Espace de discussion et de compréhension CF-parents et parents-CF

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Cline39, le 16 mai 2018.

  1. Lilliy

    Lilliy
    Expand Collapse
    Je s'appelle Doudou Geant

    Je voulais reagir à plein de trucs, mais je suis trop fatiguée. Par contre, je voulais quand meme reagir à ce post.
    Oui je pense qu'il y a des gens qui ne reflechissent pas avant de se lancer et qu'il y en a aussi qui le font par pression sociale (je me suis meme pas mal posé la question à propos de moi meme, mais en fait nan c'est trop pas mon genre :cretin:). Mais je crois que quasiment tous les parents du forums savaient où ils s'embarquaient et que c'est le cas de la majorité des gens tout court. C'est un peu la mode de dire "etre parent c'est l'enfer" donc quand on commence à envisager un enfant ça donne à reflechir et à aller voir plus loin que les images d'epinal qu'on trouve aussi beaucoup.
    Perso, j'y ai tellement reflechi que j'en voulais PO! No way! Pis j'ai changé d'avis et j'ai sous mariné le topic des parents. Du coup j'avais encore plus la trouille parceque ce qu'on lit là bas, crois moi, c'est moche! (:cretin::cretin::cretin:). Et pis en fait... Baaah... C'est pas si dur en fait. C'est contraignant c'est sur, mais franchement, ça se gere. :dunno:
    Les privations j'en vois assez peu en fait. Bon j'avoue avec le pere, on est vieux (laissez moi ma running blague) et ça fait dejà quelques années qu'on se couche plus tot, qu'on sort de plus en plus chez les potes et qu'on ne fait plus la fermeture des bars. Donc, forcement, l'enfant qui a besoin de dodo ne nous gene pas vraiment.
    Pour donner un exemple, vendredi dernier on a fait une soirée mojitos/bieres et resto avec 2 bébés. Ok on est rentrés tot, mais on s'est super bien amusé, on a bien bouffé, on a bien picolé (les papas etaient tellements bourrés qu'ils ont dessiné des quequettes sur ma voiture. (34 et 36 ans les mecs...)) Les bébés ont été hyper cools. Le mien a un an et il est resté assis à rigoler, jouer, bouffer quasiment tout le temps. L'autre a 4 mois et a toutouillé de la tototte en alternant tete blasée et regard interessé. Bref, je vois pas où on a été contraints en quoi que ce soit. J'ai peu picolé parceque je travaillais à 9h le lendemain (le commerce c'est bien plus contraignant que les gosses au final... :stare:)
    J'ai aussi une collegue qui a une vie sociale tres remplie, malgres 2 enfants de 4 et 8 ans (et un emploi de vendeuse). Ils sortent avec les enfants ou les font garder.
    On est pas non plus sur un enfer sur terre quoi. :dunno:
     
    doudouillitsa, Petite-fleur, Maia Chawwah et 17 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Growing Entish

    Growing Entish
    Expand Collapse
    They got the mustard out!

    Je trouve ces débats très intéressants, même si je ne suis ni CF, ni parent, et que par ailleurs je n'ai jamais vraiment sous-mariné chez les CF et que j'ai arrêté de le faire chez les parents il y a un moment. :shifty: Je trouve dommage que l'atmosphère semble toujours un peu tendue, mais ça a l'air de s'améliorer lentement.

    Vous me faîtes beaucoup réfléchir à cette histoire de restaurants/zones interdites aux enfants. D'un côté je peux comprendre que le bruit et le dérangement qui vient avec la présence d'enfants puisse déranger, ça se tient, d'un autre côté... Est-ce que c'est un problème à ce point commun, qui vous empêche à ce point de passer du bon temps en général, pour valoir une interdiction totale d'un groupe de personnes? (ceci est une vraie question, désolé-e si la formulation a l'air d'en faire une question qui attend une réponse en particulier, ce n'est pas le cas) De mémoire, le seul moment où je me souviens avoir envisagé une chose similaire, c'était dans un café à chats où les enfants allaient embêter les chats sans que leurs parents ne les cadrent du tout... Et dans ce cadre là, même si j'étais plus agacé-e pour les chats que pour moi, je crois que je comprends un peu où vous voulez en venir : en fait, le problème n'est pas les enfants, mais le manque de supervision - et comme on ne peut pas de façon socialement acceptable faire des leçons d'éducation aux parents dans ces situations, la solution est-elle donc d'empêcher les enfants de venir? Dans un monde idéal, tout le monde ferait de son mieux pour s'amuser sans gêner personne, et les parents apprendraient à leurs enfants à respecter la tranquillité des autres (et des chats :P ). Je me rends bien compte que ce n'est pas facile à appliquer, mais je n'aime pas non plus la solution qui me paraît "punitive" de ne pas accepter les enfants tout simplement...

    Il y a aussi le fait que vous semblez beaucoup focalisé-es sur les problèmes causés par les enfants dans les lieux publics (ce qui est normal j'imagine pour un topic CF), mais personnellement quand je pense à des nuisances sonores dans l'espace public, je pense surtout aux supporters de foot qui prennent tout un wagon de métro et chantent super fort des chansons pas toujours de très bon goût, ou les personnes bourrées qui crient très fort dans la rue/le métro et ont aussi tendance à faire des remarques sexistes. Perso ça me met vachement plus mal à l'aise que les enfants qui courrent partout... Mais je n'ai jamais pensé à vouloir faire interdire l'alcool, les matchs de foot ou les cismecs (bon pour les cismecs peut-être un peu :cretin: ) dans les métros.

    Après, je me rends compte aussi que vous ne voulez pas "interdire les enfants partout", évidemment, juste dans certains restaurants/endroits, et en soi si le résultat c'est juste "chacun-e a un endroit pour passer du bon temps comme iel le souhaite", c'est pas forcément une mauvaise idée - surtout qu'effectivement, vu que le but de la plupart des commerçants c'est de faire du chiffre et que le marché "parent à enfant" est quand même très important, il est peu probable que les parents et leurs enfants manquent d'endroits où aller. Ca pourrait faire l'objet de restaurants qui exploitent une "niche", comme les restau vegan ou les bars à chats. :hesite:

    Bref j'ai un peu l'impression d'avoir dit tout et son contraire dans ce post, vous me faîtes réfléchir et je suis plus très au clair avec moi-même là-dessus haha.

    (et j'espère aussi que ça va que je poste ici, n'étant ni CF, ni parent)
     
    Maia Chawwah, Pinceau_, Niline et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Martha Casserole

    Martha Casserole
    Expand Collapse

    Je dois dire que ce dialogue au sujet des wagons sans enfants, des restos sans enfants, des tout ça sans enfants, ça me met mal à l'aise. Et pas parce que j'ai moi-même un enfant : j'en ai longtemps pas voulu et quand par exemple je voyageais en première et que je voyais des enfants dans le wagon je me crispais intérieurement en me disant "putain bien la peine de raquer un billet en première si c'est pour être dérangée par des enfants".

    Seulement je trouve ça vaguement malaisant, je sais pas, ça m'évoque quand même une idée de société clivée voire morcelée, pour ne pas dire ségréguée. Je sais pas, après tout les vieux aussi on peut les trouver chiants, voire un peu répugnants, on peut avoir la phobie des rides ou des taches de vieillesse, ils sentent pas toujours très bon, ils comptent leurs pièces pendant mille ans à la caisse et font leurs courses à 18h30 un vendredi, et puis ils sont pénibles à causer pour rien dire dans l'ascenseur et à te tenir la jambe, etc etc enfin vous voyez. Pour autant ben, ça viendrait pas à l'idée d'imaginer des endroits spéciaux vieux afin d'épargner les pas-vieux qui sont dérangés par les vieux ? Pourtant on pourrait imaginer que ça dégoûte certaines personnes de manger au resto à côté d'une table où il y a un vieux qui fait slurpe parce que ses dents se font la malle, ou qui bave un peu son vin, ou qui raconte des trucs idiots très fort ?
    Donc cette insistance à essayer de convaincre les parents qui sont sur ce topic qu'ils pourraient tout aussi bien aller dans des resto kid-friendly ou alors faire garder leurs gosses, je trouve ça étonnant et vaguement dérangeant.

    Sans parler du fait que je suis d'accord avec @Bree_. Je vis dans un quartier animé de Paris, j'emmène mon fils depuis sa naissance au bar ou au resto, s'il s'avère qu'un jour c'est problématique ben je vais pas rester de marbre avec mon gamin qui hurle. J'ai aussi envie de l'éveiller à la vie collective, en société, lui apprendre à manger des choses nouvelles et bonnes, lui apprendre à vivre dans des lieux comme les restaurants, etc.
    J'ai pris l'avion deux fois avec mon fils, à 3 et 6 mois, on avait hésité à emmener une grosse boîte de boules quies pour nos voisins d'avion ! En fait les trajets se sont très bien passés, sauf un aller où, coincés sur le tarmac sans avoir le droit de se détacher, sans clim, le bébé a pété un boulon et on pouvait pas le calmer, pendant 20mn. Bon, on s'est excusés platement auprès des voyageurs, qui ne nous en ont pas tenu rigueur, mais je pense que plus d'un a eu envie de l'enfermer dans la soute - et j'ai envie de dire, c'est totalement normal, parce qu'il y a peu de bruits aussi désagréables et qui donnent envie de tout péter qu'un bébé qui hurle.
     
    Petite-fleur, Pinceau_, MatChou et 23 autres ont BigUpé ce message.
  4. Tammie

    Tammie
    Expand Collapse

    Pardon mais :rire:

    (Sinon j'ai des trucs à dire sur le sujet mais je reviendrai demain :cretin:)
     
    Niline, LittleMyrtille, Colonel Mustard et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Martha Casserole

    Martha Casserole
    Expand Collapse

    @Elliana excuse-moi mais alors j'ai l'impression que c'est ce que plusieurs d'entre nous disent depuis quelques messages : est-ce que c'est ça être child free ? parce que perso, moi aussi je souhaite " un certain respect des règles sociales par eux dans les endroits de cohabitation" :hesite:
     
    MatChou, Niline, Chryseïs et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Geny

    Geny
    Expand Collapse
    « Il ne faut pas vendre la peau de l'ours... surtout... surtout s'il n'est pas d'accord avec le prix. »

    @Martha Casserole être child-free c'est de ne pas vouloir d'enfant. Ensuite, les raisons divergent : ne pas les aimer, ne pas vouloir être enceinte, ne pas se voir mère. Aimer ou pas les enfants n'a rien à voir avec le non désir d'avoir un enfant.
     
    Maia Chawwah, Chryseïs, L'océan de la vie et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Martha Casserole

    Martha Casserole
    Expand Collapse

    Je pense qu’on est nombreuses à être d’accord @Geny mais c’est un point qui fait débat visiblement.
     
    LittleMyrtille et Ploue ont BigUpé.
  8. Muscat

    Muscat
    Expand Collapse

    J'ai souvent sous-mariné sur le topic des CF de mon côté et j'y suis jamais intervenue car je sais très bien qu'on a tous.tes besoin d'un espace safe pour se défouler. Je suis moi-même une féministe qui dit "men are trash", qui rêve parfois d'un espace cloisonné homme/femme et autres joyeusetés...

    Mais ce qui m'a toujours gêné au fond c'est que... ce ne sont pas les enfants qui oppressent les CF. Ce n'est pas vraiment sur eux qu'il faudrait taper à mon sens sur ce topic. Concrètement, on peut se plaindre d'enfants chiants n'importe où comme de n'importe quel individu chiant.

    Est-ce que je loupe quelque chose ?
     
    Maia Chawwah, Rosenrot_, Cornélie et 11 autres ont BigUpé ce message.
  9. Ethelle

    Ethelle
    Expand Collapse

    @Pomella effectivement en pratique, que je ne puisse pas accéder à un resto individuellement on s'en fout. Mais au final est-ce que c'est ça dont on parle ? Veut-on d'une société cloisonnée, limitante, ou une société qui accepte chacun, quelque soit ses caractéristiques ? Et là j'englobe vraiment aussi le choix de ne pas faire d'enfant. La pression que subissent ceux qui font ce choix est un combat féministe qu'il faut mener, mais pas au détriment d'autres, surtout quand ces autres sont des personnes vulnérables.

    @Furya je comprend quand tu dis que tu parle à l'enfant, effectivement c'est plutôt chouette car ça montre aussi qu'on respecte son individualité. Après oui, ya des gamins atroces avec l'espèce humaine, comme les adultes (les deux étant parfois liés :lunette: ). Ton exemple du musée me parle car je suis allée à la cité des enfants et euh, c'était un peu les hungers games :lunette: Après je continue à penser que c'est une responsabilité d'adulte car on a pas le même discernement de la portée de nos actes selon l'âge. Pour mon exemple sur la cité des enfants c'était une mauvaise organisation, un manque d'investissement de certains parents, et la tyrannie d'une poignée de grands. Mais au final, la base, c'est que cet espace a mal été pensé (=logique de rentabilité, le plus d'enfants dans le créneau) qui a mené aux débordements.
    Et vouloir expliquer à un enfant de 2 ans que ce qu'il fait est égoïste pour qu'il arrête dans l'instant même où on a prononcé ces mots c'est un peu plus complexe en fait. C'est pour ça que parler directement aux enfants n'est pas forcément facile car certes ils sont pas bêtes mais il est difficile pour la plupart des adultes de se mettre à leur hauteur et leur compréhension, sans pour autant sous entendre que leur compréhension est moindre, elle est juste différente, surtout quand on ne les connaît pas. C'est pour ça que je trouve que des espaces clos ne bâtissent pas du tout une société de partage. Comment vivre ensemble quand on a jamais appris à se connaître ?

    @Fingal la garde n'est pas toujours évidente, ça coûte cher quand on a pas de proches. Pour le coup de mettre en avant l'espace de non-mixité sur le volet militant du terme je ne suis pas d'accord avec la comparaison tout simplement car les enfants ne sont pas les oppresseurs. Or les espaces de non-mixité sont pensé pour que les concerné-e-s puissent se retrouver sans l'oppresseur ?

    En fait comme tout c'est le terme (effectivement il y a une différence entre wagon sans enfant et wagon calme, le deuxième passant bien plus que le premier) et la philosophie qu'il y a derrière qui m'interroge, me heurte, me mobilise. Que je n'aille pas dans certaines soirées, certains resto, individuellement je m'en fiche (il y a tellement de resto sur terre :yawn: ) mais la fin ne justifie pas les moyens et l'intentionnalité est aussi importante que le but.
     
    A Kane, Chryseïs, Fealynn et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Muscat

    Muscat
    Expand Collapse

    @Elliana Les mêmes parents/pas-forcément-que-des-parents-d'ailleurs le diront tout aussi bien à des gens qui ne sont pas parents et pas CF....
     
    Niline et Fealynn ont BigUpé.