Elle est accro à la cocaïne mais veut arrêter : témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 22 décembre 2011.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Lilli-Puce

    Lilli-Puce
    Expand Collapse
    Fuck you ,fuck you and especially fuck you !

    Tout ce que j'espère pour toi Lucy c'est que tu t'en sortes. Je n'ai que ca a dire.

    Bon courage et bonne chance. :fleur:
     
  3. Alania Malfoy

    Alania Malfoy
    Expand Collapse
    My father will hear about this.

    Je n'y ai jamais touché, je me suis promis de ne jamais me droguer (enfin, quelques verres ça passe, tant que je suis lucide - oui, l'alcool est aussi une drogue ;) -), parce que je sais que je suis faible et que je deviendrais accro. En parler est je trouve en quelque sorte une preuve de courage, & même si c'est un maigre réconfort je soutiens ton amie et j'espère qu'elle arrivera à arrêter.
     
  4. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    J'espère de tout coeur qu'elle tiendra.
    (je n'ai rien à ajouter de plus...)
     
  5. Believer

    Believer
    Expand Collapse
    C'est quand qu'on va où?

    Témoignage très courageux, qui fait pas mal réfléchir.
    J'espère que "Lucie" arrivera a décrocher pour de bon! Après je ne sais pas si la solution de l'isolement (pour éviter toute tentation) est la bonne, couper les ponts avec les personnes qu'elle associe à la prise de drogue ok, mais il ne faut pas qu'elle se renferme sur elle pour autant...
     
  6. tinylolita

    tinylolita
    Expand Collapse
    Dolce vita

    J'espère qu'elle s'en sortira, vraiment, d'autant qu'elle a franchi les premières étapes : prise de conscience, rompre le contact avec les éléments néfastes. Courage ma belle!
    J'ai beaucoup fréquenté le milieu de la nuit, et beaucoup de personnes commencent par le cannabis, et passent aux drogues dures. Même si c'est de "temps en temps" il faut se rendre compte que cela reste une addiction. Alcool, les joints, les rails et pour certains des piquouzes, un engrenage qui peut faire tout perdre. J'ai un pote enseignant qui a perdu sa femme et son gosse parce que contrairement à ses potes, il ne s'est pas arrêté au cannabis, il est passé à l'héro, et franchement je ne souhaite ça à personne.
    Il n'y a pas de petites drogues, pas de consommation mondaine. Quand on voit le nombre d'ados et de jeunes adultes qui ont déjà touché à la drogue, c'est inquiétant. Pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit, pas besoin de tout ça! Tout est dans la tête!
     
  7. Irina-

    Irina-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Témoignage très émouvant qui m'a remuée.
    C'est vrai qu'on ne sait quasiment rien des effets sans y avoir été passée par là...
    Je vous rassure, je n'ai jamais pris de la drogue ni pris une cuite et jamais fumée même pas essayé la cigarette.
    J'espère que Lucy s'en sortira <3 .
     
  8. nwasett

    nwasett
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    Je tiens à ajouter que même quand on s'est arrété à l'étape 2, ça laisse des traces... Enfin, je pense que c'est différent pour chaque personne, c'est pas une vérité absolue, mais ma période "drogue festive" (hem) m'a laissé une grosse trace de parano.

    Bon courage à la demoiselle, que la Force soit avec elle! :fleur:
     
  9. Lisazerty

    Lisazerty
    Expand Collapse
    aware

    C'est touchant !

    Courage à "Lucie" !
     
  10. Enrya

    Enrya
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Ça fait vraiment réfléchir, parce que je pense qu'au fond n'importe qui peut tomber dans ce genre de spirale, il suffit parfois d'un concours de circonstances : une proposition alors qu'on est particulièrement vulnérable, par exemple. On pense à peu prêt toutes avoir les barrières nécessaires, être assez fortes, mais mieux vaut ne pas tenter le diable.

    Sinon, petit aparté pour dire que j'ai trouvé la première illustration de l'article super réussie, chapeau l'artiste :) !
     
  11. manonscarlett

    manonscarlett
    Expand Collapse

    Ton témoignage m'a beaucoup touché et fait beaucoup réfléchir... J'ai longtemps eu un discours anti-drogue en disant "jamais je n'y toucherai, ceux qui en prennent sont faibles blablabla", toujours tenu tête aux gens qui m'en proposaient tellement je les trouvais pathétique. Oui MAIS il y a 1 mois et demi de ca j'ai pris "la pillule du bonheur" lors d'un concert, j'étais en confiance avec des gens que j'aime, dans un bon mood & je me suis laissée tentée... & je dois avouer que c'était fou, comme dans une bulle, tout allait pour le mieux, j'étais légère et heureuse, je ressentais la musique comme jamais.
    & maintenant je dois avouer que même si sur le moment je pensais pas à ca, il y a bel et bien une adiction qui se créee, maintenant dès que j'écoute de l'electro ou musique du genre je ne fais qu'y penser, j'ai l'irresistible envie d'en reprendre & c'est à la fois euphorisant / excitant mais ça fait aussi très peur. Malgré toutes les sensations exquises que cela te fait ressentir ce n'est que du faux et c'est à double tranchant...

    Je te souhaite un grand courage pour t'en sortir, les Mad'z sont avec toi <3
     
  12. Jambo

    Jambo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    C'est un témoignage très poignant, j'espère de tout c?ur qu'elle va réussir à sortir la tête de l'eau :erf:
    Je ne comprendrais jamais le genre de personne comme "Vincent" qui vont vers les personnes pour proposer de la drogue...

    PS: le premier dessin est superbe :fleur:
     
Chargement...