Faut-il rétablir le service national en France ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 16 janvier 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. Noiram_DM

    Noiram_DM
    Expand Collapse

    L'idée de faire ça entre la 3ème et la seconde est très bonne. Si cela avait existé à mon époque, j'aurais rechigné, pleuré (et tout et tout) de quitter l'univers que je connais pour me retrouver avec des gens que je ne connais pas,. Avec le recul, je pense que cela m'aurait été bénéfique comme expérience. Ca ne peut pas faire de mal et permettrait à tous une autre ouverture sur le monde.
     
    Caouane a BigUpé ce message
  3. LilyEm

    LilyEm
    Expand Collapse
    Coucou c le come back

    Entre nous soit dit pour moi il faut vraiment centrer cette idée sur le mélange des personnes de tout origine, religion, opinion et tout. Parce que pour avoir fait plusieurs stages dans des cités de la banlieue nord de Paris ce qui manquait réellement c'était la mixité des cultures et avis.
    Et franchement en tant que blanche, agnostique, végétarienne et féministe, j'étais un peu un OVNI mais avoir une divergence d'avis changeait de leur quotidien et ouvrait leurs esprits et je pense notamment à une jeune fille qui lors d'un débat sur l'homosexualité à oser commencer à s'ouvrir et à donner son avis parce qu'avec ma tutrice nous le faisions aussi lors de débat!
    Nous avons tous une culture différente et c'est en la partageant, en nous côtoyant que nous allons nous comprendre et apprendre ENFIN à exister ensemble... Après cette idée de summer camp est assez intéressante mais pourquoi pas les faire sur plusieurs étés? Parce que sérieusement, deux mois dans une vie ça ne peut pas changer grand chose...
    Après personnellement je suis assez contre le service militaire et j'ai trouvé les deux journées de la JAPD nul...
    Après je n'ai pas trop de propositions mais je vais y réfléchir :hesite:
    (H.S: mais la photo tout en haut de l'article! :hot::culotte:)
     
    Caouane, PousseMoussue et Re-Run ont BigUpé ce message.
  4. Thimine

    Thimine
    Expand Collapse
    Bêê

    Ce serait une bonne chose pour recadrer les jeunes, mais faudrait pas en profiter pour les envoyer à la guerre si jamais une guerre éclate en France oô
    En 1an l'expérience n'est pas suffisante. Mais sérieusement, ça apprendrait aux gosses d'aujourd'hui le respect, mot qui devra bientôt être effacé du dictionnaire si ça continue... -__-
     
  5. LilyEm

    LilyEm
    Expand Collapse
    Coucou c le come back

    Je ne vais pas le cacher mais ton message m'a un peu choqué parce que je ne comprends pas ce que tu veux dire, est-ce que tu peux un peu développer s'il te plaît? :fleur:
     
    Clorinde, AngelTen Richard II, Biousse et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Hana-Lys

    Hana-Lys
    Expand Collapse

    moi je vote @Marie.Charlotte aux prochaines élections ! :cheer:
    plus sérieusement, j'adore tes articles, qui sont toujours très intéressants.
    (malheureusement je n'ai rien de plus pertinent à dire sur le sujet :ninja:)
     
    Miquette, MookieA, Rivendell et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. bat-momo

    bat-momo
    Expand Collapse

    D'abord, comme @Flotsam , pour moi, c'est à l'école qu'on apprend à vivre ensemble, le respect, tout ça tout ça... Donc je ne pense pas qu'on ait besoin d'un service militaire pour ça.
    J'ai tellement de mal avec l'élément "Obéis et tais-toi" de l'armée que je ne supporterais pas un service militaire... On peut avoir un petit service civique, durant sa scolarité, pour renforcer l'apprentissage du respect et de la vie ensemble. Travailler pour la communauté, aider les personnes âgées, nettoyer la ville, distribuer à manger aux sans-abris par exemple, je suis complètement pour. Mais sincèrement, un service militaire comme l'a vécu mon père, ça ne m'apprendrait pas ça... ça me rendrait plus angoissée qu'autre chose XD je sais que ça peut être bénéfique pour certains, et oui, on y apprend des choses autre que se battre, mais c'est vraiment un climat spécial, qui risque d'être trop dur pour des tas de gens (tout le monde ne garde pas un bon souvenir de son service militaire...)
     
    schizophrenia, Ai Haibara, CaraNougat et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. Carollercoaster

    Carollercoaster
    Expand Collapse
    Frankly, my dear...

    L'idée d'un summer camp me paraît bien, et ça aurait l'avantage de ne pas "faire perdre" une année d'études (enfin, vu que tout le monde le ferait, personne prendrait du retard, mais un an quand on est un jeune ado ça me paraît quand même énorme). Et ce serait une bonne expérience pour apprendre à vivre en communauté, à se débrouiller tout seul, etc.
    Je pense aussi qu'un encadrement militaire permettrait aux jeunes qui n'acceptent pas l'autorité de leurs professeurs dans le cadre scolaire de mieux comprendre la notion respect. Ça leur apprendrait la vie wesh:boxing:
    Dans tous les cas il faudrait vraiment faire quelque chose de plus que la JAPD qui selon moi est une grosse blague...
     
    Camilia Pond, LilyEm et bat-momo ont BigUpé ce message.
  9. Gingermind

    Gingermind
    Expand Collapse
    Je fais des apparitions fugaces quand les planètes sont alignées

    Minute logistique :
    Ce serait pas plus intéressant entre la 2de et la 1e ? Parce que de mémoire, c'est là qu'on a les plus longues vacances d'été. Donc on pourrait le faire durer 3 mois :d
    Et ça pourrait être intéressant aussi de rebrasser les jeunes qui sont allés au lycée (général / technique) et ceux qui sont déjà sortis du système éducatif (pour ceux là : soit leur 1e année se passe bien, ils ont un boulot/un projet et c'est cool, soit ils sont "lâchés dans la nature" et un peu paumés et ça pourrait permettre de les réaiguiller vers une formation/ une carrière)
     
    #9 Gingermind, 16 janvier 2015
    Dernière édition: 16 janvier 2015
    Ma Poule et bat-momo ont BigUpé.
  10. Thimine

    Thimine
    Expand Collapse
    Bêê

    Désolée de t'avoir choquée !
    Je ne fais pas partie des plus vieux, j'ai tout juste 22ans, mais j'ai remarqué que l'éducation des enfants se dégradent. Ce n'est pas forcément à cause des parents, il y a plein de cause à effet qui entrent dans ce paramètre là mais les jeunes respectent beaucoup moins leur ainés qu'avant, je trouve. J'ai travaillé avec des enfants de plein de milieu social différent et j'ai eu plusieurs cas où les enfants ne respectaient même plus leurs parents.
    Le service militaire pourrait les recadrer dans le sens où ils auraient quelqu'un perçu comme puissant qui les recadrerait.
    Mais dans aucun cas, le service militaire ne devrait servir comme prétexte pour envoyer ceux qui l'ont passé à la guerre car pour la plupart ce ne serait que de la chaire à pâté incapable de tenir une arme.
    À la limite, le service militaire devrait être instaurer pour montrer aux jeunes qu'ils sont capables de faire bouger les choses à leur échelle, qu'ils peuvent servir le pays s'ils le souhaitent dans un tas de métier différent lié à la défense du pays.
    Mais il serait aussi du coup probablement très efficace pour ré-enseigner le respect d'autrui.

    Je sais pas si j'ai été plus clair, n'hésite pas à me dire s'il y a des choses qui te chiffonne, je suis ouverte au débat :fleur:
     
    DvasssT a BigUpé ce message
  11. Zébule

    Zébule
    Expand Collapse
    Je navigue en toute détente

    Cet article m'a fait mal à mon anarchisme :cretin:

    Plus sérieusement, j'ai fait les deux : un mois d'armée et un service civique. Mon avis c'est que le service civique c'est évidemment très bien, sous certaines conditions (structure qui accueille n'exploitant pas le volontaire, lui faisant véritablement réaliser des choses qui relèvent du "civisme" et pas des tâches administratives ...).

    Service militaire .... Bof. Honnêtement j'ai trouvé que l'armée était une machine à créer de l'intolérance. Déjà on fout tout le temps les petits derrière. Say nul. Ensuite, il y a bien l'idée de collectif, mais ça ne fait que faire naître des rancœurs : "untel va pas assez vite", "untel est soit-disant tout le temps malade", "on est tout le temps puni à cause de machin", "machine fait du charme au chef" blabla. Ensuite, vive l'armée et son vocabulaire bien raciste sexiste et homophobe.
    Le maniement des armes euh ... ben on apprend à utiliser un famas, à le démonter et à le remonter. Pas sûre que ça soit d'une grande utilité.

    Bref, perso en un petit mois d'armée j'y ai fait des trucs vraiment marquants et utiles pour moi (je me suis dépassée physiquement et moralement), mais rien qui ne m'ait donné l'impression qu'on pouvait y développer un certain "vivre-ensemble". C'est plutôt marche ou crève, efface toutes tes particularités et arrange toi pour penser comme ceux qui gueulent le plus fort. (on peut me taxer d'antimilitarisme primaire, j'accepterai, mais au moins on peut me concéder que mon avis n'est pas basé que sur du vent :cretin:)
     
    Lady Stardust, schizophrenia, Cleos et 21 autres ont BigUpé ce message.
  12. Camilia Pond

    Camilia Pond
    Expand Collapse

    Ce que je vais dire peut paraître un peu bête, mais en tant qu'animatrice de centre de loisirs, et pour en avoir parlé avec pas mal de collègues, un des "problèmes" qu'on a vis-à-vis des jeunes c'est qu'en centre et en périscolaires, on n'a pas le même rapport aux jeunes qu'en colo, pour la simple raison que les enfants rentrant à la maison le soir, il n'y a pas de suivi véritablement continu vis-à-vis des apprentissages qu'on leur apporte. On les voit tous les jours certes, mais le fait qu'ils rentrent à la maison, retrouvent leurs parents, leur confort, ça empêche de les responsabiliser "en profondeur".
    Si à la maison il est habitué à mettre les pieds sous la table quand on l'appelle pour manger et que les parents ne le sollicitent pas pour mettre la table avant, il viendra pas spontanément la mettre ; si les parents ne demandent pas forcément de débarrasser après le repas, il ne le fera pas spontanément non plus. En colo (comme en restauration scolaire ou en centres certes), si les enfants ne mettent pas du leur, c'est pas les anims qui feront tout à leur place, ni le personnel de cantine. Si l'enfant ne débarrasse pas son assiette, il est repris à l'ordre, et il peut se gratter pour que quelqu'un le fasse à sa place :d Pareil pour le rangement d'atelier, que ce soit en classe ou en activité en centre.
    Sauf que le fait qu'il rentre à la maison, et qu'elle impose un autre cadre que celui qu'on met en place à l'école ou dans les centres, casse l'apprentissage d'automatismes. Elle remet en cause l'apprentissage qu'on peut leur donner la journée. On n'a pas forcément la science infuse en terme d'apprentissage du savoir vivre ensemble, mais la vie en communauté est le meilleur moyen d'apprendre.
    Et même si les parents sont irréprochables au niveau de la vie à la maison, la vie en camp/séjour/colo permet aussi de voir que ça se passe partout pareil, pas qu'à la maison.

    Un truc cool au niveau des colos, c'est que bien souvent elles sont thématiques, donc l'enfant peut choisir sa colo en fonction de ce qu'il aime faire, ou de ce qu'il a envie de découvrir.

    Par contre, au niveau de l'âge, je les ferais commencer plus jeunes, genre à l'entrée au collège : les plus jeunes animateurs pouvant avoir 18 ans à peine, ça fait un peu just pour la différence d'âge encadrants/encadrés. Quitte à rendre obligatoire trois à quatre séjours de deux/trois semaines par exemple, un pour l'été juste avant l'entrée au collège, un autre entre la 5e et la 4e, un troisième entre la troisième et la seconde, et le dernier après la seconde.
    Ca ouvre un paquet de postes pour les étudiants pour des jobs d'été (puisque les séjours seraient obligatoires) et ça leur permet de faire des choses bien plus intéressantes que "dame pipi" par exemple (vécu), et ça peut même permettre d'une certaine façon de continuer cet apprentissage puisqu'ils vont être obligés de le remettre en forme et en pratique pour le transmettre à d'autres.

    Au total ça nous mène à deux/trois mois de séjour par personne réparti sur plusieurs années (donc beaucoup moins long que le service militaire d'un an) Le fait que ça soit étalé sur la durée permet d'avoir un vrai aperçu de l'évolution de chacun (genre avec une sorte d'appréciation objective-pas-du-tout-scolaire qui permet de communiquer entre encadrants ou un truc comme ça (parce que l'obligation d'aller à chaque fois au même endroit par exemple c'est nul)).

    Voilà pour mon pavé ma contribution ! :hello: (Si y a des trucs pas clairs hésitez pas à me demander, il est un peu tard, je n'exclue pas le fait que je me sois embrouillée quelque part :d)
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message