Et le Front national qui monte, qui monte...

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 17 juin 2013.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Il y a quelques jours, un premier sondage sur les intentions de vote pour les élections européennes de 2014 plaçait en tête l'Ump (19%), talonné par le Front national (18%), devant le Parti socialiste (15%) et le Front de gauche (15%).

    Hier, lors du premier tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, les électeurs ont placé le candidat Ump en tête (28,71 % des voix), devant le candidat FN (26,04 %) et ont éliminé le socialiste (23,69 % des voix).

    Pour le second tour, dimanche prochain, le PS appelle ses électeurs à faire "barrage au candidat du Front national", donc à voter pour l'Ump Jean-Louis Costes. 

    Quoi qu'il en soit, Florian Philippot vice-président du FN triomphe : "c'est une nouvelle confirmation, encore plus forte que les autres, qu'il y a une dynamique extraordinaire autour du Front national, du Rassemblement Bleu Marine" a-t-il déclaré hier soir sur I-Télé.

    Quant à Marine Le Pen, elle pronostique "qu'au rythme où vont les choses, le Front national va terminer premier aux élections européennes de mai 2014".

    En attendant mieux, à savoir une victoire à l'élection présidentielle de 2017.

    Une hypothèse de plus en plus crédible pour de nombreux observateurs de la vie politique, comme le philosophe Bernard Stiegler, auteur de "Pharmacologie du Front national" qui déclarait ceci en mars dernier : "si rien ne se passe qui changerait radicalement la donne, ce n’est pas la droite qui l’emportera, c’est l’extrême droite. Le Front national n’arrête pas de monter. Sarkozy a pu faire croire à quelque naïfs que le FN était fini alors qu’avec lui son discours devenait celui du gouvernement, et à présent les choses apparaissent telles qu’elles sont. Il est donc à peu près inéluctable que Marine Le Pen sera au gouvernement dans quatre ans" (Atlantico).

    Comment vis-tu cette montée du FN ? Parviens-tu à imaginer la France gouvernée par Marine Le Pen et les siens ?
     
    #1 Denis, 17 juin 2013
    Dernière édition: 17 juin 2013
  2. Pfeil

    Pfeil
    Expand Collapse
    Gauchère en Droit

    J'ai voté "ce n'est pas impossible", et ça ne me plait pas de dire ça ...
    La droite a déçue les français, la gauche les déçoit aussi. Le FN est un parti jouant sur les malheurs des français pour monter, le FN ne monte que lors de scandales ou de temps de crises. Le pire, c'est que ça a l'air de passer.

    Ils avancent, mais je suis convaincue au fond de moi qu'ils ne passeront pas les présidentielles, jamais. Les français votent FN pour montrer leur mécontentement, pas pour les idées du parti, enfin c'est le cas de la majorité des votants. Il faudrait vraiment que le candidat de droite soit un âne sans charisme pour que les français votent Marine plutôt qu'UMP en 2017. Car Marine a la présidence, ce serait un sacré bond en arrière, et ce dans beaucoup de domaines.
     
  3. au dessus des paquerettes

    au dessus des paquerettes
    Expand Collapse
    Je ne suis pas ta mère.

    Le problème c'est que quand les gens en ont un peu marre, ils votent les extrêmes pour voir si vraiment ça, ça peut changer les choses...

    ...donc j'ai voté que c'était vraiment très probable... c'est terrible non ?
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Sur la situation particulière de Villeneuve-sur-Lot, une interview intéressante de Anne Carpentier, fondatrice de la Feuille, un hebdo satirique local.


    Extrait :

    "En réalité, et ça personne ne veut le voir, le Front national ne cesse de monter ici. A Villeneuve-sur-Lot, il a fait près de 40% aux dernières cantonales. Pourquoi ? Parce que les gens ne veulent plus voir les politiques qu’on leur présente. Ce scrutin c’est une défaite pour la politique de François Hollande, mais aussi une défaite de l’UMP"
     
  5. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis peut être moins pessimiste que la plupart d'entre vous.
    J'ai l'impression que c'est à chaque fois la même chose, qu'on nous dit toujours que le FN va passer au 2nd tour (même lors des dernières élections) alors que ça ne s'est passé  qu'une fois en 2002 et encore parce que il y avait trop de candidats à gauche.
    Et puis supposons que le FN arrive au 2nd tour, les antis qui ne sont plus en lice appelleront à voter pour le concurrent pour faire barrage.
     
  6. Philénie

    Philénie
    Expand Collapse
    Amoureuse

    La peur des extrêmes est une peur illusoire. Elle est entretenue par le système politico-médiatique qui surfe sur les peurs en évoquant la tentation du néofascisme ou du néocommunisme.

     Comme Vanadis l'a clairement démontré, dans l'hypothèse d'un second tour avec la présence du Front National, l'ensemble des politiques et des médias créeront un barrage "républicain" contre MLP, à la façon de 2002. Comment le Front National pourra-t-il faire 50% (+1 voix) dans ces conditions ? Cela semble compliqué.

    Ceci-dit, l'exaspération est telle en France, la colère est tellement intense, la frustration s'accentue de jours en jours... La dynamique du Front ne fera que s'accentuer. De là à être au pouvoir en 2017, n'exagérons rien. Mais petit à petit, le FN grignotera des voix, c'est certain.

    Il faut dire que la politique catastrophique et sarkozyste  menée par Hollande aide bien le parti de Marine Le Pen.
    Hollande lui donne raison sur l'univocité de l'UMP et du PS ; il lui donne aussi raison sur le transfert de souveraineté à l'Europe libérale de Bruxelle (voir les derniers accords signés, notamment concernant le marché transatlantique) ; il lui donne raison sur la surévaluation de l'euro, sur l'imposition qui touche les classes moyennes au lieu de toucher les plus riches (adieu, taxe à 75%!)...

    Bref, Hollande et Sarkozy, premiers responsables de la montée du FN. Après tout, on se dit que qui que ce soit au pouvoir, cela ne sera, après tout, jamais pire.
     
  7. Azeban

    Azeban
    Expand Collapse

    Y a plusieurs choses à voir.
    Déjà, je trouve que tous les discours à base de "les extrêmes, ceci, les extrêmes, cela", ça n'a aucun sens. Accuser quelqu'un d'extrémiste, pardon, mais c'est refuser le débat argumenté et intelligent. Être "extrémiste", ça ne veut pas dire grand chose, ça veut surtout dire que la personne qui lance cette accusation refuse d'examiner des idées trop éloignées des siennes. (et @euphrosyne, le programme du FdG est disponible sur internet, je te conseillerais de le lire avant d'avancer ce que tu dis. Je veux bien que ce ne soit pas ta tasse de thé ou que tu ne soit pas d'accord, mais dire que "le vivre ensemble ils connaissent pas", ça me fait bondir. Après, c'est un peu un autre sujet et je suis prête à en parler dans un sujet où ce serait le sujet^^)

    Ce qui me dérange dans le FN, ce n'est pas un mystérieux "extrémisme" qui recouvre tout et son contraire. Ce qui me dérange, c'est qu'ils sont parfaitement opposés à l'idée que je me fais de la République (que l'on pourrait résumer très vite par "liberté, égalité, fraternité".) Ce qui me dérange, ce sont les idées xénophobes, homophobes, sexistes.

    Par ailleurs, c'est vrai que le FN monte, mais tant que ça ? Je ne sais pas.
    À Villeneuve sur Lot, ils ont nettement progressé en pourcentage des exprimés, nettement moins en pourcentage des inscrits (2 points environ, il me semble). Est-ce vraiment une explosion du vote FN ou est-ce que leur électorat est plus mobilisé ? (je n'ai pas de réponse).
    Pour les sondages en vue des européennes (pour ce que ça veut dire à 1 an des élections...), 18% c'est ce qu'ils ont fait aux présidentielles si je ne m'abuse.
    Après, que le PS s'effondre, pas étonnant en continuant sur la même logique que l'UMP sur bien des points, et l'UMP a sans doute beaucoup pâti de sa guerre interne.

    Aussi, ce que dit la femme dans l'interview que Denis cite est intéressant : les idées de certains membres de l'UMP valent celles du FN. Pour moi, la montée du FN, c'est aussi la banalisation des idées du FN, à laquelle l'UMP (ou du moins, une partie de l'UMP) a participé... le discours de Grenoble, la chasse aux roms (que Valls ne semble pas renier d'ailleurs...), Patrick Buisson,...

    Enfin (bon, désolé, mon message est pas super construit), ça m'attriste que le FN profite des affaires du PS ou de l'UMP. Parce que oui, Cahuzac est un pourri y a pas de doutes là-dessus. Mais s'il faut citer tous les pourris au FN, ben je suis encore là demain. Je trouve ça dommage que les affaires du FN (pourtant fort nombreuses) soient rarement rappelées à Le Pen quand elle vient dire "oh les méchants PS et UMP c'est des vilains pourris alors que nous on est tout propres et blancs comme neige). (comme si en plus, tout le monde était pourri... )
     
  8. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Je pense que ça risque d'arriver oui, mais plus ça va plus je me dis que s'il faut en passer par la pour avoir une prise de conscience générale, ben allons y...

    Oui je sais, c'est horrible ce que je dis, mais bon, si ça doit arriver ça arrivera. Alors autant se préparer tout de suite à ce qui viendra après non?

    Admettons, le FN passe. S'en suit des vagues de protestations sans précédent, + la déception à plus ou moins long terme d'une bonne partie de ceux qui auront voté pour quand ils se rendront compte qu'au final ça ne change toujours pas grand chose et qu'ils se sont fait avoir en beauté.

    De là, peut être qu'on pourra enfin commencer à se poser les bonnes questions sur la remise en cause profonde de notre système démocratique / économique / politique, et envisager un changement de paradigme??

    Bon ok c'est un peu optimiste, mais je me dis que c'est une piste envisageable :)
     
  9. Philénie

    Philénie
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Tout à fait d'accord avec toi. Ils n'ont qu'à passer, prouver ce qu'ils ont à prouver, et puis on fera les comptes à la fin.

    Quel risque réel y a-t-il ? Si Marine Le Pen est élue, il a de fortes chances que ce soit de justesse. Quelques semaines après, aux législatives elle n'aura pas la majorité absolue. Elle ne pourra donc pas (ou peu) mettre en application son programme.
    Les verrous démocratiques en France sont tellement nombreux que je me demande comment certains peuvent encore avoir "peur". JOSPIN le disait lui-même: tout antifascisme en 2002 n'était que du théâtre. Le Pen - aussi radical qu'il soit - n'a jamais été un affreux nazi, et n'a jamais représenté de menace réelle pour la France.
    Aujourd'hui, on a une Marine Le Pen qui sur le plan économique propose des solutions très à gauche, et sur le plan sociétal, des solutions ancrée dans une droite traditionaliste/gaulliste.
    Mis à part deux-trois propositions sulfureuses (interdiction des manifestations pro-clandestins) qui ne seraient jamais votées ni appliquées, je ne vois pas en quoi elle fait peur.

    Peut-être après tout qu'elle pourrait être l'instrument nécessaire pour faire exploser le système, remettre en cause la V ème République, le libéralisme, etc. Mais bon, tout cela n'est pour l'instant que pure fiction.
     
  10. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Entre temps, si Marine Le Pen au pouvoir fait ce qu'elle promet de faire, elle quittera l'Euro pour revenir au Franc, excluant de facto notre pays du processus de construction de l'Union Européenne.

    Nous changerons donc radicalement d'avenir. Les comptes à faire à la fin pourraient être coûteux pour tous ceux qui n'auront d'autres choix que de vivre dans une France enfermée dans ses frontières, pesant à peine 2% de la population d'un monde qui poursuivra sans les attendre sa mondialisation (vu de Chine, d'Inde, du Brésil, des Etats Unis de Russie et d'ailleurs, l'élection d'une Le Pen en France et ses conséquences pour leurs populations respectives ne pèseront quasiment rien économiquement).

    Nous nous exclurons tout seul du mouvement et ça n'embêtera pas grand monde.

    A l'issue de cette joyeuse expérience, on risque de ramer longtemps avant de recoller au peloton.
     
    #10 Denis, 19 juin 2013
    Dernière édition: 19 juin 2013
  11. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    @Euphrosyne
    Bah il faut voir au niveau du PIB, il n'a pas cessé d'augmenter depuis les années 50 jusqu'à récemment (d'où leur formule selon laquelle la France n'a jamais été aussi riche). Le FDG incrimine le grand patronat, rien à voir avec les PME où le salaire moyen d'un patron est de 4000€ (celui d'un patron d'une entreprise du CAC 40 est en moyenne de 2,3 millions d'euros). Pour les riches (et il faudrait qu'on s'entende sur le mot riche), je ne vois pas de quoi tu parles, le FDG n'est pas particulièrement incisif (avec les grandes fortunes peut-être, mais on ne peut pas tout mettre sur un même plan). C'est un projet différent, qui s'appuie sur un autre constat et propose d'autres solutions à celles qu'on entend trop souvent (soi-disant plus rationnelles, mouais, on voit ça, ça va de mal en pis).

    C'est simple, avec le PS et l'UMP, ce n'est que du court terme, il n'y a aucun projet politique derrière pour le pays à moyen/long terme. De toute façon, c'est simple, le PS est en voie de s'effondrer (l'effondrement des partis socialistes dans les autres pays de l'UE ne lui a pas mis la puce à l'oreille, il préfère continuer des politiques d'austérité, grand bien lui fasse), l'UMP finira par suivre parce que bon, à force de surfer sur les idées du FN sans les mettre en pratique, les gens finiront par préférer le parti qui porte ces idées depuis le début et qui n'a jamais été élu et donc, qui a moins de choses à se reprocher. Les gens se raccrochent comme ils peuvent, à ce qu'on leur propose... pas grand chose finalement. Il y a une telle déstructuration du politique...

    Sinon, je ne pense pas forcément que le FN sera élu (quoique si on continue comme ça, c'est parti pour) mais le second tour par contre, il peut y prétendre. Et si l'UMP l'emporte, le FN aura toutes ses chances en 2022. Mise à part ça les politiques sont responsables, ainsi qu'un certain nombre de journalistes. Société spectacle.
     
  12. Philénie

    Philénie
    Expand Collapse
    Amoureuse



    Pour répondre à Denis:

    Pour avoir étudié un peu le programme du Front National (car j'essaie de prendre les idées à leurs sources, afin de ne pas être "trop" influencée par le dieu Média), je peux t'assurer que c'est une caricature de dire que le FN veut retourner au Franc et s'isoler derrière des barricades du reste du monde. Je trouve cela d'autant plus dangereux de caricaturer ces idées que ça les renforce pour ceux qui voient le débat de loin.
     
    #12 Philénie, 19 juin 2013
    Dernière édition: 19 juin 2013
Chargement...