc on a toujours mille critiques à leur faire. Il y a des parents qui font de leur mieux, mais on peut toujours faire mlieux. J'imagine qu'on arrive à juger de nos parents lorsque l'on devient nousmême parents, on accepte mieux leurs défauts.

    Est-ce un mythe, ou est-ce que ça peut exister ? C'est un mythe, pour moi, on a forcément des choses à leur reprocher, mais il y ad es parents qui s'en rapprochent plus ou moins.

    Si pour toi ils existent, comment doivent-ils être ? Tolérants, à l'écoute, sévères, mais justes, aimants, et puis je ne sais pas trop.

    Sur une échelle de "bons", "moyens" et "mauvais", où mettrais-tu tes parents ? Entre moyens et bons.

    Quels sont leurs aspects positifs ? Ils sont gentils, tendres, s'intéressent à moi, et ont fait des sacrifices importants pour nous.

    Qu'est-ce que tu aurais aimé de différent ? Qu'ils aient été plus là lors de leur séparation, moins d'engueulades, moins de pression sur nous, moins d'instabilité amoureuse pour ma mère, plus d'investissements pour nous vis-à-vis de mon père, un peu plus de tolérance concernant nos divergencees d'opinions.

     
  8. Hejmily

    Hejmily
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Mes parents je les trouve bien, même si je suis très dans l'optique
    "Moins je les vois, mieux je me porte"
    Ces derniers temps j'ai besoin des les avoir moins présents pour mieux les retrouver.
    Peut-être parceque j'ai pris l'habitude à vivre avec eux à 'mi-temps' donc me retrouver de nouveau longtemps avec eux, devient un peu ..énervant (?!)
    Résultat on habite pour le moment dans deux pays différents, et aucun dans le pays d'origine lol

    Les parents parfaits c'est difficile, en fonction des situations, c'est surtout parfait pour nous dans un certain contexte je pense

    Je pense que ça doit être un savant mélange d'écoute, de compréhension mais aussi savoir poser les limites.
    Ensuite chacun vit avec ses parents différement, je m'entends bien avec mes parents, mais je leur parle pas de ma vie privée, ou très peu. C'est mes parents, pas mon journal intime ou ma meilleure amie.
    Des trucs tout con, des proches se demandaient pourquoi je n'allais pas présenter mon mec avec qui j'étais depuis 1 mois, à mes parents qui venaient me rendre visite en Allemagne. Pour moi c'était incensé, je ne leur ai même pas dit que j'étais avec quelqu'un, pas parceque je veux que ce soit caché ou que j'ai spécialement peur de la réaction, je pense que ça ne les regarde pas, surtout à ce stade là ! En plus je n'ai jamais eu personne de sérieux à présenter, et avec l'expérience de mes frères c'est plus on ne présente pas avant le mariage. Donc moi ça me va très bien, mais ça me désolait que d'autre ne puisse pas comprendre que ben, "chez moi" ça marche comme ça ! (Et puis qu'est ce que tu veux présenter un géorgien à une suédoise et un breton ? lol)



    Ma mère est très bien, elle me confiance et elle est très compréhensive, on s'entend bien et on rigole beaucoup (même si pour moi c'est pas ma meilleure amie, parceque ça me fait peur les mères beaucoup trop proches de leurs enfants, je penses que l'on peut être proche tout en restant sur une "échelle" différente on va dire)

    Mon père c'est différent, il est très pris par son travail, beaucoup de déplacements à l'étranger, et je respecte son investissement car même si ça nous prive un peu de lui, c'est aussi pour nous (ma mère ne travaille pas). Il est donc assez stressé (ce qu'il m'a bien transmis ahah !!) et est parfois desagréable, et assez méchant dans ces remarques mais c'est pas souvent voulu. D'un autre côté il peut être adorable comme pas possible, c'est presque plus le même ! Enfin quand on parle internet, nouvelles technologies, voyages et musique là ça va toujours bien !
     
  9. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Mise à part Zwiip, on a tendance toutes à se plaindre plutôt de nos pères... Pure coïncidence, à votre avis, ou alors trait typiquement masculin (masculin en général, ou alors juste leur époque et c'est en train de changer maintenant) ? Vous en pensez quoi ?
     
  10. ainsi-soit-je

    ainsi-soit-je
    Expand Collapse
    Amoureuse

    j'm'en suis pas plainte, j'le connais trop eu

    et celui qui m'a élevée il était alcoolo ok mais franchement il a été parfait.
    Les coups de gueule quand il fallait, les calins quand il fallait, cette pseudo distance qui a forgé le respect
    il a su me donner goût à l'école, à des tas de choses, la lecture, tout ça.

    alors j'en sais rien, vraiment.?
     
  11. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    Hi !

    bien sur que si ça exite les bons parents.. plus bas, tu fais toi meme la difference entre "bons" et "parfaits"... à ces magasines d'en faire autant. on peut tout à fait etre de bons parents, sans etre forcement parfaits (la perfection de toute façon hein ^^)
    un bon parent, c'est un parent "reversible"...
    un parent qui sait faire la part des choses.
    un parent gentil, cool, rigolo et franchouillard, mais qui sait poser des limites, etre strict qd c'est necessaire, savoir punir qd il le faut.

    ma mere a été une tres bonne mere... j'aurai bien dit parfaite, mais c pas possible
    mon pere, moyen. pas mauvais, ça c'est sur, mais moyen

    ma mere : elle a été jeune mere, donc jeune, donc pas de gros conflit generationnel... on a été super complices, on a passé 15 ans geniaux ensemble. et ça l'a pas empeché de me foutre des raclées monstres qd je faisais une connerie plus grosse que ma gueule. elle s'est "sacrifiée" pour moi, pour m'elever correctement et m'offrir une vie geniale... et elle a su me punir malgres tout
    mon pere : super autoritaire (puisque ma mere ne l'etait pas entierement)
    et pourtant pas violent du tout du tout.. tjs là quoi

    pour ma mere : que dalle. elle me convient comme elle est
    pour mon pere : y'a pas si longtemps je t'aurai dit que je l'aurai voulu moins absent et moins alcoolique. Mais finalement non, j'ai appris à vivre avec et à accepter ça. Ca fait parti de lui et il est mon pere comme ça. s'il avait été different, tout aurait été different. et il se trouve que je suis pleinement satisfaite de mon sort


    je suppose que malgres l'age, ça a toujours un rapport avec Oeudipe.
    Fin, gamine on voulait epouser notre pere, et ça nous a passé, ça a completement changé...
    mais je pense surtout que ça a un rapport avec le fait que nous soyons des filles...
    nos peres, sauf exeptions bien sur, on les aime non ? mais cet amour, ce lien et ce rapport, tout est different de ce que l'on vit avec nos meres, ce qui nous unis à elle. Meme si la relation est difficile, on est plus proche de mamounette que papounet (sauf exeption, evidemment. et ça change avec l'age en general)
    fin, jveux dire, un pere ce n'est "qu'un pere", tandis que notre mere, c'est different... C'est notre mere quoi...
    chuis claire ?



    dsl hein pour ce beau discours mais là j'ai le baby blues pré-anniversaire alors en ce moment niveau parentalité j'ai besoin de me lacher un coup
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Les parents idéaux je ne sais pas si ça existe, mais ceux que je trouve idéaux c'est ceux de mes potes, parce que j'ai des potes qui ne se plaignent jamais de leurs parents et qui veulent rester chez eux le plus longtemps possible.

    Alors que pour moi c'est tout le contraire. Mes parents ils ont des bons côtés c'est sûr. Ma mère est de bon conseil et devient assez souple. Mon père je ne sais pas trop quoi en dire si ce n'est qu'il me fiche la paix par rapport à avant.

    Mais eux, moins je les vois, mieux je me porte, c'est con mais c'est comme ça. Les deux n'ont pas eu une enfance facile, et c'est ressorti dans notre éducation je pense.
    Ma mère a énormément de problèmes psychologiques qu'elle ne veut pas s'avouer, et mon adolescence s'est très mal passé avec elle (on a failli en venir aux mains plus d'une fois et je suis déjà partie de chez moi) Le seul truc c'est que selon elle tout est de la faue des autres et ne se remet pas en question.
    Mon père lui c'est plus compliqué. Il n'a pas eu d'adolescence pour diverses raisons, et il vit tout cela par procuration à travers mon frère. En fait c'est lui et mon frère, moi je suis quasi inexistante, il oublie même ma date d'anniversaire. On a rien en commun ou presque.
    Et la cerise sur le gâteau c'est l'ambiance entre mes parents qui s'insultent devant nous, et qui insultent l'autre en nous prenant à parti alors que l'autre n'est pas là justement. Ils ne se séparent pas et je ne sais pas pourquoi, mais c'est devenu invivable.

    Je sais qu'ils ont des côtés positifs et qu'ils nous aiment mon frère et moi, je n'en doute pas. Mais depuis 4 ans je rêve de partir de chez moi. Et moins je suis chez moi quand mes parents sont là, mieux je me porte, c'est un fait. Je trouve ça dommage, mais c'est comme ça.
     
Chargement...