En couple avec mon meilleur ami? Besoin de conseils...

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Surdinam, le 4 août 2017.

  1. Surdinam

    Surdinam
    Expand Collapse
    Caféinomane

    Hello tout le monde :)

    Voilà le topo en gros : les derniers mois ont été vraiment très difficiles pour moi. J'ai vécu une rupture extrêmement difficile, suivie d'une relation dans laquelle j'avais beaucoup d'espoirs mais à laquelle j'ai mis fin parce que je n'obtenais aucune espèce d'attention de la part de l'autre, suivie d'une relation avec un homme qui jouait avec mes sentiments. J'ai été licenciée d'un contrat fixe sur lequel je me reposais beaucoup. Après beaucoup de réflexions, j'ai choisi de me reconvertir au niveau professionnel, j'entame des études en septembre à 27 ans et ça me fait très peur. Ajoutons à cela de gros soucis de famille et vous aurez une petite idée de mon état mental ces derniers mois.

    Au travers de tout ça, mon meilleur ami a été très présent et m'a beaucoup soutenue. Ce soutien a vraiment été très précieux et je commence à remonter la pente en grande partie grâce à lui. Je sais que je peux compter sur lui.

    On se connait depuis 15 ans. Il a été avec moi dans mes pires ruptures, dans mes déménagements, dans mes plus grandes décisions. C'est un ami comme on n'en rencontre qu'une fois sur une vie.

    Lui est célibataire depuis longtemps alors qu'il a énormément de qualité. Il a toujours prétendu que ça ne l'intéressait simplement pas.

    Sauf que voilà : hier, alors qu'on prenait un verre ensemble avec d'autres amis, l'homme dont je parlais plus haut m'a envoyé un nouveau message où il jouait avec mes sentiments et ça m'a mis un gros coup au moral. Je me suis éloignée du groupe le temps de me reprendre. Il m'a rejointe, je lui ai expliqué ce qu'il se passait et j'ai fini en larmes dans ses bras. En pleurant, je lui disais que je voulais juste rencontrer quelqu'un de bien, que je ne voulais pas être seule. Il m'a répondu que je n'étais pas seule. De fil en aiguille... On s'est embrassés.

    Je suis perdue. Lui m'a confié qu'il avait des sentiments pour moi depuis longtemps, qu'il les cachait consciencieusement parce qu'il voyait que je ne les lui rendrais pas (j'étais en couple, en rupture, je pensais à un autre, ou simplement, je ne le voyais pas comme ça).

    Je l'aime énormément, c'est un ami que j'ai une chance inouïe de connaitre. On a beaucoup en commun et je sais que c'est quelqu'un de bien, qu'il ferait tout pour me rendre heureuse et me soutenir, et que je luis rendrais la pareille.

    Mais je ne sais pas si un jour j'arriverai dans ma tête à faire la transition meilleur ami - compagnon. Depuis le baiser de hier, mes sentiments pour lui n'ont pas changé, même si je ne sais pas exactement définir ce qu'ils sont. J'étais bien dans ses bras, ça paraissait naturel, mais quand j'y repense, j'ai des moments d'étonnement, type "oh mon Dieu je SORS avec lui".

    Je ne sais pas non plus s'il m'attire physiquement. On s'est vus grandir, et je le connais tellement que je n'arrive pas à le voir d'un regard extérieur. Et j'ai BEAUCOUP de mal à m'imaginer nue avec lui - après toutes ces années, c'est vraiment très étrange.

    J'ai surtout vraiment vraiment peur de perdre une amitié qui m'est si chère.

    D'un autre côté, comme je l'ai dit plus haut, je sais qu'il fera tout pour me rendre heureuse et que je peux lui faire une confiance aveugle. Je sais qu'on partage beaucoup de choses et qu'on aura toujours un sujet de conversation, un rire partagé, une épaule l'un pour l'autre. Je sais que quand j'étais dans ses bras je me sentais apaisée et que j'avais à la fois l'impression que c'était étrange et normal...

    Je suis perdue. Je lui ai demandé qu'on en parle à personne tant qu'on n'était pas sûrs de nous. Mais ça fait énormément à penser.

    Qu'en pensez-vous?
     
  2. Lanfear

    Lanfear
    Expand Collapse

    Coucou !

    Je ne sais pas si mon message répondra à tous tes questionnnements mais tu n'as pas de réponse pour l'instant, alors je te donne mon témoignage en espérant qu'il te rassurera.

    Évidemment toutes les situations ne sont pas transposables, mais bon =3

    Il y a quatre ans, je sortais d'une grosse rupture. C'était ma deuxième longue relation, mais je pense que c'était mon premier amour. J'étais malheureuse comme je ne l'ai jamais été.
    Comme depuis toujours, le premier que j'ai appelé a été mon meilleur ami de l'époque (ok, le deuxième, la première est ma meilleure amie). Je ne suis pas du genre tristesse solitaire. Si je reste seule, je ne mange plus, je ressasse, etc. Donc dès que je vais mal, j'ai besoin de voir beaucoup de gens. Résultat, j'ai passé plus de temps que d'habitude chez mon meilleur ami. Lui aussi n'allait pas très bien puisqu'il sortait d'un an de cancer, chimio tout ça.
    Pour la faire courte, un jour, je vais chez lui, je reste dormir (rien d'exceptionnel, j'aime pas prendre les transports le soir). Le lendemain, il m'embrasse. Deux heures plus tard, il me tenait la main dans la rue en m'appelant la femme de sa vie.

    Je venais de me faire plaquer deux mois avant.
    J'étais en panique TOTALE.

    J'étais déchirée entre le fait que ça faisait des années que je le présentais à des amies en disant "C'est le mec parfait, profitez bien !" et les souvenirs de mon ex qui me hantait (j'avais planifié un plan sur trois ans pour le récupérer. J'étais UN PEU folle). J'avais aussi une peur bleue de le perdre. J'avais bien vu avec mon ex que les ruptures étaient beaucoup trop douloureuses pour moi pour "rester amis". Je savais donc qui si on venait à rompre, je perdais mon meilleur ami pour toujours. Alors que si on ne sortait pas ensemble, c'était évident que notre amitié perdurerait.

    J'ai passé la semaine à me prendre la tête. Lui, était aux anges.
    Finalement, le lundi de la semaine d'après, je vais le voir et je lui dis "Désolée. Nous deux c'est pas possible. Je ne veux pas sortir avec toi parce que j'ai trop peur de te perdre (et j'aime encore mon ex)"

    SAUF QUE.
    Ce gros naze ne s'est pas avoué vaincu.

    Il savait que physiquement il m'attirait beaucoup, que ses baisers m'avaient fait un effet monstre et qu'après trois mois de célibat, j'étais en manque de câlins. Donc dès qu'on se voyait, il jouait la proximité et je cédais à chaque fois.

    J'étais encore plus perdue. Est-ce que parce que j'aimais l'embrasser, ça voulais dire que je l'aimais ? Est ce que je n'aimais pas juste l'image qu'il me renvoyait ? Est ce que de l'amitié peut devenir de l'amour ? Et si je le perdais ?

    Ma solution a ce bordel total a été très rationnelle, je ne sais pas si ça peut te convenir.
    J'ai pris un cahier, un stylo, je les ai fourrés dans mon sac et je ne m'en suis pas séparée pendant plus d'un mois. Pendant ce mois, dès que j'avais une réflexion à ce sujet, j'écrivais tout. J'ai fait des listes d'avantages et d'inconvénients, des comparaisons avec mon ex, des réflexions sur l'amour et l'amitié, j'ai écrit mes peurs, j'ai réfléchi à ce que je cherchais dans une relation, à mon homme idéal... bref, j'ai noirci des pages et des pages.

    Finalement, la question qui a été déterminante pour moi ça a été "Est ce que je serais malheureuse si demain il disparaissait ?"
    Oui.

    Du coup, j'ai pris la décision de me remettre en couple avec lui en faisant le voeu de mettre toute mon énergie à faire en sorte que cette relation dure toute notre vie. Il était hors de question qu'en devenant mon "amoureux", je perde au change par rapport au "meilleur ami".

    Depuis, ça va faire quatre ans en novembre qu'on est ensemble. Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie.

    Le fait d'avoir été mon meilleur ami fait qu'on a énormément de facilités à communiquer et les soucis sont très vite réglés. Il connaît mon objectif et on a tous les deux une pensée à long terme de notre relation. On est pas là pour essayer. On est là pour réussir ce combat au quotidien qu'est un couple réussi (par exemple, on se dit "Il/elle fait ça, ça m'agace. Est ce que je le supporterai encore dans 70 ans ?" Si la réponse est non, on en parle maintenant et on trouve une solution avant de voir les choses s'envenimer)

    Pour conclure, malgré mes trois mois de réflexion, il m'a fallut beaucoup de temps pour m'habituer et faire la transition. Lui aussi. Au bout d'un an de couple, ça nous est arrivés de se faire la bise pour se dire bonjour, par réflexe. C'est sûr qu'on passe pas de l'un à l'autre comme ça (et encore, nous ça faisait "seulement" sept ans qu'on se connaissait, pas quinze) mais pour moi, ça a débouché sur la plus saine de mes relations, sur quelqu'un qui me connaît mieux que personne et sur qui je peux compter en permanence.

    Voilà. Je ne dis pas "Je suis heureuse donc tu seras heureuse", je sais bien que ça n'est pas aussi simple. Mais je voulais te montrer par mon vécu que tes craintes et tes angoisses sont normales, je suis passée par les mêmes =)
     
    Dangerous Maid, Sugar&Sarcasm, Surdinam et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Surdinam

    Surdinam
    Expand Collapse
    Caféinomane

    Merci beaucoup pour ton message :) je ne me dis pas que c'est gagné d'avance pour autant, mais ça me rassure de voir que ça a déjà été possible pour quelqu'un d'autre.

    On est toujours ensemble, on a l'intention d'informer nos amis communs dimanche. Je flippe à mourir, c'est un pas de plus. Mais on s'est vus plusieurs fois et à chaque fois j'ai vraiment passé un bon moment.

    Peut-être... Peut-être. Je continue à flipper mais peut-être qu'après tout... C'est possible ^^
     
    Lanfear a BigUpé ce message
Chargement...