Donner des cours de français

Sujet dans 'Forum des expatriées' lancé par Jauneparapluie, le 9 décembre 2015.

  1. Jauneparapluie

    Jauneparapluie
    Expand Collapse
    Comme un burrito tout doux

    Hey !

    Je suis actuellement en Espagne et tout le monde me dit que le job alimentaire de base quand tu es à l'étranger c'est de donner des cours de ta langue, et ce même si tu n'as aucune expérience en enseignement et que tu n'as pas fait d'études de FLE. (et que d'ailleurs, je devrais aussi en proposer en anglais, même si mon niveau n'est pas parfaitement fluent :troll:)

    Alors voilà j'ai posté une annonce et effectivement une école de langue m'a contacté MAIS ils me demandent si j'ai fait FLE/des études/experiences reliées à l'enseignement des langues. Alors non, pas du tout (:ninja:). Du coup je me demande est ce que ça vaut le coût de mentir et de se rajouter en mode Jimy l'embrouille une fausse expérience ou est ce que je dis la vérité :innocent: ?

    D'autre part, comme je disais je n'ai ni étude ni experience en la matière, est ce qu'il y a des gens qui avec mon profil ont donnés des cours de français ? Et si oui, comment ça s'est passé ? Comment ils se sont organisés ?

    Merci d'avance pour vos conseils :)
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  2. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse

    Désolée mais je vais râler.

    Prof de FLE, c'est un métier. J'ai fait huit ans d'études (deux licences et un master) et on voit très bien la différence entre un prof qualifié et un qui ne l'est pas. Evidemment il y a des incompétents partout mais c'est pas parce qu'on est natifs qu'on saura enseigner sa langue. Le FLE n'a rien à voir avec le français qu'on a appris à l'école primaire. Gérer les ressources, les contenus... et une classe.... ça ne s'acquiert pas en cinq minutes. C'est un vrai travail et les écoles qui embauchent des non-qualifiés pour des raisons logistiques, temporelles ou pratiques prennent un risque. Un prof nul ne va pas fidéliser les clients. Et je parle même pas de l'enseignement aux débutants... Je ne dis pas que tu ne seras pas sérieuse, mais il y a un jargon à acquérir (si je dis : acte de parole B1 ? objectif communicatif ? DELF ?) et dont il faut parler en entretien. L'école peut demander à voir un diplôme (de niveau licence, master ou un intermédiaire qui s'appelle le DAEFLE), contacter tes anciens employeurs (bidons donc) car tout marche en réseau, et te demander des certificats de travail. Quitte à mentir, tu peux dire que tu donnais des cours particuliers mais pas que tu travaillais dans une école.
     
    Volatile, lilipoune, olaflor et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...