Envie d'avoir un enfant ? (pas d'annonce de grossesse ici, merci)

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Backstreet, le 27 janvier 2014.

  1. charlotska

    charlotska
    Expand Collapse
    yadi yadi yada

    :ninja:
    J'ai dis que j'attendrai ce weekend mais tant pis je vais acheter un test. Si ça ça déclenche pas mes règles dans l'heure :lol: (et surtout je pourrais me projeter un peu plus niveau enterrement de vie de jeune fille qui arrive dans 15 jours!)

    Édit : c'est négatif, mais ça veut aussi dire que je pourrais boire des coups en terrasse tranquillou avec mes futures témoins :shifty:
     
    #8869 charlotska, 17 mai 2018 à 10:41
    Dernière édition: 17 mai 2018 à 11:31
    Sildan, Margottine, Margotton et 13 autres ont BigUpé ce message.
  2. Txell

    Txell
    Expand Collapse

    Autumn., Sildan, Saluiid et 17 autres ont BigUpé ce message.
  3. aleeks

    aleeks
    Expand Collapse

    Bonjour,
    je poste rarement (je lis énormément par contre) mais là je ressens le besoin d'avoir des avis extérieurs...
    Après 10 ans en couple, on se lance dans la confection d'un bébé. On en a envie tous les deux, on en avait peut-être pas envie immédiatement, mais professionnellement pour moi ce serait un moment pas trop dommageable pour ma carrière. Alors on s'est dit "on va bien le faire un jour où l'autre donc autant le faire maintenant". Nous voilà donc partis chez une sage-femme, pour discuter du sujet et faire un point santé et arrêter la contraception.

    Mais me voilà désormais pleine de doutes. Je pensais que l'arrêt des hormones (après 15 ans non stop) aurait un effet positif sur humeur/libido/santé. Pour l'instant je suis surtout hyper fatiguée et déprimée. Et se dire que chaque rapport conduit potentiellement à un enfant...je ne trouve pas ça hyper excitant en fait.
    Je me demande maintenant si on fait un bébé pour les "bonnes raisons" ? (mais ya-t-il de bonnes raisons ?)
    Je commence à me documenter sur le sujet bébé. Et me voilà projetée dans un monde rose et bleu, où la littérature, les nombreux magazines et certains forums sont des ramassis de niaiseries / de sexisme / de stéréotypes / d'infantilisation des pères et de pression sur les mères => ça me dégoute !
    Je suis très sensible à la questions des violences médicales / obstétriques => je redoute terriblement toute la prise en charge médicale d'une grossesse.
    Et enfin, j'ai peur pour ma carrière ! Je suis montée haut dans la hiérarchie dans un milieu pourtant très patriarcal et j'ai bien l'intention de continuer, mais je crains de me heurter ensuite au plafond de verre...
    Et après les doutes organisationnels : comment gérer boulot fatigue et bébé, organisation chamboulée au quotidien etc etc...

    Est-ce que vous avez fait / faites face à des doutes, comment réagissez-vous ?
     
    LolaEnCiencia, Autumn., Sildan et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Ploue

    Ploue
    Expand Collapse

    @aleeks Pour moi il faut faire le tri entre ce qui relève de la peur, ce qui demandera de l'organisation, et ce qui n'est pas souhaité ! Et ce n'est pas facile du tout !

    Par rapport à l'arrête de la pilule et des effets positifs que tu attendais je pense que c'est encore un peu tôt pour se prononcer et peut-être qu'il y a une autre piste à explorer par rapport à la fatigue et la dépression ? (une prise de sang (anémie, thyrroïde, il faut pas hésiter à checker !), une thérapie avec un psy avec leaquelle tu te sens en confiance ?)

    N'étant pas du tout à ce stade, je doute pas sur quoi tu as pu tomber ! :yawn: Mais le forum des parents me semble un bon point de départ, pour se renseigner, poser des questions, avoir de l'aide concernant des bouquins intéressants à acheter/louer.

    Tu en es consciente donc c'est un bon point, tu pourras être moins facilement surprise et tu auras une partie de ta grossesse où tu pourras trouver la sage femme de tes rêves, ou un hôpital/maison de naissance en accord avec tes principes ! En tout cas j'y mettrai une partie de mon énergie, or de question de subir des violences si je me lance aussi :scream:

    Là on rentre entre "ce que tu ne souhaites pas" et ce qui "demande de l'organisation", je suis très carriériste aussi même si mon chemin sera hélas pas du tout simple (en somme je peux encore espérer une promotion voir une deuxième mais je serai vite limitée dans ma boîte, et si je veux accéder à certains projets bah y'a un quota chance/travail monstrueux qui m'attend) et quand je me lancerai faudra bien que je réponde à ces questions, est-ce que je suis prête à mettre de côté ma carrière ? Est-ce que je vais tout mener de front ? Est-ce que cela va me limiter malgré moi ? Est-ce que j'en serai malheureuse du coup ?
    Ca dépend vraiment des personnes, j'ai une amie qui a un taff alimentaire mais elle s'en fout, elle voulait une famille c'était sa priorité numéro 1, elle s'est lancée au bout de 5ans de relation et se fiche tjrs autant de son travail !
    De mon côté je n'ai pas la réponse, pour le moment je donne priorité à mon travail au moins pour les 2/3 ans à venir ! Cela dépendra beaucoup d'où j'en serai à ce moment là !

    Pour la fatigue+boulot+bébé, c'est aussi ma crainte, ayant une maladie qui me fatigue déjà, comment je vais m'en sortir ??? Je serai ravie que mon conjoint soit père au foyer, ou que je puisse prendre une année sabbatique pour gérer ça :cretin: ou une bienveillance accrue sur mon lieu de travail :dodo: (je me permets de dire ça car je suis dans une petite structure et qu'on est très tolérant avec le seul papa de la boîte ! c'est nous qui le poussons à rentrer chez lui en scred pour dormir :yawn:)
     
    Balsamique et Plume* ont BigUpé.
  5. Coq'

    Coq'
    Expand Collapse
    "As long as she thinks of a man, nobody objects to a woman thinking." Virgina Woolf

    @aleeks J'ai vécu la plupart de tes doutes puis j'ai vécu la réalité de la grossesse et de l'après avec un bébé. Et ma réponse c'est : ça dépend. Ça dépend de toi, de ton entourage, des personnes que tu vas rencontrer, de la façon dont ta grossesse et ton accouchement se dérouleront, du "modèle" de bébé que tu auras... Et tout ça on ne peut le savoir qu'une fois qu'on est lancés.
    Professionnellement, je pense que c'est faisable de continuer avec de gros horaires et des responsabilités (j'ai au moins une MadZ en tête qui gère ça nickel) SI ton conjoint te suit. Dans mon cas ce n'était pas possible, mon chéri travaille à Paris et moi en province, donc j'ai toute la logistique bébé à gérer seule la semaine. J'ai préféré prendre un poste avec moins de responsabilités tant qu'il est petit.
    Pour les hormones, je plussoie @Ploue : si ton arrêt de pilule est récent, il faut laisser le temps à ton corps de retrouver son vrai rythme et il y a peut-être d'autres causes médicales à tes maux.
    Pour les "bonnes raisons", j'en suis venue à croire qu'elles ne sont jamais universellement bonnes. On n'est jamais vraiment prêts. On prend ce qui vient puis on fait avec, pour le pire et pour le meilleur !
    Concernant les niaiseries autour de la parentalité et de l'éducation, éloigne-toi des généralités, de la presse grand public et tu verras qu'il existe d'autres choses, et surtout ta parentalité sera ce que tu en feras dans ta relation avec ton bébé et ta manière de l'éduquer.
    Quant aux violences médicales, elles existent bien sûr, et le risque est présent comme chaque fois qu'on consulte un professionnel de santé. On peut aussi tomber sur de chouettes personnes. Si ta grossesse se déroule bien, tu pourras l'imiter les interactions au minimum. Perso j'avais même pris la liberté de refuser un examen soi-disant obligatoire.
    Pour ce que je craignais le plus et qui a en effet été l'une des choses les plus dures, c'est la solitude. Je suis assez isolée géographiquement de mes quelques ami•es et je ne peux pas compter sur ma famille, assez loin aussi. Résultat : impossible de passer le relais quand j'étais au bord du gouffre.
    En espérant t'avoir aidée ! :fleur:
     
    Eight, Marie Obrigada, Autumn. et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. Backstreet

    Backstreet
    Expand Collapse
    Esclave d'une mignonnette tyranesque.

    @aleeks Les filles avant moi t'ont déjà donné pas mal de matière à réflexion, mais je voulais en rajouter une couche :cretin: J'ai fait tout mon suivi de grossesse avec une sage-femme géniale, qui prenait vraiment le temps pendant les rendez-vous (et même m'a déjà prise hors rendez-vous sans me faire payer) quand j'en avais besoin, qui écoutait ce que j'avais à dire (une grossesse ce n'est pas que physique, c'est aussi très émotionnel... Et j'ai toujours eu l'impression que globalement les gynécos s'en battaient un peu les steaks de nos états d'âmes) et me conseillait en fonction.
    Et j'ai bien l'intention de continuer à la voir pour le suivi gynécologique ! Donc si tu veux commencer dès maintenant à en voir une plutôt qu'un gynéco, c'est tout à fait possible. J'ai beaucoup entendu dire qu'il y avait moins de violences avec elles, et c'est effectivement ce que j'ai vécu durant ma grossesse et mon accouchement. Elle s'était d'ailleurs beaucoup remise en question de son propre aveu lorsque la parole s'était libérée à ce sujet (genre les épisio non consenties, voire non annoncées, ce genre de choses).

    Je sais que c'est le conseil que je donne à chaque fois mais je voue un culte aux sages-femmes, c'est pas ma faute :ninja:
     
    Mimi Naine, charlotska et Ploue ont BigUpé ce message.
  7. Margottine

    Margottine
    Expand Collapse
    Escalade la pyramide de Maslow.

    Bon la prise de température c'est quand même une autre histoire quand tu es réveillée un coup à 5h, un coup 6, un coup 7... Autant je pense pouvoir capter quand la température remontera en deuxième partie de cycle mais la baisse juste avant l'ovulation, je pense passer à côté. M'enfin on continue, peut être que les TO aideront. La motivation est moins là ce mois-ci. On devrait commencer les TP mais j'ai pas la tête à ça entre ma fille qui est très difficile et une triste nouvelle.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Eight, Sildan, Plume* et 11 autres ont BigUpé ce message.
  8. Sildan

    Sildan
    Expand Collapse
    Sous-marine inlassablement

    @Margottine moi aussi je prends ma température à des horaires variables, ça n'est pas un problème. Et en fait, la fameuse "baisse" juste avant l'ovulation, elle n'a rien de systématique : pour certaines personnes c'est peut-être marqué, mais chez moi par exemple je ne peux pas me baser là-dessus pour situer l'ovulation.
    Ce qui marche, c'est comme toi, après coup, la hausse de température.
    Par contre je repère bien la glaire cervicale, et elle c'est pas "après coup", c'est pile le bon moment, quelques jours avant + le jour de l'ovulation.

    Sinon si la glaire est peu visible ou que tu doutes, oui, tests d'ovulation !
     
    Balsamique, Plume* et *looloo* ont BigUpé ce message.
  9. LolaEnCiencia

    LolaEnCiencia
    Expand Collapse
    On oublie volontiers qu'en moyenne nous mourons sept fois plus lentement que nos chiens

    @aleeks J'ai eu la même inquiétude que toi, sur les conséquences sur ma carrière. Je suis brillante, je suis montée assez haut, j'ai un métier prenant. Mais mon compagnon ayant un métier contraignant, j'aurai à assurer quasi seule le quotidien. Finalement avec le temps qui passe et le désir d'enfant qui s'affirme, je me sens de plus en plus tournée vers ma vie personnelle et intérieure. Ce n'est peut-être pas la réponse que tu attends mais aujourd'hui je suis prête à me désengager de ma vie pro pour un meilleur équilibre vie pro/perso. Je pourrais passer à 80% par exemple, accepter d'être dépendante financièrement de mon compagnon, etc. De toute façon, j'arriverai toujours à faire quelque chose d'intéressant et je suis sûre que toi aussi!
     
  10. Margottine

    Margottine
    Expand Collapse
    Escalade la pyramide de Maslow.

    @Sildan J'ai quand même l'impression que plus il est tôt, plus elle est basse.. Mais bon comme je passe vraiment au dessus de 37 en deuxième partie de cycle et que ce n'est jamais le cas sinon, ça devrait au moins me l'indiquer après coup !
     
  11. Angy_who

    Angy_who
    Expand Collapse
    Do what I do. Hold tight and pretend it’s a plan!

    Margottine, Saluiid et youg ont BigUpé ce message.
  12. youg

    youg
    Expand Collapse

    Allez, mes règles sont censé arriver demain, pas de tiraillements alors que j'en ai systématiquement. On y crois :rockon:
    Je suis sur qu'elles vont débarquer toute façon, pffff
     
    Margottine, Balsamique, Vic Beretton et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...