Devenir éducatrice spécialisée

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Glovette, le 1 mai 2007.

  1. Glovette

    Glovette
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Voilà, je viens vous parler de ce métier passionnant parce que je suis moi-même en deuxième année de licence d'éduc.
    Je viens surtout ici pour stopper certaines rumeurs qui circulent dans ce milieu : il paraît qu'il faut "avoir de l'expérience" pour accéder aux études. Donc, en général, avoir déjà bossé dans le social, et avoir entre 25 et 30 ans (selon les statistiques formulées par mon institut !!!)...
    C'est faux. J'entends beaucoup de jeunes comme moi qui voudraient exercer ce boulot mais sont découragés par cette rumeur; je voudrais leur dire que c'est faux, puisque dans ma promotion nous sommes deux à être rentrées en première année à 18 ans.
    Alors, si vous êtes tentées, lancez-vous ! n'ayez pas peur de passer le concours !

    Y a t il des personnes ici qui bossent dans le social ou sont intéressées par une carrière là dedans ?

    PS : sur www.karylla.skyblog.com, vous trouverez plein d'infos ainsi que mon parcours d'étudiante éduc spé, n'hésitez pas à aller faire un tour !
     
  2. cokdebiz

    cokdebiz
    Expand Collapse
    joueuse compulsive

    j'ai moi même tenté les concours ... d'éduc spé et d'éduc de jeunes enfants.

    et je ne suis pas tout a fait d'accord avec ce que tu dis.

    il est vrai qu'il peut être possible de rentrer en école d'éduc dès l'année suivant le bac, mais ce n'est pas le parcours le plus courant.

    Pour certaines écoles, il faut remplir un dossier avec toutes les expériences passées (à Rennes par exemple) et là tu ne peux pas dire que " babysitting de mes neveux et petits cousins__encadrement des petits au sport" ca peut rivaliser avec "différents stages dans le milieu social (ré-insertion, aide au personne....) __ animatrice en colonie pour personnes handicapées_.."

    Et puis .... l'âge, je pense que c'est aussi du au fait que tu es plus mature à 25/30 ans qu'a 18... et pour pouvoir aider les autres il faut pouvoir avoir un peu de recul. Il faut être stable soit meme pour pouvoir aider les autres, savoir un peu plus qui on est.

    et être prêt a faire face a ce a quoi on sera confronté. J'ai plutot tenté EJE, parce qu'a 18 ans je ne me sentais pas assez prête pour ceux d'ES... a 22ans (moins 15jours :P) je ne suis plus intérressée par le métier d'EJE, et je ne me sens toujours pas prête pour celui d'ES... Je sais que ca vient aussi pendant la formation, mais tout de même.

    et puis passer ces concours ca a un coût.... en moyenne 150 euros pour l'écrit et l'oral, sans oublier le logement, le déplacement, les repas...

    alors il n'est pas toujours évident de passer ces concours même si l'envie de manque pas.

    mais je ne dis pas cela pour décourager celles qui veulent/s'appretent à en passer, bien au contraire, mais je voulais juste soulever quelques points.
     
  3. scaldingtears

    scaldingtears
    Expand Collapse
    NutellAddict

    J'ai 2 cousines qui veulent se lancer dans cette branche là : je leur donnerai le lien :)
    L'une d'entre elles a passé pas mal de concours, tous assez coûteux et j'espère qu'elle trouvera une place.
    L'autre est en fac de socio et aimerais faire un stage dans cette voie là.
     
  4. Glovette

    Glovette
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Cokdebiz, c'est vrai que je n'ai pas pris en considération le possibilités d'autres concours.
    Les écoles ont en effet des recruteurs et modes de recrutement assez différents.
    Disons que le baby-sitting ne va pas peser lourd dans une expérience, mais il est possible pour pas mal de jeunes de se faire quelques expériences sympa :

    En faisant partie d'une association (de plus en plus de jeunes s'intéressent au milieu associatif).

    En participant à une activité de leur lieu de scolarisation (bénévolat, aide aux personnes).

    En lançant un petit projet d'aide aux personnes (vente pour récolter des fonds).

    Ou tout simplement au coeur de leur lieu de travail, job d'été ou autre...

    Le but étant souvent de montrer la démarche de la rencontre, la lucidité quant à la vision de l'aide, et la capacité d'agir.

    C'est vrai, tout de même, comme tu dis, que la maturité compte pour beaucoup, mais je pense qu'il faut assumer le fait d'être moins mature que les autres au moment crucial, en général ça fait bon effet.
    C'est clair que ces deux années m'ont déjà énormément fait grandir.

    Scaldingtears, n'hésite pas à leur dire que si elles ont une question elles m'écrivent et je leur réponds !
     
  5. Miss Alfie

    Miss Alfie
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Pour continuer dans le social, je suis assistante sociale depuis un an, et je suis assez d'accord avec Glovette.
    Je n'avais pas beaucoup d'expérience quand je me suis présentée au concours, une année quasi vide entre le bac et le concours... Et pourtant...
    La motivation fait beaucoup, mais aussi la politique de recrutement de l'école où l'on postule, il faut le reconnaitre. Mais après, en ayant discuté avec pas mal de personnes de la promo, les personnes admises en même temps que moi avaient rarement passé plus de deux fois le concours avant de l'avoir... A croire que si au bout de la deuxième tentative, c'est toujours négatif, faut voir à trouver une autre orientation...
    Mais la persévérance peut toujours payer !
     
  6. Zack

    Zack
    Expand Collapse
    Brand New Me

    Je suis en 2ème année de formation pour le métier d'éducatrice spécialisée. J'avoue avoir essayé une fois les concours d'entrée des écoles de ma région (nord) mais je n'ai pas réussi, et je me suis donc dirigée vers la formation en belgique. En Belgique c'est différent, tout le monde peut rentrer, la séléction est "naturelle", car la formation est très dure, et beaucoup de monde abandonne durant le cursus.
    J'ai des potes qui ont fait la formation en france, et de ce que j'ai pu entendre d'eux, je ne suis pas mécontente de l'avoir fait en belgique. Après, à chacun de trouver la solution qui lui convient le mieux.
    Personnellement, j'ai fait pas mal de stages avant de commencer la formation, et ça me convient très bien de ne pas avoir fait la formation dès ma sortie du lycée, je n'aurai jamais été prête à être éduc à 21 ans. C'est un métier difficile même si je ne me verrai pas faire autre chose que ça, et même maintenant, je me considère trop jeune pour être déjà éduc.
    Mais comme je l'ai dit, à chacun sa manière de voir le métier et sa formation.
     
  7. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'aurais beaucoup aimé faire ça mais finalement je vais me diriger vers un master commerce... mais je crois que si je me plante ça sera une bonne sortie de secours que de faire ES.
    J'avais fais mon stage de 3° dans l'enfance inadapté et j'avais trouvé ça vraiment enrichissant.
     
  8. Miss Alfie

    Miss Alfie
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Il n'est jamais trop tard après pour te réorienter !!!
    Et puis tu vois, moi ça s'est joué de peu, BTS action co ou école d'assistante sociale... Sauf que j'ai eu le concours du premier coup, donc j'ai foncé... Après, je n'ai jamais dit que je terminerai ma carrière en tant qu'assistante sociale !!! Il sera toujours temps de changer le jour où j'en aurai assez... Mais pas pour l'instant !!!
     
Chargement...