« Être invisible comme une femme noire en France », à lire sur Slate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 22 octobre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Ecnerrolf

    Ecnerrolf
    Expand Collapse
    Je ronfle, mais j'aime pas la concurrence

    Je vais faire polémique mais depuis quand on doit se reconnaitre dans les acteurs médiatiques? Je suis blanche certes, mais une petit brune bouboule un poil asociale et geek sans trait de folie ou de beauté, ça ne courre pas les rues cinématographiques. Les affiches de film regorgent de grands mecs baraques et de jolis blondes et brunes filiformes aux courbes de mannequin.

    Soyons honnête, combien de personnes se reconnaissent dans ces acteurs? Quasi personne, sauf si vous êtes chanceux/chanceuse et avez le physique! La plupart d'entre nous sont trop gros, trop maigre, pas assez beaux, atteint d'un problème physique qui sort de cette pseudo-normalité que veut nous donner le cinéma.

    Je suis d'accord qu'il n'y a pas beaucoup de personnages noires dans les films. Mais il n'y a pas beaucoup d'handicapés non plus, pas beaucoup de gros, pas beaucoup de roux (les vrais, ceux avec des taches de rousseurs trop mignonnes, pas ceux qui se colorent les cheveux ;) ), pas beaucoup de malades (hormis si le sujet est la maladie, comme si un malade était forcément au stade final de sa vie et ne se résumait qu'à cette maladie), pas beaucoup d'allergiques ...

    Mes références sont Einstein, Evelyne Brisou-Pellen et Tolkien. Que des gens dont je n'ai ni n'aurais certainement jamais la chance de croiser (quoique pour cette chère Evelyne, je croise encore les doigts pour une rencontre).

    Ne vous sentez pas obligés de vous reconnaitre dans d'autres gens, et si le besoin s'en fait sentir, pourquoi le cinéma? Pourquoi pas la radio, les livres, les dessins (BD, manga) et si vous avez besoin de vous reconnaitre en quelqu'un que vous "voyez", allez sur Youtube, y'a plein de youtubers sympas. Et si jamais vous ne trouvez personne qui vous convient, devenez une référence vous même pour réunir les gens qui vous ressemblent :d

    Voilà, j'ai fini de raler et je vais me cacher pour éviter les jets de pierres qui vont suivre. Merci pour l'article qui est très interessant
    :fleur:
     
    Lothiriel, Re-Run et Angy_who ont BigUpé ce message.
  3. Evony

    Evony
    Expand Collapse
    I gave wrong people the right pieces of me.

    Je rejoins le commentaire précédent.
    C'est vrai que dans le cinéma, y'a pas beaucoup de genre de personnes exposés, c'est pratiquement toujours le même stéréotypes.
    Y a vraiment des gens qui se reconnaissent dans des acteurs? on se reconnais, et prendre exemple, sur une personne célébre genre mais les acteurs rarement je pense. Plus un personnage que l'acteur en lui même.
    Apres je comprend que ça soit plus la notion de voir dans la rue, mais alors dans les affiches publicitaires de tout genre, c'est la même chose.
     
  4. mad'nifiik

    mad'nifiik
    Expand Collapse

    Concrètement on peut évidemment s'identifier à un modèle qui n'a pas nos caractéristiques physiques et heureusement, l'éditer en modèle.
    Mais, personnellement je pense que finalement le problème est assez mal posé, le fait est qu'il y a toute une partie de la population qui n'est simplement pas représentée, le fait qu'ils deviennent des modèles ou pas c'est un peu une question annexe finalement; ce qui se remarque c'est une absence cruelle de réalisme dans le cinéma, la littérature dès que sont concernées des minorités.
    Je pense que le plus cruel là dedans c'est que dès qu'elles sont représentées, elles le sont en tant que minorités; et c'est vraiment dommage en fait. D'où le problème que pose bande filles, revendiqué comme un parti pris politique et esthétique, mais qui finalement n'a rien de politique puisqu'encore une fois non traite la minorité pour ce qu'elle est sans chercher à élargir le point de vue. Personnellement, noires ou pas, je me ne m'identifie pas du tout à elle bien que je sois métisse.

    Évidemment, dans un monde idéal où il n'y a pas de racisme latent, pas de problème, on peut s'identifier librement.
    Faut se poser la question à l'envers je crois, Est-ce qu'aujourd'hui une femme blanche s'identifie aux représentations artistiques de la femme blanche, j'en suis pas convaincue, on a donc encore des progrès à faire.
    Mais surtout le point est sensible lorsqu'on parle de jeunesse acre que finalement pour les plus jeunes qui ont encore du mal à discerner les choses, il voient une abondance de modèles blancs idéalisée et pas tellement des autres ethnies, ce qui du coup crée (quand bien même ce n'est pas le cas, fort heureusement, dans la tête des adultes) une association entre lia couleur de peau et la réussite, à moins d'avoir des modèles qui constituent l'entourage et un démenti pendant son enfance de l'aspect véridique de cette association.

    Regarder sur YouTube le test de la poupée noire, honnêtement il y a de quoi se poser des questions.
     
    Mlleex, katnissvsw, CaraNougat et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    Perso je vis dans un monde de bisounours où j'aimerais que les séries ou films ne soient pas exclusivement peuplés de gens de la même couleur, elle est là l'évolution. Et que la couleur de peau arrête de conditionner les attitudes : les noires banlieusardes bruyantes, ou les noirs ricains qui jouent au basket et mangent du poulet frit, vraiment ?
    Pas de représentation ça pose question mais une représentation pourrie de clichés aussi.
    Les productions françaises devraient refléter la réalité, on vit dans un pays multicolore et tant mieux ! Et même multiculturel, je suis toujours en désaccord avec cette diabolisation sur le fait de demander les origines à nos potes, moi je vois ça comme une question d'intérêt, généralement il ou elle me répond volontiers et me précise à quel point cette culture plus ou moins lointaine prend de place dans sa vie ! Mais on a déjà débattu là-dessus maintes et maintes fois, tellement que j'ai demandé par la suite à mes amis si j'avais heurté leurs sentiments mais non, ils ont bien compris ma démarche.
    Personnellement je suis fascinée par toutes les couleurs de peau, les tons et par le métissage, je trouve que c'est quelque chose d'incroyablement fascinant.
     
    agapanthe7 et Shiera S ont BigUpé.
  6. Chaj

    Chaj
    Expand Collapse
    Ce matin j'ai mangé une pomme.

    I-Love-You, Rewmi, Re-Run et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Shiera S

    Shiera S
    Expand Collapse

    Je trouve cela assez amusant que toutes les personnes qui disent que les médias ne représentent de toute façon pas toutes les populations, et donc qu'il n'y a pas besoin de forcément plus de représentations non-blanches sont généralement... blanches !

    Certes, la littérature, le cinéma, la télévision ne montre pas tous et tout le temps des personnes qui sortent du carcan blanc, beau, aisé,... Cependant, l'univers représenté est très généralement uniquement rempli de personnes blanches. Les personnages noirs, asiatiques ou orientaux sont plus souvent utilisés pour la touche exotique qu'en tant que personnage à part entière. Il est dommage de devoir traverser l'Atlantique pour avoir des personnages qui sont avant tout une histoire, un ensemble de qualités et de défauts avant d'être des clichés ambulants (le noir délinquant, le jeune de banlieue typé qui veut s'en sortir, le jeune de banlieue qui ne veut pas s'en sortir mais rejette la société "hors-cité" et dirige son monde de banlieusard, les couples mixtes qui enchaînent les situations cocasses,...).

    Le problème n'est pas de savoir si le personnage est une copie conforme de nous-même (à moins de ressembler à Heidi Klum, ce sera plutôt difficile ; et encore, la nouvelle génération de séries et de films fait pas mal d'efforts pour développer des personnages "moyens", plus proches de la réalité, type Bridget Jones, Mad Fat Diary, Mindy Project <3 , Melissa & Joey, Some Girls,...) ; la difficulté principale est de dire à tout un pan de la société qu'il doit se reconnaître dans l'image dominante, mais qu'elle ne peut se voir dans son image. Cela revient à dire que le blanc et les traits encensés par la culture occidentale sont souhaitables et à rechercher.

    Je trouve à nouveau très amusant que tout le monde hurle au sexisme et au fantasme impossible quand on parle de mode et de l'image irréelle de ces femmes dans les magazines. Alors même que très peu semblent comprendre que lorsqu'on n'est pas blanche, cela s'ajoute encore à tous les autres points qui nous rappellent qu'on n'est pas "valorisable", ni assez esthétique,...
     
    Madame_Casse-Pieds, Table, katnissvsw et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    Mais tellement amen, quoi !!! ça fait tellement du bien de lire ça sur Madmoizelle !
     
    Madame_Casse-Pieds, katnissvsw, Mrs Carter et 8 autres ont BigUpé ce message.
  9. Ziggie

    Ziggie
    Expand Collapse
    And the stars look very different today...

    @Re-Run , un million de big up pour ton message :jv:
     
  10. Himi

    Himi
    Expand Collapse
    Guest

    Je pense qu'une grande partie de la population, y compris les racisés, savent que les médias renvoient à des images stéréotypées. C'est pas vraiment le soucis. Il s'agit simplement de faire entrer des femmes noires dans le paysage médiatique, de la même façon qu'on fait entrer des femmes blanches. Prenons l'exemple de la série Scandal ou encore de Sleepy Hollow qui ont des héroïnes noires et a priori pas stéréotypées (je dis a priori parce que je n'ai pas encore regardé ces séries). Pour moi ce sont de très bons exemples de ce qu'il faudrait réussir à accomplir.
     
    katnissvsw, AncienneMembre_35 et babooz92i ont BigUpé ce message.
  11. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Ton message m'inspire une petite réflexion. Je me suis souvent demandé pourquoi dans certaines sériés américaines l'entourage était exclusivement noires ( genre dans ma famille d'abord ) . Je crois qu'on oublie souvent que ces séries sont américaines le contexte est différent du notre. Et face a leurs non représentation et en s'appuyant sur une forte communauté toute une industrie a pu se créer . Personne n'est surpris qu'une série ne représente que des blancs avec des noirs caricaturaux au fil du temps l'inverse a finit par ne plus me choquer. Enfin , je ne sais pas si cela représente une réalité ou pas ( l'entourage exclusivement noire) dans le contexte des USA je n'y ai jamais mis les pieds.​
     
    Shiera S et MissMachine ont BigUpé.
  12. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    @Lamina @Re-Run : Justement, je voulais réagir à cela. Ayant vécu aux États-Unis, ces séries me semblent refléter une certains réalité. Je comprends que pour nous autres, Européens, cette image renvoyée par ces séries puisse être déconcertante, mais il faut savoir que le communautarisme est beaucoup mieux accepté aux USA que chez nous, ça ne choque personne que les gens se regroupent par communauté et fréquentent peu les autres. Il y a beaucoup de quartiers exclusivement noirs, après j'avoue que ceux que j'ai vus étaient généralement beaucoup plus pauvres que ceux qu'on peut voir dans le Prince de Bel-Air, par exemple. Mais par exemple, le premier quartier ou je vivais était à majorité Pakistanais, et le second plutôt Asiatique. Alors que pour le coup, mon second quartier était très résidentiel, c'était typiquement les petites maisons en bois blanches qu'on voit dans toutes les séries style 7 à la maison, mais je n'y ai jamais croisé aucune famille blanche. ça m'a fait pas mal réviser l'image que j'avais de la vie des minorités ethniques aux US.
    Donc j'ai tendance à penser que les séries "noires" US sont tout à fait représentatives d'une certaine réalité, ce sont plutôt les autres séries qui ont tendance à l'occulter.

    Mais après, ça m'embête toujours un peu quand je donne mon opinion sur "comment ça se passe aux US", parce que je n'y suis restée qu'un et demi et que je vivais dans l'Est, ce qui n'est pas nécessairement représentatif de tout le pays. Donc ça ne reste que mon expérience, et elle vaut ce qu'elle vaut.

    Par-contre, @Re-Run, je trouve intéressant que ces séries dont le cast est quasi-exclusivement noir te gênent. Parce que comme le souligne @Lamina, à l'inverse, beaucoup de séries ont des casts quasi-exclusivement blancs et ça ne gêne pas grand-monde. Donc tant que la majorité des séries auront des casts blancs sans que ça soit justifié, ça ne me dérangera pas qu'il y ait, par ailleurs, des séries aux casts noirs.

    Edit : je tiens à préciser que mon post est sans agressivité aucune :fleur:
     
    #12 MissMachine, 24 octobre 2014
    Dernière édition: 24 octobre 2014
    Madame_Casse-Pieds, Shiera S, katnissvsw et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...