Fidel Castro hospitalisé

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 1 août 2006.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le dictateur cubain a délégué ses pouvoirs à son frère Raul, de manière provisoire, a-t-il précisé, le temps de se remettre d'une opération chirurgicale. Raul est également désigné comme son successeur en cas de décès.
    Que vous inspire cette nouvelle ? ...

    (Personellement pas grand-chose, Castro s'accroche au pouvoir jusqu'au bout, puis si c'est pas lui ce sera son frère, ce qui revient au même car ils partagent les mêmes idées - la liberté du peuple cubain semble assez loin ...).
     
  2. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    A mon avis c'est possible que Fidel Castro soit déjà mort et qu'ils blablatent le temps de régler la succession. de toute façon ça ne changera pas grand chose lui ou son frère, alors bon.
     
  3. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Après tout ce qu'on a tenté de le tuer, la faiblesse viendra de lui-même...Ironique, je trouve.

    J'ai du mal à imaginer que la dictature puisse survivre sans le dictateur. Ce genre de régime, c'est avant totu une personnalité qui parvient à s'imposer : charisme, réputation. Pour s'imposer, il faut des gens prêts à se soumettre, et cela se fait par l'opinion publique.
    Le remplaçant n'aura pas la même aura, pas la même façon de parler aux puissances étrangères (ou de ne pas leur parler, d'ailleurs)...
    Pour omi c'est comme la mort de Staline : le début de la fin.

    [quand j'ai lu la première fois "Fidel castro hospitalisé", j'ai lu "Fidel, castré" ! Autant vous dire que je me suis demandé quoi ! :eek: ]
     
  4. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Peut-être que ça a mis trente ans, mais l'idée directrice était là. Avant, du temps de Staline, on y croyait encore, on les imaginait durer, eux et leur "empire". Quand il est mort, plus rien n'a été comme avant, avec le début des critiques, les gens qui osent plus, et puis le perte de la "foi" pour certains...
    Je maintiens que pour moi, la fin de l'URSS commence à la mort de Staline. Maintenant, c n'est qu'une interprêtation personnelle. ;)
     
  5. Ruby

    Ruby
    Expand Collapse
    Enceinte d'un pack de Kro

    Wesley> Je suis pas tellement d'accord, c'est pas aussi simple que ça. Tu as qu'à prendre l'exemple de tas de pays où la dictature se perpétue, même si le pouvoir passe dans le camp adverse, Liberia, Côte d'Ivoire, RDC, Corée du Nord, Myanmar,... S'il y a quelques cas où la mort du dictateur peut impulser des élans démocratiques, je reste quand même sceptique, et même dans un pays comme Cuba, riche en intellectuels dissidents capables de constituer une élite démocratique. Le frère de Castro prendra la relève, et si le peuple veut une démocratie, ça se fera alors par le sang, et pas naturellement :confused: .
    (Pour le débat Fin URSS=Mort de Staline, je ne rentre pas dedans, j'avoue je ne suis pas assez calée sur la question.)
     
  6. cecile59

    cecile59
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Punaise, j'ai travaillé sur l'URSS toute l'année, c'était mon sujet préféré, et je suis même pas capable de dire un truc sur la fin du régime :eek:
    Fin bref. Je pensais justement la même chose que Spleen. Et c'est son frère qui reprendra et je pense qu'il réussira a s'imposer tout de même. La population est déjà dedans, et il est quand même le frère de l'ancien dictateur quoi.
     
  7. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Eh !!! Je n'ai pas dit "fin de dictature de castro = démocratie" !!!
    Je suis totalement d'accord avec toi quand tu dis que ça ne va pas ensemble.
    Seulement j'imagine plutôt tout ça déboucher sur une longue période de flottement, voire de chaos, un peu de désorganisation, etc. La démocratie n'est pas quelque chose d'innée du genre "on tue le méchant les gentils arrivent", seulement il y a des centaines de formes de gouvernements qui pourront supplanter la dictature sous la forme castriste du terme...
     
Chargement...