Faut-il changer ses rythmes de sommeil ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par A-laska, le 24 juin 2012.

  1. A-laska

    A-laska
    Expand Collapse

    A la naissance, notre sommeil est polyphasique ; puis la quasi totalité d'entre nous adopte un sommeil monophasique. Différentes "méthodes" ont été élaborées, mais sans réelles recherches scientifiques abouties. Pour résumer, voici quelques schémas sur ces différentes méthodes :

    [​IMG]

    En rouge, la période longue de sommeil, et en vert une sieste de 20 minutes. L'article Wikipedia explique lui-aussi ces conceptions.

    * Certaines d'entre vous ont-elles adopté un rythme de sommeil moins traditionnel (une nuit de sommeil) ?
    * Au quotidien, est-il aisé de s'accorder des siestes (sans aller jusqu'à la méthode Uberman qui me semble impossible en pratique) ?
    * Y a-t-il eu une période d’adaptation qui s'est avérée difficile ?
    * Quels avantages/inconvénients avez-vous constaté ?
    * En général, que pensez-vous de ces fameuses "siestes" ou "micro siestes" ? Etes-vous tentées d'essayer ?

    Pour ma part, je dors environ 8 heures par nuit, sans sieste la journée, mais je trouve que ces approches du sommeil méritent réflexion. J'attends vos commentaires et avis ! :)
     
  2. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Je pense que le sommeil polyphasique n'est pas pour moi, ne fut-ce que parce que je suis incapable de m'endormir quand je sais que le soleil est levé. Je ne sais pas non plus m'endormir rapidement, donc c'est mal barré d'avance...

    Maintenant, je ne sais pas comment fonctionne scientifiquement le sommeil. Cette idée de plusieurs siestes ne me semble pas mal du tout, mais est-ce que notre corps et notre cerveau pourront s’accommoder de ce système ? Est-ce que les phases de sommeil léger et lourd restent quand même présentes dans les siestes, est-ce que ces phases sont importantes à long terme ?

    Sinon je n'ai pas besoin de beaucoup d'heures de sommeil à la base, et quand j'étais insomniaque (une bonne insomnie, où je dormais +- 2h par nuit, de façon discontinue), je ne le ressentais pas. D'ailleurs c'est drôle, parce que depuis que je suis à l'université, je suis moins insomniaque, je dors plus mais je me sens moins en forme que quand je dormais 2h :eh:.

    J'ai hâte d'avoir des cours sur le sommeil à la fac pour y voir un peu plus clair (dans looongtemps mais soit :cretin:).
     
  3. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Je n'ai pas tout compris...:shifty: (Je ne comprends pas souvent les schémas en général, ou alors de travers, bref)

    Mais ça veut dire que tu ne dors pas la nuit ?
    Que tu dors juste par micro-sieste plusieurs fois la journée ?
     
  4. ismaelise

    ismaelise
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Pour moi c'est quelque chose qui se met automatiquement en place quand je suis en vacances, qu'il n'y a plus d'obligation (ex période révisions bac, et grande vacances qui débutent).
    Je tiens généralement jusqu'à 7h du matin éveillée. Enfin, quand je vois le soleil se lever, donc plus tard encore en hiver. Pour me lever à midi 30 environ. Vers 16h je m’assoupis une petite heure. Et ce même en étant chez mes parents en campagne -où la vie nocturne n'existe pas.
    Je vis dans une région où passé juin, il est impossible de sortir entre midi et minimum 4h à cause des grosses chaleurs et je me demande si ne sont pas du coup les siestes qu'on nous impose plus jeune qui aurait influé.
    Le reste de l'année, c'est là mon véritable problème: Comme @foxey, impossible de m'endormir avant 1h30 pour un réveil forcé à 7h. Le matin, les premières heures à l’école sont terribles. A midi pour me requinquer je sieste 1/2h, et la c'est un bon réveil. A ce moment, je me sens mieux qu'au levé du soleil.
    J'ai souvent terminé mes cours à 17, 18h et s'il n'y a pas de repos entre midi et 14h, on peut être sûr que je me jette sur mon lit pour 1, 2h. et alors je réussirai pas à dormir avant 3h, pour 4h.

    Le soucis avec l'incapacité de supporter la "lumiere" si je puis dire, c'est l’impossibilité de vivre en communauté. Et ca parait evident, mais tellement dur à dompter. J'ai vécu dans un foyer étudiant cette année. Le petit déjeuner était dressé de 7 à 8h30. Donc souvent zappé. A partir de 9h, personne ne se gène pour chanter dans les couloirs non isolés. Puis le diner à 19h30 pétante qui ne convient pas DU TOUT à la siestarde du soir.
    Ce genre de sommeil nous déphase complétement de la société "normal". On passe toujours pour la larve ou la marmotte puisque personne n'est là pour compter nos heures de sommeil.
     
  5. Eurylaime

    Eurylaime
    Expand Collapse
    LIKE A TROLL

    J'ai de gros problèmes de sommeil, dont je pense avoir trouvé les causes. Je ne pourrai les éliminer que cet été, donc je verrai si mon rythme naturel est plutôt polyphasique ou monophasique.

    Mais pour l'instant, je subis un non-rythme. Le mois dernier je dormais entre 19h00 et 21h45/22h00 Puis je re-dormais encore vers 1h00-7h00 (heure où je devais me réveiller malgré moi). Il me faut au moins 10heures pour récupérer donc j'accumulais mes dettes de sommeil et je dormais en cours. Je faisais la grasse matinée le samedi et le dimanche mais je somnolais/dormais quand même les après midi du weekend. En ce moment je fais 3h00-10h00, sans sieste aux autres moments de la journée ou de la soirée. Je suis fatiguée mais je n'ai pas assez sommeil pour faire la sieste.

    Dailleurs en parlant de sieste, il m'est impossible d'en faire une de 20 minutes. Je suis toute pâteuse en me réveillant et je ne peux rien faire (à part me rendormir..)

    Ce qui me tracasse le plus pour le sommeil polyphasique, c'est qu'il ne s'adapte pas bien à une vie sociale comme d'autres l'ont dit. Mais jprendrais bien le risque de le tester quand même.
     
  6. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Je dors 6-7h par nuit en période active, sinon le week end c'est plutôt 8h voire 9h, et les vacances ça peut être plus mais je crois que quand je dépasse 9-10h de sommeil, je ne suis pas bien la journée, je ne suis pas reposée. 8h c'est bien. 6-7h je sens que j'ai besoin de rattraper. Mais je n'arrive jamais à me mettre au lit avant minuit, et après je mets un peu de temps à m'endormir.
    Et je ne fais absolument jamais de sieste, j'en suis incapable. Je ne peux dormir que quand il fait nuit noire, que tout est calme (conditions de nuit quoi).
    Par contre je m'intéresse beaucoup aux durées des cycles, souvent je me réveille toutes les 1h30 la nuit, je me rendors aussitôt et ça ne me bousille pas les nuits. Et quand je me réveille naturellement avant mon réveil (c'est rare, ça dépend de mon heure de coucher/endormissement), je suis reposée, alors que quand c'est le réveil qui me tire du sommeil, il le fait en plein cycle alors je me réveille complètement épuisée.

    Mon père dort 4h par nuit, et fait une sieste à son travail après déjeuner. Et il tient comme ça, il ne sait pas dormir plus la nuit.
     
  7. A-laska

    A-laska
    Expand Collapse

    Merci pour toutes vos réponses ! :d Finalement il y a pas mal d'interrogations et de curiosité sur ce sujet, donc les témoignages sont très intéressants à lire. :)

    Je vais (encore !) ajouter une petite question : pour celles qui font de courtes siestes, avez-vous "appris" à vous endormir rapidement ou bien était-ce complètement naturel ? J'avais bien essayé il y a de nombreux mois, mais le problème c'est que je pense, je pense, je pense, et ne m'endors pas... J'ai lu sur internet que certains instauraient des routines pour provoquer rapidement le sommeil, c'était peut-être ce qui me manquait.
     
Chargement...