Etes-vous déjà allé(e)s voir un(e) psy? Racontez vos expériences!

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par xberry, le 17 mars 2014.

  1. xberry

    xberry
    Expand Collapse
    Quelques débris éparpillés par ci, par là.

    Bonjour !

    Je crée ce topic pour que tout le monde puisse partager son expérience. Comme je l'ai répondu dans un topic, il est grand temps pour moi de remettre un peu d'ordre dans ma tête car mon angoisse m'empêche de vivre. Ce à quoi j'ai décidé d'aller voir une psy. Ce n'est qu'une première séance dont j'ai pu avoir l'expérience mais c'est un grand pas pour moi. Je n'ai jamais pu aller en voir à cause de mes parents, qui étaient totalement contre cette idée. Voilà que ma mère l'a appris aujourd'hui et qu'elle m'a totalement reniée comme si j'étais "folle" en disant que je dépensais mon argent inutilement, qu'elle ne pourra plus jamais me faire confiance, que je ne suis que stupide et que je n'aurais jamais du faire cela. Je lui ai caché tout cela exprès mais j'ai du lui dire la vérité suite à une petite dispute.
    Bref, sincèrement ça me fait encore plus mal au cœur, j'ai l'impression que toute ma vie s’effondre en ce moment.

    Alors j'aimerai savoir quelles ont été vos expériences, comment ont réagit vos proches et comment vous avez réagit vous. Puis aussi, j'aimerai savoir si cela vous a aidé(e)s :)

    Voilà ! Bisous à toutes.
     
  2. Alice-on

    Alice-on
    Expand Collapse
    Détendue

    Bah écoute, déjà, moi je te félicite. Parce que je suis passée par là. Et je sais que d'y aller, ce n'est pas toujours facile. On a peur de se faire juger de "folle". Ou d'y aller pour rien, tellement on est convaincues soi même.

    J'y suis allée personnellement. Une seule fois. Je me sentais pas spécialement à l'aise. Un peu timide, réservée. Bloquée à certains niveaux. Mal à l'aise dans ma vie. J'ai jamais trop osé parler avec les gens... Beaucoup de facteurs ont fait qu'en grandissant, j'ai continué de m'enfermer dans ma bulle, à me couper du monde d'avantage.

    J'y suis donc allée. Pour tout t'avouer, je n'ai pas du tout apprécié la psy que je suis allée voir. Je lui faisais pas confiance de premier abord, du coup je n'y suis pas retournée. Mais je t'avoue que ça m'a quand même pas mal aider à me poser les bonnes questions.
    Si tu veux , on peut en discuter ...
     
  3. xberry

    xberry
    Expand Collapse
    Quelques débris éparpillés par ci, par là.

    MP moi si tu veux :)
     
  4. AriannaLe

    AriannaLe
    Expand Collapse

    Hello !!!

    Alors je suis aussi allée voir un psy en septembre 2013.
    Je suis une de ces personnes qui ne support par les contacts physiques avec les inconnue ou les personnes que je connais peu. Je tolère un peu les contacts avec ma familles, amie. Mais il faut que cela vient de moi.
    Alors imaginé quand vous avez un petit-ami c'est un peu difficile. Ma mère ne l'avait jamais remarqué que cela pouvoir me gener. Je n'ai jamais été très tactile ou ma famille n'est pas vraiment non plus tactile. Je n'ai jamais été la petite fille toujours à bras, à réclamer des bisous, câlins...
    Enfin bref, je n'y vais plus maintenant. Mais je dois dire que cela ma fais du bien. Même si c'était le temps de quelques mois.

    Concernant mon entourage. Ma mère a été la première a m'encourager à y aller (elle a déjà fait un tour chez la psy elle aussi). Mes amis étaient au courant et m'ont soutenu aussi. Ensuite ma famille aussi m'ont encourager même si pour eux je pouvais leurs parler c'était la même chose. Petit-ami la même chose...
    Donc en général cela a été bien pris, je n'ai pas été prise pour une folle (ils me considèrent déjà folle avant -c'est une blague bien sur).
    Je ne dis pas non plus que tout est rose au niveau réaction.
    Mes rendez vous la bas étaient assez épique et très drôle, surtout au niveau de la salle d'attente, donc mes amis attendaient toujours que je leurs raconte mes aventures dans la salle d'attente.

    Donc voilà si vous avez des questions, je suis ouverte !!!!
     
  5. Ciarra

    Ciarra
    Expand Collapse

    Je suis allée voir un psy au collège, après le décès de mon père.
    Cette demande ne venait pas de moi mais probablement du docteur et/ou de ma mère, je ne sais plus trop en fait :shifty:
    Ces rendez-vous étaient vraiment désagréables pour moi, je n'avais aucune envie de livrer quoi que ce soit à la psy et j'avais l'impression qu'elle me faisait pas mal de forcing donc je me braquais. Je ne sais plus comment j'ai réussi à me sortir de là, sûrement après de longues séances de négociation :lol:

    J'ai récidivé il y a environ 2/3 ans (à peine maso la fille :lol:) toujours pour plus ou moins la même chose, je n'arrivais pas à faire mon deuil et aller en cours me donner envie de gerber (j'ai vite compris que c'était à cause d'une mauvaise orientation). La décision ne venait toujours pas de moi (Merci Docteur :hello:) mais j'étais beaucoup plus mature alors je me suis dit pourquoi pas et j'ai tenu... 3 semaines maximum.
    L'ambiance ne me mettait vraiment pas à l'aise, devoir balancer tous tes problèmes face à une inconnue qui te lâche des 'mh mh' en notant chacune de tes paroles sur son petit carnet, non merci. J'ai prétexté que j'allais mieux les 2 ou 3 dernières séances et je me suis tirée.
    Voilà. En gros, le psy est une mauvaise expérience et ne m'a rien apporté pour ma part mais la démarche d'y aller n'est jamais venue de moi-même alors peut-être que ce sera différent pour toi.
    Je sais qu'il y a beaucoup de gens à qui ça fait du bien d'y aller et c'est tout ce que je te souhaite :fleur:
     
  6. Ginsberg

    Ginsberg
    Expand Collapse
    Happiness is inside !

    Je suis allée consulter une pédopsychiatre pour mes soi-disant problèmes psychiques quand j'étais en 5e, je suis maintenant en 1ere (j'avais beau répéter que les symptômes étaient physiques, parfois le corps médical est borné).

    Une erreur. J'ai perdu du temps (les séances se faisaient sur mes heures de cours), et mes parents, de l'argent.
    Elle était conne comme un steak au congélateur la bonne femme, elle n'écoutait pas ce que je disais, l'interprétait d'une manière différente de celle que je voulais exprimer, et pourtant j'avais beau lui dire que son interprétation était fausse, que nada, elle était la pro, j'étais la gamine qui cachait des choses.

    Au final, j'ai demandé à mes parents d'arrêter, parce que je ne voyais l'ombre d'un progrès.
     
  7. E. Howard

    E. Howard
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'ai aussi un problème d'angoisse qui m'empêche de vivre. Pour l'instant j'ai été voir en tout trois psy différents.
    Tout à commencé quand j'étais en 3ème, à ce moment j'avais un énorme problème d'angoisse à tel point que ma mère m'a emmené voir un psychologue. Après plusieurs mois rien ne changeait hormis notre compte en banque qui chutait gravement haha. En fait je ne ressentais aucun feeling avec lui. Je lui parlais mais je ne ressentait rien en échange!
    Etant donné que mes problèmes persistaient j'ai été voir dans mon année de 5ème une psychothérapeute qui pour le coup m'a réellement guérit de mon problème (encore maintenant je ne sais pas comment elle a fait!). Quand on a dû se dire au revoir elle m'a proposé de garder contact en lui envoyant des lettres de temps en temps (ce que j'adorais faire) ainsi que d'aller boire un verre en ville avec elle un de ces jours! Avec ça en plus j'avais encore plus d'estime pour elle! Pourtant elle ne m'a jamais répondu à mes lettres ou mes appels... mes parents ne comprenant pas me disait de lui renvoyer une petite carte par ci par la, en vain... J'était triste, en colère, trahit, ce fût juste horrible... Encore maintenant je me rends compte que je suis encore touchée car je t'avoue avoir le coeur qui bat en écrivant ça haha!

    De nos jours je suis encore énormément touchée par l'angoisse et le stresse constant. Au mois de février j'ai essayé d'aller voir une autre personne mais j'en avais juste plus envie, j'en avais marre, elle ne me plaisait pas...

    Encore maintenant je cherche le moyen (personne, livre ou activité) qui m'aiderait à mieux vivre mais ce n'est pas encore ça haha
    Tout ce que je peux te dire c'est que je t'approuve complètement d'aller voir quelqu'un :) Ça a aidé de nombreuses personnes (moi inclus). Si jamais tu veux en discuter pour de l'aide ou pour en parler tout simplement je suis là :)
     
  8. Romilly

    Romilly
    Expand Collapse
    Süße Sopran

    Ne vous braquez pas :) Parfois ce n'est pas la bonne personne, parfois ça met du temps...
    J'ai fait plusieurs psys. La première m'a fait couler plus qu'elle ne m'a aidée (psychologue), le deuxième je refusais de lui parler (psychiatre), et la troisième m'a sauvé la vie et m'a réappris à vivre normalement. Plus celles de l'hopital (une avec qui j'ai accroché et l'autre sympa mais sans plus), j'ai vu une bonne demi-douzaine de psys régulièrement + quelques séances d'essai ailleurs.
    On ne trouve pas son psy comme une paire de boucles d'oreilles... ça serait plutôt comme une paire de chaussures: faut essayer.

    Niveau "réputation", je n'ai jamais été "folle" et on m'a toujours soutenue. Les gens proches de moi sont rassurés que je sois prise en charge par un professionnel, et les autres n'ont pas à le savoir. Au collège, j'ai eu quelques commentaires mais en règle générale, c'était plutôt "ah c'est comment? ok, une fois par semaine, ma pauuuuvre..."...

    Aller voir un psy ne veut pas dire qu'on est fou. Ca veut dire qu'on sait qu'on a un problème et qu'un regard extérieur peut aider. Ca veut dire qu'on veut régler le problème. Donc c'est l'inverse de fou. Allez voir des psys, ne restez pas seules.
     
  9. Demoiselle.Who

    Demoiselle.Who
    Expand Collapse
    Far far away...

    Comme dit @Romilly, il ne faut pas se braquer. Aller voir un psy, c'est simplement dire "j'ai besoin d'aide", et si vous souhaitez vous faire aider, ça ne peut être que bénéfique.

    L'essentiel, je pense, c'est que vous en ressentiez le besoin. Ca ne doit pas être une "obligation" (conseils des parents, amis etc), il faut que vous fassiez ce choix. Il implique que vous reconnaissiez ne pas aller très bien, et que vous acceptiez le fait que vous avez du mal à vous en sortir seules. Mais ce n'est pas honteux de demander de l'aide :) C'est même très courageux de reconnaître qu'on en a besoin !

    Pour ma part, j'ai fait une dépression en 2010. J'ai vu une psychologue, avec laquelle j'ai posé les bases de mon analyse. Les progrès étaient quand même lents (bien que ça me fasse du bien), et ça coûtait cher... Je lui ai demandé si je pouvais être remboursée. Elle m'a dit que non, mais m'a donné l'adresse d'une psychiatre (les psychiatres sont médecins et donc remboursés par la Sécu).
    Le 1er rdv chez elle... N'a pas eu lieu. Suite à un malentendu, elle est partie de son cabinet (j'étais la dernière patiente) sans m'avoir prise, alors que j'étais dans la salle d'attente. Je dois avouer que pour mettre en confiance, ça commençait mal... J'ai cependant repris rdv, et je continue de la voir depuis. J'ai fait d'énormes progrès (plus de crises de larmes, plus de crises d'angoisse, capacité à prendre des décisions...), même si tout n'est pas encore réglé. Je suis en ce moment à l'étranger et j'y serai encore l'an prochain, je ne la vois que quand je rentre, entre-temps je vois les psys gratuits des facs où je vais (mais expliquer ses problèmes en allemand, ça reste chaud patate).

    La grosse différence entre psychologue et psychiatre (outre le remboursement) c'est que le psychiatre parle beaucoup moins que le psychologue. Il se contente de relever un mot, de poser une question... C'est au patient de faire le cheminement lui-même, et finalement c'est mieux, car il s'en convainc lui-même.
    Exemple:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

     Voilà, donc ça dépend vraiment de ce que vous recherchez en fait :) Mais ceci n'était que mon humble expérience ;)

    Mais n'ayez pas peur. Et si votre entourage vous juge, pensez que ceux qui vous aiment vraiment seront très contents de voir que vous allez mieux, même si la méthode choisie ne leur plaît pas vraiment...
     
Chargement...