Dry January, qui me suit?

Sujet dans 'Forum Beauté' lancé par MilielaTigresse, le 3 janvier 2016.

  1. MilielaTigresse

    MilielaTigresse
    Expand Collapse
    "C'est Le-vioooo-sa et pas Levio-saaaa!"

    @Nervously Wilkommen petit strudel! :hello:
    Très bonne idée le coup des médocs! (Je vais te la piquer tiens!) :top:
     
    copaulette a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    @Nervously
    Mais, ces "potes" sont horribles, ils connaissaient la notion du consentement ? :oo: :eh:

    En tout les cas, une madz de plus :sushi:
     
  3. Nervously

    Nervously
    Expand Collapse

    @MilielaTigresse Merciii ! Et puis oui utilise l'excuse des medocs, comme je disais, sur les relous, ça fait gagner du temps ^^.
    @copaulette C'est des potes de potes que j'apprécie pas spécialement. Ils sont vraiment cons-cons et "arriérés". Je passe mon temps à me facepalmer vu toutes les horreurs qu'ils racontent à la minute.

    Et sinon ce soir, mon copain m'a proposé d'aller dans un super bar à cocktails trop bon, mais j'ai dit non du coup.
    Moins de tentations et plus de séries sous mon plaid ^^.
     
    copaulette a BigUpé ce message
  4. MilielaTigresse

    MilielaTigresse
    Expand Collapse
    "C'est Le-vioooo-sa et pas Levio-saaaa!"

    Bon première sortie hier soir, j'ai pris un coca et un virgin mojito!!! :rockon:
    Ca a coûté moitié moins cher (et ca c'est COOL!! :top:)
    Bon je me suis un peu planqué, j'ai dit que j'avais pas la motiv de boire de l'alcool (oui shame on me :ninja:, mais en même temps j'ai pas envie de dire à tout le monde que je fais le dry january sinon on va pas arrêter de me poser des questions :annoyed:)
     
  5. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    Bon bah... j'ai craqué. J'ai eu une sortie au resto, un repas en famille et une soirée chez des potes. Resto, ça va, un virgin mojito, mais pour les deux autres, une bière à chaque fois. J'en avais même pas envie, c'était un pauvre réflexe bidon :goth:
    Appelez moi sans volonté.
     
    MilielaTigresse a BigUpé ce message
  6. MilielaTigresse

    MilielaTigresse
    Expand Collapse
    "C'est Le-vioooo-sa et pas Levio-saaaa!"

    [​IMG]

    Non je déconne!!! Ca arrive à tout le monde! :hugs:
    Après tu sais que t'es capable de commander par réflexe donc essaye d'être plus forte que toi même :supermad: (I believe in you! :top:)
     
    copaulette et Specter_ ont BigUpé.
  7. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    MilielaTigresse a BigUpé ce message
  8. MilielaTigresse

    MilielaTigresse
    Expand Collapse
    "C'est Le-vioooo-sa et pas Levio-saaaa!"

    Bon je reprend ce Dry January mais pour le mois d'Avril. Donc ce sera un Dry April!
    Ca a commencé hier soir j'ai pris un smoothie ainsi qu'un coca au bar. Forcément, je me suis pris des réflexions
    "Qu'est ce que c'est?"
    "Un smoothie et un coca"
    "Ah je croyais que c'était des cocktails"
    "Ben non"
    "pourquoi tu bois pas d'alcool?"
    "Parce que j'ai pas envie"
    "Mais t'es malade?"
    "Non non"
    "tu vas bien?"
    "Oui oui (par contre je te le dirais jamais mais tu me casses les couilles avec tes questions à la con! je bois ce que je veux encore MERDE!)"
     
    Coahoma. et sheetah ont BigUpé.
  9. Cleos

    Cleos
    Expand Collapse

    Bonjour bonjour :cretin:
    Je déterre le topic pour relancer le défi cette année! Rappel pour ceux du fond qui n'écoutaient pas : ça consiste tout simplement à ne pas boire d'alcool en janvier.
    Ici un article de Slate : http://www.slate.fr/story/171702/alcool-janvier-dry-january-effets-prolonges-aout

    Je m'y lance sans pression mais je pense vraiment pas rencontrer de difficultés, je picole déjà pas beaucoup, cela dit ça sera un bon moyen pour voir si je peux aussi ne pas picoler du tout! A priori j'ai une copine qui le fera avec moi, c'est parti pour les pintes de limonade! :cretin:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Poacée a BigUpé ce message
  10. Poacée

    Poacée
    Expand Collapse
    Keep yourself alive.

    Je me tâte à le faire aussi (j'ai pas bu hier donc je peux encore :lol:)

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Cleos a BigUpé ce message
  11. Lagertha~

    Lagertha~
    Expand Collapse

    Coucou,
    Je viens poster par ici pour vous apporter du soutien et de la motivation, parce que je trouve ça super comme initiative:paillettes:
    Pour ma part je ne le fais pas, enfin si je le fais, dans le sens où je ne bois pas d'alcool du tout, toute l'année, car je déteste ça, donc techniquement je fais le Dry January, mais pas consciemment, bref vous m'avez comprise :rire:

    Je voulais juste réagir sur le côté "comment réagir face à la pression sociale" parce qu'en tant que non-buveuse depuis toujours, j'en connais un rayon là-dessus :happy: Enfin ça s'est bien calmé depuis quelques années, j'ai 29 ans et mon entourage est souvent un peu plus âgé, et plus personne ne m'embête ou essaie de me forcer, mais je me souviens qu'entre 18 et 24 ans, c'était l'horreur, je devais me justifier en permanence. Alors voilà j'ai compilé une petite liste d'astuces, faites-en ce que vous en voulez :)

    - adapter la réponse en fonction de la personne que vous avez en face de vous. Je trouve ça chouette d'expliquer le concept du Dry January, ça peut même motiver d'autres gens, mais ça fonctionne uniquement si vous êtes en face de quelqu'un d'un peu ouvert d'esprit, ou intéressé par le développement personnel ou autres. Mais si vous sentez le potentiel relou qui ne vous lâchera pas ou va se moquer de vous, on peut recourir aux méthodes "mensonges" de type "je suis sous médoc". Notons que même celle-là n'est pas infaillible, les plus relous vont potentiellement vous demander des détails, voire vous dire "oh allez une bière ça change rien" ou autre "tu t'en fous tu conduis pas" :stare:
    - en parlant de conduite : c'est la réponse toute trouvée, "je conduis". Ça ne marche que si c'est vrai évidemment :d Si les gens savent que vous n'avez pas le permis ou que vous êtes dans une capitale où personne ne prend la voiture, ça marche moins bien :rire:
    - parler du côté challenge plutôt que du côté négatif: "je fais un challenge consistant à ne pas boire de tout le mois de janvier, j'en suis à X jours, je tiens le coup !" ou encore parler des effets positifs sur le corps etc. Attention cependant à ne pas pousser trop loin au risque de faire culpabiliser vos interlocuteurs. Je crois que c'est la raison pour laquelle les gens essaient de pousser les non-buveurs à boire, parce que ça les met face à leurs propres pratiques (et excès ?) et les fait se sentir un chouilla coupables.
    - au bar : gruger en prenant des cocktails sans alcool. J'aime les bars qui ont des cocktails cool avec des noms personnalisés et pas juste "virgin machin", ça donne l'impression aux gens que vous prenez un cocktail alcoolisé, hop ni vu ni connu. En France je choisissais les bars en fonction de ce critère :cretin: Aller commander au bar plutôt qu'à la table permet aussi d'être plus discret.
    - en soirée chez vous : proposer des cocktails maison, avec une grande diversité de jus, sirops etc. Pareil, ça fait diversion, ça ne donne pas l'impression que celui qui ne boit pas d'alcool va avoir un truc triste et basique dans son verre. Quand j'étais étudiante j'avais poussé le concept assez loin, j'avais acheté plein de sirops, je m'étais fait une vraie carte sur du papier avec des cocktails et des noms cool et les gens pouvaient choisir de rajouter de l'alcool ou non dedans :happy:
    - en soirée chez les autres : c'est là où c'est le plus compliqué je trouve. A part s'il y a d'autres non-buveurs, l'hôte n'aura rien prévu, au mieux un bouteille de soda low cost bien chimique :sweatdrop: Il va falloir ramener vos propres stocks. Encore une fois, faire diversion marche pas mal : je ramène des jus aux combinaisons improbables (aloe vera - kiwi :rire:) ou de l'ice tea de bonne qualité.

    J'en arrive aux deux conseils un peu plus radicaux :
    - choisir les types de soirées auxquelles on va. Éviter celles où boire de l'alcool est l'activité centrale de la soirée. Musique, jeux de société, bowling ou autres, généralement quand il y a une activité qui rassemble et connecte les gens, la consommation d'alcool est plus faible
    - choisir ses amis. Eh oui. Vous allez peut-être vous rendre compte que vous êtes entouré.e.s de gens qui pensent que l'alcool est la seule façon de s'amuser et qui vont vous traiter de rabat-joie voire ignorer votre consentement comme dans un post plus haut. Comme je le disais, c'est ce qui m'arrivait en permanence quand j'étais plus jeune, c'était dur, et j'ai fini par faire du tri. Je me suis entourée de gens respectueux et non jugeants, qui m'apprécient pour qui je suis et non pas pour la dose d'alcool que je bois. Avec le recul, je n'ai aucun regret :happy:

    Voilà j'ai pondu un pavé, je peux vous écrire le prochain sur les méthodes pour ne pas se sentir en décalage quand tout le monde dans le groupe est bourré sauf moi :rire:
     
    Lysine_ a BigUpé ce message