"Exposé brillant mais trop timide"

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Matouh, le 3 décembre 2014.

  1. Matouh

    Matouh
    Expand Collapse
    Je suis le cliché de moi-même

    C'est comme ça qu'a été qualifié ma soutenance de Ressources Humaines (c'est dur).
    Soutenance qui compte pour 50% de la note finale. Le professeur a dit que c'était intéressant pertinant ce que je disais, de manière professionnelle toussa (moi : :rainbow:) mais voilà, je suis timide et ça se voit trop et ça pénalisera tout (moi: :sad:) (même si mon travail est plus "pro" que celui de mes voisins). J'ai essayé de lui dire que je suis comme ça tout le temps même avec mes amis.
    Je parle généralement calmement (sauf quand je suis bourrée) et dès que les gens m'écoutent (même si c'est des amis) et ça me rend toute rouge.
    J'arrive pas à y mettre fin, ça fini par me complexer... je sais que je ne m'en débarrasserai pas comme ça mais j'aimerai deux trois astuces des Madz pour mes prochains oraux (demain, après demain,...vers l'infini et jusqu'au partiels:supermad:) pour que AU MOINS on ne se rend compte de moins...

    Merci à toutes les Madz qui apportent leur soutien....:bouquet:
     
  2. Gressinni

    Gressinni
    Expand Collapse

    Je suis aussi du genre à rougir quand on me regarde un peu trop, et la critique que je reçois régulièrement pendant des oraux, c'est que je parle assez bas et un peu vite. J'ai aussi dû parler dans des environnements non scolaires et quasi-inconnus plusieurs fois, et à chaque fois sans particulièrement chercher à parler fort. Ce qui en ressort, c'est que déjà, se forcer rend l'exercice plus dur, je rougis encore plus, je perds le fil, et les gens le remarquent. Par contre, continuer à parler comme je le fais normalement, pas très fort donc, permet paradoxalement d'avoir plus l'attention des gens, je trouve. Bien sûr il y aura toujours quelqu'un pour dire qu'avoir du charisme à l'oral = parler fort et remplir l'espace. De toute façon, tu ne peux pas faire plaisir à tout le monde sur ce plan, mais ce que j'ai remarqué, c'est que le prof qui a le plus de silence et d'écoute c'est celui qui ne crie pas et ne cherche pas à couvrir le brouhaha, c'est celui qui arrête de parler quand le bruit monte et parle normalement. J'ai fait ça pendant la soutenance pour mon diplôme d'ingé, mon jury était dissipé (:facepalm:), j'ai arrêté de parler en plein milieu jusqu'à avoir leur attention, et j'ai repris en parlant comme avant, pas très fort.
    Pour le rougissement, on m'a appelée Red Alert, on a noté mon degré de rougissement, et maintenant, ils s'en foutent tous, ils ne prennent plus les rougissements comme un signe à remarquer, j'en rigole si on m'en parle mais globalement je n'y pense plus comme quelque chose que les gens remarquent, et du coup je rougis moins souvent.
     
  3. Azumarill

    Azumarill
    Expand Collapse

    Une amie qui pleurait de stress avant chaque oral et n'arrivait quasiment pas à finir son discours sans pleurer en même temps a découvert le Rescue (tu connais peut-être ? Si oui ne lis pas ce qui suit ^^), c'est une sorte de liquide alcoolisé aux fleurs de Bach (http://www.maboutiqueonaturel.com/produit-rescue-compte-goutte-10-ml-bach,668.html)
    et c'est préconisé en cas de stress, de choc.. Et pour elle ça marchait super bien.
    Sur plein d'autres amies à qui elle avait fait tester aussi d'ailleurs, dont moi x').

    J'ai essayé pour un oral de bac (non, pas celui de français!) c'était un sujet plutôt osé, je stressais, et au final ça m'a détendue et c'est passé tout seul, comme un lettre à la poste, diction claire, voix forte etc.

    Une autre amie a les "bonbons" Rescue, c'est meilleur (les gouttes sont dégueulasses) mais sur moi ça n'avait pas marché.
    Certes ce n'est pas un "remède miracle" (ou peut être que si?) mais ça aide certaines personnes alors pour quoi pas toi ? (:

    Sinon, bon courage ! :)
     
  4. Matouh

    Matouh
    Expand Collapse
    Je suis le cliché de moi-même

    Merci les filles!
    J'ai eu mon "grand oral" (on fait un sujet entrepreneurial pendant un semestre et on le soutien pendant 15-20min devant un jury). J'étais hyper stressée et un peu agressive c'est un oral de groupe et j'ai eu un peu de mal avec mon groupe. Mais je me suis moi-même mise dans une position de "théâtre". Je devais jouer une "journaliste". Du coup j'ai pu parler un peu plus fort que d'habitude. Le jury a trouvé que notre présentation était dynamique (même si au final ils ont trop eu l'air de s'ennuyer complètement).
    Donc si certaines Madz me lise je peux dire que cette solution marche... Après faut pouvoir jouer un rôle! Quand on soutiens juste une thèse j'ai un doute quoi...
     
Chargement...