Étudiant-entrepreneur, un nouveau statut symbolique... mais insuffisant

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 25 septembre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Mandatine.

    Mandatine.
    Expand Collapse
    Guest

    Mon copain est étudiant/stagiaire/auto-entrepreuneur (freelance).
    Et c'était tellement compliqué à gérer qu'il a arrêté le Freelance...
    Un nouveau statut serait pas du luxe!
     
  3. anonyme309

    anonyme309
    Expand Collapse

    Ben moi ça me fait bien marrer que ce fameux Benjamin Suchar soit tout le temps citer quand il s'agit de défendre le statut des étudiants entrepreneurs... Sa boîte Yoopies fonctionne avec seulement des stagiaires pas payés (j'en ai fait partie, il y avait max 4 salariés pour une bonne dizaine de stagiaire) alors je me marre bien quant il parle de la précarité des étudiants
     
  4. Interlude.

    Interlude.
    Expand Collapse
    I wanna do real bad things with you.

    Est ce que c'est vraiment un avantage ça? Parce que ça fait plusieurs fois que j'entends des élus étudiants militer contre le fait que les étudiants ne soient pas rattachés à la CNAM (notamment en raison des délais de remboursements cf. http://www.fage.org/idees/idees-social/idees-social-securite-sociale-etudiante.htm )

    Ensuite je ne comprends pas trop la réponse de Benjamin Suchard
    Du coup je ne comprends pas, il se réjouit que ça légalise un faux statut? Si je comprends bien il dit qu'il n'a pas besoin d'être étudiant en soi, juste du statut d'étudiant ?

    Mais du coup les charges elles ne sont pas "énormes" qu'on soit étudiant-salarié ou bien auto-entrepreneur tout cours ? Si les étudiants-entrepreneurs ont déjà l'avantage du statut étudiant (transport, restauration, tutorat...), pourquoi en plus les exonérer des charges sociales?
     
  5. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Moi ce que j'ai du mal à comprendre c'est qu'en fait on va "prolonger" le statut d'étudiant de quelqu'un qui ne fait plus d'études ?
    C'pas très clair tout ça :hesite:
     
  6. Lady-Godiva

    Lady-Godiva
    Expand Collapse
    Guest

    Personnellement, je suis en Master Web Editorial, en deuxième année et terminera prochainement mes études. J'ai décidé de lancer mon entreprise car des propositions de contrats m'ont été fait à l'issue de mon stage de M1. J'ai les compétences dans mon domaines d'activités, le webmarketing que j'ai développer en parallèle et pendant ma première année de Master. Sans ces opportunités qui m'ont été offerte, je ne me serai pas lancé tout de suite dans la création de mon entreprise mais j'ai saisis la chance qui m'a été donné. C'est aussi une grande marque de confiance de la part des entreprises pour lesquelles je travaille car il n'est pas forcément évident de se dire : "J'embauche une étudiante pour réaliser telle ou telle tâche."

    Et puis, j'ai perdu mes parents en juin 2014, j'avais besoin d'avancer et de créer quelque chose par moi-même, d'avancer. Le décès de mes parents a été un coup d'accélérateur, un réveil violent qui m'a donné envie de bouger.

    Là, j'ai un an pour travailler, être accompagné dans le cadre du dispositif Pépite, apprendre encore et encore afin de passer du régime auto-entrepreneur à la création de ma propre agence web dans quelques mois.

    J'ai réellement besoin du statut d'étudiant entrepreneur pour obtenir des aménagements de cours, remplacer mon stage de fin d'étude par mon activité d'entrepreneure, bénéficié du D3E, être suivis et accompagner dans mon projet sans risquer de péter un plomb parce que j'ai beaucoup de travail entre la fac, les études et ma vie perso.

    Il est important de distinguer le régime d'auto-entrepreneur et le statut d'étudiant entrepreneur qui sont deux choses totalement différents :

    Le régime d'auto-entrepreneur et non statut te permet de travailler, d'obtenir un numéro de SIRET, facturer tes prestations, signer des contrats et à une gestion simplifié ...

    Le statut d'étudiant-entrepreneur te permet de bénéficié d'aménagement spécifique tant que tu es étudiant ou jeune diplômé en parallèle du régime auto-entrepreneur ou autre statut juridique d'entreprise.

    Tout le monde a les mêmes chances, nous n'avons pas une distinction particulière ou des avantages par rapport aux autres étudiants. Nous avons juste créé notre entreprise, en parallèle de nos études pour de multiples et diverses raisons : par désir d'entreprendre, pour se garantir un avenir professionnel, ne pas être au chômage une fois le diplôme en poche, par passion, ne plus avoir de job alimentaire éloigné de notre domaine d'étude mais pouvoir mettre en application les enseignements et compétences acquis au cours de nos études etc.

    Nous ne sommes pas différents, nous ne sommes pas à enviés, à pointer du doigts parce que l'on ose entreprendre ... de même, pourquoi n'aurions nous pas le droit d'être aidé et d'avoir des aménagements au même titre que les étudiants salariés, associatifs ou sportifs de haut niveau ? Explique où est le problème que l'on existe, que l'on est un statut qui a été créé pour nous et réponde à une réalité ?

    Sauf que quand l'on est auto-entrepreneur, on ne dépend pas du régime général mais de la RSI, par exemple.
    On se retrouve donc le cul entre deux chaises, entre deux caisses de sécurité sociale et l'on est obligé d'en choisir qu'une, ce qui implique une paperasse monumentale ... un peu casse-pied à gérer !

    Pouvoir rester sur la sécu étudiante est un gain de temps non négligeable surtout quand l'on cumule la double casquette d'étudiant et de créateur d'entreprise.

    Je crois surtout que ce monsieur est un ignare et n'aurai jamais du être interrogé pour parler des étudiants entrepreneurs. Comme beaucoup d'autre étudiant entrepreneur, nous souhaitons finir nos études et nous ne sommes pas dans un faux diplômes mais dans une formation universitaire qui nous plaît et que nous valorisons à travers notre création d'entreprise.

    Le statut d'étudiant-entrepreneur ne nous exonère pas des charges sociales, loin de là ... par contre, dans le cas du régime auto-entrepreneur toute personne de 18 à 26 ans (plus d'autres selon critères) peut faire une demande d'ACCRE qui l'exonérera des charges sociales pendant un an puis lui permettra d'en payer moins pendant les deux années suivantes.

    Justement, c'est une grande marque de reconnaissance de la part de l'université envers l'étudiant créateur d'entreprise, en lui accordant après avis d'une commission, le statut d'étudiant entrepreneur. C'est une grande marque de confiance puisque cela ne nous ait accordé seulement si notre projet est béton, réfléchis, pensé, conceptualiser et que l'on s'est projeté sur plusieurs années.

    Le dispositif Pépite n'est pas là pour marquer notre valeur, mais simplement nous donner les moyens de réussir notre projet de création d'entreprise.

    cc @Marie.Charlotte et @Fab
     
Chargement...