Être extravertie, ça a quelques petits inconvénients

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 9 avril 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Métalik

    Métalik
    Expand Collapse
    Best people are bonkers

    Je voulais juste ajouter que la définition commune de l'extraverti-e/l'introverti-e a plus avoir avec une question d'énergie à la base. (Nan c'est pas New Age). Y'a Carl Jung qui en parle super bien...

    Etre extraverti-e, c'est se recharger au contact des autres.
    Etre introverti-e, c'est se recharger dans la solitude.

    Mais être introverti-e n'empêche pas de bavarder, faire la fou-folle etc...
    Etre extravertie, n'empêche pas de faire le ou la blazé-e en mode Daria :rire:

    Sinon je suis introvertie :d Mais je passe pour une extravertie parce que j'aime parler avec les gens, et que je suis souvent en train de rigoler/sourire. N'empêche à la fin de la journée, j'aime être au calme et seule. Et je supporte pas longtemps l'agitation ... Quand je suis en groupe trop d'heures d'affilées, j'ai toujours un moment où je me ferme et je ne parle plus ... (ambiance! :disco:). C'est pas de la méchanceté, mais j'en ai besoin...:dunno:
     
    oazertyo a BigUpé ce message
  3. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    Cet article je me reconnais completement dedans, j'entends plusieurs fois par jour des gens me dire "à ta place j'aurais eu trop honte..." et je reçois moult regards blasés ou gênés.
    Mais j'y peux rien, j'ai besoin de laisser sortir tout ce qui me passe par la tête, j'ai besoin d'accepter tout les défis qu'on me lance, j'ai besoin de faire rire les gens autour de moi sinon j'ai l'impression d'étouffer.
     
  4. Kowshi

    Kowshi
    Expand Collapse

    "Passer pour instable émotionnellement", Sa c'est bien moi.
    Quand on y réfléchie, on passe vraiment un/une naïf/ve dans ce moment précis: On se fie au sourire de quelqu'un...
     
  5. Hellomushrooms

    Hellomushrooms
    Expand Collapse

    Aaaaaah mais tellement pour le "Baisse d'un ton", j'en peux plus, mon ex qui me disait ça alors qu'il était 3 fois plus survolté que moi de manière générale, les potes qui font "mais tu gueules !" : bah ouais, si j'ai envie, je parle fort, j'emmerde personne vu que je ne fais pas ça dans des lieux calmes, donc merde, je suis pas une gosse, on ne me reprend pas sur la manière dont je suis, c'est méprisant et moi ça me vexe.
    Vive les extravertis ! :paillettes: (à dose raisonnable comme tout)
     
  6. Ah bah tout pareil !
    Je chante H-24, on me dit de la fermer, je rigole fort, fait des grands gestes, et raconte 300 conneries à la minutes. Le guiness book m'appelle tout le temps c'est chiant...

    Mais avec les copains qui faut c'est drôle ! Les tristus, chiantus qui ne me laissent pas m'exprimer ben phuque. Sinon pour se détendre et extérioriser ma came c'est le théâtre, et là l'extravertie est plutôt en terre promise :)
     
  7. Berlin_Est

    Berlin_Est
    Expand Collapse
    Et tu verras qu'un jour dans notre vie on nous illuminera.

    Bon alors du coup je vais me faire taper dessus mais j'ai énormément de mal avec les personnes extraverties. Si ce sont des amis je supporte (même si des fois ils me mettent très mal à l'aise) mais alors les inconnus c'est pire que pénible pour moi.
    Je pense par exemple à tout à l'heure à l'arrêt de bus où deux mecs parlaient fort et rigolaient, du coup d'un j'entendais plus ma musique, et de deux j'ai pu apprécier toute leur conversation, alors que je n'ai rien demandé. Et c'est ça qui m'ennuie, parfois les personnes extraverties, sans le faire exprès je n'en ai aucun doute, bouffent mon espace vital et m'imposent leur ricanement/ conversations/ cris alors que je voudrais juste être tranquille.
    Enfin bon, j'vais pas pour autant jeter des cailloux sur les gens extravertis hein :fleur:
     
  8. misslys

    misslys
    Expand Collapse

    Oh le "Baisse d'un ton s'il te plaît", c'est la remarque la plus insupportable au monde ! Quand j'ai des repas de familles, où je me sens vraiment bien et qu'un sujet me passionne, je parle fort ... Je ne m'en rends même pas compte après 24 ans!  Et dans ces cas-là, il y a TOUJOURS ma maman qui me regarde d'un air sévère et me dit : "Arrête de gueuler". Ca me vexe, ça me rend triste, et ça m'éneeeeerve. Du coup, réaction inverse ... je ne dis plus rien et tout le monde me demande : "m'enfin, pourquoi tu es fâchée tout d'un coup ?".

    Par contre, je suis parfaitement capable de cacher mes émotions négatives quand je le veux vraiment. J'ai appris.

    Ca m'est arrivé une fois d'être mal à l'aise à cause d'une amie par contre. A un concert, en plein moment calme, elle a hurlé "Matthew Je t'aime". Je suis méga fan, mais je ne pourrais jamais crier ça ! :d Tout le monde m'a regardée. Et j'ai eu honte. :P Mais après coup, j'en rigole pcq elle le sentait bien alors elle a bien eu raison de le crier :d hahaa ! Et puis, on ne meurt pas du ridicule (heureusement d'ailleurs)
     
  9. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    Je comprends pas trop pourquoi ça vous agace qu'on vous demande de baisser le ton...

    Bon, si c'est demandé de façon impolie ou agressive, d'accord. Mais sinon, si la personne le demande, c'est que votre "niveau de parole" dérange, non?
    Et je veux bien être extravertie, parler fort, aimer s'amuser etc, mais il y a un temps et un moment pour tout, et parfois parler fort dérange l'entourage.

    Je sais que c'est chiant et que vous ne pouvez pas vous empêcher de parler fort, mais c'est pour moi une question de respect, c'est très désagréable de converser avec une personne quand on a l'impression qu'elle hurle, c'est encore pire quand c'est quelqu'un à côté qui hurle sa vie...

    Honnêtement... Ça fait mal aux oreilles quoi...

    Par exemple mon père fait ça tout le temps, c'est très chiant car j'ai l'impression de me faire engueuler tout le temps, même lorsque l'on discute de la pluie et du beau temps. J'ai vraiment l'impression qu'il me gronde, et puis au bout d'un moment les oreilles qui raisonne et mal à la tête... Ça va quoi.

    Donc j'sais pas, je considère qu'à partir du moment où on demande à quelqu'un de baisser le ton, c'est que c'était dérangeant.
     
  10. Matouh

    Matouh
    Expand Collapse
    Je suis le cliché de moi-même

    Aha je me reconnais!

    Merci @Métalik pour cette définition c'est tout à fait ça. Perso je supporte pas la solitude, être seule, ni le silence. Ma télé fonctionne tout le temps, juste pour faire du bruit et je suis incapable de vivre toute seule (j'ai mes animaux pour me tenir compagnie).
    J'ai l'impression de vivre toutes mes émotions puissance 1000 et d'avoir du mal a canaliser tout ça et tout ce qui se passe dans ma tête! :cheer:
    Ca me rassure de lire ton témoignage!
     
  11. clubmarsouin

    clubmarsouin
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Des fois, cette facilité et aisance qu'ont certains extravertis à aborder les personne qu'ils ne connaissent pas me dérange. Je sais que c'est pas volontaire, mais dans énormément de cas où on vient me parler comme ça, ça me donne la sensation désagréable d'intrusion, qu'on ne me respecte pas, qu'ils s'en branlent s'ils me dérangent. Comme si j'étais acquise. Je ne demande pas à ces personnes d'être timides, mais quand on ne se connait pas, d'avoir un minimum de réserve quand elles m'abordent. Il y a des personnes très à l'aise mais qui à côté  savent suffisemment garder des distance avec pudeur pour que ça passe crème et que je trouve au contraire leur aisance bienvenue et chaleureuse. Mais un inconnu qui te demande d'un coup un renseignement "eh steuplait", lance un pic sur toi (même si c'est une blague gentille) avec exactement le même ton détaché que si t'étais sa pote d'il y a 7 ans, c'est très désagréable, vraiment.
     
    #11 clubmarsouin, 9 avril 2014
    Dernière édition: 9 avril 2014
  12. Spacesheep

    Spacesheep
    Expand Collapse

    Je viens en soutien de @Berlin_Est et @Aukazul . J'ai, comme pas mal de gens, un bon côté foufou, mais j'ai du mal à supporter trop d’extraversion trop longtemps. C'est difficile pour moi d'être plusieurs heures d'affilée avec quelqu'un qui va parler tout le temps / écouter de la musique fort / mettre la télé en bruit de fond. Ça m'épuise, ça bouffe mon énergie.
    Pourtant j'essaye de faire des efforts, parce que la plupart de mes amis sont comme ça, mais au bout d'un moment j'ai juste envie de demander si ÇA T'ENNUIERAIT DE FERMER TA GUEULE ? MERCI.
    C'est pas pour museler ou traiter comme un enfant, c'est juste que cette énergie déployée face à moi nécessite que j'en dépense autant pour la recevoir.
     
Chargement...