« Exhibit B »: Oui, un spectacle qui se veut antiraciste peut être raciste, sur Slate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 2 décembre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    J'ai vu cette performance sans avoir connaissance du débat qu'il y avait autour. Je l'ai découvert en faisant des recherches après le visionnage.
    AUCUNEMENT cette pièce ne peut être traitée de raciste, elle est une des pièces/performances qui m'a le plus bouleversé et fait réfléchir dans toute ma vie et cet engouement négatif autour résulte d'une ignorance à son sujet. La plupart des gens qui sont "contre" n'ont pas vus cette performance et ne peuvent pas comprendre l'émotion qui en résulte. Tout cela met plus en relief le ridicule de certains frondeurs dont les arguments arrivent à court que celle du spectacle lui-même, qui est à voir une fois dans sa vie. Interdire l'art et la culture c'est condamner l'esprit et pousser les gens à l'ignorance!
     
    Ana-Esperanza et bat-momo ont BigUpé.
  3. czujane

    czujane
    Expand Collapse
    Plus là, cf le topic des absences ;)

    Parmi les choses qui m'interrogent sur ce sujet (en parallèle de la pertinence de la parole d'un homme blanc d'Afrique du Sud sur le sujet de l'esclavage passé et moderne, de la récupération de l'esclavage des Noir.e.s pour en faire une oeuvre d'art par un artiste blanc, etc.), c'est que si je comprends bien l'artiste s'est inspiré des zoos humains du siècle dernier (oui je parle du 20e siècle), pour questionner la société sur son rapport à ce genre d'exposition. Mais lorsque des citoyens protestent, alors il crie à la censure et annule l'exposition : donc en gros il faut réagir, mais uniquement dans le sens qu'il voudrait. Pour moi l'art a vocation à être critiqué comme toute autre forme de communication, y compris quand l'intention est d'être antiraciste.
     
    Nightfall, lalaya, Himi et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    Il n'est pas ici question d'hommage, mais de réminiscence historique. Ce spectacle ne fait pas l'apologie du colonialisme bon dieu, il le dénonce ! C'est quand meme clair ! :halp:
     
    Moteur a BigUpé ce message
  5. czujane

    czujane
    Expand Collapse
    Plus là, cf le topic des absences ;)

    @Candbitch Qui a dit que le spectacle faisait l'apologie du colonialisme ? J'ai loupé cet argument.
     
  6. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    Non non cela n'a pas été dit, seulement en relisant l'article (complet sur slate) et en voyant le commentaire de Ghost Wind qui a parlé d'équivalent "d'hommage" (cf son commentaire) j'ai rapproché tout ça de l'apologie, peut-être que le fait que cette expo fasse parler d'elle via des articles comme ceux-là, le fond du spectacle est déformé et je pense qu'il faut le voir, ou lire ce qu'à écrit Brett Bailey à son sujet.
    D'ailleurs j'en profite pour faire part d'une info qui ne figure pas sur ces articles, à la fin du spectacle, sont affichées toutes les photos des comédiens "au naturel" avec en dessous un texte écrit de leur main justifiant pourquoi ils font cette performance. Et bien si ces écrits avaient été publiées (je pense que c'est impossible car cela fait partie du spectacle après tout) les gens qui n'auraient pas vus la pièce comprendraient peut-être mieux
     
  7. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    @Ghost wind
    Woop désolée je me suis pas relue et j'ai envoyé le commentaire "à sec", my bad !
    J'ai trouvé l'intervention du slammeur super bien sentie, d'ailleurs c'est cool de l'avoir partagé, mais moi je parlais de ta phrase
    Parce que ce genre de "performances" sur la shoah (pour l'exemple) existe aussi et sont même représentées dans des lycées !
    C'est pour ça que j'ai du mal à comprendre les avis négatifs au sujet de ce spectacle, je les respecte (les goûts et les couleurs toussa) mais les arguments me semblent contradictoires en fait!
     
  8. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    @Ghost wind
    Pour l'exemple lorsque j'étais au lycée une troupe de théâtre associée au groupe théâtre de mon lycée avait fait une reconstitution des camps, avec des comédiens dans le rôle des victimes (certains dans le rôle des bourreaux également)
    Le but étant de créer des "électrochocs" (plutôt réussi) et ce genre de performance tourne dans les collèges, lycées pour mettre face à une réalité, pour nous confronter à ce qui s'est passé. Et du coup Exhibit B m'a fait le même effet. Je peux comprendre parfaitement que ce genre de spectacles mettent mal à l'aise ou fasse se questionner car c'est le but recherché ! Lorsque j'ai été voir Exhibit B d'ailleurs, il y avait des groupes d'enfants et ados venus avec leur écoles!
    Ces performances artistiques tournent clairement autour de l'idée de la mémoire, ce que je trouve très positif. L'oubli est le plus grand des dangers...:silenced:
     
  9. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Quand on veut faire quand on est dominant-e (blanc) un spectacle pour lutter contre une oppression (ici le racisme), là moindre des choses,c'est de tenir compte de l'avis des premier-e-s concerné-e-s (les noir-e-s) et se remettre en question.
    A l'argument selon lequel les personnes qui sont contre n'ont pas vu le zoo humain, il se trouve que non puisque certain-e-s ont trouvé sur internet des vidéos de représentations passées .
    Ensuite,je ne parle pas spécifiquement sur madz mais combien parmi celleux qui se targuent de défendre la liberté d'expression au prétexte que c'est de l'art ont défendu l'expo à Toulouse de projet crocodiles.
    De plus, ça me fait bien rire (jaune) de voir des personnes pro ExhibitB parler de censure alors que si censure il y a,elle émane automatiquement de l'Etat et qu'ils envoient la police pour faire taire les opposants à ce zoo humain .
     
    samya, Himi, littlecassy et 8 autres ont BigUpé ce message.
  10. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    "Pour l'exemple lorsque j'étais au lycée une troupe de théâtre associée au groupe théâtre de mon lycée avait fait une reconstitution des camps, avec des comédiens dans le rôle des victimes (certains dans le rôle des bourreaux également)
    Le but étant de créer des "électrochocs" (plutôt réussi) et ce genre de performance tourne dans les collèges, lycées pour mettre face à une réalité, pour nous confronter à ce qui s'est passé. Et du coup Exhibit B m'a fait le même effet. [...]"

    Est ce que dans cette troupe théâtrale, on a choisi des juifs pour faire les victimes? Genre des comédiens juifs? et on aurait pris des allemands en bourreau, genre des vrais. Si c'était le cas, j'aurais trouvé ça très choquant. Et à première vue (je n'ai pas vu mais je me permets de donner une opinion à chaud), c'est ce qui me choque dans Exhibit B.

    Je vais dire un truc peut-être hors sujet, mais cet événement artistique me fait penser à une polémique récente. Dans un film US qui va sortir (est sorti?) au cinéma et qui raconte l'histoire de l'exode de Moïse, tous les personnages forts (moise, ramses, cléopatres) sont des acteurs blancs, alors que clairement, historiquement ils sont censés être légèrement plus colorés que ça! Quitte à mettre une grosse couche de fond de teint mate plutôt que de prendre des acteurs noirs. PAR CONTRE, les esclaves sont bien des acteurs noirs.
    Tout ça pour dire que la position de victimes des noirs on la représente bien par des acteurs noirs. Le noir qui lutte, qui est puissant, qui est actif, là par contre non, on laisse ça aux blancs, ils savent mieux faire.

    Voilà l'impression que ça me donne :/
     
    #10 soshishi, 2 décembre 2014
    Dernière édition: 2 décembre 2014
    samya, Lemon Curd, littlecassy et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. czujane

    czujane
    Expand Collapse
    Plus là, cf le topic des absences ;)

    @Pierre et Marie Cannelle La couleur de peau de celle ou celui qui parle me paraît très importante quand il s'agit de parler du racisme, surtout quand cette couleur de peau est blanche. Premièrement parce qu'une personne blanche ne vit pas au quotidien le racisme, sociétal et institutionnel. Deuxièmement parce que le fait pour une personne blanche de s'exprimer, quand la place des racisé.e.s est si réduite face à la place des Blanc.he.s dans les médias, l'art, les représentations politiques, c'est aussi profiter de son privilège de Blanc.he.s.

    Ça me paraît compliqué de combattre le racisme si on ne prend pas en compte la différence des expériences, selon que l'on soit racisé.e ou non.
     
    Lemon Curd, Barbe Bleue, Ghost wind et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Kiskeya

    Kiskeya
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne comprends pas ceux qui osent, oui osent prétendre qu'il n'y a aucun problème avec ce spectacle sérieux, je ne sais pas s'ils se rendent compte qu'ils usent de leurs putains de privilège, ouais je parle de ceux qui les autorisent à discréditer la voix de ceux qui se sentent offensés, d'invisibiliser leur ressenti, leur mécontentement avec une bonne dose de white tears quand même souvent, - et non on ne dit pas que vous ne pouvez pas aborder ces problématiques, oui c'est vrai qu'on ne vous donne pas assez la parole hein, mais que le fait que vous le fassiez est problématique, nuance - tout ça pour dire que ça revient un peu beaucoup à dire que leurs voix ne comptent pas et je trouve ça vachement déplacé.
     
    #12 Kiskeya, 2 décembre 2014
    Dernière édition par un modérateur: 2 décembre 2014
    samya, Barbe Bleue, littlecassy et 8 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...