Dresscode : des banquières suisses marquées à la culotte

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par Denis, le 14 décembre 2010.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Non, les banquiers ne passent pas tout leur temps à ruiner l'économie mondiale !
    Ils ont aussi des loisirs...
    Chez UBS (la deuxième banque suisse) ce temps libre a été mis à profit pour rédiger un dresscode de 44 pages destiné aux employés qui accueillent la (riche) clientèle privée.

    44 pages, ça permet de ne rien oublier. Bijoux, tatouages, lunettes, parfums, maquillage, rasage, racines des cheveux, chaussures, vêtements et même sous-vêtements (culotte soutif "chair" pour les femmes, maillot de corps pour les hommes), tout y passe.

    Extrait : "les sous-vêtements font partie des pièces les plus intimes de notre habillement. Ils ne doivent pas pour autant être négligés et bien au contraire, ils doivent vous aller parfaitement, ne jamais serrer, ni rentrer dans la peau et naturellement ne pas être visibles à travers vos vêtements, ni se démarquer ou se voir par dessus votre tailleur. Votre silhouette ne doit pas souffrir du port de vos dessous".

    Dans cet article, le quotidien suisse Le Temps souligne "une certaine inégalité de traitement entre hommes et femmes", ces dernières étant appelées à être "avenantes"....

    Pas sûr que ça suffise à Cantona pour renoncer à ses envies de couler le système.
    Et vous les madmoiZelles ? Tentées par une carrière à Genève ou à Zurich ?
     
  2. Zyga

    Zyga
    Expand Collapse

    Le paragraphe sur l'haleine fraîche est également extraordinaire!

    Ce genre de truc c'est typiquement anglo-saxon et d'ailleurs ça ferait scandale en France c'est certain. Mais ce pdf de 44 pages regorgent de pépites c'est merveilleux! Tellement infantilisant...

    En tout cas, je suis moi même banquière et je peux vous dire que mes collègues et moi on rigole bien depuis qu'on a vu ce truc
     
    Lady Macbeth a BigUpé ce message
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour avoir déjà porté un uniforme au boulot (restauration en 4 étoiles), j'ai répondu "oui, faut bien bouffer". Mais ça me faisait clairement suer de ne pas pouvoir me fringuer comme je le voulais.

    Après, le dress code n'était pas non plus aussi contraignant que celui d'UBS : j'avais fait une couleur rouge juste avant l'entretien d'embauche, j'ai quand même été prise. Mais les cheveux devaient toujours être attachés (chignon ou queue de cheval, mais là c'était des raisons d'hygiène, les cheveux détachés dans un resto ça le fait pas).

    Bon, c'était un job étudiant, ça n'a duré que quelques mois. Mais si demain, pour bouffer, je devais reprendre un boulot avec uniforme, malgré le désagrément de ne pas pouvoir me fringuer comme je l'entends, je le referais, oui. Mais pas dans une banque style UBS. D'ailleurs, je suis même pas sûre de passer l'entretien d'embauche, avec ma dégaine d'ado sur le retour, ahah.
     
  4. mistouflette

    mistouflette
    Expand Collapse
    Laapin, Laapin!!

    C'est un peu comme Claire Chazal et son jean, Léa Drucker et ses baskets...
    C'est vraiment poussé à l'extrême là! Moi ce qui m'a fait rire c'est l'autorisation de l'utilisation du "chouchou" : je me suis imaginée les banquières faisant de la résistance avec de vieux trucs bariolés bien flashy ;)
    Sinon, le port des collants en été, c'est juste immonde!
     
  5. Gorgeous

    Gorgeous
    Expand Collapse
    Fluorescent adolescent

    Même si c'est un peu ce que je pense secrètement, cette phrase m'a sidérée !
    "Les tatouages, piercings ou chaînes de cheville sont démodés et ne reflètent pas une allure professionnelle. Par conséquent, leur port n?est pas autorisé."

    Franchement, qui sont-il pour en juger ?
     
  6. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    Finalement même à 17h t'es encore au boulot. Parce que tu gardes les mêmes lunettes tristes (à moins d'avoir des TCHINTCHIN x), la même absence de piercing/tatouages, la même coupe de cheveux morne ("sobre" c'est morne pour moi), la même couleur terne (parce que même sans racines visibles le rouge doit pas être accepté :P), et du temps pour aller au PRESSING faire laver ses fringues hors de prix et remarquer les plis. MAIS tu peux porter de la dentelle mauve, oh oui!

    A part ça un dress-code ne me dérange pas. Bon en fait SI. J'ai travaillé en caisse et je devais porter du blanc, et j'aime pas, je suis très pâle alors ça ne me va pas. Mais c'était pas franchement strict donc un chemisier à manches courtes porté comme une blouse par dessus des fringues de couleur allait très bien :)
     
  7. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    En lisant cela, je ne peux m'empêcher de penser à Etienne de la Boétie écrivant (en 1549 !!!) son "Discours de la servitude volontaire". Il est peu enseigné en France. On lui préfère son ami Montaigne, immense lui aussi, mais moins subversif...
    Si tu le croises sur ta route, n'hésite pas ! Sa lecture ouvre des perspectives tellement joyeuses !
     
    Lucidite77 a BigUpé ce message
  8. Zyga

    Zyga
    Expand Collapse

    Heu je suis banquière et je m'éclate dans mon job, c'est un peu cliché de dire que ce n'est pas drôle, c'est un métier hyper intéressant que l'on peut choisir par envie aussi :)

     
    Lady Macbeth a BigUpé ce message
  9. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Un jour je serai dentiste et alors je ne pourrais pas
    -avoir des teintures autre que marron/ Blond/noir
    -porter du vernis à ongle
    -porter des talons hauts
    -avoir des bijoux
    -mettre la couleur que je veux sur les murs de mon cabinet
    -avoir les cheveux détachés

    Je serai en blouse, donc pas de vêtements qui peuvent choquer.

    Tout ça pour des raisons d'hygiène ou alors parce que le patient pensera que je suis incompétente car fofolle et pas assez professionnelle si j'ai les cheveux bleus.

    A ce que je sache on n'est pas obligé de rentrer dans une société donc on peut leur dire "merde, je m'habille comme je veux et comme ça ne vous plait pas je me casse!" donc ça ne me choque pas.
     
  10. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

    Le truc du maquillage m'a fait grimacer, pourquoi ça apporterait une touche professionnelle aux hommes mais surtout pas aux femmes ?
    Le coup du tatouage qui est "démodé" m'a fait m'étrangler de rire par contre, genre les chemises rentrées dans le tailleur c'est à la mode quoi.

    En plus ça me dérange parce qu'avec une telle importance accordée à l'apparence, ça doit sentir bon la discrimination à l'embauche... Oui, être moche, ça ne fait pas professionnel.

    Edit : Je feuillette le dresscode et je viens de lire "Vous laisserez de préférence à des professionnels le soin d’enlever les éventuelles taches. Plus les taches sont récentes, et plus le résultat obtenu sera meilleur". Donc ils accordent un soin maladif à la tenue de leurs employés, mais ils ne savent pas écrire le français. Nul doute que ça doit faire bonne impression le "plus meilleur".
     
  11. FLT

    FLT
    Expand Collapse
    Something borrowed

    Difficile de distinguer la sphère du monde du travail et la sphère privée avec ce genre de code vestimentaire. Parce qu'en plus des huit heures de loyaux services quotidiens, il faut prévoir les va-et-vient chez le pressing, les rendez-vous dans les salons de coiffure et d'esthétique très régulièrement, il faut même choisir sa monture de lunettes en se projetant dans son entreprise, ne pas manger d'ail au déjeuner pour préserver son haleine fraîche etc. etc. Ce code vestimentaire intervient clairement dans la sphère privée puisqu'il conditionne ses employés à vivre leur propre existence dans la perspective de leur vie en entreprise. Celui qui veut le suivre à la lettre ne pensera finalement qu'à travers et au service de ce code, qui est surtout le reflet d'une société où l'apparence compte bien plus que la compétence. Ceci dit, il ne faut pas dramatiser : la moitié du code relève du bon sens (il a alors ce défaut d'infantiliser le destinataire) et qu'il est surtout là pour véhiculer une image de marque comme l'a bien expliqué Pixika et là on retombe sur ce problème de société des apparences.
     
  12. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Je ne suis pas contre l'idée d'un dresscode, ça a une certaine cohérence (bien que le jour où quelqu'un me conseillera de porter des culottes en micro-fibres et un soutien gorge chair, ainsi que de changer de lunettes car trop grandes, je me ferai un plaisir de l'envoyer paître). Le dresscode ici présenté est assez classique, et la boîte veut juste donner une image de marque. En fait, c'est compréhensible, au vu de la clientèle. Vous imagineriez un serveur avec un pantalon troué mille fois trop grand dans un restaurant trois étoiles ?

    En revanche, et je ne voudrais pas passer pour la féministe à deux balles, mais la partie du règlement pour les femmes fait très "je vous conseille tout ceci pour que vous n'ayez pas l'air con, et puissiez ainsi avoir une chance de paraître professionnelle" tandis que la partie pour les hommes est plutôt du style "je vous conseille tout ceci afin de renforcer votre professionnalisme et votre toute-puissance". C'est un peu écoeurant à la lecture, si on compare la rubrique "lunettes" par exemple ou "montres", les conseils ne sont pas du tout présentés de la même manière.
     
Chargement...