Falsifier son dossier pour avoir un appartement, une pratique malheureusement très répandue

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 8 décembre 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Mademoiselle Papillon

    Mademoiselle Papillon
    Expand Collapse
    Si seulement je pouvais avoir des ailes et pas le vertige

    Quand j'ai lu cet article, je me suis dit que j'aurais pu être dans cette situation. Lorsque j'ai rencontré mon mari j'étais étudiante en alternance mais lui en CDI et surtout Fonctionnaire avec un bon salaire. Mais quand nous avons commencé à chercher un logement sur Paris (50 m2 environ), nous avons vite compris que nous ne trouverions pas, soit parce que les loyers seraient trop chers, soit parce que puisque j'étais précaire on ne nous louerais pas. Heureusement, nous avons pu bénéficier d'un logement social de l'administration.
    Aujourd'hui, la recherche recommence vu que je suis enceinte et que notre appartement va bientôt être trop petit. Je suis à en CDI mais à temps partiel (24h/semaine), donc je touche moins de 1000€/mois. Personne ne nous louera !

    Sinon, petite anecdote racontée par Chéri. Au moment où il a commencé à travailler à Paris, en tant que fonctionnaire je vous rappelle, pour son appart, l'agence à demandé à ses parents, non pas d'être garants, mais colocataires ! Il était fonctionnaire, gagnait plus de trois fois le loyer, sa mère est pharmacienne, mais ce n'était pas suffisant !
     
    Chambray et Panspermie ont BigUpé.
  3. Triss

    Triss
    Expand Collapse

    @Mademoiselle Papillon Ton anecdote sur ton chéri fonctionnaire me fait penser à mon cas : lorsque je suis arrivée pour mon premier poste dans une ville moyenne, on a demandé à ce que mon père se porte garant pour mon dossier. Pourtant, je gagnais bien trois fois le montant du loyer.
    La dame de l'agence m'a expliqué, en me prenant de haut, que mon dossier n'était pas assez solide parce que je n'étais pas titulaire d'un CDI depuis plus d'un an. En effet, je n'avais de CDI à faire valoir, puisque j'étais fonctionnaire ... :facepalm:
     
    Mademoiselle Papillon et Biousse ont BigUpé.
  4. Orion.

    Orion.
    Expand Collapse
    Guest

    Lorsque j'ai cherché un logement alors que j'étais sans domicile fixe (je squattais chez mon copain, j'avais loué un box pour mettre toutes mes affaires) je me suis rendue compte que ça allait être très difficile.
    Des appartements me sont passés sous le nez parce que des agences préféraient prendre des étudiants alors que j'avais 2 bons garants et que j'avais un boulot (certes en période d'essai à l'époque)..pareil qu'un des témoignages je trouvais ça humiliant de devoir décrire mes revenus au téléphone et que la personne me coupe la parole "ah non mais c'est même pas la peine de demander à visiter l'appart votre dossier sera jamais accepté".
    J'ai cru que passer directement par des propriétaires seraient plus faciles et là je me suis heurtée à des gens encore moins compréhensifs, une dame a même refusé mon dossier parce que j'étais cuisinière "c'est un métier où vous changez souvent, vous seriez infirmière par exemple je veux mais là non".

    J'étais tellement désespérée que j'ai envisagé de falsifier mes fiches de paies, tricher sur mon dossier pour avoir enfin un logement car je savais pertinemment que j'avais les moyens de payer chaque mois mon loyer.
    Heureusement que je suis tombée un jour sur un gentil proprio qui avait vécu la même chose étant plus jeune et qui voulait donner un coup de pouce à des personnes dans mon cas, sinon aujourd'hui je serais retournée peut être vivre chez mes parents...

    Il y a vraiment un gros soucis au niveau du logement en France, et honnêtement j'ai peur pour les années à venir car je me dis que le jour où mes parents ne seront plus là ça sera encore plus dur.
     
    Hama, Muwglyk, Guy C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. ChatRoux

    ChatRoux
    Expand Collapse

    Je me demande quand est-ce qu'on va légiférer pour contrôler et punir les agences et leurs demandes absurdes.

    J'ai déjà eu du mal à obtenir mon appart sur Bordeaux, alors que les agences n'exigent "que" 3 fois le loyer (sachant qu'ils sont bien moins élevés qu'à Paris...).
     
    Guy C. a BigUpé ce message
  6. Roxxxy

    Roxxxy
    Expand Collapse

    Maintenant, il va falloir mettre en caution ta voiture, ton rein et ton premier né.
    C'est juste ridicule.

    Je me retrouve dans beaucoup des témoignages de l'article. Je vis toujours dans mon 2 pièces étudiant que je souhaite quitter depuis 1 an pour plusieurs raisons. Mais comme je suis contractuelle de la fonction publique, ça ne passe pas. J'ai vu aussi filer des apparts loués à des étudiants car ils peuvent cumuler l'assurance et les garants.
    Mes parents ont de bons revenus mais ils ne sont pas pris en compte à cause de ce système d'assurance.
    Je ne vis pas dans une ville tendue au niveau du logement pourtant. Du coup, j'ai laissé tombé et prie chaque jour pour obtenir prochainement le statut de fonctionnaire.
     
    Erinda, Guy C. et soshishi ont BigUpé ce message.
  7. Habé

    Habé
    Expand Collapse
    PhD student

    De base, je suis quelqu'un de légaliste, mais force est de reconnaitre qu'il y a un véritable problème du logement en France.

    Je n'ai jamais fraudé (la peur des sanctions mais aussi parce que mes compétences techniques se limitent à appliquer une technologie anti-yeux rouges sur mes photos, je ne parle donc même pas de Photoshop) mais je me suis arrangée avec la réalité : je n'ai pas déclaré mes revenus de thésarde (CDD de trois ans pourtant au dessus du SMIC) et j'ai expliqué que mon père finançait ma thèse (heureusement que ses revenus sont conséquents), ce qui est faux, afin que le propriétaire ne tique pas sur mon CDD longue durée (pourtant plus protecteur qu'un jeune CDI).

    Au delà de l'aspect financier (c'est ridicule, vu les loyers pratiqués, de demander 4x le loyer à Paris + garants pour un studio), les proprio et agences ont tendance à s'arrêter sur les originalités et particularités des dossiers, ce qui rend la recherche d'appart éprouvante : on juge votre situation, vos choix, votre vie en quelque sorte.
    "- Vous êtes vieille pour faire une thèse. - Non, à 25 ans, je suis dans la moyenne, MERCI"
    "- Vos perspectives de carrière sont floues. -.. Je vous demande juste un 20m2 et non un plan de vie".

    De deux choses l'une : soit vous rentrez dans leurs standards déprimants (On salue au passage la reconnaissance et l'estime des bailleurs à l'égard des carrières atypiques, du type entrepreneuriales (not)) et c'est tant mieux pour vous, soit vous dépassez et vous pouvez dire adieu à votre santé mentale et votre temps de travail car les mois à venir seront dédiés à la recherche d'un studio / T2 de moyenne facture, dans le meilleur des cas, que vous ne garderez de toute façon qu'une poignée d'années, dans le meilleur des cas.
     
    Tippi, Erinnern, lafillelabas et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    20m carré à Paris ça tombe facile dans le 700-800€. Alors gagner trois fois le loyer ça veut dire gagner genre 2100 à 2400€ net par mois. Perso si je gagnais aussi bien ma vie j'aimerais vivre dans un peu plus que 20m carré au 6ème sans ascenseur... ces critères sont si chiants !
     
    Tippi, NanooChan, Hama et 14 autres ont BigUpé ce message.
  9. Elanewgh

    Elanewgh
    Expand Collapse

    Je suis tellement contente d'avoir trouvé mon appart avec relativement pas trop de soucis : sur la trentaines d'apparts qui m'interessaient, j'ai pu en visiter que 2 mais j'ai eu direct le deuxième parce que j'étais la première à rendre mon dossier (dixit la femme de l'agence). C'est un 20m² en plein dans le 13e pour 650e chauffage et eau comprises, en plus ya la fibre et un parc privatif où je peux promener mon chien. ><
    J'ai aidé mon copain à trouver un appart mais lui n'a pas eu la même chance que moi, il a cherché pendant environ un an. Il a fini par trouver en banlieue mais évidemment il y a un hic, un de ses voisins est en fait un squatteur et il ne fait clairement pas le ménage chez lui parce que le couloir a tout le temps une odeur immonde. L'odeur (et les moucherons aussi d'ailleurs) rentre même parfois jusque chez mon copain quand c'est particulièrement hardcore :sad:
    J'ai trop peur du moment où on s'installera ensemble, entre la peur que notre dossier ne soit pas accepté, et la peur de se retrouver dans un appart où les défauts sont camouflés...
     
    Biousse a BigUpé ce message
  10. Moko

    Moko
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Mais personne ne se dit qu'a force, les proprios ou agence vont vérifier la véracité des infos directement auprès de l urssaf ou entreprise systématiquement??
     
  11. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    Je me suis reconnue dans beaucoup de témoignages, 3fois le loyer d'un studio c'est comme dit @Mymy au moins 2100euros net, et à ce salaire, tu ne veux pas forcément un 20m²!
    Des appartements me sont passés sous le nez parce que j'étais en CDD (long, cadre avec un bon salaire) et les étudiants étaient systématiquement choisis. Si on rajoute à ça le fait que j'ai fait un volontariat international juste avant de chercher l'appart, le trois quart des agences m'ont juste rembarré. Un agent m'a même dit qu'avec un dossier pareil, je ne trouverai jamais d'appart, et qu'il fallait que je le rende plus "attractif" (le falsifier? mettre des photos à poils? je ne sais pas..). On m'a demandé un chèque pour prouver ma motivation (illégal), posé des questions personnelles du genre "ce studio est petit, cmt vas tu accueillir ton copain? t'as un copain?" (illégal), proposé des logements insalubres ou avec des manquements de sécurité comme une prise à 2cm d'un robinet (illégal), etc..
    Finalement j'ai eu mon studio par un agent bizarrement ultra cool et qui a validé très rapidement mon dossier... un mois après mon aménagement, de la moisissure de partout (caché par un coup de peinture les coquins) et 3 mois de procédures au service hygiénique de la mairie + maladies des bronches (humidité+moisissure). Je les "oblige" à me fournir un nouvel appart, Ils l'ont fait au bout de six mois, mais veulent me refaire payer des frais d'agence. J'ai dit "LOL" et étant coriace, il m'ont foutu la paix.
    Je n'avais jamais été confrontée à autant de malhonnêteté. Le pire c'est que l'on n'a quasiment pas de recours. Pour un appart insalubre, le signaler prend un temps fou et le proprio risque une amende ridicule. Les lois duflot qui tentaient d'encadrer un peu sont détricotés et nous on continue à subir sur un truc qui comme l'eau et la bouffe et un droit minimal (le droit au logement).
     
    Hama, Denderah, lafillelabas et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Le_lA

    Le_lA
    Expand Collapse
    derrière toi

    l'article que j'ai pas aimé avoir sous les yeux ce soir... ça fait trois jours que je vais voir l'agence ou un appart (un studio quoi) pour savoir si mon dossier est accepté ou non, 3 jours que "on vous dit ça demain" et là j'apprends que y'a des gens qui falsifient leurs dossiers ? allez, bordel, faites chier. les honnetes ouvriers, ils font quoi dans ces cas là ? ils dorment sous les ponts ?
     
    Jialing, babydolls, lafillelabas et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...