Elles ont testé pour vous... le stérilet (ou DIU)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 26 septembre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    J'en suis depuis 2 jours, aujourd'hui est le premier jour de ma nouvelle vie après les douleurs.

    Je suis Bonheur et paillette, j'ai pu faire mon sport normalement, vivre ma vie. :rainbow:

    Je dois checker dans 6 semaines si tout va bien.

    Je sais pas vous mais on m'a posé Mirena ( DIU hormonale) ??
     
  3. Berezina

    Berezina
    Expand Collapse

    Un super article, très minutieux. Par contre vous oubliez de parler du risque de grossesse sous stérilet qui arrive beaucoup plus qu'on ne le croit (et j'en fais partie)
     
    ErsatzE a BigUpé ce message
  4. Faol

    Faol
    Expand Collapse
    Heavy seas of love

    Désolée pour ce post pas très positif, mais j'ai besoin d'évacuer ma frustration.
    J'en ai assez de lire à tout bout de champ que les hormones c'est le mal, que ça déglingue le corps, que c'est mauvais pour l'environnement, que ça nous tuera touuuuuuuus (j'exagère un peu, mais vous comprenez l'idée)... Parce que je suis sous pilule (donc hormones), et que même si tout n'est pas rose et que j'ai peur (entre autres) que mes douleurs quand je fais l'amour soient dues à ladite pilule, vu tout ce que je lis sur le CB, je ne peux tout simplement arrêter. Parce que quand on a subi des douleurs de règles tellement violentes qu'elles amènent au malaise, des douleurs si insoutenables que votre médecin vous prescrit des hormones avant même que vous preniez la pilule (et encore, même là c'était pas top)... Eh bien vous êtes bien contente d'avoir des règles non douloureuses chaque mois grâce à ces foutues hormones, je vous assure.
    Donc voilà. Je suis très contente pour toutes ces filles, mais j'en ai un peu marre de cette diabolisation des hormones qui me frustre au plus au point, même elle s'avère vraie... ^^"
     
    Elwingg, Marie-Lee, Naurore et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tierell

    Tierell
    Expand Collapse

    Ah... si seulement. ça me déprime un peu de lire ces articles sur les joies du DIU.

    J'y ai cru, j'y ai vraiment cru... Et je ne veux pas jouer les catastrophistes, mais je pense que c'est quand même important de témoigner. Parce-qu'on a l'impression que c'est la joie et les licornes, quand il marche, et que tous les soucis sont partis.

    Je me suis fait poser mon DIU il y a un an, et après une pose désagréable et quelques douleurs et saignements, tout semblait se passer bien. Mon corps s'est adapté rapidement, avec comme seul prix des règles un peu plus abondantes. C'était le bonheur, l'extase, bref, tout se passait à merveille.

    Je vérifiais de temps en temps les fils, plus par parano que par besoin, la gynéco ne m'ayant rien dit de faire en particulier à ce sujet. Après quelques semaines, les fils n'étaient plus accessibles en période normale, mais ils ressortaient pendant mes règles, et une petite écographie m'avait rassuré sur le fait que le stérilet était bien placé.

    Un jour, les fils ne se sont pas rétractés après mes règles. C'était un peu inhabituel, mais ils avaient repris leur longueur du tout début après la pose, donc je ne me suis pas alarmée.

    J'aurais du... Quelques semaines après ça, plus de règles... Un test confirme que je suis enceinte. Enceinte, avec un stérilet ?? ça a été une grosse mauvaise surprise pour moi et mon copain à qui j'avais dit qu'on avait pas de soucis à se faire sur ce plan.

    Franchement j'étais en rage. 99,9% d'efficacité, hein ? Et bien sûr il a fallu que je fasse partie de l'infime pourcentage de malchanceuses.

    Un bébé étant hors de question, direction la clinique. Je suis encore dans les temps pour un avortement par médicament, mais il faut d'abord retirer le stérilet. Après 10 minutes de torture, la gynéco baisse les bras. Elle ne trouve pas les fils( qui sont remontés, ces petits salauds ) et me dit que je dois avorter par opération sous anesthésie générale, et qu'on me l'enlèvera à ce moment là. Joie.... Mais pas le choix, donc je prend RDV pour l'opération

    Le jour J arrive, et l'opération s'effectue sans problème. Au final, je suis contente d'avoir été endormie, même si je craignais un peu l'anesthésie au début ( peur de pas me réveiller et tout ). On m'annonce qu'il a été impossible de retirer le stérilet.

    Euuuuh ??! Même pendant un avortement ??

    Bref. Me voilà sortie de cette affaire avec un stérilet dont j'ignore la fiabilité ( a-t-il rebougé ? ) toujours dans l'utérus, un pack de pilules en plus, et une nouvelle paranoia d'être constamment enceinte.

    Je ne me sens pas capable d'avoir confiance à nouveau dans un stérilet, même si je sais que j'ai été victime d'extrême malchance, et que ces choses là n'arrivent quasiment jamais ( d'ailleurs tous les médecins à qui j'annonçais que j'étais tombée enceinte me regardaient d'un air incrédule ).

    J'espère que ça n'arrivera à personne, mais je vous invite à surveiller votre stérilet de près, et à utiliser un autre moyen de contraception si quelque chose est inhabituel. Je ne me suis pas assez alarmée, encouragée par des taux d'échec quasi-nuls, mais on oublie souvent que ça n'arrive pas qu'aux autres ;)
     
    Ghost wind et ML38 ont BigUpé.
  6. calliope2012

    calliope2012
    Expand Collapse
    Attention, je mords. Et j'ai la rage...

    J'ai également un stérilet en cuivre depuis un moment maintenant et :
    - je n'ai pas jonglé pendant la pose, pourtant je suis douillette
    - après la pause ça m'a fait une sensation de douleurs de règles une demi-journée largement supportable avec un spasfon
    - mes règles ne sont pas plus douloureuses qu'avant, ni plus abondantes, rien, elles sont toujours cycliques et bien rythmées, j'ai un syndrome pré-menstruel moins douloureux qu'auparavant notamment au niveau des seins et des ballonnements (si vous voyez ce que je veux dire)
    - mon stérilet se porte bien et moi aussi, il n'a pas été expulsé

    Alors on va pas diaboliser les hormones, mais je ne les supporte pas à titre perso et sans hormones je ne me porte que mieux donc bon. Je pense que de toute façon chaque personne a la méthode de contraception qui lui convient le mieux et chaque gynéco doit aider chacune de ses patientes à prendre celle qui lui ira le mieux à elle et à son métabolisme. Pour certaines c'est le DIU cuivre ou hormonal, pour d'autres l'implant, la pilule, etc. L'essentiel est qu'on soit toutes protégées contre les grossesses qu'on veut éviter (ou du moins potentiellement protégées).
     
    Human_ a BigUpé ce message
  7. MaggieMay

    MaggieMay
    Expand Collapse
    no, it isn't

    J'ai vraiment envie de sauter le pas ! Je prends la pilule depuis bientôt quatre ans, je ne l'oublie JAMAIS, mais je commence à en avoir marre de prendre des hormones.
    Je me fais peut-être des films mais j'ai l'impression qu'elle joue sur mon moral et ma libido...

    Je suis donc allée chez plusieurs gynécos qui m'ont tous chaleureusement accueilli (non) avec des pépites du style "Nan mais on pose pas un stérilet à une gamine de 20 ans !", "De toute façon, ce n'est pas un moyen de contraception efficace, alors vous reviendrez pas chialer quand vous vous retrouverez enceinte", "Vous allez finir complètement anémiée", "les femmes qui prennent des hormones vont mieux que celles qui n'en prennent pas", et j'en passe :halp:

    J'ai enfin trouvé une gynéco qui a accepté à contre coeur de m'en poser un (tout en me faisant aussi une liste longue comme le bras de choses qui pourraient mal se passer), du coup même si j'étais vraiment décidée, j'hésite à fond :gonk:. Peur qu'il tombe, qu'il se déplace, qu'on arrive tout simplement pas à me le poser, etc.

    Raah c'est un casse-tête ! :facepalm:
     
    Ghost wind et Faye Valentine ont BigUpé.
  8. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Je trouve cet article vraiment vraiment génial.

    Je pense qu'il faudrait un article dans le même genre sur l'implant et sur les autres moyens de contraception en général.

    (il y en a marre d'entendre parler que de la pilule)
     
    Ghost wind a BigUpé ce message
  9. natarocas

    natarocas
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement. Guest

    Si on avait pas notre projet bébé avec mon chéri, ce serait stérilet cuivre, nullipare ou non ! J'envisageais même de débarquer avec articles et études sur le sujet chez le gyneco histoire qu'il me sorte pas de sermon, mais ça attendra (et finalement, je ne serais probablement plus nullipare :3). Par contre, quand j'ai entendu ma tante me raconter que sa gyneco refuse de lui poser un sterilet puisque c'est une nulli... A 44ans, elle compte pas avoir d'enfants, et quand je lui ai dit qu'elle n'avait qu'à changer de gygy "Bah elle est très bien ma gyneco !". Ah bon, ok...
     
    Ghost wind a BigUpé ce message
  10. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    je pense que ce serait interessant qu on parle DIU a l ecole :lunette: (on parle BEAUCOUP de la pilule mais peu du patch de l anneau etc)
    et je pense aussi que le discours medical DOIT changer parce que les gynecos et medecins traitants qui ont ce vieux discours c est plus possible :annoyed:
    dommage, l article n a pas parlé des sage femme (qu on ne va pas forcement voir que pr une preparation a la naissance ou une reeducation du perinée) :dunno:
     
  11. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    moi aussi j en ai marre de cette diabolisation des hormones, je prends la pilule depuis de nombreuses années et elle me convient et pour l instant je ne souhaite pas changer (meme si je trouve ca bien qu on parle des autres methodes)
     
  12. YEAH-LAIT-NAH

    YEAH-LAIT-NAH
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    Je me dois vous compter ici mon expérience plutôt mitigée avec la bête DIU.
    Je cohabite avec mon stérilet au cuivre depuis maintenant 5 ans (j'avais 17 ans lorsque l'on me l'a posé).
    J'ai été amené à choisir cette contraception à la suite d'une IVG (mais ceci est une autre histoire...).
    Cette solution est la seule que j'ai envisagé, je suis anti-hormones/chimie/médicaments, il m'était donc impossible de choisir une méthode de contraception telle que la pilule ou l'implant contraceptif.
    On m'a donc posé l'engin en même temps que l'IVG (ce n'était pas du tout prévu... mais ceci est une autre histoire). J'ai donc du combiner les douleurs liées à : une aspiration + la pose d'un corps étranger dans mes entrailles = adieu monde cruel ! Sincèrement, la définition du mot douleur à pris tout son sens à cet instant !
    Mais ce n'est pas tout... sinon c'est pas drôle.
    Les douleurs persistants toujours au bout de 2 semaines, je suis retournée au planning familiale où après quelques examens, le médecin s'est rendu-compte que le machin n'était pas bien placé (d'où les douleurs atroces). En effet, après une IVG, ton utérus fait de la zumba et le stérilet en a profité pour moover son booty !
    Le médecin m'a donc retiré le premier stérilet (douleur atroce) et en replacé un nouveau (douleur atroce bis...). Les douleurs ont persisté quelques jours et puis on a fini par s'apprivoiser lui et moi.
    Aujourd'hui, une fois par mois c'est la Mer Rouge, mon utérus se déchire en deux et je suis un zombie mais je n'en changerai pour rien au monde. Je l'ai mérité mon stérilet au cuivre et pour finir, je l'aime bien =)
     
    Ghost wind a BigUpé ce message
Chargement...