Dwayne « The Rock » Johnson se confie sur son expérience du suicide et de la dépression

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 4 avril 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 4 avril 2018
    Dernière édition: 5 avril 2018
    ----- Publicité -----
  2. Dulsao

    Dulsao
    Expand Collapse

    En fait au niveau des tentatives ils ne sont pas plus nombreux... Mais plus violents ce qui donne un taux de suicide final plus élevé...
    Du mal à imaginer The Rock ainsi...comme quoi !en tout cas sa prise de parole est une très bonne initiative. Espérons qu'elle va donner l'exemple à quelques hommes au loin... Ou les toucher afin qu'ils parlent ou demandent de l'aide... Ou fassent attention à ceux qui demandent de l'aide autour d'eux.
     
    Opium1, Jeannedarkh, CaraNougat et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. NanaCoubo

    NanaCoubo
    Expand Collapse
    Freedom You've gotta give for what you take Merci George <3 !

    C'est vrai qu'on a du mal à l'imaginer passer par des passes pareilles. Il est courageux sérieux !
    Nous sommes tous humains avant d'être tel ou tel.
     
    Jeannedarkh a BigUpé ce message
  4. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    c'est vrai que ça fait bizarre de l'entendre parler de ça.. mais on est tous hmain
     
    Jeannedarkh, NanaCoubo et babooz92i ont BigUpé ce message.
  5. SnowySow

    SnowySow
    Expand Collapse
    "Tout le monde mérite une ovation au moins une fois dans sa vie, parce que nous triomphons tous du monde."

    Çà fait du bien qu'un homme comme lui aie le courage de parler de sujet aussi tabou ! J'espère que çà donnera un bon exemple à nombre d'hommes pour s'exprimer enfin. Parce que contrairement à ce qu'on pense, pour s'ouvrir, pour affronter ses émotions (surtout les plus sombres) il faut beaucoup de courage et de force...


    PS : @Mymy j'ai relevé une toute petite faute de frappe : au début de l'article, tu écris que DJ est "aussi à l'air dans ses pompes que dans son genre"... Presque ;)
     
    Jeannedarkh, NanaCoubo et Mymy ont BigUpé ce message.
  6. Shay'n

    Shay'n
    Expand Collapse
    Change bien trop souvent d'avatar.

    Déjà que je suis comme :puppyeyes: devant Dwayne ... alors maintenant je suis carrément comme ça : :loveeyes:
     
    babooz92i a BigUpé ce message
  7. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Concernant la dépression masculine, il y a une campagne très intéressante en Nouvelle-Zélande, c'est la campagne mené par John Kirwan, l'une des premières vraies stars All Blacks (rugby) puis entraineur de l'équipe du Japon, donc vraiment l'une des plus grandes célébrités du pays et un symbole de la virilité à la néo-zélandaise. En réalité, au pic de sa carrière, il souffrait d'une dépression profonde et non diagnostiquée puis il a fini par trouver de l'aide et décidé de mener campagne sur le sujet.

    Il a écrit un livre, All Blacks don't cry où il explique les barrières qui l'ont empêché de trouver de l'aide plutôt, notamment le fait que dans sa culture néo-zélandaise, le fait pour un homme de se "plaindre" de questions de sentiments est extrêmement mal vu, l'archétype masculin étant plutôt celui du mec taiseux qui prend sur lui.
    Au début, plusieurs personnes l'ont découragé de s'exprimer sur sa dépression et il explique qu'une partie de sa carrière en Italie et la rencontre avec sa femme italienne l'ont beaucoup aidé à parler de sa dépression car la culture italienne permet beaucoup plus facilement aux hommes d'exprimer leurs sentiments, leur sensibilité et même de pleurer devant des gens.
    Certaines choses qui racontent dans le livre sont illustrées dans cette mini-vidéo (accent néo-zélandais) mais elle met moins l'accent sur la spécificité culturelle et genrée que le livre :


    L'implication de Kirwan dans la lutte contre la dépression a été si importante à l'échelle du pays pour casser les stéréotypes et encourager les hommes à parler que les services de santé mentale se sont retrouvés en sous-effectif face à des appels soudain très nombreux dans les hotlines.

    J'ai trouvé son parcours très intéressant car il montre à quel point les modèles masculins, comme The Rock, peuvent changer le regard des hommes sur leur dépression.
     
    Owimboe, Nebullulaby, Astyana et 6 autres ont BigUpé ce message.
  8. Opium1

    Opium1
    Expand Collapse

    Ca me fait un peu marrer que l'article dise que Dwayne Johnson ne surjoue pas la virilité... Je veux dire il a des bras qui font la taille de mes cuisses, il est HYPER baraqué. Et tout ça c'est énormément de temps passé à la salle de sport (en plus des poudres et tout le bazar) donc vous ne me ferez pas croire que le mec ne surjoue pas la virilité quand même. Après je ne dis pas que son message ne peut pas être positif mais je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas non plus venir d'un mec taillé comme une crevette (et ce n'est pas une insulte je précise, y'a juste des mecs qui sont plus menus, plus fins et c'est très bien comme ça).
     
  9. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Vu que l'article insiste bien sur son corps "viril", je pense qu'il veut dire "surjouer l'atittude de la virilité" et non le physique.

    Après, bien sûr que n'importe qui faisant campagne sur la dépression peut avoir un impact important. Le truc c'est que les codes toxiques de la masculinité sont un obstacle important à la détection de la dépression chez les hommes.

    Pour être diagnostiqué dépressif, il faut arriver à faire plusieurs choses : parler à un tiers de ses problèmes, admettre la douleur que des émotions procurent, admettre qu'on ne peut pas régler ce problème seul et que ça ne passera pas comme ça, bref réclamer de l'aide. Ce sont des choses qui sont souvent perçues comme incompatibles avec la virilité puisqu'un homme doit 1) se débrouiller seul pour régler ses problèmes 2) ne jamais parler de ses sentiments 3) ne pas souffrir pour des choses "futiles" comme des sentiments 4) prendre sur lui et ne jamais se plaindre.
    Le fait "d'enfreindre" ces règles peut donner l'impression à un homme ou à son entourage qu'il perd en virilité. Donc un modèle perçu comme "vite fait viril" n'aura certainement pas le même impact culturel qu'un modèle perçu comme le symbole absolu de la virilité.
    arce que le mec "taillé comme une crevette" comme tu dis peut donner l'impression à ces gens qui ont des barrières et veulent avoir l'air d'un homme ultra-viril qu'il est juste un mec sensible, avec un côté un peu féminin, et ce n'est pas ce à quoi ils aspirent. En revanche, quand The Rock ou un All Black lèvent la main et disent "moi aussi", ça donne l'impression que si même eux qu'on ne peut pas accuser d'être trop sensibles, trop fragiles ou trop féminins peuvent traverser ça, alors on ne va pas perdre sa virilité en reconnaissant certains de ses problèmes.

    Bien sûr qu'un homme qui n'a pas de complexe de virilité ou qui n'a pas été élevé selon des codes ultra genré pourrait tout autant être touché par le message d'un intello maigrichon que par celui d'une montagne de muscle qui fait un sport connoté très masculin et chercher de l'aide avec l'un ou l'autre. Mais toute une frange de la population masculine (et de leur entourage) aura besoin d'entendre le message de leur idole de la virilité plutôt que d'un mec qui n'incarne pas ça à leurs yeux.

    Voilà pourquoi c'est important que des personnalités comme The Rock brisent les tabous (ce qui est quand même un peu un acte de courage, car ils peuvent avoir peur de perdre leur carrière et leurs fans en sortant de ce code de la virilité).
     
    #9 MorganeGirly, 10 avril 2018
    Dernière édition: 10 avril 2018
    zazouyeah, Ada or ardor, babooz92i et 1 autre membre ont BigUpé ce message.