Famille et divergences

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Stille, le 10 novembre 2006.

  1. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Bonjour,

    Si vos parents étaient racistes ou très fermés d'esprit, les fréquenteriez-vous toujours ?
    Ou si c'est déjà le cas, comment le supportez-vous ?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ma mère était très fermée d'esprit à cause de sa religion. Elle l'est toujours un peu mais moins depuis quelques temps...

    Du genre : une fille qui "traînait" avec un garçon à 15 ans était une pétasse, je suis une pute parce que j'ai un copain (véridique). L'avortement, c'est honteux... Bref toutes les joyeusetés des gens fermés d'esprit...
    Je n'ai pas le choix de la cotoyer ou non, je vis avec elle donc... Ce que je fais, c'est que je discute le moins possible avec elle, surtout quand les sujets portent sur la religion car je sais que ça partira en suçette...

    Maintenant, elle s'ouvre peu à peu l'esprit, elle se rend compte que tout n'est pas comme dans les contes de fée, elle accepte de plus en plus certaines choses...
    Je le vivais très mal à une époque (ouais, se faire traiter tous les jours de pute par sa mère c'est pas très joyeux), et après, j'ai réussi à passer au-dessus en fait...
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'ai jamais dit à ma mère que j'étais sortie avec une fille, simplement parce qu'elle n'appréciait déjà pas que ladite fille soit mon "amie" (mwarf, si elle savait) alors je n'ose même pas imaginer si elle avait appris qu'on avait couché ensemble, qu'on s'embrassait quotidiennement... Sans parler de mon père, qui m'avait dit un jour que, s'il apprenait que je sortais avec une fille, il me "renierait" (c'est exactement le mot qu'il avait employé).

    Mais à côté de ça, ils ne sont pas homophobes du tout et ma mère trouve même que les homosexuels ont le droit d'être traités comme des gens normaux. Ca m'a toujours fait mourir de rire :rolleyes:

    L'année dernière, je n'avais pas trop le choix, je n'avais pas d'appart, donc je devais supporter mes parents. Cette année, je ne suis plus avec cette fille mais j'ai un studio à 100Km qui me permettrait de vivre librement mon histoire avec elle... Help :confused:
     
  4. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Mon père et mon grand-père, ma ma mia, ils sont pas mal, dans le genre bornés. On ne peut pas discuter avec eux et avoir un avis différent sans qu'ils s'énervent très forts, ils étaient à 100% contre l'homosexualité alors que j'avais une petite amie (que mon grand-père a appelé toute sa vie "ah, oué, elle, la chinoise")
    Pourtant je les fréquente, et plus que ça, je passe tout mon temps libre avec la famille. Pour moi c'est ma valeur principale, ils m'ont mise au monde, ils m'ont élevée, ils m'ont donné tout leur amour, je ne peux pas me focaliser sur leurs défauts et leurs reprocher, ça serait trop facile. Alors je laisse tomber et je continue de les aimer pour tout le reste.
     
  5. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    ma famille paternelle est raciste
    mes grands parents maternels idem

    y'a que ça de "grave"
    jpasse au dessus
     
  6. Amor-Amor

    Amor-Amor
    Expand Collapse
    Next

    Non pas de divergence. Mes parents, et mes grands-mères ne sont ni raciste, ni homophobe.
    Par contre, d'après ma mère, mon oncle est homophobe sur les bords, mais comme on en parle jamais (du reste, on ne parle jamais de grand chose -_- ), donc je n'y fait aps très attention, je le vois presque jamais...
     
  7. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Moimon père est ultraa raciste. Ben je vis avec mais ça ne m'empechera pas d'avoir une relation avec un black ou un rebeu si j'en ai envie et s'il l'accepte pas, ce qui risque fort s'arriver, je crois qu'on se fachera méchant!!
     
  8. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Je continuerais a les cotoyer, tout en gardant mon point de vue sur les sujets de desentente. Par contre, je prendrais de la distance s'ils voulaient m'imposer leurs choix.
    (Ouai puis pour en arriver la, faudrait vraiment des positions extremes, sur des sujets importants. )

    Mais le probleme ne se pose pas du tout.
     
  9. Vice-Versa

    Vice-Versa
    Expand Collapse

    Ma famille paternelle, j'le fréquente pas paske plus égoiste et avare qu'elle ...

    Ma famille maternelle, j'le fréquente peu paske distance.

    Avec mon père, on a svt des avis différents, et vc'est pas pr ça que j'arreterais de le fréquenter paske de un, j'vis sous son toit et pis, ça reste mon papa
     
  10. krazy-beautiful

    krazy-beautiful
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    Je me sens chanceuse d'avoir des parents ouverts d'esprit. Ma mère est un peu homophobe, mais ne l'a jamais avoué, mais mon père parle ouvertement de l'homosexualité et au fond, ils s'en foutent des autres si ils sont heureux comme ca. C'est sûr qu'ils l'accepteraient mal si je l'étais, mais je ne pense pas qu'ils iraient jusqu'à me renier.

    Si ils étaient fermés d'esprits, je continuerais de les fréquenter puisque ce sont quand même mes parents, et chacun son avis et ses opinions. J'ai des amis racistes, ou homophobes, mais dès qu'ils se mèlent de leur propres trucs sans m'emmerder, ca ne me dérange pas, meme si je ne partage pas du tout leur avis [ce qui est le cas :)].
     
  11. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Ah, je dois être un poil intolérante alors, parce que de mon côté, il m'est inconcevable d'être amie avec des personnes aux idées extrêmistes. Je trouve même pas qu'il s'agit d'avoir des opinions différentes, et qu'il faille le respecter, je juge ça tout simplement comme de la médiocrité ( d'avoir ce genre d'idées racistes et homophobes ), une certaine haine rentrée qui n'est pas cautionnable. Je ne me vois mal occulter cela, et plaisanter avec eux l'air de rien, sous prétexte qu'on s'entend bien...


    Pour la famille c'est peut-être différent, ok, on ne cherche pas nécessairement à être sur la même longueur d'onde qu'eux. Mais les amis? Vous allez me dire que nul n'est parfait, et qu'il y aura toujours quelque chose propre à nous énerver même chez ceux qu'on aime, mais là encore, peut-on vraiment parler d'un simple défaut ?
    J'ai vu que quelqu'un avait employé ce mot, et ça m'a un peu abasourdie.
    Raciste sonne beaucoup plus fort que cela à mes oreilles. Je trouve que c'est une tournure d'esprit beaucoup plus grave qu'un simple défaut de caractère
     
  12. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Mais carrément quoooi.
     
Chargement...