Évolution et changements

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Brynn., le 6 mai 2010.

  1. Brynn.

    Brynn.
    Expand Collapse
    Écureuiiiiiiiiiiiils !

    Les années passent, les temps changent.. Et nous évoluons toutes, énormément et juste un peu.
    Je vous propose de réfléchir à tout ça, par rapport à l'année dernière, l'année d'avant, il y a 5 ou 10 ans.. En positif comme en négatif. C'est une petite analyse de soi sur ces dernières années.

    Je vais me lancer, pour faire comprendre l'idée du topic.
    Pour ma part, j'ai énormément grandi, j'ai pris de grandes décisions qui ont affirmé mon caractère. J'ai moins peur des gens, je me prends en main, etc..
    (Je détaillerais dans un autre message, plus tard)

    D'ici là, à vous de jouer ! N'hésitez pas à détailler !
     
  2. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    - J'ai pris confiance en moi (même s'il y a des hauts et des bas) depuis qu'à 20 ans j'ai été très active dans une asso étudiante.
    - Je finis mes études.
    - J'ai trouvé mon premier travail et déclarer mes revenus pour la première fois en autonomie.
    - J'ai un copain...
    - J'arrive un peu mieux à sociabiliser avec des inconnus.
     
  3. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    J'ai beaucoup changé au lycée, je me suis affirmée, j'y ai trouvé mes meilleures amies (toujours à ce jour), j'y ai passé des années merveilleuses, totalement en contradiction avec les années précédentes.
    A 18 ans : j'avais mes amies chéries, j'avais des études qui roulent, j'avais mon mec.
    A 21 ans : même combat. Après il y a eu des changements quand même : on vit ensemble, j'ai dépassé la moitié de mes études. Ça paraît important mais j'ai pas vu de grande différence, ça s'est fait doucement. Donc dans ma tête ma vie n'a pas évolué depuis mes 18 ans, et ça c'est nul.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J"ai dix-neuf ans.

    Je suis beaucoup plus débrouillarde mais ça, c'est "par la force des choses". Je veux dire que lorsque j'ai atteind la majorité, j'ai bien senti que d'un point de vue administratif, j'étais adulte et que toutes les démarches que je veux désormais entreprendre ne peuvent plus l'être main dans la main avec ma petite moman.

    J'ai évolué dans le sens où j'me suis ouverte aux autres également, j'ai entrepris des études qui ne me plaisent pas et j'me suis rendue enfin compte que ma vie c'est la MIENNE. Je ne fais plus les choses pour plaire à X ou Y.

    Mais pour le moment, j'avoue que j'me sens "bloquée" de part mon changement d'orientation, j'ai l'impression d'être en stand by. C'est difficile de se dire ça mais les études c'est un peu LE truc qui régie ma vie et lui donne un sens, alors cette carte écroulée jusque septembre, j'ai beau avoir un job, des amis blabla, ben j'me sens pas complète. J'ai un but précis mais pas encore les moyens de l'atteindre. "Evolution en attente", en gros.
     
  5. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Je vais faire simple, entre mes 18 ans et maintenant, j'ai plutôt bien réussi mes études puisque je suis là où je voulais arriver.
    Je suis toujours avec mon copain, on a une relation beaucoup plus matures, des projets réalistes en tête, bref, on a beaucoup mûri ensemble aussi;
    J'ai voyagé dans un pays nouveau chaque année, et j'espère continuer sur cette lancée, c'était vraiment le truc que je m'étais fixé quoi qu'il arrive, en profiter et voyager.
    Je n'ai plus une relation aussi chaotique avec mes parents, on s'entend beaucoup mieux, et ils commencent enfin à me faire confiance et me considérer vraiment comme une adulte.
    Sinon, je suis toujours aussi timide au fond, mais j'arrive à le "cacher" en quelques sortes, au sens où je parle plus en public, j'ose plus de choses, même si j'suis toujours aussi timide au fond, j'ai dépassé certaines peurs.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'avais la même idée de topic c'est marrant.
    J'y pense car depuis quelques temps,j'ai constaté pas mal de changements chez ma personnes en bien ou en mal.Revenons juste cinque ans en arrière je n'osais pas parler en public par peur quon se moque de moi,je faisais le pot de fleurs au milieu de fausses copines qui se foutaient constament de ma gueule,je n'osais pas affirmé mes gouts par peur qu'on se moque de moi qu'on me juge.
    Je reflechissait avant de parler en général je ne disais rien,j'avais peur de faire de l'humour car je n'étais pas trop drôle,j'étais nulle en tout point barre mais j'étais très serieuse en classe,trop diciplinée je rentrais direct chez moi,je bossais tout les jours,je n'avais aucunnes distractions et amis hors du collège,j'avais pleins de mannies d'organisation ,physiqument je mettais pas de jupes,je commencais à mettre de l'anti cerne mais le principe de la carnation m'étais alors inconnu,je faisais la raie au milieu avec une queu de cheval taille basse,arrosé de laque.
    Maintenant et depuis pas si longtemps je vis vachement mieux le regard des autres,ma vie n'est pas tout rose pour autant mais elle a été enlevé d'un point,je dis ce que j'ai envie,je fais ce que j'ai envie,je suis drôle si j'aie envie,on parle derrière mon dos je m'en fous,je souris,déconne facilement et bizarrement les gens vont plus facilement vers moi,je porte ce que je veux,j'ose les robes,les bijoux,j'affirme mes gouts qu'on les aime ou non et mon végétarisme en fait partie même si ca gêne certains,par contre j'ai moins de volonté et je suis moins motivée qu'avant mais je nai plus manie,je suis devenu phobique de l'organisation.
    Mais j'ai encore plus la sensation d'avoir changé car il y a une fille dans ma classe qui me rapelle tellement moi il y a quelques années et quand je la vois je me rends à quel point la fille que j'étais est bien loin et j'éspère que je continuerais encore à changer et surtout à m'améliorer.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour comprendre a quel point j'ai changé, il faut remonter 3-4ans en arrière :

    J'avais 16 ans, mon premier amour m'a lâchement plaqué, mes parents divorçaient et une de mes anciennes amies s'est suicidée. Conséquence : j'ai fais une dépression accentuée par une sorte d'anorexie. En gros, je ne voulais pas maigrir mais j'étais incapable de manger quoi que ce soit. Je pesais seulement 39kg. Me voyant dans cet état, la plupart de mes amis m'ont laissés tombés, je me suis mise à ne plus croire en personne tout en devenant quelque peu agressive. J'étais renfermée, je parlais peu, les études ça allait mais quand on se moquait de moi (à cause de mon poids ou mon comportement insociable) je ne me défendais pas et me contentais de baisser la tête.

    Et puis aujourd'hui...:

    Aujourd'hui je pèse 52kg, quand mes meilleurs amis me taquine sur ce qu'ils appellent mon "petit bidou", je me vexe pas mais j'en ris en repensant à mon corps d'autrefois. Aussi j'ai repris confiance en moi, je prête attention à mes vêtements, je me trouve pas trop mal (pas canon non plus hein, mais pas moche non plus). Mes relations avec les autres ont aussi changées : je reste timide mais je vais d'avantage vers les gens et à vrai dire, j'aime de plus en plus aller vers les inconnus. Je fais de nouveau confiance, peut être pas facilement et à moins de personnes qu'avant ma dépression mais je sais que ces personnes sont des amis, des vrais, et qu'ils seront là quoi qu'il arrive. Mais d'un autre coté je suis moins dépendante des autres. J'assume mes choix, mes gouts, et je me fiche de l'avis des inconnus concernant ma personne.
    Et pourtant malgré cette évolution je me suis rendue compte qu'en parallèle, j'ai pris de mauvaises décisions. Même en ayant repris confiance en moi je me sous estime encore un peu, c'est une sorte de mauvais réflexe qui s'est installé avec le temps. J'ai donc décidé de changer beaucoup de choses et de faire en sorte que mes projets deviennent concrets (et il y en a beaucoup!). Je pense que les choses évolueront dans ce sens durant les prochaines années à venir.

    Sur ce, je reviens dans un an :cretin:
     
  8. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Depuis la fin du lycée, j'ai :
    - changé de mec
    - changé d'orientation professionnelle
    - changé de ville
    - changé de vie, globalement.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ces cinq dernières années alors...
    Pour commencer j'ai moins de difficultés à assumer mes goûts, mes pensées. J'accepte le fait de ne pas pouvoir m'entendre avec certaines personnes, on ne peut pas être aimée par tout le monde.
    Je pense avoir enfin trouvé ma voie et sans me laisser influencer par mes proches cette fois. J'avoue que je me suis un peu trop laissée influencée par les autres après mon bac.
    Je me suis défaite d'une amitié qui n'était pas très saine, cette personne entretenait pas mal de mes complexes en fait. J'ai finalement eu un déclic et j'ai décidée de prendre de la distance. Ça me fait vraiment du bien.
    J'ai arrêté d'avoir peur des mecs en grande partie grâce au théâtre(avant j'étais très agressive), j'ai même un meilleur ami. L'idée d'avoir un copain ne me paraît pas complètement impossible maintenant, avant je pensais que je ne pourrai jamais. Mais bon ça m'effraie toujours un peu.
    Je fais plus attention à mon style vestimentaire depuis que je suis arrivée à la fac. Je me sens vraiment mieux dans ma peau vis-à-vis de ça parfois je me regarde dans le miroir et je me dis "Wouah tu es pas mal!"
    Je suis passée par une très mauvaise phase cette année , je suis assez perfectionniste alors l'idée de ne pas y arriver en droit me faisait vraiment me sentir mal. Je faisais des crises d'angoisse, je pleurais en faisant mes devoirs et finalement j'ai accepté le fait que tout simplement le droit ne me plaisait pas tant que ça. L'idée de me réorienter me faisait très peur et maintenant que j'y pense je n'y vois que du positif.
    J'ai surtout appris à être plus à l'écoute de mes intérêts avant ceux des autres.
    Je ne suis pas encore satisfaite à 100% (encore mon côté perfectionniste >.<) et en venir à me sentir encore mieux ne me fera pas de mal.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai eu de longues années de stagnation mais je crois que ça m'a donné le temps de bien réfléchir à qui je voulais être et ce que je voulais faire. Aujourd'hui, j'ai 19 ans et tout commence doucement à se mettre en place. Si je parle depuis le lycée :

    - J'ai quitté le cocon parisien pour m'installer seule en Suisse.
    - J'ai appris à gérer mon quotidien de façon plus autonome, après avoir toujours été la princesse choyée. J'ai compris le sens des responsabilités.
    - J'ai arrêté de courir après l'amour pour le laisser finalement me trouver quelques mois plus tard. Aujourd'hui, j'habite avec un mec, et il veut m'épouser.
    - Idem, j'ai arrêté de chercher désespérément un groupe (ce que je faisais depuis quatre ans), quand tout à coup, j'ai rencontré F. et je me suis lancée dans le projet musical le plus concret que j'aurais jamais pu imaginer.
    - Je voulais un mode de vie qui me permette de bouger, et quand je regarde, j'ai passé ma vie entre quatre pays depuis le début de l'année.
    - Je pensais attendre le milieu de la vingtaine pour me marier, et la trentaine pour avoir des enfants Aujourd'hui, je songe à me marier dans deux petites années.
    - J'ai arrêté de chercher l'approbation générale et j'ai appris à me contrefoutre du regard des autres.
    - Je me bats beaucoup plus pour ce que je veux et ce en quoi je crois. Je crois que je suis plus articulée, plus affirmée et surtout, je me défais des schémas parentaux.
    - Ceci dit avec le temps, j'ai aussi développé une plus grande propension à l'anxiété. J'ai toujours été violemment nerveuse, mais plus ça va, plus j'ai mille engagements, mille batailles, mille responsabilités, et honnêtement, j'ai de la peine.
    Mais on verra si ça change !
     
  11. Elya

    Elya
    Expand Collapse
    Dirty Little Freak

    Mes relations me semblent plus saines. J'apprends à faire la part des choses entre ce que je veux et ce que je ne veux pas/plus, je me soucie beaucoup moins du regard des autres. Je prends ce qu'on me donne sans attendre plus.
    Je me pardonne plus facilement de merder, je vois chaque situation d'un ?il différent. Rien n'est si dramatique, tout est expérience.
    Je ne fuis plus quand c'est difficile.
    Je suis heureuse parce que je le décide, et non en fonction des événements.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a cinq ans, j'avais 16 ans, j'étais en première.

    En cinq ans donc, j'ai perdu ma confiance en moi, puis je l'ai réacquise sous une autre forme ; aujourd'hui je me sens parfaitement bien dans ma peau et je sais aussi que "scolairement", j'ai les moyens de réussir si je ne me laisse pas aller à la paresse, un de mes principaux défauts.
    J'ai eu ma première vraie longue relation (deux ans), qui a échoué certes mais pas si lamentablement au fond, et je me rends compte maintenant que cette relation comme la/les ruptures m'ont beaucoup appris.
    J'ai gardé mes amies d'il y a cinq ans et je trouve ça très cool.
    Depuis huit mois je vis à l'étranger presque seule (j'ai quelques amies françaises de ma fac d'origine, mais sans ma famille quoi), j'ai appris à me débrouiller dans la vie de tous les jours.
    Je sais gérer mon argent, je travaille en été, j'ai mon permis, d'ici quelques années j'aurai un vrai boulot et je suis globalement assez contente de ce que j'ai fait pendant ces cinq ans.
     
Chargement...