Espagne : vaccins contre le papillomavirus retirés après deux hospitalisations

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 14 février 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Espagne : vaccins contre le papillomavirus retirés après deux hospitalisations

    1) Le titre de mon sujet est celui d'un article qui a été mis en ligne par Le Point.fr, et la source est AFP (comme la plupart du temps). Tu peux le lire ici.

    #

    2) Cela me permet de remettre au goût du jour un débat très vieux, qui dépasse le cadre de cet article : la vaccination obligatoire.

    (En quoi consiste la vaccination ? Clique-là avec Wikipédia)

    La vaccination peut avoir des effets secondaires très graves (bien que peu courants), qui peuvent entraîner parfois des décès (quand elle en empêche d'autres beaucoup plus souvent).

    Alors, médecins et gens ordinaires compris, il y a les partisans, ceux qui font parce que c'est comme ça, et ceux qui sont contre la vaccination obligatoire : ils demandent "d'avoir le choix".

    Quelle est ta position si tu en as une ? Es-tu informée à propos des risques secondaires des vaccins ? Comment ton médecin t'a présenté la vaccination à l'époque et/ou maintenant ?

    _____________
    Un article dans 24 heures, quotidien de la Suisse romande, avec l'interview d'une maman "qui refuse de vacciner ses enfants" et le pourquoi de la chose, et des réponses de Jean-Luc Richard collaborateur scientifique à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur "les raisons de se faire vacciner".
     
  2. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Je suis POUR la vaccination, parce qu'en plus de protéger l'individu personnellement, elle protège également la communauté au sein de laquelle l'individu vit, exerce, agit. Je pense qu'ils sont rendus obligatoires "à cause" de ça, surtout. Je suis au courant des effets secondaires des vaccins (très rares, comme tu l'as précisé) grâce à ma formation (école de soins infirmiers) mais je suis quasiment sure que lorsque j'aurai des enfants, je les ferai vacciner.
     
  3. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    trop de vaccins tue le vaccin

    ma fille ne sera certainement pas vaccinnée pour le cancer du col de l'uterus, tout comme elle n'aura aucun vaccin non obligatoire

    meme mon pediatre est contre la "survaccination", il me demande meme si jveux faire les obligatoires alors bon...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Merci pour vos réponses !

    Je poste ça car je suis partagée à ce sujet. J'ai eu deux médecins traitants, le premier m'a fait faire tous mes vaccins quand j'étais minotte, je n'ai jamais eu de souci et je n'avais jamais entendu parler des possibles effets secondaires, et le deuxième (mon actuel qui me suit depuis quatre/cinq ans) préfèrerait que les vaccins ne soient plus obligatoires. Il a ses raisons, et c'est vrai que je ne lui ai jamais trop demandé "pourquoi", ce qui serait intéressant.

    Ensuite j'ai vu un documentaire sur les cas de décès et de complications suite à des vaccins banals, et le fait que certaines personnes n'étaient même pas prévenues des risques, c'était très triste.

    J'aurais eu l'âge ou la situation, je n'aurais pas fait le vaccin contre le col de l'utérus. Du moins je ne crois pas.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis pour la vaccination, les non-obligatoires je verrais sur le moment, au delà de sa propre personne l'intérêt est souvent collectif, si on peut "éradiquer" certaines maladies graves, tant mieux.

    Ceci dit je ne suis pas du tout choquée par les effets secondaires, le risque 0 n'existe pas en médecine, on peut aussi faire une sale réaction à cause d'un traitement, on peut mourir sur une table d'opération, malgré toutes les précautions du monde il y a malheureusement toujours des "accidents".
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis pour la vaccination. Comme l'a expliqué Euphoria, ils protègent le groupe en plus de protéger l'individu.
    Alors certes il y a des accidents mais si le vaccin n'était pas prescrit il y aurait beaucoup plus de décès et de problèmes. C'est toujours la même balance inconvénients/bénéfices. C'est le bénéfice apporté au groupe qui prime sur le risque pour l'individu. Et je trouve ça finalement d'une logique implacable.
     
  7. ma[ska]rade

    ma[ska]rade
    Expand Collapse
    koala pleurnichard

    Putain depuis que le temps que j'me bat (façon de parler) pour faire comprendre aux gens qui m'entourent que ce vaccin comporte des risques.. Et personne veut jamais m'écouter en plus. N'oublions jamais que les firmes pharmaceutiques sont des maffias, rien qu'à voir les pubs pour le vaccin, qui veulent dire en gros "fais vacciner ta fille, sinon tu es une mauvaise mère qui mérite pas sa fécondité", il me semble qu'on peut comprendre que les enjeux sont énormes.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oh ça ! Je ne te le fais pas dire ! Y'a énormément de fric en jeu là-dessous. Et c'est pareil concernant certains antidépresseurs et anxiolytiques prescrits à foison... Il y a toute une idéologie, derrière. Celle de se remplir les poches je suppose. M'enfin, je ne vais pas généraliser.
     
  9. mistouflette

    mistouflette
    Expand Collapse
    Laapin, Laapin!!

    le risque zéro n'existe pas : ma soeur n'était pas vaccinée et a dû se faire opérer d'un début de cancer du col de l'utérus (suite à ça je me suis faite vacciner), ces 2 filles se sont faites vacciner et ont mal réagit....
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'suis vaccinée et je suis encore en vie donc faut pas généraliser hein! Mais après c'est clair qu'on ne sait pas si ça aura des effets indésirables par la suite, c'est ça qui mets mal à l'aise.
     
Chargement...